Baisser le budget santé pour renforcer celui de la défense

"La sécurité des Français ne se discute pas", a déclaré ce 30 avril sur Europe 1, le ministre des Finances, Michel Sapin, la santé, en revanche, il semble que cela se discute. Le ministre des Finances a en effet ciblé le logement et la santé comme axes d'économies. L'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam), qui devait initialement croître de 2 % l'an prochain, ne progressera finalement que de 1,75%.

Baisser le budget santé pour renforcer celui de la défense"Dans le domaine de la santé, on peut arriver à diminuer l’augmentation des coûts". Evoquant notamment les personnes âgées, Michel Sapin a affirmé que "ceci est maîtrisé", "donc, oui, l’année prochaine il y aura un effort qui sera fait par l’Assurance-maladie".

Dans le cadre d'un plan d'économie complémentaire de 4 milliards en 2015 et de 5 milliards en 2016, le ministre des Finances a annoncé des coupes de 1,2 milliard d'économie en 2015 et 2,2 milliards en 2016 pour la sécurité sociale.

L'Ondam qui devait initialement croître de 2% l'an prochain, ne progressera finalement que de 1,75% en 2016. Pareil en 2017 alors qu'initialement l'Ondam devait augmenter de 1,9%.

"Le respect de cette trajectoire de moyen terme s'appuiera sur la poursuite de la mise en œuvre de la stratégie nationale de santé et du plan d'économies autour des quatre axes, souligne le ministère: concrétiser le virage ambulatoire, accroître l'efficacité de la dépense hospitalière, poursuivre les efforts sur les prix des médicaments et la promotion des génériques, améliorer la pertinence et le bon usage des soins en ville et à l'hôpital."

Au passage, Bercy table sur une évolution de l'Ondam 2015 de 2,05% et non plus 2,1% comme inscrit dans la dernière loi de financement de la sécurité sociale (LFSS). Selon le ministère, "plus de 3,3 Md€ de mesures d'économies sont nécessaires pour ramener l'évolution des dépenses vers cette cible".

Des mesures qui reposent principalement sur celles de la LFSS pour 2015 : la promotion de l'efficience de la dépense des hôpitaux (0,5 Md€) ; la rationalisation des prix des produits de santé et la promotion des génériques (1,1 Md€) ; la promotion de la pertinence des prescriptions et du bon usage des soins (1,2 Md€) ; et le virage ambulatoire pour assurer l'adéquation et la pertinence des prises en charge en établissement (0,4 Md€).

Rédaction ActuSoins, avec Egora et Europe 1

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

30 réponses pour “Baisser le budget santé pour renforcer celui de la défense”

  1. leilou dit :

    parce que la santé ce n’est pas la sécurité ?????

  2. Little_asa dit :

    “Dans le domaine de la santé, on peut arriver à diminuer l’augmentation des coûts”. Evoquant notamment les personnes âgées, Michel Sapin a affirmé que “ceci est maîtrisé”
    ======================

    Ouais, bin si il sortait un peu son popotin de l’hémicycle ou de Europe 1, il verrait comment elles sont soignées les personnes âgées, et ptet qu’il reverrait son jugement… Quand je pense que le papy boom arrive et qu’on fait encore des coupes dans le budget, ça me dégoûte la façon dont on traite ceux qui se sont battus en majorité pour nos droits et libertés.

  3. Julie Jrd dit :

    Ben oui c’est bien connu c’est LA solution de déshabiller Paul pour rhabiller Jean!

  4. Hanane Mee dit :

    On diminue la qualité des soins pour que des gens de plus en plus malades nous “défendent”. Logique.

  5. on se fiche bien du bien-être et de la santé des gens , ici comme ailleurs , tout ce qui compte c’est l’argent ! le financement des conflits armés rapporte bien plus aux actionnaires ! rien ne change dans ce monde …..hélas !

  6. Clo Dy Dkn dit :

    il vaut mieux laisser mourrir les gens du pays plutot que les soigner c est inadmissible meme les cadres ne sont plus soignants le personnel est en burn out on risque de faire de la prison car suppression du personnel et majoration des taches bref elle est belle la france supprimer les cadres des cadres qui ne peuvent meme plus remplacer le personnel en cas de burn out

  7. Clo Dy Dkn dit :

    c est bien honteux certes il faut défendre le pays mais le jour des attentats et de guerre on pourra plus les soigner

  8. Niko Bro dit :

    Le budget de la santé est primordial… Comme celui de défense, de l’éducation, de la culture.

  9. Et on ne touche pas à l’éducation, ni à la culture… primordiale la culture!!!!

    • leilou dit :

      non un prof c’est sacré et ça fait grève tout le temps ça met tout le monde dans la merde

      • Little_asa dit :

        Leilou, pas la peine d’orienter votre colère sur les profs, ils n’y sont pour rien.
        Si pour l’éducation de vos gosses n’est pas importante, tant pis pour vous, mais pour moi ça l’est.
        Je vous rappelle que les profs sont payés sur 10 mois étalés sur 12, qu’ils ont pour la plupart entre 25 et 30 gosses à gérer par jour (l’instit de mon fils a 30 gamins de 4 à 6 ans par jour de classe, avec une atsem seulement 2 1/2 journées par semaine).
        Vous vous êtes demandé pourquoi ils font grève au moins?

  10. Lomy Tuslo dit :

    Prendre a Paul pour habiller Pierre … C’est pas tenable … Dans les services on galère sous le poids des soins à faire, pas d’embauches. Le chômage des IDE qui pointe le bout de son nez dans certaines région … On brade la santé, ça sent pas bon pour l’avenir !!!

  11. La sécurité médicale ne devrait pas non plus se discuter…..

  12. Baisser le salaire des ministres président et tout ça pour renflouer le budget de La Défense et de la santé c’est pas compliqué !!!!!!!!!!

  13. La securite ne se dicute pas mais la sante c’est autre chose. Onen reparle quand ils auront besoin de soin pour eux ou leur famille

  14. Lauca Tlse dit :

    encore une fois c’est la santé qui prend un coup

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
282 rq / 1,668 sec