Se casser la hanche quintuple le risque de mortalité chez les femmes

| | mots clefs : 8 réactions

Les femmes qui se fracturent la hanche entre 65 et 69 ans ont cinq fois plus de risque de mourir dans l'année qui suit que leurs semblables, en raison entre autres des complications post-opératoires, révèle une étude américaine publiée lundi.

Fracture du col du fémur - © DR

Ce risque double pour les femmes âgées de 70 à 79 ans et triple pour les femmes de plus de 80 ans, explique cette étude financée par l'Institut national américain de la Santé et publiée dans les Archives de la médecine interne.

"Cette étude est un appel à la vigilance sur l'année qui suit une fracture de la hanche chez les femmes âgées, et en particulier celles de 65 à 69 ans qui sont confrontées à un risque de mort bien plus élevée que leurs semblables", a expliqué Erin LeBlanc, l'auteur principal de cette étude.

Il y a environ 1,6 million de fractures de la hanche par an, dont 51% en Europe et en Amérique. Environ la moitié des femmes de plus de 50 ans qui se fracturent un os souffrent d'ostéoporose, selon la Fondation nationale américaine contre l'ostéoporose.

Cette étude financée par l'Institut national de la Santé a porté sur près de 10.000 femmes enrolées entre 1986 et 1988 dans quatre villes américaines pour une étude sur l'ostéoporose.

Au cours des vingt dernières années, 1.116 femmes du groupe se sont cassé la hanche. En fonction de leur âge, les données les concernant ont été comparées à celles de 4.464 autres femmes qui ne s'étaient pas cassé la hanche.

"Parmi celles qui s'étaient cassé la hanche et qui sont mortes dans l'année, plus de la moitié sont mortes dans les trois mois après la fracture et près de trois quart dans les six mois", ont précisé les chercheurs.

Ces chiffres montrent le rôle clé que joue la fracture de la hanche dans la détérioration générale de la santé d'une femme, a expliqué une des co-auteurs de cette .

"Nous avons également réalisé que les trois premiers mois suivant une fracture de la hanche était les plus dangereux, ce qui nous laisse penser que les opérations et l'hospitalisation entraînent des complications qui en fin de compte mènent à la mort", ajoutent les chercheurs.

AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

8 réponses pour “Se casser la hanche quintuple le risque de mortalité chez les femmes”

  1. Veronique dit :

    je pense ke cela peu souvent etre lié a un syndrome de glissement et autres complication bien sur!

  2. ide 78 dit :

    étude réalisée aux EUA. en France, les conditions de prise en charge sont-elles les mêmes ? pour que les résultats soient transposables. Par exemple, mise en route de ttt anti ostéoporose ?

  3. Elisabeth dit :

    Bientôt candidate merci pour l’info je n’appelle pas celà de l’information mais plutôt GRANDE PORTE OUVERTE SUR LA DEPPRIME

  4. Réjane dit :

    c’est sympa j’en ai 67 pile au milieu!

  5. Corinne dit :

    ma gd mère est dcd 3 mois apres une fracture du col du femur .infection nosocomiale sur plaie du tibia constatée en retour de bloc (vagues explications du chir)et dans un contexte de DID .3 mois on suffit pour qu’elle s’eteigne dans la douleur….

  6. […] autres des complications post-opératoires, révèle une étude américaine publiée lundi…Show original Partager cet article:"Aimer" ceci :"J'aime"Soyez le premier à aimer ce […]

  7. Geneviève dit :

    la hantise autre fois, cze type de fracture..

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
201 rq / 1,543 sec