Une trentaine de députés demandent la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle

Une trentaine de députés de la majorité demandent que  le burn-out soit reconnu maladie professionnelle par la Sécurité sociale, a révélé le Journal du Dimanche qui publie leur appel au gouvernement.

Une trentaine de députés demandent la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelleMarie-Françoise Bechtel, députée MRC (chevènementiste) de l’Aisne, a fédéré une trentaine d’élus de gauche autour d’un appel au gouvernement publié dans le JDD. D’autres politiques sont appelés à s’engager. Les signataires souhaitent que le burn-out soit reconnu maladie professionnelle par la Sécurité sociale.

Une initiative indispensable pour que le stress au travail "soit à la charge de ceux qui en sont responsables, c’est-à-dire les employeurs". Aujourd’hui, le congé maladie ou le temps partiel thérapeutique sont supportés par le régime général de la Sécu et pèsent pour plus de 1 milliard d’euros dans ses comptes.

"Basculer" le remboursement sur la branche accident du travail et maladies professionnelles (AT-MP), financée par les cotisations patronales, mettrait fin, selon les signataires de l’appel, à "une situation inéquitable".

La reconnaissance du burn-out pourrait résulter de la négociation avec les partenaires sociaux à travers les conventions collectives ou d’une décision du gouvernement après concertation.

L’engagement des élus complète la pétition du cabinet Technologia qui a récolté 8.500 signatures sur le même thème.

Le combat est loin d’être gagné. Certes, la Cour des comptes relève que la branche AT-MP a dégagé un excédent en 2013. Une exception dans le vaste trou de la Sécu. Mais la revendication des députés intervient alors que les patrons s’opposent au compte de pénibilité...

Source JDD

Lire le texte de l'appel sur le JDD

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

12 réponses pour “Une trentaine de députés demandent la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle”

  1. Xavier Mas dit :

    Rien n est voté ce n est qu une proposition …. Ce serait tellement juste

  2. Une carrière infirmière jusqu’à l’âge de la retraite me semble impossible….Beaucoup de compétences requises, beaucoup d’exigences, beaucoup de responsabilités…mais peu de reconnaissance!

  3. Momo Acinom dit :

    Oui je veux bien..agissez vite avant que ce soit trop tard..on en peut plus..on nous menace que la porte est ouverte, on nous met bcp plus des soins , on nous baisse les primes…..etc..

  4. Kittycat Mel dit :

    on fera surement une exception pour les soignants !!!

  5. Parce que c est pas drôle il fait le prévenir

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
220 rq / 2,040 sec