Ordre Infirmier : il n’y aura aucune aide financière de l’Etat

Dans une lettre adressée au nouveau président de l', Xavier Bertrand l'affirme clairement : une aide financière à l' "n'est pas envisageable". Nouveau coup dur pour un Ordre à la dérive.

Ordre Infirmier : il n'y aura aucune aide financière de l'EtatLe ton reste courtois, mais le fond est parfaitement clair. Dans une lettre adressée à David Vasseur dont ActuSoins a obtenu copie, le ministre de la Santé Xavier Bertrand refuse catégoriquement d'apporter le soutien financier de l’État :

Comment procéder dans ce cas ? "J'espère", complète Xavier Bertrand, que les infirmiers récalcitrants "sauront apporter leur concours pour que leur Ordre survive (...)"

Le salut ou la fin définitive de l'Ordre viendrait donc des seuls infirmiers...  Difficile de trouver dans ce paragraphe autre chose qu'une fin de non-recevoir.

Et le ministre de distiller au fil de cette lettre de 2 pages quelques réponses à la lettre de démission de Dominique Le Boeuf. On peut ainsi lire le rappel suivant : "Aucune institution, aucune entreprise, même dotée de hautes missions n'est fondée à engager des moyens qu'elle n'a pas". Quelques lignes plus loin: "Une organisation naissante ne peut s'installer durablement en misant sur la contrainte".

Le reste de ce courrier, du même acabit, ressemble fort à une mise au point politique destinée à permettre au ministre de sortir avec l'image la moins écornée possible d'une situation devenue inextricable. Au prix parfois de quelques simplifications et raccourcis.

Selon le ministre, l’État aurait tout fait pour aider et accompagner un Ordre sourd et mégalomane. En témoigne le passage suivant :

Dans une interview accordée à ActuSoins, David Vasseur disait attendre de la part du ministère de la Santé "un indice de confiance un peu plus fort". C'est loin d'être le cas, et l'instance ordinale est désormais publiquement désavouée.

Comme nous l'avions dévoilé le 11 juillet dernier, la BRED a retiré 3 millions d'euros à la ligne de crédit de l'Ordre , mettant celui-ci dans l'impossibilité de faire face à la moindre de ses créances. Déjà fort complexe, la situation actuelle devient chaque jour plus critique.

Thomas Duvernoy

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

84 réponses pour “Ordre Infirmier : il n’y aura aucune aide financière de l’Etat”

  1. […] de grâce, Xavier Bertrand a adressé le 13 juillet dernier une lettre à David Vasseur, confirmant l’absence totale de soutien financier de la part de l’État et rappelant les erreurs de gestion de […]

  2. syndicat RESILIENCE dit :

    appel à manifester contre l’ordre le 27 juillet à Châteauroux

    nous dédions notre future victoire contre le beurk infirmier à Gisèle, kiné résistante qui refuse jusqu’au bout la soumission ordinale …

    RESPECT !

  3. hugues dechilly dit :

    faudrait savoir …

    dans la lettre/baffe ministérielle du 13 juillet adressée à l’oni, le ministre écrit “qu’un ordre ne doit être financé que par les professionnels qu’il représente”

    et dans la lettre/soutien à l’oni du 21 juillet à la bred, il écrit “je suis certain que vous aurez à coeur d’examiner avec la plus grande attention toutes les solutions envisageables pour votre client”.

    la bred doit tenir compte de la volonté de plus de 80% des professionnels à refuser de se soumettre à la bouffonnerie ordinale … et donc en tirer toutes les conclusions qui s’imposent à elle, avec en prime le risque de mécontenter commercialement près de 450 000 clients aux revenus fixes et réguliers …

  4. Flo Arnal dit :

    l’oni: encore un truc qui sert à nous taxer de l’argent et qui permet à des planqués de se la couler douce pdt qu’on trime!!! contente que ça capote! NA !

  5. hugues dechilly dit :

    nous allons saluer comme il se doit la décision de la bred d’avoir ramené la ligne de crédit de 19 à 10,5 millions, et aussi, d’avoir puisé 3 millions dans la caisse ordinale pour commencer à se rembourser au motif qu’elle a – enfin – tenu compte de nos autres missiles précédents …

    à vos claviers : webmaster@bred.fr , economie-locale@bred.fr

  6. idel75 dit :

    Je me demande à qui ou quoi vont s’attaquer les professionnels des blogs et les aficionados des forums car en relisant ces divers post je ne vois que critiques. sans veritable propositions. Je reste sur ma position qui est que ce veritable fiasco ordinal a tenu en grande partie à sa presidente et à sa communication scandaleuse, repressive, menacante et inquisitoire. Ok j’ajoute une gestion economique deplorable et des depenses injustifié et pharaonique.

