Une structure high tech pour l’ambulatoire de demain

La nouvelle concept room de Clubster santé et du CHRU de Lille a l'ambition d'améliorer la prise en charge des patients en chirurgie ambulatoire, amenée à fortement se développer. Hyper connectée, hyper sobre, elle est aussi unique en son genre. Ses concepteurs l'ont présentée à Lille le 6 mars 2013 et l'exposent du 28 au 30 mai aux Salons de la santé et de l'autonomie, à Paris.

Salle post opératoire de la future "Concept Room" - DR

Salle post opératoire de la future "Concept Room" - DR

La deuxième « concept room » présentée début mars par Clubster santé et le CHRU de Lille ressemble au bar lounge d'une station spatiale.

Toute blanche, avec son fauteuil-lit recouvert d'une sorte de cloche isolante et équipé d'un écran multimédia, ses bulles destinées aux proches accompagnant, ses murs qui ne laissent voir aucun câble, tubulure ou dispensateurs de fluides, elle invite à la détente.

En réalité, ce nouvel opus de la concept room s'attache à améliorer le séjour et la prise en charge des patients en chirurgie ambulatoire... et à faciliter le travail des soignants à leur chevet. Elle est destinée à « un patient qui ne se sent presque pas malade, qui ne dort pas beaucoup, qui a peu mal et rentre le soir chez lui », a résumé Marc Broucqsault, administrateur de Clubster santé.

Cette dernière version reprend une partie des éléments de la première concept room, présentée en 2012 et qui commence à être produite. Le lit-fauteuil revalidant, par exemple, qui permet au patient de ne pas rester allongé mais au contraire de rester vraiment assis autant qu'il le veut, est enrichi d'une batterie de capteurs.

Ils assurent imperceptiblement la surveillance des constantes basiques sans que le patient soit appareillé ou branché à quelque appareil que ce soit. Saturation en oxygène, fréquence cardiaque et fréquence respiratoire sont ainsi monitorées à distance.

Confort et connexion

Surtout, il peut être facilement déplacé pour transporter le patient au bloc puis à la zone sans avoir à le transférer du lit au brancard, du brancard à la table d'intervention et retour. Six manutentions qui mobilisent du personnel... et sollicitent excessivement leur dos !

Ce lit facilite aussi l'organisation de la prise en charge selon le principe de la marche en avant. Sur son lit, le patient passe de la zone d'accueil et de prise en charge à la zone d'intervention et de surveillance puis à celle de rétablissement et de sortie, sans jamais revenir en arrière.

Pour faciliter la prise en charge ambulatoire, qui nécessite un gestion serrée de l'occupation des lits, ces concept rooms devraient être placées à proximité immédiate des blocs et salle de réveil. Selon le Dr Nadine Ruolt, chef du centre médico-ambulatoire au CHRU de Lille, « cela permet au chirurgien ou à l'anesthésiste de se libérer facilement pour faire sortir le patient ». Et aussi de mieux gérer le turn over des lits.

Pas plus cher

Cette chambre du futur -proche, espèrent ses concepteurs- est le fruit du travail de recherche mené par 30 entreprises de la filière santé du Nord-Pas-de-Calais réunies dans Clubster santé.

Le partenariat avec le CHRU de Lille, signé lors de la présentation de l'opus 2, a formalisé le travail de co-conception mené par les deux structures. Et qui a permis d'associer d'associer les professionnels de santé de l' à l'ensemble de la réflexion sur les objets, les solutions et les organisations, précise Marc Broucksault. « C'est la première fois qu'on ne nous parle pas de contraintes », aurait rapporté, ravi, un soignant consulté ! Leur avis sera aussi recueilli quand la chambre sera exposée.

On ne saura pas, hélas, le prix de cette chambre du futur. Tout au plus qu'elle ne coûtera « pas plus cher » qu'une chambre classique, assure l’administrateur de Clubster. santé.. A vérifier dans le catalogue attendu pour la fin mars.

Rosa Leal

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Une structure high tech pour l’ambulatoire de demain”

  1. thierry golle dit :

    apres Renault minute il y a ” Hosto minute”
    va donc , va donc chez speedy ….
    en tout cas , ça me fait penser à ça , ces boxes !

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
218 rq / 2,539 sec