Fin du concours Aide-soignant et réingénierie des référentiels d’activité : le ministère prend du retard dans ses engagements, estime le Cefiec

Le ministère tarde à rendre ses arbitrages relatifs à la réingénierie des référentiels d'activités des aides-soignants (AP) et des auxiliaires de puériculture (AP), estime le CEFIEC (Comité d'entente des formations infirmières et cadres). 

Fin du concours Aide-soignant et réingénierie des référentiels d'activité : le ministère prend du retard dans ses engagements, estime le Cefiec

Depuis 2019, plusieurs réunions de travail ont été organisées par la DGOS, avec tous les partenaires professionnels, dans le but de rendre effective cette réingénierie pour la rentrée 2020. 

Mais pour l'instant, alors que c'est en janvier que sont délivrées aux candidats en instituts les différentes informations inhérentes aux concours, "aucune directive n'a été formulée par la DGOS", s'inquiète le CEFIEC. 

Fin des concours AS-AP

Car l'une des mesures de cette mission serait, de supprimer les concours d'admission en IFAS et en IPAP.

Il s'agit de rendre plus attractif les métiers d'AS-AP : les taux d'inscription au concours, notamment des aides-soignants, sont en chute libre depuis de nombreuses années et "il est urgent d'inverser cette tendance", indique le CEFIEC. 


"Aujourd'hui, nous manquons de professionnels et devons en former le double pour les années à venir, en référence au plan Grand-Âge".

"Lors du dernier groupe de travail DGOS du 9 décembre dernier, celle-ci annonçait une publication de la synthèse des propositions menées par le groupe pour la semaine 51. En outre, la DGOS devait arbitrer sur les points suivants : durée de la formation, dates de rentrée en formation, durée des stages et leur évaluation. Lors de cette réunion, le CEFIEC rappelait avec insistance l'importance et l'urgence d'obtenir les informations nécessaires et notamment sur la sélection afin de pouvoir orienter les instituts de formation notamment. Cependant, le texte sur la sélection, qui devait être transmis en préalable, n'a pas été communiqué et n'a d'ailleurs pas été présenté au HCPP du 10 décembre 2019", explique le CEFIEC. 

Ouverture de la plate-forme Parcoursup le 22 janvier

La plateforme Parcoursup va ouvrir le 22 janvier alors que l'offre de formation AS/AP n'est pas visible. Cela représente "un risque majeur de voir « fuir » de potentiels candidats vers parcoursup et alors de se détourner de la formation AS AP", estime le CEFIEC.

"Comment rendre plus attractif un métier et une formation pour lesquels nous n'avons aucune information à transmettre (Sélection, durée de la formation, dispenses...), métier pour lequel employeurs et ARS se sont engagés dans de grandes campagnes de sensibilisation en regard de la pénurie actuelle?", interroge le Cefiec.

Au-delà de l'inquiétude, le CEFIEC fait savoir qu'il a alerté le ministère "sur les enjeux et sur les conséquences à court terme d'un tel retard préjudiciable tant pour les instituts de formation que pour les futurs employeurs, retard risquant d'aggraver la pénurie de professionnels AS AP". 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Lire aussi, sur ActuSoins.com : 

Aides-soignants : de moins en moins de candidats à l’entrée en formation (décembre 2019)

Nouveaux actes des aides-soignants : la réforme qui inquiète certains infirmiers (septembre 2019)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
263 rq / 0,972 sec