Trois suicides d’infirmiers en un mois

Un homme d’une cinquantaine d’année, cadre de santé de l’hôpital de Saint-Calais dans la Sarthe s'est suicidé le 30 juin 2016 et est décédé le 5 juillet. Dans des courriers envoyés à la direction du centre hospitalier, à l’ARS et à sa famille, il mettrait directement en cause la direction de l’établissement.

Trois suicides d'infirmiers en un mois

© Semary/iStock

"Cet agent venait tout juste d’achever une formation continue de cadre de santé et s’apprêtait à reprendre ses fonctions après 9 mois d’absence", précise dans un communiqué la direction de l'établissement. 

Une enquête de l’Inspection générale des affaires sociales est diligentée. Par ailleurs, la famille de l'ancien infirmier a l'intention de saisir la justice.

"En 2015, comme c'est l'usage, il avait fait fonction de cadre tout en restant infirmier à l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Louis-Pasteur, qui dépend du CH de Saint-Calais. (...) Il voulait continuer à exercer en Ehpad, alors qu'on lui proposait un service qui connaît de très fortes difficultés, celui des soins de suite longue durée", détaille l'agence APM. 

L'ancien infirmier a fait une tentative de suicide le 30 juin à son domicile, alors qu'il devait prendre ses nouvelles fonctions le 1er juillet. Transporté en réanimation au Mans, il est décédé le 5 juillet.

Selon Philippe Keravec, secrétaire du syndicat CGT au Mans, responsable départemental de la fédération santé et action sociale, qui a eu accès à la lettre posthume adressée à la direction du centre hospitalier, à l'agence régionale de santé (ARS) Pays-de-la-Loire et à sa famille, ce cadre de santé "dit ouvertement qu'il tient responsable de son suicide une partie de la direction du centre hospitalier de Saint-Calais" et aurait écrit, dans cette lettre : "Vous me demandez de maltraiter mes collègues et ça, ça ne peut pas se concevoir dans les valeurs que je défends".

La direction se défend en indiquant que suite aux "divers courriers (de ce cadre de santé) mettant en cause certains personnels dont l’équipe de direction et d’encadrement, les autorités administrative et judiciaire concernées en ont été prévenues immédiatement par la direction de l’établissement".

Deux autres suicides d'infirmiers

Rappelons qu'un infirmier de 55 ans s’est suicidé le 13 juin dans son service au CHU de Toulouse, un décès reconnu comme accident de travail par le CHU, et le 24 juin, une infirmière de l’hôpital du Havre, âgée de 44 ans, mettait en cause dans sa lettre d'adieu ses conditions de travail "en dégradation constante" avant de se suicider.
 
Pour Thierry Amouroux, le Secrétaire Général du Syndicat National des Professionnels Infirmiers SNPI CFE-CGC, " les conditions de travail se dégradent un peu partout. La pression devient trop rude sur des professionnels que l’on pousse à bout (rappels sur repos, polyvalence imposée, perte de sens, sous-effectif, pression à l’activité). Ces réorganisations sont en rupture avec les valeurs soignantes, et débouchent sur une maltraitance des soignants et la mise en danger des patients."
 
Selon la CGT, des problèmes ont déjà été signalés au sein de l'établissement de Saint-Calais. "Au moins 17 cadres auraient changé d'établissement ses dernières années", selon Philippe Keravec et le syndicat a déjà alerté l'Agence régionale de santé et demandé des solutions.
 
Après la CGT, FO Santé dénonce également les méthodes de la directrice dans un courrier adressé à la préfète de la Sarthe et au directeur de l'agence régionale de santé. Selon Jacky Martineau, le secrétaire départemental, "la directrice s'affranchit des lois et règlements (...). Cette situation peut devenir dramatique à chaque instant".

Cyrienne Clerc, avec APM,  SNPI et France Bleu

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

251 réponses pour “Trois suicides d’infirmiers en un mois”

  1. sylcat dit :

    HOPITAL SILENCE aussi sur Marseille
    suicides aussi sur Marseille ! maltraitance diffamation aussi sur MARSEILLE
    PERVERSIONS intitutionnelles connues jusqu’à L ARS mais chutttttt silence !!!
    laissons ces cadres et cadres sup harceler ces petites blouses blanches inter changeables !!

