L’Ordre infirmier fait le plein de soutiens

Le 12 mai, journée internationale de l'infirmière, 26 organisations se sont réunies, à l'initiative de l'Ordre infirmier pour discuter de l'avenir de la profession (et celui de l'Ordre), de l'intégration dans le système LMD, de pratiques avancées, de vaccination infirmière... Une grande première. 

L'Ordre infirmier fait le plein de soutiensLes détracteurs de l'Ordre diront qu'il s'agit d'une opération de communication, suite à l'amendement de dissolution de l'Ordre, voté à l'Assemblée nationale le 9 avril, par une petite poignée de députés noctambules.

D'autres souligneront que réunir 26 syndicats et fédérations infirmières* ainsi que la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), pour "réfléchir en commun à l'avenir de la profession et à la qualité des soins", malgré les dissensions, c'est "un moment historique", comme le soutient Didier Borniche, président de l'Ordre.

Les deux ont très certainement raison.

Au coeur du débat : une meilleure reconnaissance de la profession. "Il faudrait que l'on cesse de bénéficier de la seule empathie (comme le montre de récents sondages, ndlr) pour passer au stade de la reconnaissance et que les décideurs politiques arrêtent de nous maltraiter comme ils l'ont fait récemment", clame ainsi le président de l'ONI.


LMD, vaccination, prescription infirmière,...

Parmi les sujets évoqués : "notre entrée à l'université au travers d'une vraie filière qui devra se mettre en place. On en est toujours au L (licence, ndlr) mais les M (master) et le D (doctorat) ont du mal à se mettre en place", rappelle le président de l'Ordre.

"Il faut renforcer nos métiers socles face aux besoins récurrents en santé, pour faire face aux enjeux de santé publique comme le vieillissement de la population et l'augmentation des maladies chroniques qui nécessitent une participation et une implication des infirmières", a-t-il ajouté.

Les participants ont ainsi discuté de nouveaux métiers -"pour combler le gap entre bac + 3 et bac +10 (...) qui suscitent des inquiétudes dès qu'un changement montre son nez", a lancé Didier Borniche, s'attaquant ainsi  aux médecins peu enclins à partager certains actes.

Au centre de la discussion :  de nouvelles prérogatives infirmières dans le domaine de la vaccination et de la prescription d'antalgiques de niveau 1 et d'antiseptiques. Deux revendications que l'Ordre compte bien à nouveau proposer sous forme d'amendements à la loi santé devant le Sénat, alors qu'un récent sondage indique que 62 % des français sont favorables à la vaccination infirmière et 50 % à une prescription élargie.

D'autres sujets sensibles ont été évoqués comme celui des ratios infirmiers en établissements qui devrait donner lieu prochainement à des rencontres entre deux syndicats, le SNPI (Syndicat national des professionnels infirmiers) et la CNI (Coordination nationale infirmière) d'une part, la FHP, de l'autre. Quant à la FHF, elle était absente de cette table ronde, même si les rapports entre cet employeur public et l'Ordre sont en voie d'amélioration.

Vers un rétablissement juridique de l'Ordre ?

"Sans l'Ordre, tous ceux qui sont là aujourd'hui ne se rencontreraient jamais", a affirmé la déléguée générale de la FHP, Élisabeth Tomé-Gertheinrichs, qui plaide aussi pour la "reconnaissance du savoir-faire de haute technicité des infirmiers et de leur exercice professionnel ".

L'Ordre infirmier compte ainsi ses soutiens. Côté syndicats, certains étaient présents avec enthousiasme à cette réunion, comme le SNPI ou le Sniil (Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux), d'autres avec réserves, comme l'Onsil, d'autres enfin, absents, comme la FNI (Fédération nationale des infirmiers).

Le président de l'ONI qui multiplie les rendez-vous compte surtout sur les sénateurs pour supprimer l'amendement de dissolution de l'Ordre voté à l'Assemblée nationale et se dit "serein".

Le 27 avril, Gérard Larcher, président du Sénat, répondait à une lettre de Judith Shamian, présidente du Conseil international des infirmières, assurant que cet amendement "sera très attentivement examiné par le Sénat" et qu'il "a été obtenu contre l'avis du gouvernement".

Il y a quelques jours, c'était au tout du chef de cabinet de Manuel Valls, Sébastien Gros, d'indiquer par lettre que "le gouvernement souhaite le rétablissement juridique de l'Ordre" et que Marisol Touraine, ministre de la Santé, "veillera à ce que cette position soit entendue dans la suite de la discussion parlementaire".

Cyrienne Clerc

*Afic, Andep, Anfiide, Anisp, Ceeiade, Ceepame, CIF, CNI, Convergence infirmière, Esno, FHP, Fine Europe, Fnesi, FNSP, GIT, Onsil, Sideral-santé, Snia, Sniil, SNPI, Unaibode, etc..

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

126 réponses pour “L’Ordre infirmier fait le plein de soutiens”

  1. Master Thief dit :

    C’est bizarre, dès qu’on parle de sérieuses irrégularités dans les conseils ordinaux, les pro-Ordre n’interviennent plus ?

    Pourquoi ?

    Ah, j’y suis, ils ont du boulot !!

  2. solange granier dit :

    CONTRE ORDRE INFIRMIER : ON DIFFUSE +++ Relance de la pétition qui a déjà reçu plus de 18600 signatures !?

    http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=P2014N46611

  3. Master Thief dit :

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F32079.xhtml

    La diffamation est l’imputation d’un fait non avéré qui porte atteinte à l’honneur et à la considération d’une personne

    Lorsque j’affirme avoir eu connaissance de malversations au sein de conseils ordinaux (documents officiels postdatés, situations de maltraitance sur patient couvertes-notons le pluriel, voire carrément justifiées par des conseillers), ce sont des faits avérés et faciles à prouver.Et ce n’est pas un cas d’école, mon collègue a vu la même chose….avec un conseiller différent.

    Ce ne sont pas des faits en mode ONI 1.0, mais ONI 2.0, donc pas la peine de jouer sur le “l’autre équipe c’était autre chose”.

    Pour les amateurs patients, un petit jeu rgolo si vous avez la liste de vos conseillers ordinaux IDEL….allez sur Google street view et regardez les photos de leurs cabinets….il y en a, c’est pas piqué des hannetons !!!L’exemple vient de haut….rien que pour cela, ils seraient déjà punissables….

  4. solange granier dit :

    Diffamer, le mot est écrit. Le seul mot des ordinaux quand ils sont à bout d’arguments. Pour le reste, à part faire payer ses dettes par les IDE l’Oni ne sert à rien.

