Déploiement des assistants médicaux : les médecins bénéficieront d’une aide financière à leur embauche

L'Union nationale des caisses d'Assurance Maladie (Uncam) et les trois syndicats majoritaires représentatifs des médecins (MG France, la Confédération des syndicats médicaux français et le Syndicat des médecins libéraux), représentants 68% des généralistes et 55% des autres spécialistes signent aujourd'hui l'avenant 7 à la convention médicale d'Août 2016. L'accord prévoit qu'une aide financière puisse être versée par l'Assurance Maladie pour faciliter l'embauche d'assistants médicaux par les médecins.

Déploiement des assistants médicaux : les médecins bénéficieront d'une aide financière à leur embauche

Le dispositif prévoit que le médecin s'engage à augmenter sa patientèle proportionnellement au niveau de financement qu'il reçoit de l'Assurance Maladie. 

C'est le médecin qui décidera, selon sa pratique et l'organisation de son cabinet, s'il veut être épaulé par un assistant médical. Il déterminera les missions qu'il souhaite lui confier : soutien administratif, accompagnement de la consultation, organisation et coordination avec les autres acteurs de la santé. 

Le déploiement des assistants médicaux se trouve au coeur des grandes réformes inscrites dans le plan Ma Santé 2022. Il vise à améliorer l'accès aux soins ainsi que les conditions d'exercice des médecins libéraux en renforçant la qualité de la prise en charge des patients. 

Ce dispositif est controversé : les organisations infirmières y voient une "provocation". 

Une formation à définir

"La fonction d'Assistant médical pourra être assurée aussi bien par d'actuels aides-soignants, infirmiers, secrétaires médicales ou tout autre profil souhaitant suivre cette nouvelle voie professionnelle", fait savoir l'Assurance Maladie dans un communiqué. 

Dans tous les cas, ajoute l'Assurance Maladie, "l'assistant médical devra être formé ou s'engager à suivre une formation spécifique dont le contenu est en cours de définition dans le cadre de la convention collective des personnels des cabinets médicaux". 

Afin de ne pas retarder la mise en oeuvre de cette mesure, il a cependant été prévu que les médecins puissent recruter des assistants médicaux dès à présent, sans formation préalable, en leur donnant la possibilité de se former à ces nouvelles missions dans les deux ans suivant leur prise de fonction. Cette formation ad hoc sera validée par un certificat de qualification professionnelle qui devra être obtenu dans les trois ans qui suivent leur prise de fonction. 

Des tâches variées

Le champ des missions confiées aux assistants médicaux est large, chaque médecin pouvant définir à sa guise le contenu des tâches (médico-administratives)

Concrètement, l'assistant médical pourra prendre en charge des tâches de nature administrative  : accueil du patient, création et gestion de dossiers, recueil et enregistrement des informations administratives et médicales, accompagnement de la mise en place de la télémédecine au sein du cabinet, etc. 

Il pourra aussi préparer et suivre le déroulement d'une consultation : aide à l'habillage, déshabillage, prise de constantes (TA, pesée, taille), mise à jour du dossier patient concernant les dépistages, vaccinations, recueil d'informations utiles sur les modes de vie pour alerter le médecin si nécessaire, délivrance des tests (angine par exemple) et de kits de dépistage, préparation et aide à la réalisation d'actes techniques (pour un ECG par exemple).

Enfin, il assurera des missions d'organisation et de coordination, notamment avec les autres acteurs de santé. Il pourra ainsi organiser un rendez-vous avec un médecin spécialiste, avec un hôpital en prévision d'une admission mais aussi avec d'autres professionnels de santé comme un infirmier, un masseur-kinésithérapeute ou une sage-femme pour assurer la prise en charge des patients. 

M.S

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
235 rq / 3,183 sec