    • infirmier masqué dit :

      Nous voyons ces jours derniers le successeur de Dame Leboeuf aux basses besognes ordinales qui continuent malgré le changement de capitaine.
      Les mêmes procédés douteux.
      Le dernier en date étant la manipulation des esprits ordinaux dans un courriel daté d’aujourd’hui.
      Bref qu’on en finisse !

  7. louloumozart dit :

    Marie-Claude
    Nous avons dit “NON”,il y a déjà longtemps avec la coordination (voir mon post plus haut) et ….
    A croire que notre profession ne se mobilise que lorsque le jeu vaut la chandelle.Et c’est déjà ça !
    L’ordre tel qu’il était ne valait rien et surtout ses méthodes fascistes(je pèse mes mots)!
    Nous nous battrons encore (enfin plus moi au bout de 35 ans…)Mais la jeune génération qui monte ne se laissera pas marcher sur les pieds.Peut-être sans fédération (au sens de fédérer),avec ou sans résilience (merci à eux).Quand nous voulons,nous pouvons.
    L’ordre n’aurait pas défendu nos conditions de travail,ni notre profession mais ses intérêts seul….La preuve ! Alors cet ordre c’est NON !
    Une vieille….qui y a cru (cf plus haut) et qui n’y croit plus !

  8. Fabienne dit :

    Ha bah il a pas besoin d’aller voir les autres volets.

    Avec ou sans discussion, Résilience, c’est NON à tout !!

  9. déception dit :

    Je reste absolument sidéré par l’incompétence et la “connerie” de ceux qui ont mis en place cet Ordre. J’en fait parti et ça fait au moins deux ans qu’on multiplie les alertes sans résultats!
    Maintenant les contre-ordre semblent avoir gagné cette stupide bataille.
    Mais dans le fond, avec une grande tristesse, je me rends à l’évidence: les infirmières vont donc rester ce qu’elles sont.

    • cedr1c dit :

      Je rejoins votre avis, déception (pas sur la dernière phrase, bien sûr).
      De nombreux élus ont démissionné assez tôt en voyant ce qui arrivait, d’autres ont même fait des lettres ouvertes.
      Enfin, les contre-ordistes ont été les premiers à dire que l’on allait vers un endettement massif avec ce prêt, ce que personne à l’ordre n’a entendu.

      En gros, ce qui aurait pu sauver l’ordre, c’est d’écouter les opposants. Au lieu de ça, le choix a été fait de les ignorer, ou de les contraindre.

  10. Eric dit :

    çà devient bon,mais tant que le truc n’est pas enterré,méfiance…..

  11. Mais qui est responsable de ce gros bordel? pourquoi nous en sommes arrivé la ? il nous savoir comment un tel plantage est arrivé ?

  12. L'ordre des zinfirmiers ? dit :

    Circulez ! ya plus rien à voir….

  13. jema5962 dit :

    Je rentre du boulot ( 10 heures de nuit en soins palliatifs ). Quelle bonne nouvelle !!! Je crois que je vais bien dormir….

  14. louloumozart dit :

    Attention ,tout de même ! Malheureusement ,nous n’avons pas un vrai syndicat (forcement corporatiste) reconnu par les autorités politiques et les autres syndicats (on marche sur leurs plate bandes !
    la coordination que nous avions crée ne ressemble à plus rien.Les intérêts privés et désir de pouvoir de chacun a pris le pas.
    Mais nous avons montré que nous pouvions dire NON ,en grande majorité !
    Alors Hugues,je vous remercie pour ce que vous faites.Continuons…nous sommes un force de plus de 500 000 personnes et contre cela,quand elle se mobilise,les autoritées ne peuvent rien !Sauf nous arroser à la lance à incendie…en hiver.!
    Bien sur que nous avons gagné ! jusqu’à quand ?