  5. Master Thief dit :

    Je te l’ai déjà dit, ce n’est pas diffamer…..c’est relater, simplement, ce que font des conseillers ordinaux.

    Après libre à toi de nier ce qui te dérange.Je comprends parfaitement que cela fait tache alors qu’on cherche à gagner de la respectabilité.

    D’ailleurs, petit jeu amusant……que penseraient les députés s’ils apprenaient cela ?

  6. Master Thief dit :

    Mais vous non plus, n’êtes en rien représentatifs et ne pouvez parler au nom d’une profession.

    Vous n’avez pas fédéré, vous deviez défendre l’éthique et vous avez failli, vous deviez défendre les patients et vous couvrez des turpitudes faites aux malades…..de quel droit, alors, oser faire la morale aux autres ?

    Vous ne représentez que vos intérêts personnels….qui sont grands, certes, mais ce ne sont que les vôtres….

    • ordinal dit :

      Nos missions ne sont pas les mêmes. Les débuts de l’Ordre ont été chaotiques il faut le reconnaître, mais on apprend de nos mésaventures et de nos erreurs.
      Comment fédérer quand des syndicats bien implantés dans le milieu hospitalier ont tout fait pour détourner le message de l’ordre, désinformer comme vous continuez à le faire actuellement.
      Nous connaissons nos missions qui ne sont pas celles des syndicats alors je m’interroge sur cet acharnement qui est sans effet finalement. Je pense qu’en septembre la légitimité de l’ordre sortira renforcée par les évènements que nous subissons actuellement.
      Pour terminer, je me dis que je n’ai rien à me reprocher car je n’ai jamais profité d’un quelconque avantage en étant au Conseil de l’ordre. Vous pouvez toujours causer et diffamer.

      • Master Thief dit :

        Faudrait savoir…tout à l’heure les syndicats ne représentaient qu’eux mêmes et n’étaient pas écoutés, maintenant ils sont bien implantés et font la pluie et le beau temps.

        A propos de syndicats, ceux des libéraux n’étaient pas tous pour l’ONI en début de match ?Pourquoi cette désaffection de leur part, désormais ?

        Il parfois savoir se remettre en cause…..si les IDE trainent des pieds quand on leur parle de l’ONI, c’est peut-être autre chose que le prix de la cotisation annuelle…les IDEL peuvent la déduire et pourtant renâclent à adhérer- et ne le font que contraints et forçés.

  7. ordinal dit :

    Que font les syndicats hospitaliers sur les conditions de travail à l’hôpital? Je me le demande encore. Ils feraient mieux de se recentrer sur leurs véritables missions au lieu de vouloir abattre un ordre, qui est comme le phoenix : renaissant toujours de ses cendres.
    RTT, salaires, pénibilité etc etc..Si le constat que vous faîtes est celui là je conclus qu’ils ne font qu’assister avec une certaine impuissance à la lente déliquescence du système de santé.
    Je reconnais qu’ils sont forts dans 2 domaines : premièrement bomber le torse pour savoir qui est le plus fort après les élections professionnelles en essayant d’avoir un peu plus de voix que les petits copains et bénéficier des avantages qui vont avec et deuxièmement s’allier pour la circonstance pour s’opposer à l’existence de l’ordre.

    • mclove dit :

      contrairemnt à vous ils bossent et aujourd’hui le prouvent , ce que vous êtes incapables de faire .vous c’est pleurnichage et lèche à tous les étages

      • ordinal dit :

        Ce constat c’est les anti-ordre et les syndicats qui le font pas nous.
        Si vous dites que 80% des infirmiers sont contre l’ordre je constate que vous avez du mal à les mobiliser pour se battre pour leurs propres conditions de travail. Ils devraient être 80% à se mobiliser pour faire changer les choses.

        Douteraient -ils de l’efficacité des syndicats? Ils sont juste indifférents et trop occupés à se battre individuellement pour leur propre subsistance quotidienne.
        Ne parlez plus en leur nom, ils ne vous entendent pas ou plus.

  8. solange granier dit :

    STOP ! Maintenant çà suffit !

    Nos constatations :

    Apparition d’un ordre infirmier, devenu un gouffre financier ayant livré – clefs en mains – la profession infirmière aux banquiers et aux assureurs, ordre bientôt présidé par un retraité !

    Enterrement de la profession infirmière libérale au profit des structures de soins dirigées par des médecins don la prime annuelle 2014 a été de 6200 euros : rien pour les IDEL !

    Perte de la pénibilité, depuis décembre 2010, pour les infirmières classées désormais en catégorie A, catégorie sédentaire !

    Age de la retraite passé de 57 à 62 ans pour ces mêmes infirmières, en échange d’une pseudo “licence infirmière” dont les intéressées n’ont toujours pas vu la couleur !

    Salaires bloqués depuis 2010 et jusqu’en 2017, les cotisations salariales, elles, ne connaissant pas de répit, une perte de pouvoir d’achat est donc constatée tous les ans !

    Baisse du nombre de RTT qui sont désormais passés de 26 à 19 puis à 15 par an dans presque tous les hôpitaux !

    Dé classification et suppression de postes infirmiers partout en France au profit de la seule rentabilité financière et au mépris de la sécurité des soins, des patients et des personnels !

    Noyade de la formation initiale infirmière dans une nébuleuse universitaire ayant pour effet de produire toujours plus de jeunes diplômés, manque de temps et de moyens pour les professionnelles – dans les services – pour encadrer et former les étudiants en soins infirmiers, futurs chômeurs !

    Disparition progressive de la formation permanente au profit du DPC non financé !

    Nivellement par le bas de la chaîne des soins en imposant aux infirmières des actes médicaux non rentables et en déléguant des actes infirmiers à d’autres professionnelles non formées !

    https://www.facebook.com/lesinfirmieres.encolere

  9. solange granier dit :

    @ ordinal : et vous, vous faîtes appel aux puissances étrangères suisses et québécoises pour vous défendre quand les IDE de France vous ignorent !
    La réponse du président Larcher à la présidente du CII est éloquente !
    La même réponse du même président Larcher à ceux qui sont contre les ordres est aussi éloquente.
    A votre place je ne compterai pas trop sur le sénat pour vous défendre. Paraît même que vous commencez sérieusement à les emm….

  10. Master Thief dit :

    Par contre, une chose m’intrigue dans cette réunion…..la présence de l’ONSIL ?

    Ils n’étaient pas opposants ?

    Pour la FNI, je comprends, sa position: elle est totalement contre, donc absente.Des adhérents ONSIL peuvent-ils m’éclairer ?

