Motilium® et ses génériques : 231 morts en 2012

Le risque cardiaque avait déjà été dénoncé par la revue Prescrire en 2014. L'ANSM, après l'avoir surveillée pendant plus de 10 ans, avait retiré du marché en septembre dernier la formule dosée à 20 mg, laissant en vente et sur prescription, celle dosée à 10 mg. Aujourd'hui, Prescrire lance une nouvelle alerte, suite aux résultats d'une étude : Plus de 200 morts liés à la dompéridone auraient été recensés en 2012 en France . 

Motilium® et ses génériques : 231 morts en 2012Alors que les autorités sanitaires ont placé le Motilium® sous surveillance depuis 2004, la revue Prescrire affirme que la dompéridone peut entraîner des troubles cardiaques, en particulier chez les plus de 60 ans.

En 2014,  Prescrire, a cherché à estimer le nombre de patients victimes de mort subite cardiaque sous l'effet de la dompéridone (Motilium® ou autre) en France en 2012.

Donnant la priorité aux hypothèses prudentes, la revue a estimé que ce nombre se situait entre 43 et 189 alors qu'environ 3 millions de personnes avaient été exposées à la dompéridone.

En 2015, cette démarche d'estimation a fait l'objet d'une publication détaillée dans une revue internationale spécialisée dans l'épidémiologie des effets nocifs des médicaments, la Pharmacoepidemiology and Drug Safety.

Signée en particulier par l'épidémiologiste Catherine Hill, cette estimation est passée à environ 200 morts subites en France.

"En avril 2015, la dompéridone est encore en vente et remboursable en France. Suite à une décision européenne, les formes orales dosées à plus de 10 mg ont été retirées du marché à l'automne 2014, mais les patients sont encore exposés au dosage à 10 mg le plus couramment utilisé dans les nausées-vomissements. Le danger mortel de la dompéridone est injustifié par son efficacité, symptomatique et incertaine au-delà d'un effet placebo" explique la revue Prescrire.

Et d'alerter : "Les médicaments tels que la métopimazine (Vogalène® ou autre) et le métoclopramide (Primpéran® ou autre) sont voisins de la dompéridone et sont dangereux aussi".

Pour Prescrire -  revue médicale indépendante -  les patients "ont intérêt à être informés des dangers de la dompéridone et des médicaments voisins, sans attendre un déremboursement par l'assurance maladie et surtout un retrait du marché européen."

Rédaction ActuSoins (avec Prescrire)

Recommandations de l'ANSM pour minimiser le risque cardiaque

La dompéridone est un antiémétique (antivomitif) antagoniste de la dopamine, autorisée en France depuis 1980.

En raison de l’observation d’effets indésirables graves cardiaques (dont l’allongement de l’intervalle QT), les AMM des spécialités à base de dompéridone ont été modifiées en 2004 puis en 2007.

En 2011, les professionnels de santé ont été sensibilisés sur les risques cardiaques rares mais potentiellement sévères (arythmie ventriculaire et mort subite) associés à l’utilisation de dompéridone.

En 2013, une réévaluation européenne du rapport bénéfice/risque de la dompéridone a été déclenchée après l’observation de nouveaux cas d’effets indésirables cardiaques graves associés à son utilisation.

Cette réévaluation, achevée en juillet 2014, a confirmé le risque d’effets indésirables cardiaques graves associés à la dompéridone. De nouvelles recommandations d’utilisation des médicaments contenant de la dompéridone ont été diffusées aux médecins et aux pharmaciens.

Les spécialités fortement dosées contenant 20 mg de dompéridone ont été retirées du marché le 10 septembre 2014.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

24 réponses pour “Motilium® et ses génériques : 231 morts en 2012”

  1. Nad To dit :

    Melisa Selçuk Altun truc de ouf

  2. Sylvie Auge Chacon ouh punaise!

  3. Alors plus de motilium plus de primperan plus de vogalene on prend quoi alors????? Les laboratoires vont encore nous sortir un produit miracle hors de prix!!!

  4. Je suis bien d’accord, tout une histoire de concurrence

  5. Pffffffff c’est comme le dextropropoxyfène qui a été retiré du marché, car dangereux en cas de surdosage (mais comme tous médicaments) et maintenant on nous balance du Tramadol qui est souvent mal toléré!!!

  6. Maggy Nette dit :

    Bientot on ne pourra plus se oigner a force ke tout soit retiret

  7. La domperidone est un neuroleptique est présente DC les risques liés a cette classe pharmaceutique,cardiaque….on le sait depuis longtemps

  8. Vla le domperidone qu’on distribue a tour de bras en ehpad!!!

  9. Laly Jacob dit :

    Merci Amandine Jacob punaise c’est dingue

  10. allez petit a petit on vous formate au fait que bientôt plus aucun médicament sera remboursé …mais vu que parait-il que c’est pour votre bien !!!! bienvenue au moyen age bande de moutons !! et honte a actusoins d’être complice !..

    • Pourquoi vous lisez ce site? Science infuse apparemment
      Une moutonne contente d etre informer et capable d aller chercher d autres infos pour se faire sa propre opinion sans agressivité

    • Si vous avez justement le refexe de chercher ,d’analyser et de comprendre pour vous faire votre opinion …effectivement vous n’etes pas le troupeau …et vous verrez que je n’ai pas tout faux …..??toute vérité franchit trois étapes, d’abord elle est ridiculisée ensuite elle subit une forte opposition puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. ??A.SCHOPENHAUER

  11. Que certains médecins arrêtent déjà de le prescrire pour les montées de lait…

  12. Thomas Delory dit :

    35 ans que ce médoc est sur le marché et on remet en doute son effet et dangerosité que maintenant ?!
    Ça sent encore la guerre de labo…
    Pi comme par hasard une fois deremboursé et retire du marché un nouveau medoc d un autre labo sortira…

    • Sachem Siouxx dit :

      Si y’a bien une publication qui peut pas être accusée de ce genre de trucs, c’est les gens de chez Prescrire. C’est les seuls indépendants parmi tout le reste. Donc au lieu de dénigrer, un peu de support pour ces gens qui font un vrai boulot de santé publique serait plus adapté.

Réagir à cet article

retour haut de page
289 rq / 2,421 sec