Pénurie de médicaments : un collectif de médecins hospitaliers propose un plan d’actions

Un collectif de 27 médecins hospitaliers appelle à mettre en place un plan d'actions visant à prévenir les pénuries de médicaments, ont-ils expliqué dans le Journal du dimanche (JDD). 

Pénurie de médicaments : un collectif de médecins hospitaliers propose un plan d'actions

Le collectif s'alarme de la multiplication des pénuries de médicaments, "très rare il y a une dizaine d'années". En 2018, selon l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), on a noté 868 signalements de tensions ou de ruptures d'approvisionnement. 

Ces pénuries concernent des médicaments d'intérêts thérapeutiques majeurs (MITM), comme " des anticancéreux, des antibiotiques, des corticoïdes, des vaccins, des traitements de l'hypertension, des maladies cardiaques, du système nerveux", détaillent-ils. 

"Ces médicaments,ts ne touchent pas les très chères innovations thérapeutiques mais des médicaments peu couteux qui, bien qu'anciens et tombés dans le domaine public, constituent toujours l'essentiel de la pharmacopée".

Les signataires soutiennent la mise en place de trois actions. D'abord, que "soient imposées dans l'urgence" aux laboratoires pharmaceutiques titulaires d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) la constitution et la gestion de stocks de MITM sous forme de produits finis. Selon eux, les laboratoires sont "le plus souvent responsables des pénuries" et sont "les mieux à même d'en connaître les causes et d'en prévoir la survenue". 

Ils appellent également à ce que soit rapatriée la production des principes actifs en Europe. "La production des principes actifs de 80% des médicaments passés dans le domaine public a été depuis plusieurs années, pour des raisons de moindre coût, délocalisée en Inde et en Chine", écrivent-ils. 

Les signataires demandent également que "soit créé un établissement pharmaceutique à but non lucratif, si possible européen, sinon français, comme aux Etats-Unis". Là-bas, expliquent-ils, "à l'initiative de médecins indignés par les conséquences des multiples pénuries pour les malades et choqués par les augmentations itératives de prix, plus de 500 établissements hospitaliers se sont réunis pour fonder un établissement pharmaceutique de ce type produisant des médicaments passés dans le domaine public. La création d'une telle structure permettra de prévenir les pénuries et sera le garant de la qualité des médicaments et de prix justes et pérennes". 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
244 rq / 1,538 sec