  2. Ni Na dit :

    de plus en plus de suicide dans beaucoup de professions 🙁

  3. Hanna Hiss dit :

    Pas étonnant à force de maltraiter ceux qui doivent bien traiter !! De quoi être dégoute

  4. Quels avantages avons nous à faire ce métier ? Le seul point positif est la reconnaissance du patient et de sa famille car eux sont conscients de la situation et la subisse également. L’esclavage n’a pas été aboli ! Je suis de la promotion 1982 1985, dans 2 ans et 8 mois je tire ma révérence, le chemin parait si long encore. Après tant d’années de bons et loyaux services,de dévouement et de professionnalisme je partirai l’esprit tranquille. Je passerai la main après tant d’heures au compteur, sans sourciller et toujours fidèle au poste malgré les aléas de la vie. Nos corps sont meurtris par tant de dons de soi et si peu de reconnaissance. L’équipe soignante est en grande détresse. Plutôt que de nous envoyer la cellule psychologique après drame, il faudrait prévenir les risques, la bientraitance du patient commence par celle des soignants. Nous en avons assez de la non reconnaissance, de nos droits bafoués. C’est un appel à l’aide ! Que pouvons nous faire pour ne plus avoir à subir cette situation ? Donnez nous les moyens d’exercer notre métier dans de bonnes conditions et respectez nous, car nous sommes les petites mains, sans nous l’hôpital n’existe pas !

  5. Les aides soignantes sont plus à plaindre que les infirmières car travail plus lourd physiquement !!!

  6. Il n y a que le fric qui compte pr les actionnaires!!! Et non la santé!

  7. Dommage car obligés de subir pour conserver son poste ! Lamentable

  8. Arrêtez de parler du public ! Le privé est pire!!

  9. Le privé est également touche sans les avantages du public!!

  10. Nathalie Le dit :

    Nous sommes tous à bout …GHT réorganisation diminution des moyens humains …des pions nous sommes !!! Soyons solidaires faisons bloc !!! Manifestons !!!

  11. Ivia Papier dit :

    Quelle tristesse d’aimer autant ce métier pour finalement le détester car si peu considérés…
    Il est temps de se faire entendre. Faisons grève et mettons la pression comme les routiers ou les cheminots savent si bien le faire!

  12. Des fois, je me demande e qui m’a poussé à faire ce métier.

  13. Caroline Boonefaes Clémence Torré Adriane Wadin Wa Rda

  14. suppression de la sécurité sociale et système de santé a l’américaine ou a l’européenne, et y’aurait pas autant de suicide, ce qui permettrait d’avoir plus de personnel comme en Belgique 😉

  15. Malheureusement, ce n’est pas que dans les CHU, les hôpitaux locaux sont tout autant concernés, mauvaise gestion du personnel, planning et horaires non respectés, pas de temps de pause (même pour aller au petit coin), passage de jour aux nuits constants, changement de services continuels…
    Je suis IDE, je sors d’un burnout et j’ai bien failli me suicider. si je me suis remise en question et ai fait un travail sur moi, ce n’est pas le cas de mon ancien employeur. Notre profession décline, la santé décline.

  16. malheureusement je pense qu il n ya pas que dans les CHU que ces problèmes existent j ai 35ans de privé à mon actif et les conditions s y degradent aussi … il y a 20ans deja on me rappelait mes repos pour faire les nuits.
    les rachats des cliniques par ds grands groupes aux actionnaires de plus en plus gourmands ont detruit la base de nos professions!!!!! car le seul moyen pour augmenter leurs dividendes c est de diminuer la masse salariale! !!

  17. JôLô Clô dit :

    Et ça ne va pas aller en s’arrangeant! L’hôpital court à sa perte au profit du rendement! C’est devenu une entreprise à but lucratif dans laquelle l’humain n’est que secondaire! J’aime mon métier mais ce que les professions de la santé sont en train de devenir m’effraie au plus haut point!

  18. Bonjour
    Nouveau groupe pour discuter entre personnes travaillant dans le secteur médical et paramédical
    Si vous le souhaitez rejoignez nous

    Nom du groupe : Forum Médical

    https://www.facebook.com/groups/865800710231415/

  19. Triste réalité des instituts. …!!!! Notre conscience professionnelle nous empêche de faire grève jusqu’à quand ? ??? Je suis à domicile pour moi tout va bien mais quand je lis vos commentaires je vous sens tous en détresse et je sais que vous êtes courageuses car moi j ai tjrs refusé

  20. Le funeste (dé)compte n’est pas bon… car 4 suicides à Toulouse entre le 13 juin et le 1er juillet 2016

    http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/27/2407280-le-chu-de-toulouse-endeuille-par-plusieurs-suicides.html

    Quant à Amouroux et les autres permanents syndicalistes ou ordinaux de TOUS les secteurs y compris en libéral, ils en savent quoi des conditions de travail depuis le temps qu’ils ont déserté le terrain au profit des couloirs feutrés des ministères, commissions, institutions, observatoires…etc, etc, etc, à parler entre autres d’intelligence émotionnelle pour humaniser les soins ou à faire chier ou bien encore harceler les professionnels ?