    • Motarde de DIJON dit :

      Effectivement, l’ONSIL était opposante. Ceci étant ce syndicat a participé à la réunion du 12 “avec des réserves”, mais tout de même…
      Convergence Infirmière y a participé également, mais dans un but peu avouable: ses deux dirigeants ont des intérêts dans une société de services aux patients à domicile qui entre en concurrence directe avec les IDELS. Alors il vaut mieux être copain avec l’Ordre.

      Quant à la FNI, qui hier participait activement aux missions de l’Ordre par l’intermédiaire de P. TISSERAND élu au CNOI jadis et aujourd’hui encore par l’entremise de certains cadres départementaux je crois pouvoir dire que le désamour ne sera pas éternel…

      Quant à la FHP… Ses adhérents, les établissements d’hospitalisation privée, incitent fortement leurs IDE salariées à s’inscrire à l’ONI. C’est pour la FHP un moyen supplémentaire de maîtriser son personnel: “Attention, si tu files pas droit t’auras à faire à l’Ordre”. Dans ce copinage entre la FHP et l’ONI, chacun y trouve sont intérêt.

      • Master Thief dit :

        Pour la FNI, au vu des propos tenus dans sa brochure, la volte-face me semble compromise…..les termes, tant envers le SNIIL que l’ONI sont très aigres….ceci dit, on a vu récemment une alliance FNI ONSIL, ce qui est historiquement assez marrant.

        Tout est possible, quand il faut se partager un gâteau.

    • Master Thief dit :

      Ordinal a écrit:

      “Vu, le nombre de pétitions qui circulent sur le Net….
      Les Anti-ordre ne feraient guère mieux.
      Quand un député contre l’avis de sa majorité qui est au gouvernement, conduit un groupe lilliputien pour supprimer un Ordre dans une session parlementaire au fin fond de la nuit, j’apparente cela à de l’orgueil mal placé.
      Tout ça parce que son rapport commandé par Marisol Touraine n’a jamais vu le jour et doit faire partie des « cold case ».
      Les temps changent, Septembre 2015 vous le démontrera.”

      Les anti-Ordre ont fait 15 fois mieux lors d’une pétition en ligne…et votre ridicule pétition ne prouve qu’une chose….vous ne représentez même pas 1% de sympathisants…..

      Quant au coup des “députés qui ont mal voté”, cela fait fort penser à ces politicards qui expliquaient au bas peuple qui avait osé dire non à l’Europe lors du référendum….

      Les députés ne veulent pas de vous, les IDE ne veulent pas de vous…..c’est si dur à comprendre ?Il faut aller chialer dans ce sénatorium pour trouver des appuis ?

      • ordinal dit :

        On garde son calme Master Thief.
        Si vous faites signer des cuisiniers, des jardiniers, des plongeurs, des plombiers j’en doute pas, vous devez sûrement faire des scores dignes d’une élection en république bananière…. 🙂

      • Master Thief dit :

        L’hôpital qui se moque de la Charité…..la primeur d’usurpation d’identité n’était-ce pas du côté d’édiles ordinaux qu’elle est apparue ?

        ici, l’intéressée a été désavouée par ses pairs……pas eu le souvenir que l’Ordre se soit désolidarisé du dit impétrant….

  11. Motarde de DIJON dit :

    Quand je lis que la Fédération des cliniques et Hôpitaux Privés de France (FHP) soutient l’Ordre des Infirmiers, les bras m’en tombent. Rappelons que c’est elle qui menaçait la Ministre de la Santé, il y a peu, de ne plus prendre les étudiants infirmiers en stage. Ce qui a provoqué la colère de la FNESI (Fédération Nationale des Etudiants en soins infirmiers).

    Voilà que la FNESI se réunit le 12 Mai 2015 avec la FHP sur invitation de l’ONI… Décidément, Monsieur BORNICHE est faiseur de miracle.

    Ce qui est plus étonnant encore, c’est que l’Ordre des Infirmiers sollicite le soutien de la FHP qui est l’employeur de milliers d’infirmières. Un employeur pas toujours très attentionné avec ses salariées.

    Mais finalement, pour celui qui connaît les missions de l’Ordre, tout s’explique. En effet, ses missions consistent à veiller à la bonne moralité des IDE, à leur compétence, à garantir la bonne qualité des soins. Et gare si une infirmière est faillible (nous le sommes toutes), les Chambres Disciplinaires de l’Ordre sont là pour corriger tout manquement.

    Ceci permet de comprendre les collusions entre la FHP et l’ONI. La FHP peut, grâce au pouvoir disciplinaire de l’ONI, mâter son personnel infirmier. Pour un employeur, c’est confortable : une infirmière est gênante, on lui trouve une faute professionnelle, on transmets le dossier à l’Ordre, et l’infirmière est interdite d’exercice. Un moyen peu coûteux pour se débarrasser d’un élément peu malléable. Ainsi on évite le tribunal des Prud’homme.

    • Master Thief dit :

      Non, on n’évite pas les prud’hommes,l’intéressée pourrait toujours ester et ce serait une arme à double tranchant…que l’ONI se fasse prendre une fois à ce petit jeu là (déjà, il faut que la salariée soit inscrite, ce qui n’est pas dit), dans le rôle de porte-flingue et ce serait une totale décrédibilisation pour lui, déjà qu’à part les jeunes sortants d’école et les “idiots utiles” il n’y a pas foule au portillon (je mets de côté les IDEL inscrits de force et les cadres/conseillers ordinaux qui prêchent bien évidemment pour leur paroisse).

  12. Master Thief dit :

    Ah ben zut doublon !!

  13. Sansebastien dit :

    Quelqu’un pourrait nous rappeler à quand remonte une action syndicale en faveur des infirmières?
    Même en 1988, aucun syndicat n’a défendu notre profession!
    Enfin peut être que ma mémoire flanche…

    • eusebe dit :

      En voilà, une action syndicale en faveur des infirmières :
      http://www.rennes-info.org/Manifestation-intersyndicale-le-15.html

    • Master Thief dit :

      Quand ils ont demandé la suppression de l’ONI.

    • Master Thief dit :

      Et qu’a fait l’Ordre depuis tout ce temps pour défendre la profession ?

      Rien…vous l’avez divisée.Vous étiez chargés de défendre l’éthique, vous avez failli….vous vous targuiez de défendre les patients, je vous ai vus couvrir des maltraitances sur personnes vulnérables….honte sur vous.

      Dans tous les domaines, vous ne faites que payer la rançon de votre incompétence…..

