Décès du bébé de 21 mois à Toulouse : l’hôpital hors de cause selon l’enquête interne.

L'enfant était décédé le 7 février dernier 4 jours après avoir subi une amygdalectomie, au CHU de Toulouse.

tribunal-250x165-250x165

Les parents, qui avaient déploré un manque de réactivité de l'équipe,  un manque de transparence ainsi qu'un manque d'informations et d'explications relatives au décès de leur enfant avaient déposé une plainte le 12 février auprès du procureur de la République.

Parallèlement, une enquête administrative interne a conclu à une "succession d'aléas" rapportant le 16 février "qu'aucun défaut de prise en charge n'avait a priori été identifié". Elle confirme entre autres que "l'intervention chirurgicale s'est déroulée dans un  environnement pédiatrique spécialisé et conforme aux bonnes pratiques" et que celle-ci était "justifiée conformément aux recommandations de la Société française ORL".

Le CHU indique dans un communiqué, qu'une intervention de ce type, sur un enfant de cet âge, "revêt un caractère particulier, non banal, dont l'indication a reposé sur une appréciation très rigoureuse des bénéfices attendus en regard des risques encourus." Selon l'enquête interne, une information sur les risques opératoires a été donnée aux parents, tracée dans le courrier au médecin traitant et accompagnée d'un document d'information qui a été retourné et signé par la famille.

L'enquête élimine également la négligence dans la surveillance post-opératoire. "La surveillance étroite de l'enfant en salle de réveil a permis de prendre, dès qu'elle est apparue s'imposer dans le contexte, une décision de ré-intervention", conclut-elle.

Le chirurgien ORL en charge de l'intervention a vu et tenu les parents informés chaque jour depuis le 3 février, jour de l'intervention, explique le CHU.

Alors que cette enquête interne au CHU décharge l'hôpital et son personnel de toute responsabilité, l'ARS a mené sa propre enquête. Les résultats ne sont pas connus à ce jour.

La plainte déposée par les parents, elle, demeure.

Rédaction ActuSoins (avec APM)

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
240 rq / 2,958 sec