Hôpitaux : la compression de l’emploi inéluctable, selon la FHF

Les ne peuvent faire autrement que de diminuer l' pour faire face à la contrainte budgétaire et, en parallèle, à la hausse de leurs charges, a affirmé le 4 septembre le délégué général de la Fédération hospitalière de France (), lors du congrès de la Pays-de-la-Loire à Angers.

Hôpitaux : la compression de l'emploi infirmier inéluctable, selon la FHFIl existe une "différence énorme" entre le taux de l'Ondam (Objectif national des dépenses d'assurance maladie) qui progresse d'environ 2% et la croissance "naturelle", à effectifs constants, des charges des hôpitaux qui est de 3,5%, a indiqué Gérard Vincent.

Cette différence "doit se traduire par des économies qui devront être faites dans tous les domaines".

"On ne peut échapper à la compression de l'emploi", a-t-il souligné. "Nous ne voyons pas comment on pourra tenir les effectifs en l'état compte tenu des moyens que le pays pourra consacrer au milieu hospitalier et médico-social", a-t-il insisté.

Mais ces efforts devront être réalisés sans dégrader les conditions de travail et la qualité des soins, a-t-il observé.

"Cela va être difficile mais il faut tenir", a affirmé Gérard Vincent. Il a mis en avant la nécessité de renforcer les coopérations entre établissements. "C'est là que les marges pourront être trouvées et des gains de productivité seront réalisés".

Il a précisé que la campagne budgétaire pour 2015 "allait bientôt commencer" et a prévu une année "difficile" avec un Ondam d'environ 2%, sans toutefois pouvoir indiquer les mesures qui seront éventuellement décidées pour les hôpitaux.

Rédaction ActuSoins, avec APM

Pour aller plus loin : retrouvez nos offres d'emplois pour les infirmiers, IADE, IBODE, Cadres de Santé, professionnels de santé sur toute la France et la Suisse

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

10 réponses pour “Hôpitaux : la compression de l’emploi inéluctable, selon la FHF”

  1. […] selon la FHF, en 2013 les comptes des hôpitaux publics vont encore se dégrader, et lessuppressions d’emploi sont encore au programme pour 2015. Par ailleurs, l’ATIHvient de publier un rapport montrant le […]

  2. si les haut placés déclinaient les avantages qu’on leur donne et qu’ils s’octroient….

  3. Marges et gains de productivité? On se croirait chez Macdonald

  4. Eric Couty dit :

    bien oui l’idéal pour ceux-ci, serait un hopital sans malade et sans personnel, plein de cadres et d’administratifs pour faire des réunions sur rien et gérer personne !!! GENIAL … des coopérations : elles ont lieu depuis 10 ans et le privé se fait payer par le public qui le finance arrêtons les conneries par pitié et faites croire ça a d’autres … mais pas a nous qui sommes de terrain et qui voyons ce qui se passe

  5. Putin ils vont y arriver à nous dégoûter de notre travail !!!!

  6. Si on n’a pas d’argent pour manger du caviar, on mange des œufs de lump…
    Si il n’y a pas assez d’argent pour soigner les gens, les gens seront mal soignés…
    On ne peut pas se saigner aux 4 veines pour continuer voire progresser en qualité sans moyen!
    Pas de polémique, juste une réalité mathématique et déplorable!

  7. Bien trop facile comme excuses bidon! on nous enlève du personnel mais derrière ils veulent de la qualité de soins ^^ assez incohérent! on fait comment vu que notre charge de travail ne fait qu’augmenter et que nous sommes en sous effectif ! sortez de vos tours de bureau, décollez le cul de vos chaises et venez voir ce qui se passe dans les services, passer 1 mois ou plus (et non pas 6h) avec nous et nos horaires après on verra!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
216 rq / 2,072 sec