AP-HP : nouvelle journée d’actions contre la réforme des 35 heures

Aujourd'hui et à l'appel des syndicats, des actions locales seront menées à Paris, contre la réforme des 35 heures proposée par Martin Hirsch, le directeur général de l'AP-HP. Ces actions ciblées interviennent quelques jours après une grande manifestation qui a réuni près de 8000 personnes. 

© Cyrienne Clerc. Lors de la manifestation du 28 mai, contre la réforme des 35 heures de l'AP-HP. Avenue Victoria, à Paris.

© Cyrienne Clerc.
Lors de la manifestation du 28 mai, contre la réforme des 35 heures de l'AP-HP.

Alors que les syndicats de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris appellent à une nouvelle grève "massive" le 11 juin, invitant les personnels à manifester en direction de l'Elysée pour contester le projet de réforme des 35 heures, une journée d'actions plus "ciblées" est prévue aujourd'hui.

Journée "38 sites, 38 cibles"

L'intersyndicale CGT, SUD, FO, CFDT, CFE-CGC, CFDC et Unsa prévoit en effet des actions locales dans les établissements de l'AP-HP. Blocages de self, matelas disposés dans les halls d'entrée des hôpitaux et autres actions sont prévues sur 38 sites de l'AP-HP. "Chaque site a décidé de ses propres modalités d'actions" explique Thierry Amouroux, secrétaire général du SNPI (syndicat national des professionnels infirmiers).


Il y aura aussi des manifestations en direction des mairies d'arrondissement. "Le but est de cibler les élus politiques. On a vu Hirsch, on a vu le ministère, maintenant, et avant d'aller à l'Elysée le 11 juin,  il faut voir les maires et les parlementaires" explique Thierry Amouroux. L'objectif étant de faire pression sur Martin Hirsch pour qu'il revoit sa réforme. 

"A l'hôpital Saint Louis, par exemple, 400 agents partiront à 13h de l'hôpital en direction de la mairie, en passant par la Gare de l'Est. Nous avons rendez-vous à 13h45 avec Rémi Féraud, maire du 10e arrondissement, pour nous faire entendre". Autre exemple, celui du Centre Hospitalier Henri Mondor à Créteil : les représentants syndicaux seront reçus par 3 ou 4 élus, dont le député maire de Créteil, Laurent Cathala.

 Rédaction ActuSoins

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
313 rq / 2,313 sec