    Pour humaniser les soins :

    1/ De bonnes conditions de travail
    2/ Du personnel en nombre et qualifié
    3/ De la reconnaissance
    4/ Une rémunération décente
    5/ Une (R)EVOLUTION

  21. et yen a eu 2 autres dernièrement. .. ce qui fait 5 au total depuis juin.

  22. Sans compter les deux suicides à Reims au mois d’août..

  23. Sahra Kapler dit :

    Triste….mon coeur saigne.. quand je lis ca ….encore&toujours….!!!
    nos métiers sont si durs mais si beauX.
    Alors soutenez vos équipes !!
    Prenez soin d’elles et d’eux afin que nous puissions faire notre travail avec bonheur.
    Car nous aimons notre métier de toute notre âme. Faut que les choses bougent. ..c’est plus possible ….si triste. Pensées à sa famille

  24. Quand je lis les coms sur le site sur les cadres je comprend pourquoi la p rofession va si mal nous ne sommes déjà pas soudés entre nous cadres équipe para médicale et médicale compris ne vous étonnez pas… diviser pour mieux régner… a méditer mes chers collègues
    Une ide qui travaille depuis près de 30 ans au Chu entre autre

  25. triste réalité toujours étouffée. Je pense que parfois il faudrait mieux être plus attentif à l’écoute de ses collègues que de les critiquer. Malheureusement ce pauvre collègue n’a pas été entendu, ni par ses supérieurs hiérarchiques ni par ses collègues proches (infirmiers, ASQ ou ASH). Soignons les autres OK mais soyons observateurs auprès des collègues qui nous entourent et qui nous paraissent en mal être…

  26. C’est exactement ce qui se passe chez nous aussi

  27. Zut raté, donc bis : dc j’ai peu de contacts FB, mais si le peu que j’ai peut partager par amitié, il faut que cela se sache.
    Merci

  28. Nous sommes de petits pions… Mais nous avons en charge, et nos doc tout pareil, des vies humaines entre les mains!!! Nous ne sommes pas des robots, pas des machines à frics… Alors demain? L’Erreur fatale parce que le petit pion n’est pas au rdv? Parce qu’il est ailleurs? Parce qu’il est seul face à des centaines de patients, de familles, d’appels divers et téléphoniques, etc etc etc… Et il ira en tôle, le petit pion.. C’est sûr… Parce que tout le monde veut du soin, et parce que tous les coûts sont réduits au maximum!!! (ou au minimum.. enfin réduits à peau de chagrin quoi!!!)

  29. Ave Gigi dit :

    Les infirmiers ont besoin d’une revalorisation de salaire et de statut . On se fait traité comme des sous merdes alors que c’est nous les soignants qui nous tapons le boulot ingrat et la paye de merde !!! À quand une révolution infirmière !!!! Si on se rebelle on aura gain de cause !!!! La société a besoin des soignants !!! Allez bougeons et ne nous laissons plus tuer par ce système poisseux qui ne profite qu’à certain !!!!!

  30. helas cela vient des conditions de travail dans lesquelles nous sommes soumis

  31. Sebass Ide dit :

    Et ca continu encore et encore, c’est que le debut….malheureusement !!!!
    Jusqu’au jour ou les cadre de sante seront remplaces par des manager sortie des grandes ecoles qui ne connaitront rien a la sante et ses prises en charge et qui auront comme seul but la rentabilite… Aie aie aie triste avenir pour notre si beau metier que les politiques se moquent eperdumment…

  32. solange granier dit :

    La gestion des patients est devenue avant tout financière dans les CH. A nous d’y remettre de l’humain !

    https://www.facebook.com/lesinfirmieres.encolere

  33. Malheureusement ça n’a rien de surprenant… Les conditions de travail se dégradent vitesse grand V dans les hôpitaux… Et surtout n’attendez pas de reconnaissance…