  15. Claude Sciolla dit :

    je retourne ma veste tjrs du bon cote ( dutronc)

  16. Marie-Claude Gentil dit :

    C’est bien de dire “non!” et de se féliciter de destructions et de fins mais c’est autrement plus difficile de proposer, de construire et d’avancer. Qui donnera l’avis des infirmiers sur les infections associées aux soins en établissements et en soins de ville, qui donnera l’avis des infirmiers sur les coopérations qui tendent (et bien souvent seulement prétendent) à déléguer des tâches médicales aux infirmiers ? Qui osera s’élever contre l’illégalité des glissements de tâches en établissement qui bafouent notre diplôme ? Etc. Il ne s’agit pas de s’épancher sur des forums internet à longueur de journée par des petites phrases et des insultes ni d’envoyer des mails à la terre entière. Il s’agit de se doter de moyens pour assurer une vigilance quotidienne et travailler sur le fond pour faire avancer les idées qui promeuvent la profession infirmière. Le risque est à nouveau que seul l’avis des médecins soit entendu par les pouvoirs publics. Comme d’habitude. C’est un peu triste quand même. Et je ne vois pas là de raison de se réjouir. Espérons que les énergies seront désormais utilisées pour de nouvelles idées et pour qu’une voix infirmière s’élève fondée sur des expertises solides pour que nous soyons crédibles, écoutés et suivis.

    • cedr1c dit :

      Ravalez votre salive.
      Pour ma part, je me félicite de ne plus avoir cette instance obligée de saluer le rapport Hénart pour tenter de survivre, par exemple. Pour le reste, il y a déjà des propositions de faites, comme celle de rénover le HCPP pour y faire entendre les infirmiers.

    • hugues dechilly dit :

      non ce n’est certainement pas l’ordre infirmier qui a béni le rapport du député Hénart sur les nouvelles professions de la Santé et sur le décloisonnement /démantèlement de la profession IDE qui va s’opposer aux glissements de tâches … d’ailleurs il me semble que l’oni à d’autres préoccupations par les temps qui courrent …
      les infirmières sont assez grandes pour être vigilantes et n’ont pas besoin d’être cornaquées pour savoir ce qu’elles ont à faire dans bien des domaines …
      les médecins ont repris les pleins pouvoirs au sein de l’hôpital il y a quelques mois avec la nomination des chefs de Pôle et on a pas non plus entendu l’ordre infirmier s’élever contre cette mesure …
      pour le reste, nos propositions sur certains thèmes sont prêtes, elle sont en cours d’élaboration sur d’autres et c’est quand vous voulez que nous nous réunissons autour d’une table pour en discuter …
      mais pas sous l’égide d’un ordre infirmier dont le président intérimaire vient d’ordonner à ses filiales de ne plus payer les factures mais de juste garder les moyens de faire continuer à faire fonctionner les chambres disciplinaires …

      • Marie-Claude Gentil dit :

        Vos propositions c’est bien mais où comptez-vous les avancer ? Dans quels cénacles ? Quand et où allez-vous croiser le fer avec les médecins ? La HAS vous demandera-t-elle votre avis lorsque des protocoles de coopération devront être validés et étendus ? Allez-vous poursuivre les aides-soignants (et leurs employeurs) qui jouent les circulants et les aides-op dans les blocs des petits hôpitaux périphériques ? Et si vous le faites, serez-vous crédibles, vous petit syndicat sans représentativité ni surface nationale, ni pouvoir d’enquête, devant les procureurs ? Serez-vous consulté sur les données partagées de santé et la mise en place du RPPS, serez-vous consulté par l’assurance maladie avant ses campagnes massives de contrôle, serez-vous associé aux travaux de réécriture de la directive de 2005 ? Bien sûr que non.
        Alors ne faites pas croire aux infirmiers (ni à vous-même) qu’un syndicat comme le vôtre peut se substituer à un ordre. Cela est leur mentir et ne pas assumer derrière ce grossier mensonge ses conséquences. Rien ne peut remplacer une institution infirmière. Vous vous mordrez les doigts d’ici peu d’avoir enfourché par pur opportunisme ce lamentable cheval de bataille anti-ordre. Mais de toute façon vous ne serez jamais responsable de rien contrairement à une institution qui reçoit du pouvoir mais aussi doit assuler une lourde responsabilité.