    • mclove dit :

      Pour défendre une professsion encore faudrait il que celle ci le veuille en1988 pour que 100.000 personnes descendent dans la rue , il a fallu ramener aussi les AS , les ASH, les administratifs mais si je ne m’abuse ce sont les IDE à qui cela a la plus rapporté , mais hélas notre profession l’a oublié , moi je n’ai jamais oublié les canons à eau en 1992 mais à ‘époque les IDE avaient des “Co…” aujourd’hui je ne pense pas que ce soit l’ODRE qui en ait pour les défendre

      • Master Thief dit :

        D’ailleurs, pour les canons à eau…il s’agissait des mêmes, aux commandes.

        Plus les choses changent plus elles restent les mêmes…

        Mais les IDE ont la mémoire bien courte…quant à l’Ordre…bien trop compromis politiquement pour faire preuve de la moindre autonomie.

        Car là aussi, c’est un souci: sa création est éminemment politique, son sauvetage après son Titanic financier a encore été politique…..et si l’Ordre va chercher sa survie potentielle auprès du Sénat, c’est encore le toutou qui recherche les caresses de ses maitres.

  14. Master Thief dit :

    Je trouve pourtant ses commentaires bien plus intéressants que les tiens…..moins suffisants aussi.

    Mais c’est sûr, demander le bilan de l’ordre (pas financier, on ne tire pas sur les ambulances) au bout de 8 ans…..c’est le vide absolu…..à tel point que la NASA envisagerait même, lors de ses prochaines études sur le néant intersidéral, d’observer le bilan de l’ONI.

    Ceci dit, je comprends que ce soit gênant de répondre face à un si mince bilan….même les conseillers des autres Ordres rient dans votre dos, et tout ce que tu trouves encore à faire, c’est parader comme un coq sur le tas de fumier.

    Enfin bref, c’est bientôt fini.

    • ordinal dit :

      Heureusement que votre pseudo est Master Thief et pas Master Chief je vous aurais répondu que vous réchauffez bien mal les plats servis par d’autres avant vous.

      • Master Thief dit :

        Il te manque un peu de culture autre que gastronomico-télévisuelle, Mr l’ordinal…

        C’est bien ce que je disais plus haut, la fin d’Aguirre dans le film d’Herzog, son équipage est entièrement mort et il délire seul sur son radeau envahi par les singes comme quoi il va créer un empire….

  15. mclove dit :

    Monsieur Ordinal pourquoi n’avez vius rien répondu à mes 2 contributions ?

    • Master Thief dit :

      Il bosse.

      Tu n’as aucune idée de la charge de travail que demande le poste d’élu ordinal.Plus qu’une vocation, un sacerdoce.

    • ordinal dit :

      mclove, vous avez contribué à quoi? A ressasser vos vieilles lunes?

      • mclove dit :

        il faut déjà savoir écrire pour répondre ; vielle lutte ou non , moi j’ai agi et j’agi toujours en étant représentante du personnel en tant que cadre de santé en service et formateur dans le public et dans le privé je considère que je travaille sans doute plus et pour toutes les professions qu’un ordre qui ne motive aucune de ces prises de position (quand il en prend) et qui n’a ja mais autant exister que le jour il est amené à disparaitre . De plus je croyai bêtement qu’en démocratie le vote majoraitaire des députés avait une valeur , mais même cela l’ordre l’ignore , quel sesns de la démocratie

      • ordinal dit :

        Il vous manque un peu de culture autre que syndicale M. mclove.
        Pour votre gouverne, Ressasser de vieilles lunes : répéter les mêmes choses par manque d’imagination.

      • ordinal dit :

        1er point : mclove, vous faites beaucoup de fautes en écrivant que j’arrive à me demander si vous êtes vraiment ce que vous dites : formateur.

        2ème point :
        Vote majoritaire d’une poignée de députés aux positions très minoritaires qui plus est, au fin fond de la nuit.
        Un simulacre de démocratie en somme.

      • Master Thief dit :

        Ben pour la tienne, de culture….tu te trompes lourdement, c’est plutôt des antiennes obsolètes, des idées dépassées, bref des thèmes has been.

        La culture, c’est comme le parachute: quand on n’en a pas, on s’écrase….

      • Master Thief dit :

        Disons que l’Ordre a une conception de girouette….quand des députés, certes peu nombreux, prennent une décision c’est Mozart qu’on assassine…..curieuse représentation de la démocratie, mais il est vrai que lorsqu’on voit les engins ordinaux sur le Net, on se doute que respect et démocratie c’est pas trop leur truc….c’est plus menaces, coercition leur tasse de thé….

        Et l’Ordre qui ose parler de la faible représentativité des votants ou d’atteinte à la démocratie…..on croit rigoler….ils ne sont même pas fichus de récolter 1500 voix de pro- sur leur pétition en ligne et cela vient donner des leçons.

      • ordinal dit :

        Vu, le nombre de pétitions qui circulent sur le Net….
        Les Anti-ordre ne feraient guère mieux.

        Quand un député contre l’avis de sa majorité qui est au gouvernement, conduit un groupe lilliputien pour supprimer un Ordre dans une session parlementaire au fin fond de la nuit, j’apparente cela à de l’orgueil mal placé.
        Tout ça parce que son rapport commandé par Marisol Touraine n’a jamais vu le jour et doit faire partie des “cold case”.
        Les temps changent, Septembre 2015 vous le démontrera.

  16. Master Thief dit :

    http://www.nicematin.com/cote-dazur/le-conseil-de-l%E2%80%99ordre-des-infirmiers-en-fin-de-vie.2215860.html

    “Mais, à domicile, l’infirmier libéral se retrouve seul face à ces patients souvent dans un état de grande vulnérabilité. On ne peut se priver d’un organe de régulation permettant de s’assurer du niveau de compétences, de l’humanité, de l’éthique des professionnels de santé intervenant auprès de ces personnes.””

    Ben dis donc, ils n’ont honte de rien !!

    Et l’article n’est pas du tout tendancieux…..

  17. eusebe dit :

    Au mieux pour l’ordre, l’inscription sera facultative : la liberté de choix sera respectée, le maintien juridique sera restauré et l’ordre devra se montrer pédagogue et dialoguer pour convaincre.
    Mais au vu de ces dernières années, et compte tenu que la nouvelle gouvernance n’est qu’une résurgence de l’ancienne (après avoir viré la présidente de 2009, chacun a franchi un échelon, les moins incompétents ayant jeté l’éponge), on peut d’ores et déjà annoncer l’enterrement de cet ordre.
    Donc en attendant, il est inutile de s’inscrire et de cotiser, gardons notre argent et notre liberté.