  34. Juste le reflet de nos conditions de travail immondes, et malheureusement ce n’est que le début

  35. Yoann Boubou dit :

    Et encore je trouve que c’est pas si souvent vu la fatigue accumulée, le manque de reconnaissance morale et financière, la performance et rentabilité à tout pris et juste mais alors juste le droit de fermer sa bouche si tu es pas content. Parce que là on sait bien te dire attention il faut pas mettre les patients en danger….Tout ça dans un contexte où toi tu es avec le patient à justifier les dysfonctionnements de tout le monde ou de l’organisation de l’hôpital. Donc du coup ils sont pas super content normal et tu t’en prend plein la tronche toute la journée pour tous les autres. Et pour en rajouter une ambiance de merde entre collègue et si tu as vraiment de la chance avec ton encadrement qui te casse la tête parce que tu as oublié de noter la température d’un frigo ou parce que le balai à chiotte d’une chambre a été volé. Enfin c’est la vie et ça continue encore on est pas au bout de nos surprises. Mais sinon c’est passionnant comme taff. Heureusement j’ai envie de dire. Enfin pour moi c’est plus suffisant c’est dommage.

  36. Quand tu as le courage de partir à temps tu te fais traiter
    d’ incompétent

  37. Le travail n’est certainement pas la seule cause de leurs suicides. Il en est un facteur favorisant parfois ou “la goutte “qui fait déborder le vase. Si on pouvait être de véritables équipes au boulot…. et dans la vie de tous les jours, être plus solidaires et humains.

  38. Et que dire de notre triste rémunération … Surtout comparée à celle des médecins. Pourtant notre travail est tellement proche! Le problème est que tant qu’il y aura de nouvelles fournées de jeunes diplômés prêt à dire oui à tout nous n’avancerons pas … Le système nous prend, nous presse et nous jette pour mieux reprendre un fruit plus jeune ensuite….! Dégouté de mon métier

  39. ça devient difficile de travailler sereinement!les conditions sont de plus en plus inadaptées malgrès les différentes politiques de santé l’hopital va mal! les techniques de management des équipes sont dégradantes …les écoles devraient se remettre en question! les textes sur la bienveillance existent pourtant…mais c’est juste pour se donner bonne conscience! être soignant est une vocation, il faut la patience ,le dévouement…etc…alors ne gâchez pas tout mesdames ,messieurs les décideurs !la politque comptable n’a rien à faire avec nos pratiques!

  40. Malheureusement les conditions de travail pour se métier qui prône la humanité de pour ses patients ne prend du pas en compte le personnel soignant,ne faudrait il passdéjà parler de humanité pour le soignants, avec des horaires de travail non respecter tjs dépassé et ne parlons même pas de la charge de travail ni des ci dictions de travail!??? Ceux sont des financiers qui décident de tout,nous n avons pas le droit à la parole,je trouve bien dommage tout cela et regrette que certain se suicide.

  41. solange granier dit :

    VIOLENCES ENVERS LES SOIGNANTS, LE SCANDALEUX SILENCE DE MARISOL TOURAINE: 40 AGRESSIONS/jour
    http://fb.me/1uC9xP9aR

  42. Management rétrograde qui nous vient directement du ministère, cela explique peut être que l’on entende pas parler de ces nombreux suicides dans les médias généraux. Ben non il vaut mieux continuer les débats stériles sur le burkini….

  43. Master Thief dit :

    “LOL et super”…y’a pas à dire, certains brillent tant par leur empathie que par leur intelligence.

    Rigoler au dessus d’une tombe, très hype.

  44. Isa Bel dit :

    triste realité ! hopital = entreprise, soins = produit commercial ! pression permanente ! y a pas que les patients qui soufrent, le personnel aussi !

  45. On ne sait plus aujourd’hui où on peut exercer notre métier dans le respect de nos valeurs soignantes

  46. MCee Bee dit :

    Merci Touraine ! C’est quand même elle le patron faut pas l’oublier ! Et quant aux grands manitous eux sont intouchables de toutes les façons c’est un sac de noeuds la dedans ils sont tous grands chefs et donc logiquement responsables mais quand y a une merde y a plus personne, personne ne se remet en question et ils osent même parfois rendre hommage à ceux qui accessoirement se sont butés a cause d’eux ! Et apres on nous demande à nous petites mains de se remettre perpetuellement en question … ils feraient mieux de balayer devant leur porte au lieu d’ouvrir leur grande gueule ! Je suis révoltée, et je me joins à la douleur des familles victimes de suicides inutiles puisque évitables dans le fond … bref