        • VTFF !! dit :

          mais arrêtez avec votre ordre moralisateur de la profession et pseudo tout puissant …
          je reviens d’une région dont je tairais le nom , ou ma belle mère est soignée à domicile par un cabinet infirmier libéral , dont je tairais le nom , pour un érysipèle des deux mollets en phase de desquamation et suintant et douloureux au possible .
          En quatre jours j’ai vu : des infirmières gardant les gants d’un jours à l’autre , sans même les laver (!!!!!) et les remettant dans la boite , car “cela coute cher” …
          des infirmières qui déchirent les emballage stériles au lieu de les peler , car “cela gagne du temps” ….
          des infirmières qui coupent les bandes velpo pour en avoir le lendemain ,car “la patiente n’a pas la force de les laver” ….
          des infirmières qui gardent de mini bouts de compresses non stériles au cas ou (car “en libéral , on doit faire avec les moyens du bord et tant pis pour la qualité des soins ” …..
          des infirmières gentilles , mais totalement débordées par l’ampleur de leur tournée … *
          ETC… ETC … ETC ….

          alors , votre ordre de ……. , face à ce genre de situation ne sert à RIEN !!!! (et pourtant ces dames et demoiselles m’ont toutes assurées “être en règle avec l’ordre infirmier ”

          je ne veux pas payer pour une organisme privé , dispendieux à outrance , composé de non infirmières , et qui ne sert à RIEN pour garantir la qualité des soins et la “moralité” des soignantes !
          les ordres ont une usine à frics , inutile et réservée aux pseudo élites de chaque profession pour promouvoir leurs égos !
          JAMAIS JE NE PAYERAI POUR CA !!!!!!

    • Valou dit :

      Hélas Marie Claude Je pense que vous avez raison.
      Par contre dés le dèbut les élus de l’ordre aurait du voir la personnalité de la taulière si elle avait fait les choses correctement comme une petite entreprise

      L’ordre n ‘en serait pas la, il y a une coupable a ce gachis leboeuf

  17. […] Via Scoop.it – Santé & Hôpitaux par la CFTC HUSDans une lettre adressée au nouveau président de l’Ordre infirmier, Xavier Bertrand l’affirme clairement : une aide financière à l’Ordre infirmier « n’est pas envisageable ». Nouveau coup dur pour un Ordre à la dérive. Le ton reste courtois, mais le fond est parfaitement clair. Dans une lettre adressée à David Vasseur dont ActuSoins a obtenu copie, le ministre de la Santé Xavier Bertrand refuse catégoriquement d’apporter le soutien financier de l’État. Déjà fort complexe, la situation actuelle devient chaque jour plus critique…Show original […]

  18. pour une fois je suis d’accord avec l’état

  19. eusèbe dit :

    Et même que le chef-bis a demandé au ministre de contraindre les infirmiers salariés à cotiser ; et dire qu’il fallait uniquement convaincre ! A gerber !

  20. louloumozart dit :

    Ceci dit…..400 et quelques mille voix dans les urnes…ça compte ! Pas vrai Xavier ?????

  21. louloumozart dit :

    J’ai bien de déchirer les documents ,il y a 2 ans !
    Merci Xavier……
    Et j’aurai changé de métier car JAMAIS je n’aurais adhéré !
    Comme quoi ,quand la profession veut faire de la résistance,elle peut.!!!!!!!
    On aurait ,peut-être,à tous adhérer à Résilience….

  22. Nathalie Cavelier-Jolibois dit :

    hip hip hip houra!!

  23. moteur à réactions dit :

    L’ordre est l’enfant du mensonge et de la magouille, il n’a que ce qu’il mérite. Que ceux pour qui c’est un “rêve brisé” ramassent les morceaux et les jettent à la poubelle, dans la benne des déchets toxiques.

  24. la truite dit :

    Actusoins, serait-il possible de mettre en ligne l’intégralité de la lettre de M. Bertrand ?

  25. Marnia Mahboub dit :

    ben moi je suis super CONTENTE !!!! et qu’il ne revienne plus jamais !!!

  26. @fabrice,c’est l’ordre qui est un retour en arriere.Les ordres sont une invention de Pétain

  27. oni-non-merci! dit :

    Bravo aussi à Agnès, Woody, Priscilla et tant d’autres inconnu(e)s de ma personne pour avoir vaillament résisté contre l’ENNEMI intérieur, le Kancer de notre profession, contre tous les fourbes, despotes et autres oies pas si blanches qui ont tellement malmené et la profession et de pauvres collègues sur qui les fourches caudines s’abattir sans crier gare ! Vous nous avez fait vomir de honte et de dégoût. Heureusement, grâce à votre ambition démesurée et surtout sans limite, vous avez laissé des traces avec vos noms, prénoms etc… Comptez bien sur tous les anti-Ordres pour vous le rappeler sans relâche….

