Japon : peu de risque nucléaire pour l’OMS

Les risques pour la santé publique causés par les fuites radioactives survenues dans des centrales nucléaires au Japon sont minimes, a estimé lundi l'Organisation mondiale pour la santé (OMS), alors que l'inquiétude grandit face à la menace nucléaire.

Japon : peu de risque nucléaire pour l'OMS"D'après ce que l'on sait pour l'instant sur les niveaux de radioactivité, le risque de santé publique est minime pour le Japon", a déclaré un porte-parole de l'OMS, Gregory Hartl, interrogé par l'AFP.

"Cela veut dire que si quelqu'un est touché, les risques ne sont pas très grands", a-t-il précisé. M. Hartl a souligné que "très peu" de radiations "se sont échappées des vapeurs" des réacteurs nucléaires endommagés au Japon. "En plus, a-t-il ajouté, tout le monde était déjà évacué" lorsque les différents incidents ont été enregistrés.

Selon l'OMS, pour l'instant 22 personnes résidant dans les environs de centrales nucléaires ont enregistré de "faibles niveaux de radiation".

Le Japon tente d'éviter un accident nucléaire majeur après de nouvelles explosions dans la centrale de Fukushima endommagée à la suite du plus puissant séisme de son histoire, suivi d'un tsunami dévastateur.

AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
194 rq / 1,526 sec