  47. Le ministère attend d’avoir combien de suicide de soignants pour agir????

  48. C’est inadmissible le personnel soignant est plus important dans un hôpital que ces administratifs pompeux sans personnel soignant pas d’hôpital
    Des administratifs ca se changent il y en a pleins les caisses de pôle emploi des soignants humains et qui travaillent avec des gens qui souffrent et pas toujours agréables c’est une VOCATION
    Protégez les soignants bon sang
    Le monde tourne à l’envers un jour il se renversera et nous le prendrons tous sur nos têtes
    P.S je ne suis pas une soignante mais une maman d’un enfant qui a été gravement malade et je remercie du fond du cœur tous les soignants pour ce qu’ils nous ont apportés

  49. Comment peut-on donner du bien être aux malades quand on est aussi mal traité? Marisol voyons rentre de vacances!

  50. Un hôpital ou une clinique n’est pas une entreprise de profit!!!

  51. Pathétique, ignoble, incompréhensible, inhumain ….. et pourtant !!! Merci l’institution, merci beaucoup, merci vraiment. Pensées à tous les soignants, courage à ceux qui veulent le rester.

  52. Quel dommage pour cette profession ou on nous apprend à prendre soins des autres mais en ce qui concerne notre bien êtres cela passe au second plan.

  53. Passionnée par mon métier d’infirmière hospitalière pdt 20 ans j’ai préférée partir avant qu’il soit trop tard. La santé doit être rentable comme n’importe quelle entreprise et ça va tout a l’opposé de ma conception du soin.

  54. Poupette8 dit :

    C’est malheureux de voir ça, alors que nous travaillons dans le milieu de la santé physique et psychologique!!! Je pense que c’est la direction qui pousse les cadres à nous maltraiter et les cadres eux suivent sans se poser trop de question sur la manière de faire, car si ils ne suivent pas la direction ils sont mis au placard ou harcelés ou comme il a été le cas dernièrement ils se suicident!!! Il faut que ca cesse oui mais comment??? Nos politiciens!!!! Madame la ministre, l’ARS???? Que faites vous??? Et la direction se met il en cause? Se remette il en cause? Pas sur!!!

  55. Karine Mieze dit :

    Quelque soit la fonction le monde médical va mal.
    Mon conjoint infirmier s est suicidé il y a maintenant 16 mois.
    Il est parti sans un mot.
    Soucis personnels ou soucis professionnels je ne saurais jamais.
    Mais pour moi une chose est sûre son boulot n à rien fait pour arranger les choses.
    Moi même infirmiere je sais que le burn out est omniprésent dans les hôpitaux.

  56. Malheureusement le rendement existe dans bcp de profession trop de pression en permanence.

  57. Pas etonnant
    Nous a L’aphp cest de pire en pire les restrictions

  58. merci les 35 heures,,,!!!! on en demande plus dans moins de temps,,,rendement,,,rendement,,, loin d avoir plus de personnel,,,les 35 heures ont surchargé les poste de travail,,,,heureuse d etre à la retraite,,,

  59. dur dur mes réelle manque de personnelle et d’ aide et voila le résultat et quand on veux récupérer son du (statut ) alors que l’on et dans les soins depuis 30 ans c du grand n’importe quoi !!!! et on dit merci a con qui fond les lois le cu sur leur chaise !!!!!!

  60. On est devenus des ouvriers, pas mieux lotis que des mineurs. Tout ca pour engraisser l etat

  61. triste réalité des conditions de travail des soignants en général.la face cachée de l’iceberg commence à sortir de l’ombre il est temps pour les hautes sphères d’arrêter de se voiler la face un soignant n’est pas une machine mais un être humain qui soigne un autre être humain et qui doit être au mieux de sa forme physique et psychique pour pouvoir faire un travail de qualité.

  62. Aujourd’hui c’est le cas de beaucoup trop d’entreprises petites ou grandes !!!!!! Se suicider à cause de son travail cela ne devrait pas exister mais il faut également penser aux milliers de personnes qui en souffrent mentalement et sont aux portes de ce moyen d’en finir, pour que tout s’arrête,pour eux, pour tout ceux qu’ils aiment et qui doivent lutter des jours, des semaines, des mois et même des années et encore des années !!!!!!!
    Oui il convient vraiment de trouver la solution à ce qui est un véritable fléau.

  63. Fleur Truño dit :

    Et tout ceux qui ne sont pas médiatisés…

  64. Master Thief dit :

    je ne vois pas ce que cela a de choquant, même si le suicide de ces 3 personnes reste bien évidemment un drame pour l’entourage.