    Qui vit avec le glaive……

  28. Mag dit :

    Aller on y crois!!! Encore un ptit effort et le champagne coulera a flot!!! Vive résilience!! Et vive les ide!!! C’est un sacré combat!!! Youhou!!!!

  29. shanara13 dit :

    La démarche étatique est assez claire : pas de fonds publics pour une institution privée.

    Cependant, je trouve gonflé, et une fois encore bien déplacé de la part de l’ordre, d’en avoir fait la demande auprès du ministère.
    En effet, ne prônaient-ils pas et ne justifiaient-ils pas le montant de la cotisation et leurs stratégies à grande échelle dans l’établissement d’une TOTALE INDÉPENDANCE ??
    N’était-ce pas là leur argument majeur ?

    Et aujourd’hui, que lit-on ? ceci :”L’Oni à demandé le concours des pouvoirs publics”…

    Quid de cette indépendance ? (d’autant que l’État, donc nous contribuables, est déjà intervenu dans un financement électoral)

    Alors quoi ? Était-ce encore un mensonge ? une stratégie de comm’ ? Encore une trahison ?

    Ras le bol du truc qui a tant menti, triché et déshonoré ce que nous pouvions devenir.

  30. L’ONI tel qu’il est en ce moment ne peut pas défendre notre profession mais se réjouir de sa future disparition est exagérée car cela nous revenir en arrière a une époque oú nul se souci de nous. Bachelot a pousse pour avoir cet ONI X.Bertrand s’en fout ou peut etre que cela l’arrange……pourquoi? puisque la politique de Santé est la même.voila la question a se poser. Notre profession est malade. Les jeunes ne finissent pas leur carrière et même si la motivation est là cela ne fait pas tout.

  31. Aleks Andre dit :

    J’aime ++ aussi. Paix à son âme, amen.

  32. mag31 dit :

    J’ veux qu’on rit, j’ veux qu’on danse
    J’ veux qu’on s’amus’ comme’ des fous
    L’ONI ON L’A MIS DANS L’TROU

  33. cedr1c dit :

    Ce n’est pas le combat de Hugues D, mais celui d’une majorité d’infirmiers.

    • cedr1c dit :

      (en réponse à une réaction qui a disparu…)

    • infirmier masqué dit :

      Non ce n’est pas que le combat de monsieur Dechilly qui d’ailleurs n’a jamais prétendu cela.
      Nous en avons encore parlé cet après midi puisque nous travaillons ensemble.
      Il est en ce moment sur son lieu de travail et il a bien évidemment apprécié comme il se doit les critiques diffusées ici ou là.
      Il se fera un plaisir d’y répondre lui même.
      C’est le combat d’une équipe soudée et déterminée à avoir la peau du machin qui pue et qui sert plus à rien.
      C’est le combat de plus de 450000 infirmières plus ou moins anonymes qui ont toujours refusé de céder au chantage et à l’intimidation.
      C’est LE combat de toute une profession qui a l’habitude de se diviser et qui depuis lontemps n’a jamais été aussi soudée face à une menace ordinale qui a montré ce qu’elle pouvait faire de pire dans les départements et plus particulièrement contre les jeunes diplômées et les libérales.
      Alors oui merci à monsieur Dechilly et merci aux collègues de RESILIENCE et merci à l’ensemble des collègues qui ont résisté y compris les pédicures, le pharmacien et les kinés.
      Et comme le dit très souvent seringue : mort au cons !

      • hugues dechilly dit :

        que dire de plus si ce n’est que le combat n’est pas terminé même si nous avons assurément gagné … l’oni est décidé à jouer les prolongations sachant que chaque jour qui passe lui coûte – à minima – 20 000 euros de frais supplémentaires et inutiles …
        la BRED a dit stop, l’Etat a dit stop et depuis plus de 4 ans près de 85% de la profession dit non !
        alors nous gagnerons aux pénalties …
        et tant que l’oni ne sera pas purement et simplement abrogé au J.O. nous n’en démordrons pas : avec ou sans cotisation, l’ordre infirmier c’est NON !

        • hugues dechilly dit :

          58 421 est le nombre de cotisants avoués par l’oni, chiffre repris par le ministre de la Santé dans sa lettre à la bred en date du 21 juillet …

          ces chiffres confirment donc ce que nous savions depuis le début : plus de 40% des inscrits ne cotisent pas à l’oni …

          6 000 000 est la somme que le ministre annonce comme étant nécessaire à l’oni pour pouvoir continuer à fonctionner, oni qui dit espérer atteindre les 110 000 cotisants en mars 2012 …

      • déception dit :

        Il faut faire attention à l’utilisation du mot “con”, l’histoire est remplie de revers qui ont vite fait passé les cons d’un bord à l’autre!
        Cela étant, concernant monsieur Dechilly (que je ne traite pas de con, moi), je regrette infiniment que tant d’énergie ne soit pas utilisée à construire plutôt qu’à détruire.
        Mais hélas, pour certain, l’essentiel est d’avoir un combat.

