Oncologie et soins palliatifs : un partenariat paramédical au profit des patients

Les patients hospitalisés en oncologie mais pour lesquels les traitements se révèlent inefficaces ont tout à gagner d’un partenariat paramédical entre les soignants d’oncologie et l’infirmière de l’unité mobile de soins palliatifs (UMSP), estime Chantal Bonnefoy, infirmière au sein de l’UMSP adultes du CHU de Besançon. Elle présentera lors du salon Infirmier les avantages d’une organisation de ce type mise en place au CHU.

Au mois de mai, ActuSoins vous propose une série d'articles de présentation de différentes conférences et tables rondes du salon infirmier. 

Oncologie et soins palliatifs : un partenariat paramédical au profit des patients

© iStock / Laikwunfai

Cette démarche renforce un partenariat médical étroit qui vise à éviter au patient l’annonce brutale du passage aux traitements palliatifs et le transfert sans transition dans un autre service, avec toutes les conséquences morales et psychologiques négatives qu’ils peuvent entraîner. 

« Nous avons fait des soins palliatifs une pratique intégrée dans l’oncologie, il y a une dizaine d’années, dans les situations d’incertitude », observe l’infirmière. Cette dernière est ainsi présente une fois par semaine lors des transmissions en oncologie, le mercredi, deux jours après l’arrivée des nouveaux patients. Les infirmières d’oncologie évoquent la situation de certains patients et celle de l’UMSP apporte son regard extérieur. 

Les bénéfices du temps partagé 

« Elle aide à identifier la complexité, explique Chantal Bonnefoy, pour favoriser une évaluation clinique la plus fine possible » qu’elle expose en staff médical le vendredi, participant ainsi au choix clinique. Ce temps partagé permet d’évaluer le projet thérapeutique, d’envisager l’arrêt des traitements, si le patient entre dans les critères d’admission en unité de soins palliatifs et de préparer son transfert. 

« Quand la situation s’oriente vers la prise en charge palliative, ajoute l’infirmière, l’objectif de ce partenariat vise à permettre aux soignants de travailler sur l’information progressive du patient, sur la gravité de son état, en fonction de l’évaluation et de la réévaluation de ses symptômes, pour que la transition se passe au mieux et pour favoriser le suivi et la continuité des soins. » 

Olivia Dujardin

Je m'abonne à la newsletter

 

Table ronde "Cancérologie / Ville-hôpital" : « L'enjeu d'un partenariat paramédical oncologie-soins palliatifs : quel gain pour le patient »

Mercredi 22 mai – de 14h à 16, au salon infirmier

Paris Expo – Porte de Versailles – Pavillons 7.2 / 7.3 

L'équipe d'ActuSoins sera présente au salon infirmier sur le stand A3. 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
237 rq / 2,290 sec