    Le taux de mortalité par suicide est de 16,7 pour 100 000 personnes, avec une population IDE qui avoisine les 600 000 personnes, on a donc une moyenne statistique de 100 décès par an, soit 8,3 suicides par mois….

    A comparer avec les agriculteurs, un suicide tous les 2 jours….ou, dans le domaine de la santé, le suicide-tabou- des médecins,….car eux aussi ont un taux de suicide anormal, voire une espérance de vie raccourcie.

  65. Rita Heintz dit :

    Quand on voit qui est ministre de la santé, il me semble que nous n’avons rien à attendre de la part de cette femme.
    Pour un tel ministère il faudrait que soit nommer quelqu’un du terrain, je suis persuadée que ça pourrait changer certaines choses, pas toutes bien sûr , mais quelques unes.

  66. Le manque de personnel infirmier est dramatique pour les patients qui ont besoin de parler malheureusement le personnel soignant n’a plus le temps de les écouter.
    Maintenant les patients sont devenus des clients!

  67. Ah bon le personnel soignant est exploité? Contraintes budgétaires du public, profits à tout prix dans le privé???? C’est un problème qui n’existe pas en France ça

  68. Leve David dit :

    Rentabilite….le reste … On s’en branle….

  69. L’hôpital est géré comme une fabrique d’automobiles, du rendement, toujours du rendement, et nous les soignants nous ne valons rien à leurs yeux, nous sommes interchangeables, un clou chasse l’autre. Triste réalité sur un si beau métier.

  70. Malheureusement c’est tous les métiers de la santé qui sont touchés triste réalité de surcharge de travail grrrr courage aux familles

  71. comment peut on attenter a sa vie a cause du boulot quelle horreur !

  72. Jo Vazart dit :

    Hélas Celine Montigny ,il y en a eu d’autres mais silence,la souffrance au travail chut,22000 poste supprimer d’ici 2017.
    Le public forme tous le personnel des soignants aux médecins qui partent en courant faire un retour sur investissement dans le privé avec des dépassements inadmissibles,qui pensent aux patients et au personnel en souffrance…

  73. oui ,enfin on en cause car il s’agit “d’un cadre “les autre IDE n’ont pas fait la une !!!

  74. Val Zeinoun dit :

    Après on nous fait croire que tout va bien en France …

  75. solange granier dit :

    Lesinfirmières Encolère
    3 août,
    A DIFFUSER +++ APPEL NATIONAL INFIRMIER A LA GRÉVE DU ZELE A COMPTER DU 01 SEPTEMBRE 2016 :
    – on ne répond plus au téléphone, on ne revient plus sur nos repos: pour obliger les employeurs à embaucher les IDE au chômage.
    – on fait “juste” notre boulot infirmier et on laisse le soin aux directeurs et aux bureaucrates de brancarder et de nettoyer en cas d’absences non remplacées.
    – on ne fait plus ce qui n’est pas prescrit en bonne et due forme, c’est à dire identifié, daté et signé.
    – on appelle systématiquement les cadres et directeurs de garde pour signaler la moindre anomalie, y compris entre 0 et 6 heures.

  76. Cela ne me surprend pas en plus du libéral j’ai fait des nuits jusqu’en 2oo1 et depuis les conditions de travail ne sont plus vivable j’ai toujours des contacts avec des collègues et l’attitude des gens outre la politique de santé est aussi le reflet de notre société

  77. Le Soin devient un produit commercial, le Patient et les Soignants n’existent pas, une réalité douloureuse pour le monde Médical…qui a tant besoin de soutien ,sans ” imaginer” …d’estime. Certaines et certains de nos collègues quittent “le bateau”, qu’ils reçoivent notre tendresse.<3

  78. la profession est en danger ,tous les secteurs pas seulement les CHU

  79. A quand une véritable prévention des Risques Psychos sociaux pour toutes les catégories de personnel dans les CHSCT ???

  80. Nico Es dit :

    Et en psychiatrie à Toulouse aussi les cadres se suicident: 2 en peu de temps, le dernier il y a 10 jours! Sans parler des IDE!

