Covid-19 : selon l’association SPS, les maux psychologiques des soignants s’aggravent

Après des semaines de mobilisation et d'un travail sous tension, les soignants expriment une anxiété et un épuisement croissants, fait savoir l'association SPS (Soins aux professionnels de santé) qui propose un dispositif téléphonique d'aide et d'accompagnement psychologique. 

Covid-19 : selon l'association SPS, les maux psychologiques des soignants s'aggravent

© leaf – iStock

"Cette 5e semaine (du 20 au 26 avril 2020) est fortement marquée par l'expression d'une aggravation de la souffrance des appelants, dont 4 appels avec un risque de passage à l'acte imminent (contre 1 seul de ce type par semaine auparavant). L'augmentation continue de la durée des appels, 23 minutes en moyenne, démontre le besoin croissant qu'ont les soignants d'exprimer et de partager leur souffrance, leur anxiété et leur épuisement professionnel auprès de psychologues", indique SPS. 

Anxiété et épuisement

Alors que 100% des appels* concernent les répercussions de la crise sur les soignants et les managers,  58%  appelants font part de leur anxiété ou de leur angoisse face à l'épidémie de Covid-19.  "Leurs expressions les plus fréquentes par ordre décroissant : anxiété, peur, angoisse, stress, culpabilité, colère, droit de retrait, isolé, souffrance, tristesse, aggressivité, honte", indique SPS. 

Soumis à un rythme inédit, l'association chiffre à 11% le nombre d'appels en lien avec un  épuisement professionnel. 


Problème d'organisation au travail

Par ailleurs, face à l'afflux massifs de patients affectés, 11% des appels mettent en avant un problème d'organisation du travail. Les expressions retenues par les psychologues sont "charge de travail, stress, peur, colère, angoisse, retrait, culpabilité". 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

*analyse sur 1979 appels

Le numéro vert (service et appel gratuits) SPS : 0 805 23 23 36

Lire aussi sur ActuSoins.com

Mobilisation pour le soutien psychologique des soignants confrontés au coronavirus (avril 2020)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
688 rq / 1,903 sec