  18. mclove dit :

    l’ordre infirmier n’est qu’un leurre , ses dirigeants gesticulent depuis qu’ils ont peur de perdre leurs seules prérogatives personnelles , pourquoi ne les entend on pas dans les grands moments réforme LMD ? , conséquences pour la profession!!! , place des infirmières de toutes appartenances( public , privé , salariées , libérales …. dans le système de santé ;Rien , rien , rien de plus il est à noter que pour la première fois on remet en cause le vote de députés ( sans doute un principe démocratique français ) bravo pour la leçon de démocratie qui me parait ne pas être dans les moeurs de cet “ORDRE” qui ne sait qu’en donner que quand ça l’arrage

    • ordinal dit :

      Bon allez, rdv en septembre. Nous tournons en rond et perdons tous notre temps.

      • Master Thief dit :

        C’est vrai que le temps des élus ordinaux, qui s’apparente plus à un train de sénateur qu’à celui d’un actif, est si précieux.

        Je comprends d’ailleurs un peu mieux pourquoi l’ONI se tourne vers le sénat…..tous deux sont assez similaires, des planques.

      • ordinal dit :

        C’est parce qu’on a du boulot pardi!
        Il y a bcp de choses à faire dans un conseil, n’en déplaise.

      • Master Thief dit :

        Oui, les magouilles….

        Un vrai travail à temps plein.

        Et tellement incompétents juridiquement qu’ils ne savent même pas ce qu’ils risquent…..

    • ordinal dit :

      Quand on ne sait plus quoi dire, on diffame, c’est bien connu.
      Je vais être bon prince, je boirai à votre santé en septembre je ne suis pas rancunier.

      • Master Thief dit :

        Je crois surtout que tu vas boire la coupe jusqu’à la lie…et finir en bière, et non pas dans la bière de Septembre.

        Quant à la diffamation…..laisse moi rire.Je sais de quoi je parle.

        Faux en écriture publique avec éléments aggravants, c’est 15 ans de prison et 225 000 euros d’amende….

      • ordinal dit :

        Nous avons un trésorier national et un service comptable qui contrôle les dépenses au centime d’euro près. De ce côté je suis serein.

        Je fêterai ça à la Blanquette de Limoux, champagne trop cher pour mon maigre porte-monnaie ( mais je ne voudrais pas diffamer ou manquer de respect à la blanquette).

      • Master Thief dit :

        Oui, on a pu voir par le passé vos extraordinaires capacités de gestionnaires, qui sont à peu près égales à vos dons juridiques…

        Ce que tu ne sembles pas piger, c’est le déclic qui s’est produit lorsque les députés ont voté la dissolution……vos seuls financiers, les libéraux, ont compris le message et, si tu connaissais un peu la base, c’est un vrai raz de marée….ils ne veulent plus payer, en masse.

        Et ce sont eux tes financeurs, les IDEL…..ils ne se sont inscrits que parce que les caisses d’am les obligeaient.

        Prends plutôt du Champomy que de la blanquette de Limoux, ce sera plus dans vos moyens lors des prochains mois…..

      • ordinal dit :

        Le passé est le passé Master Thief. Nouvelles personnalités, nouvelle gouvernance.
        L’Ordre est en ordre de marche.
        Dans mon département, on rencontre l’ARS, la CPAM, la DRJSCS, on informe dans les IFSI etc etc..
        Ne vous en faites pas en ce qui concerne la gestion financière de l’Ordre, nous utilisons les cotisations des infirmiers avec la plus grande rigueur désormais.

      • Master Thief dit :

        Ordinal a écrit “Le passé est le passé Master Thief. Nouvelles personnalités, nouvelle gouvernance.
        L’Ordre est en ordre de marche.
        Dans mon département, on rencontre l’ARS, la CPAM, la DRJSCS, on informe dans les IFSI etc etc..
        Ne vous en faites pas en ce qui concerne la gestion financière de l’Ordre, nous utilisons les cotisations des infirmiers avec la plus grande rigueur désormais.”

        Meuh non, le passé est votre futur….tu crois qu’en remplaçant un N° 1 par un N°2 on crée un nouvel état d’esprit.Des gens idéalistes se sont , au début, inscrits comme conseillers ordinaux, cela je veux bien le croire…mais de leur propre aveu, écoeurés par la corruption et les magouilles, ces gens-là ont démissionné…..je vous ai vus à l’oeuvre, postdatant des documents officiels, couvrant des maltraitances sur patients, et ce dans un passé récent…alors les grandes déclarations, main sur le coeur et bouche en cul de poule comme quoi “faites nous confiance, tout a changé”, cela ne prend que sur les simples d’esprit.

        Quant aux réunions avec d’autres organismes….tu sais, dans mon ARS, une des personnes de cet organisme me racontait goguenarde “on ne les appelle jamais, ils ne savent jamais rien, quels nuls”….et la CPAM itou…..

        Les élus ordinaux se pavanent car ce sont des multi-casquettes, ONI+ syndicat libéral+commission paritaire+comité théodule….(on se demande d’ailleurs quand ils bossent réellement)….ces braves messieurs pensent avoir de l’importance…..s’ils savaient combien les acteurs des différents groupes gloussent dans leur dos!!

        La suffisance est une chose, mais plus grave: vous êtes incompétents, totalement illégitimes et certains de vos conseillers en croquent….soit prennent ces postes pour couvrir leurs malversations ou celles de leurs proches, soit pour étouffer les affaires.

    • ordinal dit :

      Master Thief, encore une fois vous diffamez..
      Je veux bien que dans certains départements ça marche plus ou moins bien. Vous verrez quand vous serez obligés de vous inscrire on mettra en oeuvre des moyens autres pour répondre aux demandes des professionnels. Pour le moment on pare a plus urgent : l’inscription au tableau et les médiations et conciliations. Et bientôt les chambres disciplinaires (car il en faut).
      Personnellement j’ai rencontré avec le président et d’autres conseillers les instances citées plus haut. Ils sont prêts à travailler avec nous. Je participe aux commissions de la DRJSCS pour les équivalences es diplômes européens… On bosse et on ne médit pas nous.
      On est aussi en relation avec le CISS (collectif interassociatif sur la santé) qui regroupe des patients et qui nous soutient. Eux ils ont un poids politique car siègeant dans les ARS.
      Etc etc…

      • Master Thief dit :

        Ben non mon gars ordinal, la diffamation , c’est l’imputation d’un fait non avéré…..lorsque je parle de conseillers ordinaux qui étouffent des cas de maltraitance sur patients,, c’est avéré, cela s’est réellement produit…lorsque je parle de conseillers ordinaux qui postdatent volontairement des PV de conciliation, ce sont des faits avérés…rien à voir avec de la diffamation.Amuse-toi à me poursuivre pour diffamation, on rigolera bien devant le juge…..

