Risques d’erreurs médicamenteuses : les comprimés de Préviscan® changent de couleur

Pour sécuriser la prise de Préviscan®(fluindione), un anticoagulant, la présentation de ce médicament a été modifiée par une coloration rose du comprimé. Une décision prise suite aux signalements d’erreurs médicamenteuses liées à une confusion entre les comprimés en forme de trèfle de couleur blanche de Préviscan® et ceux d’autres médicaments de même forme et de même couleur. 

Le nouveau comprimé rose de Préviscan®

Le nouveau comprimé rose de Préviscan®

Afin d’éviter toute confusion et toute inquiétude des patients lors de ce changement de couleur, les professionnels de santé sont invités à informer leurs patients et à les inciter à rapporter à leur pharmacien tous les comprimés ou portions de comprimés blancs inutilisés qu’ils auraient encore à leur domicile.

Des signalements de confusion, ayant pu avoir des conséquences graves, entre cet anticoagulant et d’autres médicaments à visée cardiovasculaire ont été reçus par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé).

Ces erreurs sont liées à la forte ressemblance entre les comprimés quadrisécables en forme de trèfle de Préviscan® et ceux d’autres médicaments à visée cardiovasculaire (tels que le nebivolol, le lisinopril et le captopril).

Les comprimés de Préviscan® ont été colorés pour limiter ce risque d’erreur en les différenciant des autres comprimés en forme de trèfle. Ces nouveaux comprimés de couleur rose seront disponibles dans les officines à compter du 13 avril 2015.

En pratique, seule la couleur du comprimé de Previscan® change, le dosage reste le même. Le patient ne nécessitera pas de surveillance particulière lors de ce changement.

En revanche, afin d’éviter toute confusion entre les anciens comprimés blancs et les nouveaux comprimés roses de Préviscan® par le patient, celui-ci devra, dès la 1ère délivrance d’une boîte de comprimés roses, mettre de côté les comprimés blancs de Préviscan® qui resteraient chez lui et les rapporter dès que possible à son pharmacien.

Rédaction ActuSoins, avec ANSM

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

45 réponses pour “Risques d’erreurs médicamenteuses : les comprimés de Préviscan® changent de couleur”

  1. C’est bien ,j’espère que ça fera baisser le taux des accidents ;

  2. sebastien92 dit :

    Merci pour l’information, article imprimé et diffusé dans mon service.

  3. Enfin une bonne chose et ne pas l’écraser aussî sinon moins d’effet …pas simple

  4. Lélene A'd dit :

    ça évitera de le confondre avec du nebivolol

  5. Quel intérêt? Le jour où il passera au bleu et que les usagers le confondront avec le Viagra!….

  6. Rémi Vacher dit :

    Inutile de se masturber l’hypohyse à chercher à comprendre l’intérêt de “sécurité” quand le seul intérêt est ici : “les professionnels de santé sont invités à inciter leurs patients à rapporter à leur pharmacien tous les comprimés ou portions de comprimés blancs inutilisés qu’ils auraient encore à leur domicile” = BINGO POUR LES LABOS 🙂

  7. Fa Nyy dit :

    Nous on a l’affiche mais pas encore les prits cachets roses hein Magali

  8. Mia Audrey dit :

    Les patients à domicile vont être perturbés par ce changement de couleur… il avait pourtant une forme suffisamment spécifique

  9. Il ressemble à quoi maintenant le lasilix spécial ???

  10. Milly Vuotto dit :

    Mais ils auraient pu le faire jaune ou vert, maintenant que le lasilix special a pris une nouvelle forme galenique.

  11. Milly Vuotto dit :

    Quand on prend des avk, normalement on ne prend pas d anti aggregants en meme temps

    • Rémi Vacher dit :

      Ah bon ? Depuis quand ? Presque 1 patient sur 2 qui est sous AVK a des AAP en même temps. La plupart des “valvulaires” qui sont aussi “coronariens” ont les deux, ainsi que les valvulaires qui font des accidents thrombo-emboliques malgré un INR dans la cible.

    • Milly Vuotto dit :

      Depuis que les medecins precrivent de cette facon remi.
      S ils doivent avoir les 2, ils ont bien plus souvent du kardegic et des avk en meme temps. Et non pas du plavix et des avk. Je te propose donc de revoir tes cours. Et pour information le kardegic se presente en sachet donc pas d erreur possible.

  12. Si y avait que ça les géneriques pose probléme ! risques d’erreurs

  13. Laetitia Lobo dit :

    et sinon nous rencontrons des reactions chez nos residents qui ont le generique du patch Exelon et vous??

  14. Clara Zouk dit :

    Et sinon, quelqu’un a pris la peine de lire l’article ?

  15. Je sort de cette discussion, puisque apparemment, je suis une chiante qui critique !!!

  16. Le “temerit “… Est un bêta bloquant, pas le générique du previscan !!!’
    Plavix antiagrégant…. Pas même visée….
    Par contre le sintron est un anti coagulant..
    Entre tous pas les mêmes visées, surveillances, ni contrôles !!!
    Ce sont des grands classiques……

  17. Karine Joly dit :

    Soit tu es sous previscan ou sous coumadine ou sous plavix dc pas d’erreur pr le patient a moins que.. Arretez de tjrs tt critiquer c’est chiant

  18. On parle d’anticoagulant ???? Pas d’ antiagrégant plaquettaire, pas les mêmes visées thérapeutiques !!!!!

  19. Disons, que le plus souvent il est seccable en 4… Je ne vois pas le problème !!!
    On pourra toujours le comparer à la coumadine 2 mg seccable en 2 rose et aussi anticoagulants !!!!
    Le previscan est facilement reconnaissable..

  20. Chloé Thd dit :

    Aah tous ces medocs.. Ça me rend malade! 😉

  21. Soso Bril dit :

    Identification impossible qd on a ds le meme pilulier le générique du temerit et le previscan .
    Quant au plavix pas la meme forme

  22. Sophie Tassy dit :

    Le plavix est rose….lui aussi anti gregant ..source d erreur lol

  23. Emilie Marion dit :

    Il ferait mieux de faire comme le lexomil des quarts déjà prêts : pas d’erreur d’identification et dosage

  24. Emilie Marion dit :

    Il ferait mieux de faire comme le lexomil des quarts déjà prêts : pas d’erreur d’identification et dosage

Réagir à cet article

retour haut de page
453 rq / 4,658 sec