Aides-soignants : de moins en moins de candidats à l’entrée en formation

Le nombre d'inscrits à la formation d'aide-soignant baisse pour la deuxième année consécutive, de même que celui des candidats au concours d'entrée qui a chuté de 42% depuis 2014, constate une étude de la DRESS (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques). 

Aides-soignants : de moins en moins de candidats à l'entrée en formation

En 2018, 26 200 étudiants étaient inscrits dans l'un des 484 établissements dispensant une formation d'aide-soignant. Si le nombre de diplômés de cette formation est quasi-stable, le nombre d'inscrits en formation baisse pour la deuxième année consécutive (-6% entre 2016 et 2018), tout comme celui des candidats au concours d'entrée qui diminue fortement depuis 2014 (-42%), détaille la DREES. 

Ainsi, en 2018, 64500 candidats ont passé ces épreuves de sélection, contre 111 000 en 2014. Le taux de candidats admis à entrer en formation d'aide-soignant se situe, de ce fait, à un niveau particulièrement haut en 2018 (41%), soit 27 points de plus que le taux observé en 2014 (24%). 

Promotions féminisées

Les inscrits en formation d'aide-soignant sont âgés en moyenne de 28 ans et 7 mois, contre 25 ans et 5 mois pour l'ensemble des inscrits en première année d'une des formations en santé de base en 2017. Par comparaison avec ces autres formations, ils la suivent plus souvent dans le cadre d'une reconversion professionnelle ou d'un retour à l'emploi (74% contre 35% pour les autres formations de santé). 

Il s'agit plus rarement  d'une poursuite d'études depuis le secondaire ou le supérieur ou depuis une autre formation en santé.

Parmi les étudiants inscrits en formation, 52% occupaient un emploi, 19% étaient au chômage et 3% étaient inactifs à la date d'entrée en formation. Un peu moins des trois quarts des personnes en emploi (77%) travaillaient dans le secteur sanitaire, social ou médico-social. 

Les promotions d'étudiants aides-soignants sont plus féminisées que les autres formations de santé de base : 90% des nouveaux entrants en formation sont des femmes. 

Plus de la moitié des candidats ont le baccalauréat ou un diplôme de niveau équivalent comme diplôme le plus élevé

Il n'existe pas de condition de diplôme pour accéder à la formation d'aide-soignant. L'admission dans les instituts de formation a lieu sur concours ou par le biais de la validation des acquis de l'expérience (VAE). 

Pour autant, 57% des étudiants en 2017 déclarent avoir obtenu, avant l'entrée en formation le baccalauréat ou un équivalent, comme diplôme le plus élevé et 9% sont diplômés de l'enseignement supérieur. 

Parmi les étudiants entrés en formation et disposant d'un baccalauréat ou d'un diplôme supérieur, 56% ont obtenu un baccalauréat professionnel. 

84% des étudiants bénéficient d'une aide financière

En 2017, 84% des inscrits ont perçu au moins un financement. Pour 49% d'entre eux, il s'agit d'une aide en tant que demandeur d'emploi, pour 33% d'une bourse ou d'une autre aide d'un conseil régional ou d'un conseil départemental et pour 8% d'une aide obtenue dans le cadre d'une promotion professionnelle. 

Enfin, 7% des étudiants aides-soignants ont reçu au moins deux aides financières différentes en 2017 et 5% ont une demande de prise en charge en cours. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
230 rq / 1,664 sec