14 novembre : les soignants manifesteront pour “un plan d’urgence pour l’hôpital public”

Soignants et médecins sont appelés à se mobiliser jeudi à Paris et en régions pour réclamer davantage de moyens pour l'hôpital public. 

14 novembre : les soignants manifesteront pour "un plan d'urgence pour l'hôpital public"

La quasi-totalité des syndicats de la fonction publique hospitalière, les collectifs (Inter-urgences et Inter-hôpitaux) ainsi que différentes organisations de médecins, de soignants et de directeurs hospitaliers, se préparent à une journée d'action partout en France. Une manifestation est prévue à Paris à 14h, partant de Paris Port-Royal, en direction du Sénat, de l'Assemblée nationale et de l'hôtel Matignon.

Depuis le printemps, les personnels des urgences se mobilisent dénonçant la dégradation de leurs conditions de travail et revendiquant des effectifs, une augmentation de salaire et l'ouverture de lits pour accueillir les patients. Ces revendications se sont étendues depuis à l'ensemble des professionnels et des services. Ils réclament ainsi une revalorisation importante de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) hospitalier. 

"Les députés n'en ont pas tenu compte, en votant en première lecture le projet de loi de financement de la sécurité sociale proposé par le gouvernement. Ils ne font qu'amplifier la colère et la détermination des personnels et des usagers", estiment un ensemble d'organisations et de syndicats* dans un communiqué commun.

Les organisations souhaitent par ailleurs le déclenchement d'un plan d'urgence pour l'hôpital public, alors que l'exécutif doit présenter un nouveau "plan d'ensemble" après la mi-novembre. 

Une journée d'action

Le collectif Inter-hôpitaux a annoncé sur Twitter de nombreuses actions en région, dont une déprogrammation des activités non urgentes au CHU de Caen. A l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM), les services de l'hôpital Nord et de la Timone enfants arrêteront leur activité. Au CHU de Nantes, la mobilisation sera organisée avec les syndicats des cadres et un rassemblement est prévu devant l'Hôtel Dieu. 

L'arrêt ou la rétention du codage, modalité d'action lancée par le collectif Inter-Hôpitaux, sont désormais à l'oeuvre dans plus de 380 services de l'AP-HP, selon le collectif. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

*AMUF, Action praticiens hôpital, CFE-CGC Santé social, CFTC, CFDT, CGT, Collectif Inter-blocs, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, Printemps de la psychiatrie, Sud santé sociaux.

Lire aussi sur actusoins.com : 

Urgences : qu'est-ce qui a véritablement changé depuis le depuis de la grève ? (Octobre 2019)

Urgences : où va la grève ? (septembre 2019)

Collectif Inter-urgences : l'engagement dans la peau (septembre 2019)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
230 rq / 2,086 sec