Augmentation du taux d’absentéisme dans les hôpitaux

Une analyse des bilans sociaux effectuée par l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH) explique que le taux d' a encore augmenté cette année dans les établissements publics de santé. 

Augmentation du taux d'absentéisme dans les hôpitaux (infirmier, kinésithérapeute, aide soignant)

© i-stock

27 jours d'absence en moyenne par an pour le personnel non médecin.

Selon l'analyse, l'ensemble des établissements publics présentent une augmentation de leur taux d'absentéisme, avec une augmentation globale de 0,2 point.

L'analyse des bilans sociaux de 2014 pour 324 établissements révèle également que le nombre moyen de jours d'absence par agent (pour des motifs médicaux ou non médicaux) est de 27 jours pour le personnel non médical, contre 9 jours pour le personnel médical.

Les métiers "les plus sensibles"* chez les non-médecins étant ceux de masseurs-kinésithérapeute (62,8%), d' de soins généraux (28,3%) et d'aide-soignant (20,6%).

488 établissements publics de santé ont répondu à cette enquête, soit 55,5% de la totalité des établissements interrogés et 84,1% des établissements concernés par l'enquête de façon obligatoire.

Rédaction ActuSoins (source : APM)

* un métier est dit "sensible" lorsqu'il se caractérise par des élements quantitatifs (un nombre important d'agents dont la pénurie pourrait mettre en difficulté le bon fonctionnement des établissements) et/ou qualitatifs (des compétences en évolution/mutation, par exemple).

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

76 réponses pour “Augmentation du taux d’absentéisme dans les hôpitaux”

  1. Je vous lis tous et je suis siderée!! Pose mes “Amis ” Alors si je comprends bien, vous regarder les infos, les entreprises ferment, ou se délocalisent,des milliers de gens au chômage, la pauvreté grandissante dans les rues de Paris et y’a pas que des “Rom”!!! On balance des pesticides pour favoriser les cancers et les maladies, dans les poches de l’État et chefs de service! Une bombe risque d’être lâchée sur nos têtes et vous… ???? Ah! Oui on va en avoir des jours de carences c’est clair, sauf que l’on ne pourra plus trop en discuter!! Nous sommes TOUS dans le TITANIC !!! Allô !!

  2. Ce milieu me fait rire à force ..effectivement clivage public/privé. ..clivage IDE/AS clivage IDE/IADE/IBODE etc …c est nickel pour les autorités …diviser pour mieux régner …continuons comme cela !!

  3. La surcharge de travail et la mauvaise gestion des hôpitaux ainsi que notre politique de santé au rabais….

  4. Sissy Aur dit :

    Le système… On a qu a bien nous traiter…

  5. Quand est ce que vous arrêterez tous cette gueguerre public / prive? Vous avez fait le choix d aller d un côté ou de l autre donc il faut assumer.
    De plus on est là pour la même chose c est a dire le patient.
    Nous rencontrons tous des difficultés alors plutôt que se jalouser bêtement serrons nous les coudes.

  6. Valou Loulou dit :

    Ba l’absence de jour de carence… et les conditions de travail du fait du manque de consideration et de budget

  7. Doc Martin's dit :

    eh oui …. Personnel soignant maltraité psychiquement parlant et par là mème en souffrance ….. Alors comment voulez vous que nos patients bénéficient d’ une qualité de soins ….. Pourant ô combien légitime !!!

  8. Lol … les coupes budgetaires le non remplacement des departs ou arret maladie le manque de valorisation de notre metier … toutes les taches que l’on doit accomplir en dehors des soins … les heures faites en plus non payées … finir tard commencer tot … j’en cite d’autres ?? Mdrrr malgre cela on tiend et on aime notre travail car juste un “merci mme pour vos soins” de la part d’un patient ça fait chaud au coeur

  9. Mon avis : encore un article visant à augmenter le clivage entre le privé et le public. Que nous soyons dans l’un ou l’autre des secteurs notre but est le même nous occuper au mieux de nos patients avec des contraintes toujours de plus en plus grandes. Arrêtons de croire que l’herbe est plus verte ailleurs. Certes dans le public il n’y a pas les 3 jours de carences mais sincèrement je ne suis pas sur que cela change grand chose. Quand on fait ces métiers par passion avec des convictions et un esprit d’équipe on tire tjs trop sur la corde. Nous avons toutes et tous des collègues qui n’ont pas les mêmes façons de faire et qui se mettent en arrêt pour un oui pour un non et ce même dans le privé
    Alors avant de s’accuser les uns les autres battons nous pour avoir les mêmes droits quelque soit nos secteurs

  10. Je bosse dans le public et je suis pour les jours de carence et je me demande parfois quel médecin certain ont car un arrêt d’une semaine pour une trachéite ça fou les boules surtout quand du coup on doit revenir sur nos repos RTT (et après on s’étonne qu’on a un compte d’heure énorme )pour remplacer .certaines personnes n’ont pas de scrupule mais je pense que si il y avait des jours de carence comme dans toute entreprise il y aurait moins d’absentéisme de complaisance et je pense aussi que d’aller bosser avec 39 de fièvre ou avec la gastro c’est pas très intelligent car les patients sont souvent fragile donc plus sujet aux infections et si ils sont hospitalisé ils ont pas forcément besoin des microbes de l’extérieur après se n’est que mon humble avis d’aide soignante

  11. Sansebastien dit :

    Bravo les kinés qui sont en haut du podium!
    Déjà que la plupart n’en font pas lourd, je comprends mieux pourquoi on ne les voit guère en service de soins généraux ou il y a pourtant des prises en charge à faire.

