Covid-19 : sur le plan psychologique, les soignants ont eu et ont encore besoin d’aide

Le mal-être des professionnels de santé semble "ancré durablement" dans leur quotidien et "proportionnellement aussi important qu'au moment du pic épidémique", selon l'association SPS (Soins aux professionnels en santé). 

Covid-19 : sur le plan psychologique, les soignants ont eu et ont encore besoin d'aide"Bien plus qu'une simple souffrance personnelle liée à l'épidémie de Covid-19, la détresse au travail est profondément présente dans les pratiques professionnelles, y compris chez les soignants les plus expérimentés et elle se concentre sur les questions managériales", explique l'association SPS. 

Son enquête menée auprès de 1204 professionnels de santé entre le 29 avril et le 13 mai, indique que 85% des participants ont déclaré "ne pas s'être sentis soutenus depuis le début de la crise". 

Alors que la famille, les proches et les collègues semblent avoir été des aides indispensables, la hiérarchie et les dispositifs d'écoute n'ont pas exercé ce rôle pour près de 68% des personnes interrogées, détaille SPS. 

Ce sont d'ailleurs le manque de protection et de soins ainsi que les questions d'organisation et de management qui ont contribué à ce mal-être chez 7 personnes sur 10. 


Une nécessaire complémentarité des dispositifs

Près de 77% des répondants sont favorables à un meilleur management/organisation et 74% à l'accès à des interventions non médicamenteuses (relaxation, hypnose, etc.).

59% des personnes se disent favorables à un dispositif pérenne et indépendant, 50% à l'augmentation des psychologues dans les établissements et 51% des répondants favorables au soutien psychologiques externe en consultation physique. 

Plus de 95% des répondants n'ont pas contacté une plateforme d'écoute téléphonique et plus de 60% des personnes sont favorables à ce dispositif d'écoute, fait savoir SPS. 

"En matière de soutien psychologique, la diversité des besoins montre la complémentarité des dispositifs à déployer", estime l'association. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Covid-19 : sur le plan psychologique, les soignants ont eu et ont encore besoin d’aide”

  1. Koreneff Alain dit :

    Bonjour. Pour essayer de soutenir les soignants exposés avec cette crise du COVID-19, je voudrais juste attirer l’attention de la rédaction que plusieurs hôpitaux et établissements privés on pu bénéficier de la présence d’équipes de praticiens de médecine chinoise pour les aider a affronter la situation, limiter les épuisement professionnels, prendre en charge les douleurs et la souffrance,.. vous pouvez vous documenter auprès des centres hospitaliers de Ales, Metz, Givors, auprès de l’organisation professionnelle de praticiens UFPMTC, ou auprès de l’ONG Elise Care pour plus d’info sur le nombre de consultations, les techniques de soins en médecine chinoise utilisées, etc

    Répondre modéré

Réagir à cet article

retour haut de page
610 rq / 1,183 sec