Le burn-out pourrait être reconnu comme maladie professionnelle

L'épuisement au travail pourrait être reconnu comme maladie professionnelle. C'est en tout cas ce que souhaite le député socialiste Benoît Hamon, qui défend cette idée à l'Assemblée Nationale, à l'occasion du débat sur le dialogue social. 

infirmière Le burn-out pourrait être reconnu comme maladie professionnelleLe "burn-out" toucherait plus de 3 millions de salariés français. "Le burn-out est un défi social auquel nous devons répondre" a expliqué Benoît Hamon au quotidien Libération.

"La question est complexe, mais il faut avancer sur cette définition sur laquelle patronat et syndicats ne parviennent pas à s’entendre. Je vais donc demander un rapport sur la reconnaissance du burn-out au tableau des maladies professionnelles. Cela permettra d’enclencher une réflexion globale sur la prise en charge des maladies professionnelles en France", ajoute-t-il.

Pour que cette pathologie rentre dans "les grilles" des maladies professionnelles indemnisables de la CPAM (Caisse primaire d'Assurance maladie), les experts doivent s'accorder pour proposer une définition exacte du "burn-out". Comme pour un accident de travail, les frais seront alors à la charge de employeurs.

Les professions médicales et paramédicales sont parmi les plus touchées . Charge émotionnelle très forte, horaires changeants qui pèsent sur la vie familiale et sociale, tensions professionnelles et rythmes de travail inégaux : le syndrome d'épuisement professionnel des soignants est pourtant souvent occulté.


En décembre 2014, Marie-Françoise Bechtel, députée MRC (chevènementiste) de l’Aisne, avait déjà fédéré une trentaine d’élus de gauche autour d’un appel au gouvernement pour la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle.

Rédaction ActuSoins

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

32 réponses pour “Le burn-out pourrait être reconnu comme maladie professionnelle”

  1. leilou dit :

    ce serait bien mais je sens que de gros salopards vont bien en abuser

  2. Fred Cat dit :

    Le burn out serait une maladie professionnelle? Sans déconner?! Une palissade, jamais entendu parlé de Burn out sur la plage en maillot ou en vacance en voyage à l’étranger loll Ils sont vifs et réactifs en plus lolll

  3. Fred Cat dit :

    Le burn out serait une maladie professionnelle? Sans déconner?! Une palissade, jamais entendu parlé de Burn out sur la plage en maillot ou en vacance en voyage à l’étranger loll Ils sont vifs et réactifs en plus lolll

  4. Fred Cat dit :

    Le burn out serait une maladie professionnelle? Sans déconner?! Une palissade, jamais entendu parlé de Burn out sur la plage en maillot ou en vacance en voyage à l’étranger loll Ils sont vifs et réactifs en plus lolll

  5. Fred Cat dit :

    Le burn out serait une maladie professionnelle? Sans déconner?! Une palissade, jamais entendu parlé de Burn out sur la plage en maillot ou en vacance en voyage à l’étranger loll Ils sont vifs et réactifs en plus lolll

  6. Fred Cat dit :

    Le burn out serait une maladie professionnelle? Sans déconner?! Une palissade, jamais entendu parlé de Burn out sur la plage en maillot ou en vacance en voyage à l’étranger loll Ils sont vifs et réactifs en plus lolll

  7. Cours toujours et bois de l’eau fraiche!Vous pouvez rever!!

  8. Parole parole…. Commencez donc a bosser sur l organisation des services et mettre du personnel ça serait déjà bien …..

  9. Je croyais que les soins devaient être de nature PREVENTIVE et curative!…. c’est bien continuez à fabriquer des victimes burn-out avec votre système fossoyeur!

  10. certaines personnes devraient réviser la défiition exacte du burn out !! un mot à la mode employé à toutes les sauces …c’est une vraie maladie qui engendre de grandes souffrances …oui il doit être reconnu !!!

  11. Il y aura de l abus comme il y en a déjà. Dépression incontrôlable. Et le patronat paiera encore une fois ce gouvernement insite les patrons à l embauche. Vivement 2017 su on les dégage

  12. Little_asa dit :

    le syndrome d’épuisement professionnel des soignants est pourtant souvent occulté.

    ==> Euh, au lieu de “souvent”, vous auriez pu écrire “franchement” occulté hein…

    Quant à cette nouvelle, le gouvernement ferait mieux de nous reconnaître la pénibilité que Bachelot nous a sucré, et de reconnaître comme maladies professionnelles des maladies qui certes ne résultent pas d’un “accident” mais d’une continuité de gestes répétées dans l’exercice de la profession.

