Une infirmière libérale soupçonnée d’avoir escroqué la Sécu pour 700 000 euros

Une infirmière libérale installée à Condé-sur-l'Escaut (Nord), soupçonnée d'avoir escroqué la Sécurité sociale pour 700.000 euros ces trois dernières années, a été mise en examen mercredi, a-t-on appris de source judiciaire.

 

Une infirmière libérale soupçonnée d'avoir escroqué la Sécu pour 700 000 euros"Il est apparu que cette infirmière libérale fraudait les différentes caisses de la Sécurité sociale dans des proportions importantes, le préjudice estimé étant de 700 000 euros", a expliqué Marie-Madeleine Alliot, procureure de Valenciennes.

Déjà poursuivie pour fraude fiscale, cette femme d'une cinquantaine d'années a été laissée libre sous contrôle judiciaire, assorti d'une série de conditions, telle que l'interdiction d'exercer en tant qu'infirmière libérale, d'entrer en contact avec ses anciens patients ou son comptable.

L'enquête, entamée en juillet par la police judiciaire de Lille saisie par une caisse d'assurance maladie, a montré qu'elle facturait des actes fictifs, des indemnités kilométriques indus, surfacturait et falsifiait des actes médicaux, a ajouté la magistrate.

Il lui est ainsi arrivé de facturer 24 actes pour un même patient en une seule journée, selon Mme Alliot.

"Manifestement, elle a agi seule", a déclaré la procureure. Mais "son mari est également mis en cause pour recel d'escroquerie puisqu'il a manifestement profité du produit de ses fraudes, qui leur ont permis de mener grand train de vie".

Le couple possédait, outre son domicile dans le Nord, des biens immobiliers à Bruxelles, dans le sud de la France et à Paris, des voitures de grosses cylindrées et des comptes bancaires "bien fournis", selon Mme Alliot.

L'infirmière libérale s'est aussi livrée à "des achats de vêtements de l'ordre de 2.000 euros tous les trois jours", a-t-elle précisé. "Nous avons demandé la saisie des biens immobiliers", les comptes bancaires ayant déjà été confisqués.

"Il est possible que les fraudes existaient depuis longtemps", mais en raison de la prescription, l'information judiciaire ne peut remonter qu'à trois ans, a poursuivi la procureure.

AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

25 réponses pour “Une infirmière libérale soupçonnée d’avoir escroqué la Sécu pour 700 000 euros”

  1. marie dit :

    700000 euros chiffre annoncé mais en réalité surement inférieur ,chiffre énorme pour vendre l’INFO!!!
    Cà marche
    des irrégularités et le non respect sont souvent observés et signalés et les caisses ne font rien ou ne peuvent rien tant qu’il n’y a pas de plainte de déposée
    nous sommes sensés etre honnêtes et controlés car les mesures de contrôle elles existent..
    déjà le calcul de urssaff est fait sur un chiffre déclaré qui correspond aux recettes déclarées aux impots via SNIR,discordances qui ont du^apparaitre à N+1
    A mon avis çà devait etre sur un temps court et facilement vérifiable
    le plus grave se sont des délits moindres qui perdurent depuis des années qui au final sont certainement d’un montant plus important.
    actes professionnels non faits ou mal faits, surcotations (admises car acte AMI pas valorisé)
    autres actes (soins de confort ,aide) payés comme des actes professionnels
    du social pour du sanitaire
    tout acte doit etre rémunéré mais à sa juste valeur
    Qui est capable aujourd hui de mettre en application cette évidence
    les politiques =non ce n’est jamais le bon moment ;élections ,crise économique
    Alors à quoi servent tous nos énarques ,qu ils viennent sur le terrain et la solution leur paraitra évidente
    Mais il ya tellement à faire et à tout niveau
    Commençons par ceux qui doivent montre l’exemple
    pour Info IDE libérale :revenu moyen /2000 euros net mensuel
    retraite à 67 ans avec +ou- 1800 euros ;pas de congé payé,pas de congé maladie,pas de prime de comité entreprise,congé maternité depuis peu,etc ,pas d’ancienneté et j en oublie
    Comme toute profession libérale,elle peut bien gagner sa vie mais en faisant beaucoup d heures avec
    beaucoup d’astreintes
    Intéret de cet exercice :un peu de liberté ds l’organisation et la gestion de son temps

    Et voilà

  2. Ced dit :

    moi je dis l inverse…a profiter de nous ( comparez notre salaire brut et notre net), bé il y a d dérives …… je ne le cautionne pas du tou mais bon c un peu l’arroseur arrosé…….