        • heretik56 dit :

          toujours la meme soupe , elle commence a etre vraiment froide !! tu proposes quoi ?

        • cedr1c dit :

          Vous pouvez alors le rejoindre sur les sujets catégorie A, sur celui du rapport hénart, etc. C’est sûr que si vous ne prenez que le volet “ordre”…

          • valou dit :

            Monsieur Cedr1c
            Faites attention à ce que vous racontez sur les forums de résilience vous êtes un fouille merde.
            Vous croyez connaître tout sur tous le monde mais vos dires sont souvent archi faux ok alors a bon entendeur salut.
            Allez continuer à passer votre temps a propager des rumeurs mais pas sur moi et si vous continuez je vous promet de tous faire pour vous retrouvez. même au dessus d un nid de coucou

          • cedr1c dit :

            Ce sont des menaces?
            Vous balancez une attaque envers un site, ou une forumiste avec votre pseudo a eu quelques soucis dans le passé; je dis juste aux autres de ne pas s’emballer sur ce genre de message, et de faire la part des choses. Ca vous dérange en quoi?

          • valou dit :

            ( EXTRAIT) aura montré sa servitude vis à vis de l’ONI, rejeté par les infirmiers. En témoigne cette dernière phrase: “reste à nous interroger vraiment sur l’immaturité d’une profession qui n’est pas en mesure de s’organiser à l’échelon national pour assurer son indépendance, sa promotion et, in fine, sa valorisation.”
            Il ne vous vient pas à l’idée que les infirmiers se sentent valorisés par leur rôle de lien entre les différents acteurs de la santé, patient y compris, et que si une structure doit permettre cette reconnaissance, elle ne peut pas être corporatiste?

            C’est cela que je voulais dire tu vois les DSSI partisan de l’ordre sont leurs donneurs d’ordre , ils ont le droit de faire du business mais pas de nous vendre nous, de monayer notre avis d infirmiers.

          • cedr1c dit :

            On est d’accord, donc

  34. papillon dit :

    Voila, Voila…..
    Sérieusement, je commence à y croire…..
    Vive Résilience, vive les résilients, et vive les infirmières qui ont résisté aux menaces et autres pressions. Quant à celles qui ont cédé sous la contrainte, “LE CAUCHEMARD SE TERMINE ; COURAGE”

  35. Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,
    Les aristocrates à la lanterne ,ah ca ira,ca ira,l’oni il l’a dans l’c…

  36. Pseudo dit :

    puisqu’on vous dit que les IDE NE VEULENT PAS payer non plus, pliez les gaules et fichez nous la paix

  37. Laetitia Caquard dit :

    Un petit refrain d’au revoir mortuaire me vient en tête …… ?????

  38. idel dit :

    Contente de dire au revoir à l’ONI !!!!

  39. L’Ordre Infirmier peut-être un outil intéressant … à condition d’être entre de bonnes mains !!! A quoi sert d’avoir un outil neuf et performant si la personne qui l’utilise ou en est responsable ne l’utilise pas comme il faut et respectueusement ? La Crédibilité de l’Ordre Infirmier ainsi que de ses responsables (actuels et à venir) devant la Profession Infirmière , le corps Médical et la population en général ne peut en aucun cas en faire l’économie…. Mais bon , ce n’est là que l’avis d’un simple infirmier . Merci de votre compréhension.

  40. cedr1c dit :

    la longue agonie se poursuit. Monsieur Vasseur, ou autres élus, il est temps de siffler la fin.

  41. anti ordre dit :

    ben en voilà une bonne nouvelle !! :d

  42. “au revoir président”

    Ah non pardon dans la pub le type il se barre parce qu’il a gagné des millions au loto pas parce qu’il a créé une dette en million …

  43. hugues dechilly dit :

    si avec çà y z’ont pas encore compris …

  44. Marie Dominique Clerc dit :

    au revoir l’ONI !!!!

  45. ridfa69 dit :

    bon à priori la messe est dite .

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
434 rq / 2,141 sec