    Mais pour ça, il faudrait que le gouvernement ait les “burn” de corriger leurs erreurs, ce qui ne se fera jamais.

  13. le burn out apres 10 ans de nuits il y a longtemps qu’il est atteint voir dépassé ………mais c’est marche ou crève dans cette sociètè économique

  14. Nem EM dit :

    on est déjà pas capable de reconnaitre notre pénibilité de travail alors le burn out c’est pas pour demain!

  15. boulo trés dur mes il sa foute complètement est la on dit bravo est merki a se qui fond les lois

  16. Ouf, j avais peur que ce soit : les burnes out…:-)

  17. Et continuons à travailler pour ceux qui se mettrons continuellement en AT sous prétexte d’être surmenés apres avoir fait 3 lovenox ..

    • vous dites n’importe quoi !! l’épuisement professionnel , la dépréssion , le harcèlement moral peuvent “tuer” et ça n’ arien à voir avec 3 lovenox !! un traumatisme qui reste à vie , un grave sentiment de culpabilité alors que vous êtes vicimes !! une longue et pénible reconstruction …alors si c’est pris un jour en maladie professionnelle TANT MIEUX….!!! je me croyais invincible et puis il m’est tombé dessus comme ça du jour au lendemain …angoisses , crises de paniques , peur du monde extérieur !! invincible personne ne l’ai !! prenez soin de vous , on ne sait jamais !! ne juger pas les gens en arret de travail , demain ça sera peut être vous !!!!!!

    • Merci de votre réponse . Il est évident que le burn-out est un véritable problème de santé qui mène jusqu’au suicide ( rappelez vous , chez orange.) Je dis simplement ( sur un ton ironique) qu’il y aura ÉNORMÉMENT d’abus de la part des agents . Je ne juge pas , je constate simplement. Les chiffres sont là, la France fait partie d’un des pays d’Europe avec le + d’arrêt de travail , et pourtant au niveau de la charge de travail , et de la pénibilité des tâches croyez moi que nous ne sommes pas les pires .

      Dans le travail ce qu’il faut comprendre , c’est qu’on nous demande pas d’être invincible ou bien de ” sauver des vies ” , nous ne sommes ni Superman , Ni médecins, alors je pense qu’en fesant correctement notre boulot , en exploitant correctement nos recups, et en gardant une certaine distance thérapeutique , on peut se préserver d’épuisement professionnel .

      Bonne soirée

      • leilou dit :

        c’est bien dans un service planplan mais quand vous exécutez des taches à la chaine et plusieurs en même temps de types divers : préparer une seringue, téléphone, relève orale du médecin dont il faut se souvenir, entrée, sorties, urgences….bref, tous les jours tous les jours, vous pouvez mettre toute la distance thérapeutique… que vous voudrez, à un moment donné le corps peut lacher sans qu’on s’en rende compte en plus. et pour ce qui est des récup, pas facile quand on a un enfant et qu’on n’a qu’un seul jour de repos pour pouvoir en outre faire tout ce qu’on a à faire chez soi

    • Maintenant , je suis bien au courant que nous ne sommes pas tous a terrains égaux et que certains peuvent meme avoir des prédispositions favorisant le burn-out . Ce que je dis , c’est qu’en banalisant tout cela le nombre d’AT va augmenter significativement , certains seront très certainement justifiés , mais beaucoup ne le seront pas . C’est ce que l’on appel ” l’abus du système ” , et c’est d’ailleurs dans le système de santé que l’on trouve le + d’arrêts ou d’accidents de travail et qu’on se le dise , il y a pire niveau physique ou psychologique que d’être dans le paramédical .

  18. Les étudiants peuvent en être victime aussi.

  19. Soraya Ferret dit :

    ah ah ah!! mais ils s’en moquent pas mal !au lieu de nous faire miroiter ce genre de possibilité,ils feraient mieux de mettre du monde dans les services et de nous aider,nous les anciennes a obtenir des postes plus légers quand on a atteint un certain âge!!!et de favoriser nos mutations sans perdre nos anciennetés pour ça!!

  20. En tant que liberal je connaîs bien aussi…. Seules face au burn out avec des taches non répertoriées !

  21. désolée Coralie mais c’ est encore au conditionnel tout ça 🙁 , par ailleurs, avec le passage en catégorie A , nous avons perdu la reconnaissance de ” pénibilité “…alors, qu’ elle coté de la balance va l’ emporter ???

  22. Très bien!!!!! Espérons que cela soit reconnu en effet

Réagir à cet article

retour haut de page
691 rq / 1,773 sec