Journée mondiale de la santé : l’OMS appelle à une meilleure sécurité sanitaire des aliments

D'après l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), les aliments insalubres seraient à l’origine de 2 millions de décès par an, dont ceux de nombreux enfants. Les aliments contenant des bactéries, des virus, des parasites ou des substances chimiques seraient responsables de plus de 200 maladies, allant de la diarrhée aux cancers.

© OMS. Le manuel et l'affiche Cinq clés pour des aliments plus sûrs expliquent les principes de base que tout le monde devrait connaître afin de prévenir les maladies d’origine alimentaire. Plus de 100 pays ont fait savoir qu’ils utilisaient les Cinq clés pour des aliments plus sûrs.

© OMS.
Le manuel et l'affiche Cinq clés pour des aliments plus sûrs expliquent les principes de base afin de prévenir les maladies d’origine alimentaire.

"De nouvelles menaces pour la sécurité sanitaire des aliments apparaissent sans cesse. La Journée mondiale de la Santé 2015 est l’occasion de montrer que la sécurité sanitaire des aliments est une responsabilité partagée" explique l'OMS dans un communiqué. "Nous encourageons donc les efforts visant à améliorer la sécurité sanitaire des aliments, de la ferme à l’assiette".

"Les changements qui interviennent dans la production, la distribution et la consommation des aliments, les changements environnementaux, les agents pathogènes nouveaux et émergents, la résistance aux anti-microbiens posent autant de problèmes aux systèmes nationaux de sécurité sanitaire des aliments. Le développement des voyages et du commerce accroît la probabilité d’une propagation internationale de la contamination" analyse l'OMS.

Améliorer la sécurité sanitaire des aliments

"Les approvisionnements alimentaires étant de plus en plus mondialisés, il apparaît de plus en plus clairement qu’il est nécessaire de renforcer les systèmes de sécurité sanitaire des aliments dans les pays et entre eux."

Pour l'OMS, la sécurité sanitaire des aliments est une responsabilité partagée. "Il est important de travailler sur toute la chaîne de production alimentaire – de l’agriculteur et du producteur au distributeur et au consommateur" .

Sur son site internet, l'OMS met à disposition des vidéos ainsi qu'un manuel à télécharger, qui contiennent des recommandations pratiques à l’intention des distributeurs et des consommateurs concernant la manipulation et la préparation des aliments.

Pourquoi une journée mondiale de la santé?

Pour l'OMS, la Journée mondiale de la Santé 2015 est "l’occasion de sensibiliser" les personnes travaillant dans différents secteurs gouvernementaux, les agriculteurs, les producteurs, les détaillants, les personnels de santé , et les consommateurs  à l’importance de la sécurité sanitaire des aliments, et au rôle que chacun peut jouer pour que nul ne puisse douter de la sécurité des aliments qu’il met dans son assiette.

 

Rédaction ActuSoins (avec OMS)

L’OMS a publié les premiers résultats d’une vaste analyse en cours sur la charge mondiale des maladies d’origine alimentaire. Les résultats complets de ce travail de recherche mené par le groupe de travail de référence sur l’épidémiologie des maladies d’origine alimentaire (FERG) devraient paraître en octobre 2015.

Certains résultats importants concernent les infections entériques causées par des virus, des bactéries et des protozoaires qui entrent dans le corps à la faveur de l’ingestion d’aliments contaminés. Il en ressort qu’en 2010:

- on dénombrait quelque 582 millions de cas de 22 maladies entériques d’origine alimentaire différentes, ayant entraîné 351 000 décès.

- les agents pathogènes responsables de la plupart de ces décès étaient Salmonella Typhi (52 000 décès), E. coli entéropathogène (37 000 décès) et les norovirus (35 000 décès).

- la Région africaine enregistrait le fardeau le plus élevé de maladies entériques d’origine alimentaire, suivie par la Région de l’Asie du Sud-Est.

- plus de 40% des personnes souffrant de maladies entériques causées par des aliments contaminés étaient des enfants de moins de cinq ans.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
240 rq / 3,611 sec