Le ras-le-bol des étudiants infirmiers

Dans un communiqué, la Fédération Nationale des Étudiants en Soins Infirmiers (FNESI) dénonce les conditions actuelles de formation, notamment liées à la réforme des études en vigueur depuis septembre 2009, et appelle à la mobilisation au printemps.

Le ras-le-bol des étudiants infirmiers"La colère gronde" chez les étudiants, qui dénoncent en particulier le retard majeur de conventionnement entre IFSI et universités, la non-préparation des lieux de stages à la nouvelle réforme et l'inégalité de traitement entre étudiants "classiques" et étudiants infirmiers, en matière de bourses et d'indemnités de stages.

Interrogé par ActuSoins en décembre 2010, Thomas Chrétien, président de la FNESI considérait les nouveaux étudiants comme une "génération sacrifiée" qui "essuyait les plâtres" du nouveau référentiel.

Avec celui-ci, la formation est passée de 4760 à 5100 heures et le Diplôme d’Etat des nouveaux étudiants a obtenu le grade de licence par décret ministériel du 23 septembre 2010.

Le tutorat élargi au sein des stages, articulé autour d'un "portfolio" jugé complexe à utiliser, cristallise bien souvent les difficultés. De la part des étudiants, mais aussi des professionnels, censés assurer un tutorat particulièrement chronophage.

Face à cette situation, La FNESI appelle l’ensemble des étudiants en soins infirmiers et des formateurs à manifester au printemps.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
210 rq / 1,381 sec