IFSI de l’AP-HP : mobilisation des étudiants infirmiers contre le paiement des études

Suite à l'alerte lancée par la FNESI en fin de semaine dernière, indiquant que certains étudiants pourraient se retrouver en situation de devoir payer leurs études, soit 8 000 euros par an, la mobilisation se renforce.

IFSI de l'AP-HP : mobilisation des étudiants infirmiers contre le paiement des études

©Cyrienne Clerc
Le 4 mars dernier, les ESI étaient dans la rue contre le boycott des stages par la FHP (photo ci-dessus). Ils pourraient être à nouveau nombreux le 18 décembre devant le siège de l'AP-HP

Pour s’opposer à cette mesure des étudiants des IFSI de l’AP-HP ont prévu une journée de mobilisation le jeudi 18 décembre, avec un rassemblement devant de siège de l’AP-HP à partir de 13h.

Alerté par les étudiants d'IFSI parisiens (A. Paré, R. Poincaré, Saint-Antoine et Saint-Louis) le SNPI (syndicat national des professionnels infirmiers) fournit une assistance technique aux étudiants pour l'organisation de ce rassemblement.

Le SNPI a fait une déclaration en préfecture, et a déposé un préavis de grève auprès du DG de l'AP-HP afin de couvrir légalement les étudiants, particulièrement ceux en promotion professionnelle. Au cas où, le préavis couvre également le personnel des centres de formation.

"Depuis fin octobre, l’AP-HP recense les différents statuts des étudiants infirmiers avant qu’ils ne rentrent en formation. Ainsi, il se pourrait que certains des étudiants se retrouvent à payer leur formation à hauteur de 8 000 € par année d’étude, s’ils n’entrent pas dans le cadre des subventions du Conseil Régional ou du financement institutionnel (Pôle Emploi, formation professionnelle)", indique le SNPI.

"Le siège de l’AP-HP, poursuit le syndicat, a demandé aux directeurs d’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) d’informer les étudiants d’un possible droit de scolarité de 8 000€, à payer dans les mois qui viennent. De plus, ces droits de scolarité pourraient être rétroactifs pour les étudiants en deuxième et troisième année, soit jusqu’à 24 000€ à verser pour les trois ans d’études !"

Les élèves aides-soignants et auxiliaires de puériculture également concernés

"Il en serait de même pour les élèves aides-soignants et auxiliaires de puériculture. Pour les élèves aides-soignants et auxiliaires de puériculture la somme s’élèverait à pratiquement 7000 euros pour l’année de formation hors frais d’inscription et hors frais de sécurité sociale", indique de son côté le collectif Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes (NB3NP).

"Cette situation ubuesque et injuste qui va à l’encontre de tous les principes d’équité entre étudiants sur le territoire national est intolérable !", s'offusque le collectif qui souligne qu'une " baisse du nombre d’infirmiers formés aurait des conséquences désastreuses en termes d’accès , de qualité et de sécurité des soins pour les usagers aussi bien en Ile-de-France que sur tout le territoire".

La région Ile-de-France forme en effet chaque année environ la moitié des infirmiers de tout le territoire français.

Rédaction ActuSoins

Les étudiants ont rédigé une pétition en ligne.

A relire : Certains ESI pourraient payer 24 000 euros leurs études en soins infirmiers à l’AP-HP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

4 réponses pour “IFSI de l’AP-HP : mobilisation des étudiants infirmiers contre le paiement des études”

  1. mandraggore dit :

    non seulement chômage mais réduction des équipes aussi

  2. cath dit :

    Une pénurie d’IDE ?? Réveille-toi collègue : le chômage s’installe vraiment dans la profession..

  3. Va y avoir encore une pénurie d’IDE:suis pas prét de partir à la retraite,lol

  4. eusebe dit :

    D’abord on paye pour étudier, et après, on paye pour travailler.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
250 rq / 1,540 sec