  3. Ced dit :

    moi je dis l inverse…a profiter de nous ( comparez notre salaire brut et notre net), bé il y a d dérives …… je ne le cautionne pas du tou mais bon c un peu l’arroseur arrosé…….

  4. Ced dit :

    moi je dis l inverse…a profiter de nous ( comparez notre salaire brut et notre net), bé il y a d dérives …… je ne le cautionne pas du tou mais bon c un peu l’arroseur arrosé…….

  5. la fouaise dit :

    c’est sans doute çà qui empêche X BERTRAND de signer le décret d’application du dernier avenant à la convention,celui qui qui augmente les frais de déplacement ,qui crée l’acte de coordination …..
    l’a été vraiment trop timide PH TISSERAND dans sa délicate réclamation lors de l’émission de télé de la 5au début du mois

  6. Jodie dit :

    Non je pense que les premiers à gueuler seront les patients qui devront payer nos bons et loyaux services de leurs poches et là ca leur fera tout drôle.

  7. Mathieu dit :

    moi ça me choque, c’est une pratique répandue en libéral dans toutes les professions de santé, des infirmers aux médecins en passant par les ssiad et les ambulances, les contrôles sont insuffisants!! j’ai vu des choses incroyables lorsque j’ai travaillé à la sécu et je connais des ide qui sont libéraux qui grugent et trouvent ça normal… quand on aura plus d’aides sociales ce seront les premiers à gueuler!

  8. mitch dit :

    une infirmiere avec une grosse cylindre c’est louche, moi j’aiune vieille twingo. 2000 euros de fringue 2* par semaine. perso j’attends les soldes pour acheter 1 truc seulement. sont trop fort les controleurs de la CPAM

  9. Marie-noelle dit :

    Un
    Prof débute à 1900 euros bientôt 2000 nous c’est notre salaire de fin de carrière!!!!! Voila peut être pourquoi de telles choses arrivent . Ca ne choque personne pourtant nos responsabilités sont de + en+ grandes .ccourage à ceux qui vont se lancer dans cette carrière jamais revalorisee

  10. Bruno dit :

    Je suis sur qu’elle a payer de l’urssaf et des impots dessus non ?

  11. ridfa69 dit :

    des voleurs qui tape un velo vont en prison
    elle tape 700000 euros depuis un moment je suppose et elle est dehors
    faudrait contrôler les contrôleurs de la cpam car la c’est de l’incompétence
    et dire que ca fait un an que j’attend qu’une facture de 25 euros me soit payé

  12. mathieu dit :

    L’abus régulier d’exercice libéral peut penser en prison lol

  13. I.T dit :

    Une chose que je ne comprends pas :Les feuilles maladies qu’elle faisait et envoyait pour se faire rembourser servent en principe en fin d’année de références pour la déclaration d’impots via la cpam !
    Comment s’est possible qu’il ne se soit pas rendu compte avant ?

  14. Mathieu dit :

    ah les libéraux, quels philanthropes!

  15. Christelle dit :

    A ainsi profiter du système, c tout le monde qui paye après, comme pour tout, malheureusement….

  16. Sylvie dit :

    700 000€ !!!! comment les impots et la cpam ne s’en sont pas aperçus avant ? y a tout de même le BNC et le SNIR !!!! je ne comprends pas….

  17. Arnaud dit :

    On va encore mettre tous les libéraux dans le même sac!

  18. Isabelle dit :

    Et après ça on se demande pourquoi on est traqué comme des malfrats!!!!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
274 rq / 1,723 sec