        D’ailleurs, quand on regarde via Googlestreetview les cabinets IDEL de certains conseillers, c’est à mourir de rire….on dirait plus des vitrines commerciales que des devantures professionnelles….avant de vouloir faire la loi, il faudrait l’appliquer à soi….

        Quant à savoir si on médit de vous…mais non, on RIGOLE de vous…..vous êtes pris pour des charlots, y compris par les Ordres voisins….les plus polis sourient, mais d’autres s’esclaffent carrément ” Vos conseillers?Mais ce sont des nuls!”me confiait un conseiller d’un autre Ordre….lui même écoeuré de voir la façon dont l’ONI avait étouffé les maltraitances sur patient.

        Car c’est vous qui êtes mis en cause, pas les Ordres en eux-mêmes…..votre incompétence crasse est infiniment nuisible à l’image de la profession.Vous croyez nous représenter, vous nous déshonorez.

      • Master Thief dit :

        “Eux ils ont un poids politique car siègeant dans les ARS.”

        Ite missa est.

        Politique, semper virens…..comme quoi, votre existence n’est que politique.

  19. eusebe dit :

    Monsieur ordinal, exemple parfait de serviabilité et de dévouement à la cause répressive et disciplinaire ordinale, voudrait nous faire croire que son organisation serait amenée à remplacer l’ARS dans la gestion du fichier des infirmiers, alors qu’elle n’est pas capable de faire inscrire les professionnels autrement que par la contrainte et la menace.

    En adoptant un discours plein de fausses certitudes, peut-être pense-t-il influencer les jeunes générations car il sait parfaitement que les plus anciens refuseront toujours de boire de cette eau là.

    Et il ne faut surtout pas qu’il pense que la retraite arrêtera la détermination des opposants, le gain de temps que la cessation d’activité leur procurera, augmentera d’autant leurs actions dans le but d’en finir avec cet ordre… On peut être retraité et toujours concerné par ce sujet, comme le chef, en quelque sorte…

    • ordinal dit :

      Je pense que c’est vous M. Eusèbe qui faites preuve d’une conduite servile à réitérer sans cesse tout votre argumentaire sans queue ni tête.
      Nous, nous avons un projet qui se construit d’année en année et qui existera encore quand il ne vous restera que les souvenirs de votre lutte stérile.

      • eusebe dit :

        Projet ? Quel projet ? Asservir la profession !!

      • ordinal dit :

        Septembre va marquer un tournant dans l’existence de l’Ordre. Une fois l’amendement 517 supprimé, il aura toute latitude pour se préparer à relever tous les défis qui vont se présenter à lui.
        Et nous attendons la publication du Code de déontologie avant la fin 2015 pour franchir une nouvelle étape.
        Notre projet premier : inscrire les professionnels pour avoir une photographie fidèle de la profession. Ca viendra.

      • eusebe dit :

        Inscrire les professionnels : et c’est là que les Athéniens s’atteignirent…
        Comment peut-on être d’une telle niaiserie ?
        Vous n’avez pas été capable de faire adhérer (le plus souvent de force) plus d’un quart de la profession en 8 ans et demi et vous annoncez prétentieusement pouvoir faire une photographie fidèle de la profession malgré le puissant répulsif à l’ordre qu’est le code de déontologie dit saint-bréviaire ?
        Les rêves ordinaux sont grandiloquents…

      • Master Thief dit :

        Je ne sais pas pourquoi, mais ces propos me font vraiment penser à la scène finale du film de W.Herzog, Aguirre ou la colère de Dieu.

        L’Ordre prendre une photographie de la profession?
        Pause toujours, tu m’impressionnes !!…..vous n’êtes même pas capable de gérer vos cotisants, en relançant parfois ceux vous ont déjà payés, et vous seriez soudainement aptes à vous occuper d’un demi-million de personnes ? Ah franchement, il y en a qui ne doutent de rien…..

        Quant au Code de déonto, s’il passe il faudra que tu changes de pseudo….

  20. solange granier dit :

    Désinformation complice : il est inadmissible que la presse infirmière ne souligne pas le fait que parmi ces 26 organisations, on retrouve toujours les mêmes dirigeants soit à l’Ordre infirmier, soit au sniil, soit au snpi, etc …
    Cette dizaine de personnes au maximum croit pouvoir faire la pluie et le beau temps, en ayant pour seul objectif de soutenir un Ordre infirmier voué à une disparition assurée.
    Didier Borniche (jeune retraité FPH) : Oni, FEPI, Sidiief …
    Thierry Amouroux : Oni75, Snpi, CIF, Anfiide …
    Madame Borniche : directrice association nationale infirmiers dialyse
    Brigitte Lecointre : Anfiide, Oni06
    etc, etc, etc…

    • ordinal dit :

      C’est un peu comme tous les syndicats qui s’expriment pour les 80% supposés des infirmiers opposés à l’ordre. Qu’ils cessent donc de s’ exprimer en leur nom, surtout que seuls 10 à à 15% des infirmiers sont syndiqués

      • Master Thief dit :

        Peut-être, mais ceux qui sont syndiqués le sont de plein gré……la plupart de vos adhérents le sont sous la coercition…..alors, merci de ne pas comparer les choux et les carottes.

        Votre pétition en ligne pour le maintien de cet Ordre illustre parfaitement ce que vous représentez……un millier et des poussières de signataires sur plus d’un demi-million d’IDE.

        Il y a des chiffres qui font mal…..

  21. Sansebastien dit :

    Quelqu’un a t’il des nouvelles de Hugues le métallo? Peut être est il en vacances pendant que eusebe se fait des ampoules sur son clavier…

  22. Sansebastien dit :

    Combien d’infirmiers réellement s’expriment dans ces rubriques???

    Des AS, des ambulanciers,des plombiers, des électriciens et toutes sortes de syndicalistes n’ayant rien à voir avec notre profession, c’est quand même curieux, non?

    • eusebe dit :

      Affirmation sans fondement !
      L’inscription facultative aurait de multiples avantages : elle permettrait de garantir le cadre juridique de l’ordre et celui-ci devrait alors mettre en œuvre des actions concrètes pour convaincre les infirmiers de son utilité afin de provoquer des adhésions et surtout des cotisations.
      Bien sûr, la fin de l’ordre serait programmée, toutefois, le pouvoir politique se dédouanerait de toute responsabilité de cette fin précoce en avançant l’argument que l’ordre n’a pas su se faire accepter. Il n’a pas pu s’imposer en étant obligatoire, on sait ce qu’il adviendra d’un ordre facultatif : bon courage !

    • Master Thief dit :

      Manquerait plus qu’il y ait tapissier décorateur ou d’instit’ à la retraite !!

