Coup de théâtre : l’Ordre infirmier provisoirement hors de danger

Alors que la situation était désespérée, l' a reçu un soutien de la BRED qui lui permet d'éviter in extremis la cessation de paiement et de tenir financièrement jusqu'en septembre.

Coup de théâtre : l'Ordre infirmier provisoirement hors de danger"Sauf coup de théâtre, l'Ordre est mort", écrivions-nous il y a quelques jours. Le retournement de situation a finalement eu lieu, et l'Ordre infirmier n'est plus en danger immédiat.

Après la démission de David Vasseur vendredi 29 juillet, Didier Borniche a à son tour repris la présidence vacante.

Selon plusieurs sources syndicales, des négociations avec la banque auraient permis à l'instance ordinale d'obtenir un soutien financier suffisant pour faire face à ses charges durant le mois d'aout.

A l'issue de cette période, l'Ordre devrait présenter à la BRED son plan de retour à l'équilibre et de restructuration. Celui-ci prévoit un retour à l'équilibre financier en mars 2012, moyennant une modification drastiques de son système de fonctionnement et 110 000 infirmiers cotisants (ils sont 58 421 à ce jour, ndlr).  Il a été jugé "crédible" par Xavier Bertrand.

L'horizon semble bien s'éclaircir pour l'Ordre infirmier. Reste le plus difficile : Convaincre plus de 50 000 infirmiers de cotiser, alors que les moyens matériels de communication ordinale seront probablement réduits au minimum.

Edition du mardi 2 aout : un communiqué officiel de l'Ordre infirmier confirme les informations d'ActuSoins:  " Vendredi 29 juillet, le partenaire financier de l'Ordre des infirmiers a consenti de surseoir à l'exigibilité des sommes dues au titre de son crédit durant le mois d'août et de lui permettre d'envisager à la rentrée de pouvoir exposer son plan de restructuration. La déclaration de la cessation de paiements a ainsi été évitée. "

Le communiqué confirme également l'accession de Didier Borniche à la tête de l'institution et  précise que l'élection d'un bureau, dont plusieurs membres ont démissionné, "sera organisée lors du premier conseil national de la rentrée, en septembre."

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
155 rq / 1,036 sec