    Cette étude confirme mes impressions sur cette catégorie de personnel non-médical

  12. le responsable c’est surtout le manque de professionnalisme et le fait qu’ils sont payés à taux plien pendant au moins 3mois!! mettez des jours de carences et vous allez voir!!

  13. Autres choses chose à comprendre mes Amis Aides-soignant et infirmière infirmer sont liés qu’il le veuillent ou non. J’ai connu des ide du même profile reproché à l’AS ci-dessus, taper sur l’AS est plus facile que sur la Cadre. Pour la Cadre, taper sur les Agents plus simple que sur la Cadre sup, Cadre sup,tape sur cadre et agents plus simple que sur le chef de service. Le chef de service? Se tape de bonnes bouffes bien arrosé plus simple que de penser à nos galères… Le serpent qui se mord la queue et pdt ce temps on ne tape pas sur le vrai responsable l’État qui lui se tape le cul par terre en regardant nos manifs à la télé 😉

  14. Bibe Goonies dit :

    Quand on ne peut plus, on arrête ou on sombre…..

  15. Sabine Remy dit :

    1 ide pour 90 résidents d’ehpad en 12h ……y de quoi finir a genoux….

  16. Pour ceux qui parlent des jours de carence, cela a été tenté dans le public et abandonné car cela n’a pas fait baisser le nombre d’arrêts!

  17. ca ne m’étonne meme pas!quand on voit nos condtitions de travail se dégrader d’année en année…il faut faire des économies ++,on tire sur la corde ++ et forcément un jour,ca casse et les gens se cassent!

  18. Pour commencer, remettre en place le jour de carence, ainsi certains arrêt de “complaisances” diminueront…Ensuite l’hôpital public d’ojd n’est plus celui d’il y au 30ans ou l’argent était jeté par les fenêtre par les pouvoirs publics. Dorénavant les hôpitaux fonctionne à l’activité comme une entreprise, à la difference que dans les lits, il y a des patients et non des pièces et des outils et que ceux qui “produisent” ne sont pas des machines ou robots mais des soignants qui eux aussi ont leurs failles et faiblesses et dont la charge de travail augmente dangereusement…De plus il serait bon de filtrer davantage dans les école ou l’on forme les soignants, notamment les aides soignants. Trop de candidats y entrent parce qu’il a des débouchés que par motivation, altruisme, empathie et humanité….et qui du coup s’absente pour un oui ou pour un non sans se soucier de qui va prendre le relais…

  19. 27 jours !! c’est énorme mais cela ne me surprend pas quand on connait les conditions de travail difficiles, le manque de reconnaissance et la lourdeur administrative.

  20. bah un gros tas de fainéants…. (ironie) on a tous le dos pété tout simplement

  21. Pas étonnant et pas étonnée ! Malheureusement ! La Santé en grande Souffrance !!!!

  22. Une chose a comprendre? Aller sur youtube regarder ceux qui nous gouvernent? Franmaconnerie!!!! Et on comprend alors que noui ne représentons ….RIEN pour eux !!! Brun out est le but prévu depuis longtemps mes amis…Nouvel ordre mondial renseignez vous!!! L’euro à côté c’est du pipi de chat!!

  23. L’état n’a qu’à leur compter 3 jours de carence comme dans le privé

  24. Carmoun Adb dit :

    Dans le privé. Pas de subrogation. Et 3 jours de carence. ..résultat même épuisé ou malade le personnel va travailler. ..au péril des personnes soignées. C’est vraiment honteux! !!

  25. et dire qu’il y a certaines administrations où on peut compter les doublons et même les triplons….honteux

  26. Et bien quand on est Ide libérale c’est 0 absence car pas de travaille pas d’argent alors on est très motivées bien-sûr !!!

  27. Quand on arrêtera de tirer sur la corde peu etre moins D arrêt !!! Bien que moi à part mon congé maternité et 11 jours pour mon syndrome rotulien car après en vacances je fais pas e ploser le compteur en 26 ans de carrière

  28. Sarah Ciullo dit :

    27 jours d’absence en moyenne… jusqu’à la reconversion ! 🙁

  29. les personnels soignants sont des êtres humains à part entière et non des machines si l on pouvait s en souvenir et en tenir compte il y aurait surement moins d absentéisme car exténué il vaut mieux s arrêter que de commettre des erreurs

  30. Aurelie Riva dit :

    La surcharge de travail et les mentalités

  31. Arrêt des embauches et des remplacements de ceux qui partent: surcharge de travail et de fatigue pour ceux qui restent. Et augmentation de l’âge moyen des soignants car on n’embauche plus de jeunes. Et chacun sait que la santé, ça s’améliore en vieillissant….

  32. En ce moment avec mon accident de ski je vais faire exploser le compteur

  33. Pomme d’Happy Nadouù Di Donna Pau Line ahah sans blague !?!

  34. seulement 4 commentaires et tout est dit,comment pouvons nous prendre en soin les patients si nous ne sommes pas bien au travail.

  35. Anne Jacob dit :

    Normal, vue la cadence , c’est comme à l’usine surtout depuis la tarification à l activité… Métiers usant… Favorisant le brun out..

  36. Dabia Lesnes dit :

    A force de tiré sur la corde elle casse les soignants sont exténués par manque de bras mais les budgets à respecter aux détriment des soignants vont revenir plus cher car nous soignants ne sommes pas des robots mais des humains

  37. Audrey Puich dit :

    le reponsable? c’est le budget!!! plus de patients pour plus d’argent, surcharge de travail, moins de personnel pour plus d’argent, sous effectif récurent car agents non remplacés pour une question de budget….. au bout d’un moment le corps ne suis plus, soignants oui mais humains avant tout

  38. Comme c’est bizarre , on devrait leur enlever le droit d’être malade ou en burn out

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
244 rq / 1,886 sec