      Franchement, c’est pas un peu l’Hôpital qui se moque de la Charité, là ?

  23. titom974 dit :

    Et si moi j’ai envie de cotiser !

    Foutez moi la paix!

    Même si l’adhésion devient facultative je continuerai à donner 35€ à l’ordre rien que pour pouvoir entendre ou lire les sarcasmes ignorants de mes congénères sur la toile quant aux rôles des syndicats et de l’ordre dans la promotion et la défense de notre profession.

    A quand un DPC : ” Faut il tout accepter sans jamais rien dire “?

    Et pour les autres qui souhaitent l’isolement ou la fragmentation de notre représentation n’oubliez pas : Restons dans notre carcan d’une autre ère : Vocation- Dévouement – Abnégation – Courage- et serrons les dents!!! qui sait un jour un hospice nous recrutera peut être….Amen

    Thomas.

    @nocornettefornuse@

    • eusebe dit :

      Le problème n’est pas de vouloir cotiser, mais bien celui ne pas vouloir adhérer (et donc de ne pas cotiser).
      Le problème n’est pas de foutre la paix aux pro-ordres mais il est de lâcher la grappe à ceux qui ne veulent pas rentrer dans le moule ordinal.
      Encore une fois, on n’a rien demandé et si vous voulez sauver la profession, libre à vous de le faire, mais cessez d’entrainer tous les professionnels dans vos illuminations.
      Respectez la liberté de penser, de s’exprimer et de se rassembler, n’obligez pas les autres à être assimilés dans la pensée dogmatique ordinale.

  24. eusebe dit :

    Ah, si les infirmiers n’avaient pas été aussi ingrats et avaient payé rubis sur l’ongle l’impôt qu’on leur réclamait : 75 € annuels multipliés par 5 à 600000 cotisants, l’ordre serait devenu richissime ; mais bon, tout ne s’est pas déroulé comme prévu et le manque à gagner se retrouve sous le vocable comptable de “provisions pour risques”, et le chiffre enfle, enfle, au point d’exciter grandement certaines et certains.
    Et si tout n’était pas uniquement une question de thune ?

    • ordinal dit :

      Monsieur Eusebe, votre combat est sans issue.
      Vos critiques sans écho.

      Nos responsables politiques sont conscients qu’il faut un Ordre à la profession.
      L’affaire sera définitivement réglée en septembre.

      • eusebe dit :

        Tiens le revoilà, la voix du président has-been, le visionnaire de la profession qui n’a pas prédit le déglingage en règle de son joujou où il fait bon de siéger à ne rien faire.
        Votre ordre n’a pas réussi à s’imposer malgré tout ce qui a été mis à sa disposition, et soyez certain que les responsables politiques ne sont pas à un énième retournement de veste près.
        Et ne vous fiez pas aux courriers reçus par vos amis, des courriers, tout le monde en reçoit, y compris les opposants lambdas.
        Vous vous cotiserez donc, vous et vos co-religionnaires, les grands dépensiers de l’ordre, pour régler ce que vous devez à la BPCE, ne comptez pas sur la profession pour payer vos errements et vos factures.
        Je ne parle pas des actions de l’ordre, c’est le zéro absolu.

      • ordinal dit :

        Je vous le répète ici à votre esprit chagrin, l’ordre sera bientôt la porte d’entrée de la profession, comme chez les médecins.

      • eusebe dit :

        Votre disque est rayé, est-ce pour vous persuader que vous répétez toujours la même phrase à l’envi ?
        Et d’ailleurs, permettez que l’on doute un peu de vos pensées pré-cognitives, pour l’instant votre ordre est une chose bien délabrée ; quant à le comparer à l’ordre des médecins, voilà un argument des plus repoussants…
        Vous voudrez bien noter que mon esprit n’a rien de chagrin, et que celui-ci se délecte du fait qu’il ne sera jamais assimilé dans votre idéologie passéiste et autoritaire.

      • Master Thief dit :

        Ah bon ?

        Je croyais que leur porte d’entrée c’était le doctorat ?

      • Master Thief dit :

        Méthode Coué.

        Conseils généraux, caisses d’assurance maladie ont déjà retenu la notion que des députés ont voté contre l’ordre, et lèvent le pied sur l’exigence de l’inscription….or ce sont les libéraux qui vous maintiennent sous perfusion.

        A la moindre ouverture et sentiment de relâchement de la part de ces institutions, les IDEL vont cesser de cotiser….et ce n’est pas avec les seules cotisations des adhérents du SNIIL que vous allez survivre.

        C’est l’argent qui mène le monde, et vous allez en manquer….

  25. solange granier dit :

    Il est inadmissible que la presse infirmière ne souligne pas le fait que parmi ces 26 organisations, on retrouve toujours les mêmes dirigeants soit à l’Ordre infirmier, soit au sniil, soit au snpi, etc …
    Cette dizaine de personnes au maximum croit pouvoir faire la pluie et le beau temps, en ayant pour seul objectif de soutenir un Ordre infirmier voué à une disparition assurée.

    • ordinal dit :

      Madame Granier, les nuages s’amoncellent sur l’amendement 517.
      Ne criez plus dans le désert.
      Dans quelles années, l’Ordre sera la porte d’entrée dans la profession. C’est le tableau de l’Ordre qui servira à mettre à jour les fichiers de l’ARS.

      Faites vous une raison.

      • eusebe dit :

        Et comment vous prendriez-vous pour inscrire tous les opposants (majoritaires, je vous rappelle) ? Une chasse aux sorcières généralisée ? Des procès de masse avec des condamnations exemplaires ? Car je doute que vous suscitiez l’amour pour votre cause…
        Vous êtes incapables de défendre votre machin car il est indéfendable ; les infirmiers vous ont déjà enterré avec cet amendement et vous ne pourrez jamais vous en remettre : faites-vous une raison, l’ordre infirmier n’a pas sa place dans notre pays et il va donc disparaitre.

      • Master Thief dit :

        Eh bien, s’il va gérer les fichiers ADELI aussi bien qu’il gère celui de ses cotisants, succès assuré !!

  26. UNE MASCARADE, comme tout ce qui concerne l’ONI

  27. c’est sûr , les pauvres ont perdu une source de profit ….

  28. Fleur Preynat dit :

    J’en suis convaincue, par contre il nous faut l’expliquer à ceux qui dénigrent car ils ne savent pas ! Partageons nos idées !

  29. Si chacun arrêtait de vouloir tuer l’autre, on aurait peut-être des avancées. Les missions syndicales et les missions ordinales sont différentes mais COMPLEMENTAIRES.