  81. Des gestionnaires dirigent les hôpitaux comme 1 entreprise ils veulent du chiffre et les soignants médecins comme paramédicaux ne sont que des pions; le bien être des travailleurs comme des patients/clients n’est rien face à la balance commerciale de l’établissement

  82. Les cadres sont souvent pieds et points liés. Ils doivent assurer la continuité des soins malgré l’absentéisme et jongler entre le réglement et les rappels d’agents sur leur repos. Ils subissent souvent des pressions de leur cadre supp et essuient régulièrement des refus d’embauche de contrat. Les cadres n’ont pas tous la vie belle. Beaucoup sont en burn out

  83. les soignants bénéficieront-ils un jour d’un suivi psychologique adapté à leur profession pour prévenir de tel événements macabres ….?!

  84. Il faudrait peut être penser qu’avant d’être IDE nous sommes des êtres humains et que nous avons nos limites. Nous ne faisons pas du chiffre, de l’argent …..nous faisons de l’humain avec tout ce qui va avec. Perso après ma journée de travail je ne peux laisser derrière moi ce que j’ai vu tant près des personnes que j’ai soigné que des réflexions pas tjrs justifiées faites par certains collègues ou supérieurs. Nos soignants vont mal, se tuent au travail dans tous les sens du terme et le plus souvent pour un salaire de misère. Ca ne donne pas envie de continuer d’exercer en France, dans d’autres pays nous ne sommes pas les petites mains des toubibs, nous avons une place reconnue. Mais bon comme en France on a tjrs des centaines d’années de retard cela devrait s’améliorer d’ici 200 ans, et encore.

  85. Hélas il y aura de plus en plus de suicides au travail, tout est fait pour pousser les gens à bout. Pas seulement ds les métiers de la santé, très difficiles mais aussi ds l’éducation nationale et ds la police. Tout le monde en a ras le bol de ne plus avoir aucune considération.

  86. Je rigole!!!!Mais jaune!!!piou!!!!! une honte!!!!!!!!!!

  87. Ca va durer jusqu’à quand ? Qu est ce qu on attend pour bouger ?

  88. Eau Casse dit :

    Si on se bougeait un peu plus le cul….1984 la dernière grève infirmière et depuis on peut dire qu on a l anus bien dilaté mais tout passe.

    Nous sommes des chèvres!!!!

    • Nanou Dumel dit :

      Personne ou peu de monde aux manifestations forcément on est pris pour des moutons et ce n est que le début parce qu avec ce qui arrive et ben on est pas sauver vous vous demander pas ce qu il y a derrière ces grands regroupement d hôpitaux faut réagir descendons dans la rue les syndicats ne font pas le poids sans nous

  89. et oui nous en sommes là….
    il faut toujours passé par des drames qui seront vite oubliés..

    tellement de collegues qui vont mal dans ce système hospitalier

    une énorme pensée à tous ceux qui luttent

  90. Et toujours pas de remise en question des directions….

  91. Chats Mallow dit :

    Trop d abus dans le métier infirmier . C est scandaleux de faire bosser les gens dans de telles conditions inhumaines. Code du travail souvent maltraité voir inexistant également !!

  92. Nanou Dumel dit :

    Les cadres ne sont pas mieux lotis que les soignants loin de la pression de la direction la diminutions des effectifs et eux de trouver le moyen de faire tourner les services

  93. Beaucoup de soi disant cadre infirmier n’ont aucune connaissance du code du travail, du statut de la fonction publique hospitalière et voir même du règlement intérieur de leur établissement. Ce n’est pas à l’école des cadres que l’on va leurs apprendre, ces pauvres gens font subir ce qu’ils voient depuis des années ,ont ils envie de faire changer les choses dans le bon sens. je ne le crois hélas pas. Mais ils n’en tiens qu’à nous de les faire évoluer ces choses pour ça il faut d’abord se syndiquer et ensuite se battre. Mais tous ensemble et dans le même sens. …

  94. Mark Datines dit :

    C’est bon MST dit que tout va bien et qu’on est des privilégiés

  95. C’EST une realite que vous decouvrer maintenant mais ici en Italie c’est normale ne pas avoir les jours de repis depuis toujours et on vous a toujours envier pour vos oraires.

  96. Fréquent vu les conditions de travail .et il y en qui termine en psychiatrie

  97. Ça laisse des places pour nous la jeunesse Amaury Besogne

  98. Let Léonard dit :

    ….un cadre a d’abord été un soignant …!!!

  99. Quand les soignants vont eux mêmes pas bien… il faudra encore combien de burn out ou de suicides de soignants pour que le gouvernement bouge?? Ce qui me fait peur c’est que ça commence à devenir une routine les suicides des infirmiers … je suis en début de carrière mais quand je vois nos conditions de travail, je songe très sérieusement à la reconversion professionnelle.

