Master en sciences cliniques : les perspectives (au salon infirmier 2014)

ActuSoins (stand G 33) a choisi quelques conférences au salon infirmier que nous vous présentons en détail. Deux infirmiers en deuxième année du master en sciences cliniques infirmières de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines ont décidé de présenter les perspectives professionnelles du master en sciences cliniques.

Master en sciences cliniques infirmières : les perspectives (au salon infirmier 2014)Les discussions des pouvoirs publics sur l'avenir des masters infirmiers dans le système LMD au printemps les ont inquiétés et motivés à faire la promotion de leur cursus.

« Ce master permet un développement des compétences infirmières sur un mode transversal », souligne Baptiste Oriez, qui exerce en milieu carcéral en Lorraine.

Et l'infirmier d'énumérer les outils et méthodes enseignés : recherche, supervision et analyse des pratiques, consultation, éducation thérapeutique, prise en charge de situations complexes, etc.

Infirmier clinicien

Le master ouvre, à l'issue de la première année, sur le métier de « spécialiste clinique en soins infirmiers », et au bout de la seconde, selon la spécialité choisie, sur celui de spécialiste clinique en psychiatrie et santé mentale (c'est le cas des deux infirmiers), en maladies chroniques et dépendance et en douleur et soins palliatifs.

Pour François Martineau, qui est déjà infirmier clinicien, en psychiatrie, à l'hôpital Sainte-Anne (Paris), « le master aide à réfléchir aux soins, aux pratiques, et à formaliser ce que je peux mettre en place dans mon institution ». La formation ouvre ainsi sur une évolution du métier différente de la spécialisation et de l'encadrement.

Olivia Dujardin

 

Master de sciences cliniques en soins infirmiers

Jeudi 6 Novembre de 10h00 à 10h55 (salle Vega)

Baptiste Priez et François Martineau (CH Sainte-Anne)

 

Retrouvez ActuSoins au stand G33

Pour aller plus loin : formation continue DPC pour les infirmières et infirmiers libéraux

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
240 rq / 1,666 sec