Décès de Timéo : erreur médicamenteuse ?

| 1 986 vues | | mots clefs : , , , , , 1 réaction

Timéo, un enfant de 4 ans est décédé au CHU de Nancy le 1er mai dernier. N’ayant aucune information de la part de l’hôpital, ses parents ont pris la parole pour annoncer haut et fort les causes du décès de leur petit garçon.

Décès de Timéo : erreur médicamenteuse ?

© Vadim Usov | Dreamstime.com

Si l'hypothèse du surdosage médicamenteux était évoquée dès le début, elle se confirme aujourd'hui, selon les parents du jeune garçon qui aurait reçu une dose seize fois supérieure à la normale de colchicine.

"Il a reçu 16 mg de colchicine au lieu d'un seul milligramme, alors qu'une dose de 2 mg est déjà létale", ont expliqué les parents de Timéo, lors d'une conférence de presse.


Le petit garçon était décédé le 1er mai dans le service de réanimation de l'hôpital d'enfants de Nancy, peu de temps après avoir reçu le traitement médicamenteux. La veille, la victime avait été transportée de l'hôpital de Saint-Dié (Vosges) vers l'hôpital d'enfants de Nancy.

Leur avocat, Me Gérard Welzer, a expliqué que les parents "rendaient publiques les causes de la mort, car ils ont l'impression d'être traités avec mépris à la fois par le centre hospitalier et l'assureur de l'hôpital (…) qui ne répond pas à leurs courriers".

"Nous avons juste reçu une lettre de condoléances de leur part, rien d’autre… Ils n’ont même pas eu le respect de nous recevoir, de nous dire ce qu’il en était ! Nous avons perdu notre seul enfant et on nous laisse sans nouvelles. Nous voulons désormais de vraies réponses", ont raconté les parents à l'Est Républicain.

En attendant, ils ont également écrit au président de la République afin de lui demander que les protocoles de sécurité hospitaliers soient renforcés.

Pour l'instant, le juge d'instruction en charge de l'affaire, n'a procédé à aucune mise en examen. Une seconde enquête, médico-administrative, a également été ouverte par l'Agence régionale de santé de Lorraine.

L'instruction devrait se poursuivre pendant de nombreux mois pour déterminer qui est responsable pénalement. Erreur dans la prescription ou dans l’administration ?

Rédaction ActuSoins, avec l'Est Républicain

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Décès de Timéo : erreur médicamenteuse ?”

Réagir à cet article

retour haut de page
730 rq / 3,114 sec