  30. Mathieu Guyon dit :

    L’ordre infirmier ne représenté que les bonnes femmes de médecins en coco chanel. Ils sont beaux ces faux syndicats…

  31. geve156 dit :

    que dire…..,
    Alors que l’ordre doit encore et encore se battre pour vivre, alors qu’il devrait défendre sa profession, un quarteron de députés agressent une fois de plus la profession infirmière toujours aussi divisé et toujours aussi individualiste. Quoique qu’il se dise l’ordre et encore le seul représentant de la profession. Alors arrêtons les manipulations syndicales qui font passer des jardiniers pour des infirmiers et j’appellent les infirmiers a l’unité pour leur devenir professionnel en France. dans tous les pays il y a un ordre infirmier et en france nous n’y avons pas droit quand aux fantasmeurs qui pensent que les ordinaux vivent a leurs dépend, rentrer dans le système et venez voir, après vous la fermerez définitivement.
    défendons l’ordre coûte que coûte, et pour les théoriciens du tous pourris, rentrer dans l’ordre et venez vous y battre si vous osez faire quelque chose de votre profession;
    c’est un cri de ras le bol, laissez nous travailler, l’ordre appartient a la profession, si vous n’en faites rien alors taisez vous!!!!

    • eusebe dit :

      Et bien voilà, si on ne veut pas se ranger aux côtés des culs-bénits ordinaux, on n’a qu’à se taire ou être dissous : jolie démonstration de la défense de la liberté d’expression !!
      Vous n’allez pas quand même essayer de nous faire croire que l’ordre est là pour défendre la profession : si tel avait été le cas, en 8 ans et demi d’existence, les chantres de l’organisation nous auraient déjà convaincu, et tous les infirmiers seraient en rang d’oignon derrière leur chef et paieraient sans sourciller la taxe annuelle pour le plus grand bien de toute la corporation.

    • Master Thief dit :

      Le quarteron (terme fort mal choisi d’ailleurs vu sa connotation historique, c’est comparer les députés à ceux qui étaient partisans de l’Algérie française) n’a “pas agressé la profession infirmière”…..il a simplement proposé de dissoudre une équipe de bras cassés qui a failli à ses devoirs….bon, visiblement cela a dû être un électrochoc car ils se sont réveillés, mais franchement …;cette lente agonie n’est-elle pas pathétique ?

      Quant à se taire si on n’est pas avec l’Ordre et dans l’Ordre……étrange notion de la démocratie.Après on aura beau jeu de pointer la faible représentativité des députés votants (ce qui est normal, d’ailleurs, car c’est un vote “honteux”).

  32. eusebe dit :

    Quelles garanties M. Borniche a-t-il pu apporter en 2011 pour faire accepter son plan de sauvetage alors que l’ordre était financièrement à l’agonie ?
    S’est-il engagé personnellement ? Ou bien avec ses amis ? Ou alors au nom de tous les professionnels ?
    Car là est la question ! On n’oublie pas qu’il fut l’adjoint de Mme Le Bœuf, élue triomphalement en janvier 2009, portée aux nues par ses co-ordinaux
    http://www.espaceinfirmier.fr/actualites/au-jour-le-jour/articles-d-actualite/dominique-le-boeuf-elue-presidente-de-l-ordre-infirmier.html
    Et poussée vers la sortie sans ménagement 2 ans et demi plus tard.
    Celle-ci a été désignée responsable de la mauvaise gestion de l’organisation ; mais que faisaient donc les élus nationaux sinon approuver les décisions prises ? Mme Le Bœuf ne décidait pas seule, M. Borniche nous claironne bien assez souvent que son ordre est totalement démocratique, “Charlie” et tout le toutim, même si l’envie de dissoudre les opposants le titille parfois le matin quand il se rase devant la glace…
    Les professionnels ont certainement été désignés pour régler la dette ordinale, d’où le grand émoi du vote de l’amendement ce qui pourrait signifier que les gaspilleurs seront les payeurs.
    Car en ce qui concerne les actions de l’ordre, à part le grand désarroi de ceux qui ont croisé les justiciers des chambres mortifères, il n’y a pas eu grand chose de constructif dans les fumeuses missions régaliennes.
    L’ordre infirmier est une organisation de répression, soutenue par une banque qui veut son fric, et tout sera fait pour ne pas déplaire à la finance, qui, rappelons le, était l’ennemi d’un certain candidat.
    On a bien compris…

  33. Ces syndicats ne sont absolument pas représentatifs de notre profession, dehors, dehors et puis suppression de l’ordre

  34. Entièrement d’accord avec le contenu de cet article, la profession s’organise et c’est tant mieux

  35. ils ont enfin parlé d’augmentation il était temps!

  36. heu….
    1- “un moment historique” dixit M. BORNICHE –> on ne décrète pas un moment historique, il le devient.
    2- ce n’est pas parce qu’ils sont réunit et qu’ils discutent qu’ils représentent LES infirmiers/ères de France et de Navarre. Faudrait voir à garder le sens des proportions
    3-“Didier Borniche, s’attaquant ainsi aux médecins peu enclins à partager certains actes.” –> mais avant de vouloir partager, est-ce qu’on ne pourrait pas déjà avoir le droit de faire nos missions IDE correctement ?

  37. eusebe dit :

    L’ordre sauvé par M. Fillon qui a prolongé les mandats des élites non renouvelés par élections .
    L’ordre sauvé par la Bred suite à un fax en provenance de l’Elysée quand M. Sarkozy y demeurait.
    L’ordre supprimé par les représentants du peuple qui en ont prouvé l’inutilité et la nuisance.
    L’ordre pleurniche à toutes les portes internationales (OIIQ, CII), et nationales (Présidence de la République Française, Gouvernement).
    Peut-on suggérer au retraité-président d’adresser aussi une demande de soutien aux Aliens de Proxima du Centaure ?
    Il demeure que l’ordre est toujours autant refusé par les infirmiers, et ce ne sont pas gesticulations actuelles qui vont entrainer leur adhésion et leur amour pour lui.
    Mais bon, il faut bien payer les dettes… Mais que ceux qui ont gaspillé ne comptent pas sur moi !

  38. Ben Kipper dit :

    Benoit Birembaut… Comment t’es studieux sur la photo…

  39. mclove dit :

    comment peux t’on soutenir un ordre dont le seul travail est de dénoncer les IDE qui n’ont pas cotisé , j’ai mal à mon métier quand je vois qu’on peut défendre des profiteurs et des “fascho” mais notre profession étant incapable de se défendre pense que l’order mettra de “l’ORDRE”

Réagir à cet article

retour haut de page
811 rq / 1,865 sec