Infirmière libérale enceinte : congé maternité quelles indemnités ?

Comme pour toutes les professions libérales, lorsqu’une infirmière libérale attend un enfant, elle peut percevoir plusieurs types d’indemnités. Mais attention à ne pas oublier l’assurance privée.

 

Infirmière libérale enceinte : quelles indemnités ?

Crédit : CC - Oscar_Shen - Flickr


Depuis un décret du 1er juin 2006, la durée du congé de maternité des auxiliaires médicaux est aligné sur celui des salariés et passe de huit à seize semaines « sous réserve de cesser toute activité professionnelle ».

Les infirmières libérales peuvent percevoir une allocation forfaitaire de repos maternel ainsi que des indemnités journalières forfaitaires si elles cessent leur activité en cas de grossesse.

L'allocation forfaitaire de repos maternel est destinée à compenser partiellement la diminution de l’activité professionnelle. Elle est versée sans condition de cessation d'activité. Son montant est égal au montant du plafond mensuel de la sécurité sociale en vigueur qui est revalorisé chaque année soit 2 946 euros au 1er janvier 2011.

Cette indemnité est versée en deux fois, à la fin du septième mois de grossesse et après l'accouchement. Elle peut l'être en une seule fois si l'accouchement a lieu avant la fin du septième mois de grossesse.

Pour percevoir cette allocation, l’infirmière doit adresser un certificat d'accouchement à sa caisse d'assurance maladie.

Les infirmières libérales peuvent également percevoir une indemnité journalière forfaitaire versée pendant le congé maternité à condition qu’elles cessent toute activité rémunérée pendant au moins huit semaines, dont deux avant l’accouchement. Son montant journalier est égal à 1/60ème du montant du plafond mensuel de la sécurité sociale en vigueur, soit 48,42 euros au 1er janvier 2011.

Ces indemnités journalières sont versées durant toute la durée du congé maternité. Leur durée varie selon le nombre d'enfants attendu et le nombre d'enfants déjà à charge.

Assurance privée

En cas d'état pathologique résultant de la grossesse, une période supplémentaire de congé, n'excédant pas deux semaines, peut être accordée au cours de la période prénatale dès que l’infirmière a effectué sa déclaration de grossesse. Le congé pathologique doit alors être prescrit par son médecin et ne peut être reporté sur la période postnatale.

En cas d'accouchement prématuré de plus de six semaines, l’infirmière peut bénéficier d'une indemnisation supplémentaire si l’enfant est hospitalisé. Cette période d’indemnisation supplémentaire s'étend de la date réelle de l’accouchement jusqu'au début du congé maternité.

Si l’enfant reste hospitalisé au-delà de la sixième semaine suivant sa naissance, l’infirmière a la possibilité de reprendre son travail et de reporter le reliquat de son congé postnatal à la date de fin de cette hospitalisation.

Il est néanmoins fortement conseillé aux infirmières d’avoir recours à une assurance privée pour couvrir le manque à gagner de revenus qui n’est pas pris en charge par la sécurité sociale en cas de grossesses pathologiques, et même de manière générale.

De plus, les infirmières libérales ayant recours à des remplaçants pendant leur grossesse doivent penser à négocier avec eux la rétrocession pour couvrir les frais courants du cabinet ainsi que les charges. Habituellement, ce montant est fixé à 10 %.

Laure Martin

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

18 réponses pour “Infirmière libérale enceinte : congé maternité quelles indemnités ?”

  1. Angélique dit :

    C’est degeulasse pour les ide libéral !!!!!

  2. Emilie dit :

    J ai du aussi faire des économies….j avais fais toutes les assurances avant de rentrer dans le libéral car je prévoyais ma 3 eme grossesse. Aucune assurance ne prend en charge la grossesse.

  3. Emilie dit :

    Oui, pour ma troisième grossesse, en libéral,

  4. Alexandra dit :

    J’ai cherché partout et chez toutes les compagnies d’assurance, il n’existe aucune assurance privée qui nous rémunèrerai durant les congés légaux! Donc il nous faut faire des économies ….

  5. Amélie dit :

    de rien 😉 par contre si arret non patho, l’assurance ne marche pas.il y a des conditions, et pour ma part 15j de franchise.

  6. Amélie dit :

    moi je suis chez AGIPI de Axa et pas de papiers à faire chaque mois. c’est comme ma mutuelle, en Loi Madelin.

  7. Caroline dit :

    toujours en congé mater: oui l’assurance n’est pas superflue! (macsf pour ma part) par contre une tonne de documents à remplir tous les mois (carpimko sécu assurance etc) pour toucher qq chose! d’attestations en tout genre (qu on a pas accouché..ou qu’on a accouché…)bref c bien compliqué: a quand un seul organisme pour gérer tout ca?

  8. Virginie dit :

    pour moi bb en 2010, arret a 7 mois, indemnités de la secu+ indemnitée de mon assurance (macsf)mais bien sur ca couvre juste le minimum donc il faut essayer de prévoir tout ca a l avance!!! mais pas de grossesse pathologique, en cas de grossesse pathologique l assurance propose une très bonne prise en charge

  9. Amélie dit :

    ah et il y a une prime de naissance versée en 2 fois par la secu (7e mois et naissance) et une prime de naissance versée à la naissance par mon assurance. 🙂

  10. Amélie dit :

    moi je suis enceinte de 7 mois et 1/2 et j ai été arretée à 6 mois pour MAP.mon assurance m indemnise jusqu’à 30j avant l accouchement et peut reprendre apres l’accouchement si necessaire.mon conges patho commençait le 15/02 puis conges mater du 29/02 au 20/06, quand meme indemnisée par la secu.je reprendrais le liberal quand bb aura 3 mois.

    • nenett38 dit :

      Bonjour
      Quelle assurance as tu prise? Concernant ta MAP, as tu eu un simple arret de travail de ton gynéco à 6 mois, ou etais-tu sous traitement particulier? Je suis dans le même cas, mais sur les conditions de mon contrat, il est indiqué que pour être indemnisée, il faut etre sous traitement béta2 mimétique ou equivalent, hors je suis simplement au repos (travail trop physique…)…
      Merci par avance de ta réponse

  11. Laetitia dit :

    Et encore, après 15 jours de carence !

  12. Amelie dit :

    J’ etais enceinte de 1 mois lorsque j ai debuté en liberale! donc l assurance complementaire n’a pas marché dans mon cas car il y a une close au contrat( ne pas etre enceinte lors de la souscription) par contre pas de souci niveau financier car tres peu de charges ursaaf a payer vu que je debutais; J’ai repris 1.5 mois après l’accouchement

  13. Laetitia dit :

    J’ai pris une assurance mais elle ne fonctionne pas pour la maternité, sauf si grossesse patho dans le cadre de la maladie :/

  14. Judith dit :

    moi je cherche une assurance prive qui complete le salaire pendant le conge maternite officiel, en connaissez vous ?

  15. Francoise dit :

    Sortie de la mater le matin tournée des malades l après midi .je conseille vivement une assurance mater car c est trop difficile et galère d être obligée de travailler 4 jours après avoir accouché ,

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
277 rq / 2,075 sec