Canicule : des renforts dans les hôpitaux ?

Alors que Marisol Touraine a activé une plateforme téléphonique d'information sur la canicule et que Météo-France a placé vingt-six départements en vigilance orange à partir de 14 heures aujourd'hui, le plan canicule s'élève au niveau 3 dans la plupart des départements concernés. 

Canicule : des renforts dans les hôpitaux ?Alors que les préfectures des 26 départements en alerte ont réuni lundi les parties prenantes (pompiers, Samu, services de santé, EHPAD, associations caritatives...) et que certaines villes ont invité les personnes âgées ou vulnérables à s'inscrire sur le "registre canicule" de la commune pour qu'elles puissent être suivies par téléphone et bénéficier de visites à domicile, il ne serait pas question, pour le moment, de décider de renflouer les effectifs dans les services d'urgence à l'échelle nationale . "Il n'y a pas de problème particulier d'effectif" a indiqué Marisol Touraine lors d'une interview sur Europe 1, assurant que le personnel n'était pas encore parti en congés et qu'il y aura des renforts " si nécessaire".

Depuis la canicule européenne de 2003, qui avait provoqué près de 15 000 décès en France (source Inserm), notamment parce que les services de l'Etat avaient tardé à prendre conscience du drame humain qui était en train de se jouer, un plan national canicule (PNC) a été mis en place pour prévenir l'arrivée d'une canicule et pour coordonner les moyens mis en place aux niveaux local et national et donc pour limiter les effets sanitaires de celle-ci.

Aujourd'hui le plan canicule s'élève au niveau 3 :  du personnel peut être mobilisé

Aujourd'hui, le plan canicule s'élève au niveau 3 (passage en vigilance orange ) dans la plupart des 26 départements concernés (ceux de l'Ain, de l'Allier, du Cher, de la Dordogne, de l'Indre, de la Loire, du Loiret, du Lot-et Garonne, du Puy-de-Dôme, du Rhône, ainsi que ceux des régions Bourgogne, Ile-de-France et Limousin. Ce sont les préfets qui avec l'appui des ARS (agences Régionales de Santé) qui décident de déclencher ce niveau d'alerte.

Dans ce cas, la réserve sanitaire peut être mobilisée pour renforcer les structures de soins ou médico-sociales. Dans les hôpitaux, d'autres mesures peuvent aussi être prises. Par exemple, le CHU de Dijon (Bourgogne) a décidé de déployer du personnel supplémentaire au sein du pôle "personnes âgées"afin de s’assurer de la bonne hydratation des patients et résidents. Il est également prévu par le CHU d'installer des brumisateurs et des climatisateurs mobiles dans les différents services et de développer des menus adaptés.

De fortes chaleurs

Les températures maximales s'élèveront souvent au delà de 35°C : 37°C à Lyon, 38°C à Paris, 40°C et plus dans le sud-Ouest. Le gouvernement, qui a tenu une réunion interministérielle a promis une "mobilisation" des espaces publics climatisés afin de soulager les personnes touchées.

Au niveau national, le gouvernement a activé un numéro gratuit d'information (0800 06 66 66, accessible de 9 heures à 19 heures). Marisol Touraine a appelé à être particulièrement vigilants avec les personnes âgées, les jeunes enfants, les travailleurs en plein air, les femmes enceintes et les malades.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

27 réponses pour “Canicule : des renforts dans les hôpitaux ?”

  1. Bla bla bla…. Et pendant ce temps là, on réduit encore et toujours un peu plus les effectifs. Qui ne sont en effet “pas encore partis en vacances” parce que maintenant, les vacances d’été il faut les prendre en mai ou en novembre parce qu’autrement il n’y a plus assez de personnel pour faire tourner la boutique……

  2. Trop drôle marisol on manque déjà de monde pour les arrêt maladie. ….alors la canicule….

  3. Naturellement qui subit le double désavantage du non investissement des supérieurs?????

  4. mclove dit :

    Elle va les chercher où les renforts , les services sont exsangues , les personnels épuiés de revenir sur leurs repos de plus ces heures ne seront jamais payées ou récupéres , vont ils encore alimenter les CET , marisol tu déconnes

  5. Ouah,ça veut dire qu’on peut en avoir.. Du renfort

  6. Pas de renforts à bourges. On était même à -1 paramédical

  7. Des renforts mais de qui se moque t on ? Les renforts seront les agents en repos en rtt boite en vacances.

  8. Renforts ? mouahaha nan pas besoin c’est mieux que ce soit nous les soignants qui meurent pendant la canicule, comme ça les patrons pourront continuer à s’engraisser et l’état à s’en frotter les main !

  9. Pas de problème de personnel!!!! Elle nous prend pour des idiots, ce n’est pas elle que l’on rappelle sur ces jours de repos ou pour revenir après avoir déjà fait sa journée !!! Quelle profite de sa. Clim!!!

  10. Tite Ginie dit :

    Pas de problème d effectifs. ..elle faut qu’elle arrête de fumée. ..ou qu’elle s’y mette au choix!!!!
    Elle en dis des conneries derrière son bureau climatisé ….bien sur….

  11. Sylvie Mai dit :

    MDR des renforts Anne ma soeur Anne ne vois-tu rien venir ??? Ben non !!!

  12. “il n y a pas de pbs particulier d effectifs” ben oui bien sûr, il est où son pays de bisounours ?? Je voudrais postuler, si qqn sait je suis preneuse d infos

  13. Aud Ben dit :

    Des renforts mon UC ouais !! Jamais vu personne moi !!
    Juste une annee l autorisation de commander des ventilo GIFI pour les patients !!!
    Ouahou !!!!!

  14. Cécile Ccil dit :

    Des renforts ?? Biens sur… Et la marmotte met le chocolat dans le papier alu !!

  15. On aimerait déjà avoir des ventilateurs pour les patients mais aussi pour le personnel!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
278 rq / 1,556 sec