Les IDE pourront effectuer les entretiens préalables aux dons de sang

Le dispositif, qui permet désormais aux infirmières et aux infirmiers de réaliser les entretiens prédon (préalables au don de sang) et jusqu’alors réservés aux médecins, est généralisé permettant ainsi de valoriser les métiers, faciliter l'organisation des collectes et de proposer une nouvelle expérience donneurs.

Les infirmiers et infirmières pourront effectuer les entretiens préalables aux dons de sangLe 14 mars 2015, six mois après sa parution, le décret « Sang II » lançait l’expérimentation de l’Entretien prédon par des infirmier(e)s (EPDI) pour une durée de deux ans sur l’ensemble du territoire (métropole et DOM). Ce dispositif permet au personnel infirmier, sous certaines conditions, de réaliser l’entretien préalable au don de sang, entretien jusqu’à présent assuré exclusivement par les médecins.

"A l’issue de cette expérimentation dont le bilan très positif a été présenté en septembre 2016 au Comité d’évaluation du projet, un nouveau décret d’élargissement a été publié le 11 mars 2017, pérennisant ainsi l’initiative" explique l' (Etablissement Français du Sang) dans un communiqué. 

L’objectif pour l’EFS est d’avoir formé à la fin 2019, 400 infirmier(e)s diplômés d’Etat (IDE) réalisant à temps partiel des EPDI. "A terme, la généralisation de l’EPDI va permettre aux collectes de gagner en fluidité et d’accueillir les donneurs de sang dans le cadre d’une expérience donneur contemporaine et renouvelée".

Cette pratique, portée par l’Etablissement français du sang, est ouverte aux infirmiers, habilités après un cycle de formation conçu spécifiquement et pour lesquels une ancienneté de deux ans en collecte de sang est requise. "Elle permet en effet de faire évoluer leurs compétences et d’enrichir leur travail tout en maintenant le haut niveau de sécurité de la sanguine en France".

"A travers cette nouvelle possibilité qui est offerte aux infirmier(e)s, le rôle de chacun évolue. Le travail des infirmier(e)s est ainsi mieux valorisé et celui du médecin renforcé. Cette nouvelle approche favorise aussi un véritable travail d'équipe, avec une consolidation de la complémentarité entre médecins et infirmiers" poursuit l'EFS.

 « L’EFS a à cœur de proposer à ses collaborateurs des parcours professionnels de qualité, avec une mise en avant des expertises et des compétences dans ses différentes activités. L’EPDI est un bel exemple de parcours possible associé à un fort investissement en matière de formation», indique par ailleurs Marie-Emilie Jéhanno, Directrice générale déléguée Ressources humaines de l'EFS.

La présence d'un médecin reste obligatoire sur chaque collecte. 

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

20 réponses pour “Les IDE pourront effectuer les entretiens préalables aux dons de sang”

  1. Pourquoi la valorisation n’est elle jamais financière ???

  2. Probablement, comme d’habitude, de manière totalement bénévole … qui c’est les gagnants ?

  3. Mia Creponé dit :

    Elles le font déjà et c’est des embauchées avec de l’ancienneté sélectionnées par la hiérarchie donc bon même en y bossant les chances sont minces

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
261 rq / 1,705 sec