21 Mai : journée de grève et de manifestation infirmière

L'ensemble des syndicats (CGT, FO, Sud, SNPI, CFDT,....a priori, il n'y a guère d'absents) appelle à une manifestation qui se tiendra le 21 mai à 11h devant le siège de l'AP-HP, avenue Victoria à Paris contre le projet de réduction des RTT et de réorganisation du temps de travail, proposé par Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP.

21 Mai : journée de grève et de manifestation infirmière

©Cyrienne Clerc  Manifestation des IADE à Paris, le jeudi 5 juin 2014.

Deux réunions entre la direction et les représentants du personnel se sont tenues, sans succès. Et un préavis de grève a été déposé.

Par ailleurs, les fédérations CGT- FO - SUD des secteurs de la santé et de l’action sociale ont voté une journée nationale de grève le 25 juin pour «  le retrait du projet de loi santé, l’abandon du plan d’économies de 3 milliards pour les hôpitaux, l’arrêt des attaques contre les conventions collectives et les établissements ! »

Le Syndicat national des infirmiers anesthésistes (Snia), la CGT et SUD appellent les infirmiers anesthésistes diplômés d'Etat (Iade) à la grève jeudi 21 mai, dans des préavis séparés. Un rassemblement est prévu à partir de 10 h devant le ministère de la Santé à Paris et devant les ARS en régions.

Premier à avoir déposé un préavis, le 6 mai, le Snia demande d'abord "la récupération d'un corps spécifique" au sein de la fonction publique hospitalière (FPH) et "l'obtention pour tous, anciens et nouveaux diplômés, d'une grille indiciaire unique, conforme à un niveau bac+5 et master".

Depuis 2010, l'ensemble des infirmiers de la FPH sont réunis dans un même corps, qui comprend quatre grades, rappelle-t-on. Les infirmiers en soins généraux font carrière dans les deux premiers, les infirmiers de bloc opératoire et les puéricultrices dans le deuxième et le troisième et les infirmiers anesthésistes dans le troisième et le quatrième.

Les Iade ont obtenu, à la suite de nombreux mouvements de grève, la reconnaissance de leur formation au niveau master, actée par un décret du 15 décembre 2014 pour les nouveaux diplômés.

La CGT santé-action sociale, qui a déposé son préavis le 7 mai, revendique elle aussi une rénovation de la grille salariale des Iade. Dans un tract transmis à la presse mercredi, elle juge que les grilles actuelles "ne sont en rien conformes à [celles] d'une profession graduée master avec un tel niveau de responsabilité".

Le tract pointe aussi des "évincements progressifs des Iade d'un nombre croissant de Smur".

Cyrienne Clerc

 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

8 réponses pour “21 Mai : journée de grève et de manifestation infirmière”

  1. Super… Encore une grève… Où on ne nous écoutera pas

  2. Adde Bernard dit :

    Comme d’hab 3/4 du personnel réquisitionné !!!!!!!

  3. solange granier dit :

    On fait péter les comptes twitter de

    @manuelvalls @fhollande @MarisolTouraine

    A vos claviers pour leur causer IDE !

  4. solange granier dit :

    https://www.facebook.com/lesinfirmieres.encolere

    STOP ! Maintenant çà suffit !

    Nos constatations :

    Apparition d’un ordre infirmier, devenu un gouffre financier ayant livré – clefs en mains – la profession infirmière aux banquiers et aux assureurs, ordre bientôt présidé par un retraité !

    Enterrement de la profession infirmière libérale au profit des structures de soins dirigées par des médecins don la prime annuelle 2014 a été de 6200 euros : rien pour les IDEL !

    Perte de la pénibilité, depuis décembre 2010, pour les infirmières classées désormais en catégorie A, catégorie sédentaire !

    Age de la retraite passé de 57 à 62 ans pour ces mêmes infirmières, en échange d’une pseudo “licence infirmière” dont les intéressées n’ont toujours pas vu la couleur !

    Salaires bloqués depuis 2010 et jusqu’en 2017, les cotisations salariales, elles, ne connaissant pas de répit, une perte de pouvoir d’achat est donc constatée tous les ans !

    Baisse du nombre de RTT qui sont désormais passés de 26 à 19 puis à 15 par an dans presque tous les hôpitaux !

    Dé classification et suppression de postes infirmiers partout en France au profit de la seule rentabilité financière et au mépris de la sécurité des soins, des patients et des personnels !

    Noyade de la formation initiale infirmière dans une nébuleuse universitaire ayant pour effet de produire toujours plus de jeunes diplômés, manque de temps et de moyens pour les professionnelles – dans les services – pour encadrer et former les étudiants en soins infirmiers, futurs chômeurs !

    Disparition progressive de la formation permanente au profit du DPC non financé !

    Nivellement par le bas de la chaîne des soins en imposant aux infirmières des actes médicaux non rentables et en déléguant des actes infirmiers à d’autres professionnelles non formées !

  5. mclove dit :

    si l’AP -HP baisse la garde , c’est toute la FPH qui crève , il faut soutenir l’AP-HP

  6. Pourquoi mêler les 2 mouvements dans une même publication?????

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
225 rq / 2,997 sec