  100. les cadres infirmiers ne sont pas à plaindre!j en ai connu une en particulier redoutable! harcelant son personnel! Pratiquement jusqu’au suicide! sauf sbires et lèche culs! j espère qu’ elle paiera un jour ses erreurs!

  101. Marion Simon dit :

    Quand je vois dans les conditions où je travaille actuellement , on peut comprendre que certains puissent envisager cette échappatoire.

  102. Shine Lyline. (Qd tu seras rentrée de vacances.)

  103. Melo Dy dit :

    c est loin d etre les plus a plaindre s ils se bougeaient un peu plus les fesses pour leurs agents en souffrance la on les plaindraient… ils ont la belle vie …

  104. Je ne pense pas que les cadres soient en cause mais plutôt ceux qui tiennent les ficelles et qui ne connaissent rien du terrain

  105. Les cadres comme les autres soignants sont victmes de maltraitances professionnelles Les DRH ou DSI ne se soucis que de faire des économies Merci l’ARS pour cette politique de soins !!! En + de 30 ans de carrière je n’ai jamais vu de tels aberrations de management

  106. Mickaele Pat dit :

    QU ATTENDEZ VOUS POUR FAIRE UNE GREVE DURE TOUS ENSEMBLE ET NON PAS CERTAINS ET PAS D AUTRE TOUS UNIS A VOUS D AGIR

  107. Il faut en arriver là pour que les dirigeants du monde médical redeviennent un peu humains… Quelle tristesse

  108. Mickaele Pat dit :

    DEPUIS LE TEMPS QUE CELA DURE QU ATTENDEZ VOUS POUR VOUS UNIR??????

  109. Mickaele Pat dit :

    QU ATTENDEZ VOUS DES COMPLIMENTS DE LA PART DES ELITES

  110. Merci Ki dit :

    franchement je suis pas étonné, j’y ai vu des méthodes de management indigne d’une institution – le personnel reste un citron que l’on presse et après pour être sur d’en tirer le plus, elle s’attaque à sa peau

  111. Pourtant ce ne sont pas les cadres les plus a plaindre ide et as en mal être c est plus juste !!

  112. j’en ai pas mal bavé au ch le vinatier et seuls les arrets m’ont permis de surnager, les cadres intermédiaires étaient diaboliques et s’acharnaient sur le personnel en fin de carrière

    • Yvon Sonnic dit :

      Avez vous connu Vincent Berichel qu’on a eu à Nantes auparavant ?

    • oui, mais je ne n’ai jamais vu,il faut dire que je travaillais la nuit et j’étais dans un hopital assez immense. Le medecin du travail qui connaissait les difficultés que je rencontrais m’avait conseillé d’aller le voir mais j’avais peur d’aggraver mon cas, la peur régnait dans cet hopital. Je crois que la pire que j’ai connue était une surveillante faisant fonction qui bien sur voulait réussir. La surveillante chef de nuit n’était pas mal dans son genre. Je suis consciente que tous ces cadres se vengeaient sur leur personnel de ce que eux memes subissaient.

  113. Et lorsque nous partions en CA …nous etions ds l obligation de donner une adresse ….pour rappel si prob d effectif ….imprevu……eh oui….. CHU…..

  114. Bien triste alors que ya des cadres psychorigides qui sont aduler et lecher par les ressources humaines racistes et qui font des denie de facies et apres ca se prétend musulmane et et faire le carem lol

  115. Deja a mes debuts ,,,,,,,il y a ,,,ouh,,,,, horaires de repos non respectes,,,, 6h /20h le dimanche,,,,,,sans coupure repas,,,,, eh oui et la nuit 20h /6h …..120 patients ..1 ide avec 2 ash et 2 brancardiers,,,,,, RIEN DE MIEUX DEPUIS 1971,,,,,,,,,!!

  116. Et oui c’est comme ça aussi ds les EHPAD privé tout ça à cause de directeur incapable de gérer un établissement

  117. Maltraitance des Soignants !.. Mais c est quoi ce P… de monde???????

  118. Triste réalité des conditions de travail dans les CHU : manque de personnels, changements de gardes fréquents avec enchaînement de soir/matin (non respect des 12h de repos entre 2 gardes), les cadres qui ne sont pas à l’écoute du mal-être des soignants… Mais où va le monde ?!

  119. pourtant les cadres sont toujours psychologiquement aptes au travail car c’est eux qui évaluent l”équipe inapte…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
550 rq / 2,150 sec