Un bouclier de protection pour les soignants

Dans le contexte actuel où les personnels sont de plus en victimes d’agressions, un outil pour se protéger et maîtriser les individus violents pourrait bien être une vraie bonne idée.

Un bouclier de protection pour les soignants

Ce bouclier fait office de système de protection, contention et transport - DR

En 2008, l’Observatoire national des violences hospitalières (ONVH) a enregistré 3 433 faits de violence commis au sein des établissements de soins, soit une hausse de 5,6 % par rapport à 2007. L’année précédente, la hausse avait été de 21 %.

Quand le dialogue ne suffit plus, les soignants se retrouvent bien souvent démunis face aux problèmes d’agressions. En effet, rares sont les formations sur ce sujet dispensées dans les établissements hospitaliers.

Aide-soignant au CHU de Limoges, Gérard Seringue connaît bien les techniques anti . De sorte qu’il a inventé un dispositif permettant au personnel hospitalier de se protéger et de maîtriser leurs agresseurs. Sept ans de travail ont été nécessaires en collaboration avec les équipes biomédicales, juridiques, et la direction générale. Résultat : une sorte de bouclier constitué par une grande toile enveloppant des plaques rigides. Suffisamment souple pour s’enrouler autour d’une personne, elle se referme grâce à des bandes de fixation rapide et permet de transporter l’agresseur grâce à des poignées.  Les plaques en aramide résistent quant à elles aux objets coupants et piquants.

Breveté  par le CHU de Limoges, ce bouclier est d’ores et déjà commercialisé par la société alsacienne Adhésia. Une courte formation permet d’apprendre à le manipuler avec justesse.

Émilie Gillet

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Un bouclier de protection pour les soignants”

  1. scalpel dit :

    Gérard “Seringue”… qui bosse à l’hôpital.

    Lol, c’est un ami de l’anesthésiste Dr Jean Dors ?

    Sinon pas mal l’idée, espérons qu’il percevra lui aussi une petite part du gâteau si c’est lui l’inventeur réel.

    Gérard, vous voulez pas m’en faire spécial “maitriser ma cadre” ?? 😉

    • Chris.P dit :

      Quelle horreur!!! Je trouve cela effarant!!! Comment peut-on imaginer cela???
      En tant que soignante en psy, je ne peux que m’opposer à de telles méthodes. Et l’accueil dans tous ça???
      Après tous les reportages récents qui mettent deja à mal notre métier, voilà une pierre de plus à l’édifice destructeur d’une psychiatrie humaniste et pensante.

      • zaza dit :

        Je ne suis pas d’accord avec ce type de méthode .IDE aux urgences , je me vois mal avec ce bouclier : cela signifierait “a l’attaque ” ! Alors que le but est de calmer en un premier temps et si besoin de neutraliser l’individu violent pour le protéger et nous protéger .Je serai plutôt pour pratiquer des techniques d’immobilisation type self défense .

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
259 rq / 3,081 sec