Au bonheur des étudiants infirmiers ?

| 5 512 vues | | mots clefs : 97 réactions

Imaginez un infirmier référent pour les étudiants en soins infirmiers (ESI) sur leur lieu de stage. Un professionnel de santé détaché à l’encadrement des stagiaires. Bref, un tuteur ad hoc…fantaisiste ? Non. Cet idéal est actuellement en phase d’expérimentation.

Au bonheur des étudiants infirmiers ?

Hôpital Nord de Marseille - © AFP

L’idée de cet infirmier détaché « des soins » et dédié à l’accompagnement des ESI dans l’acquisition des 10 compétences (définies par le ministère de la santé) provient de l’hôpital Nord, à Marseille.

Ce projet c’est un peu « le pied dans la porte » s’amuse Christophe CAPPELLI. Pour ce cadre de santé de cet établissement pilote et ex numéro deux de la direction des soins, la comparaison avec les techniques de persuasion des vendeurs au porte à porte est toute trouvée.

En effet, selon lui, « tous les cadres des pôles de santé ne sont pas partants. Certains parce qu’ils ont le sentiment de perdre un infirmier, d’autres parce qu’ils estiment que cette mission relève d’eux ».

S’il ne fait pas encore l’unanimité parmi les responsables de pôles, le tuteur de stage semble satisfaire les étudiants infirmiers qui en ont bénéficié. Christophe CAPPELLI en tire une grande fierté : « on a un très bon retour dans les Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), des étudiants comme des formateurs. Avec la mise en place du nouveau programme d’études, le terrain de stage a un rôle prépondérant. Il y a un transfert de compétences indiscutable. »


Un encadrement renforcé pour les ESI mais aussi la possibilité d’accueillir sereinement plus d’étudiants et un « effet vitrine pour les pôles de soins ». Sans négliger un aspect stratégique essentiel : le tuteur, en étant plus proche des étudiants, joue un rôle de recruteur potentiel en repérant les jeunes « pousses prometteuses ».

Reste à officialiser ce poste…et à le financer. Problèmes qui ont déjà eu lieu en leur temps pour les postes de référents hygiène et douleur. Malgré quelques difficultés, Christophe CAPPELLI croit en ce projet et espère bien faire école.

Suivre cette conférence au Salon Infirmier 2011 :

Christophe CAPPELLI et Dominique LEMOINE, cadres de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM), tiendront une conférence sur l’ du tuteur de stage dans le cadre du Salon infirmier 2011. Elle se déroulera le jeudi 13 octobre, de 11h30 à 12h30, salle CARINA A.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

97 réponses pour “Au bonheur des étudiants infirmiers ?”

  1. Veronique dit :

    ce serait soulant je pense!

  2. Cyrielle dit :

    Moi, j’adore avoir plein d’ESI. J’y suis passée, j’en ai chié, et mon but est que, même dans mon service qui n’est pas apprécié des étudiants, les ESI repartent de leur stage avec le sourire en ayant appris plein de choses. J’aime encadrer, apprendre, réactualiser mes connaissances avec les étudiants, leur apprendre avec le sourire et les laisser croire qu’on les a laché sur un soin, voir qu’il le font avec plaisir, et toujours gardé un oeil sur eux quand même.

  3. Little_Asa dit :

    Pour en finir avec la guéguerre IDE-ESI:

    IDE : Le décret dit « tu DOIS encadrer ».
    Tu veux pas, change de métier, d’autres attendent ta place, je t’assure. Sinon, t’as signé un contrat, alors assume.
    Mais on attend aussi de toi que tu encadres CORRECTEMENT, et pas que tu files de bonnes notes sans critique parce que c’est politiquement plus correct, n’oublie pas que les ESI que tu encadres, ce sont tes collègues de demain, et que dans ESI il y a « étudiant », oui, il y a des choses qu’ils ne savent pas, d’ailleurs t’es là pour leur apprendre.

    ESI : La formation dit « tu DOIS te remettre en question et t’auto-analyser constamment ».
    Tu n’acceptes pas la critique, vas voir ailleurs, parce qu’une fois ton diplôme obtenu, de la critique, tu n’auras que ça (le patient, la famille, les médecins, le cadre, tes collègues, et… ah oui tiens, les ESI 😉 )
    Et n’oublies pas non plus que c’est toujours préférable de dire « je ne sais pas, explique moi » que « si si je sais » alors que non, parce que ce sont des humains que tu as en face de toi, pas des pokémons, et je ne parle que des patients, les IDE aussi ont le droit de se lever de mauvais poil le matin.

    Aux 2: je vous rappelle que vous bossez tous dans le SOIN, et que si cette putain de guerre de statut cessait et que vous communiquiez entre vous, y aurait ptet moins de merdes, moins de cris, moins de boulets avec leur diplôme, moins de boulets à l’entréed des IFSI parce qu’on fait rentrer plein de gens parce qu’on manque de gens compétents.

    Ceci étant posé, concernant l’article, je trouve l’idée formidable, bien qu’utopiste à l’heure où seul la T2A prime.

    Si les CHU qui ont mis en place la chose pouvaient dire comment ils ont fait pour trouver du personnel sans saigner les services, ce serait pas mal… 🙂

  4. Elisabeth dit :

    Les référents ont toujours existé (sur le papier)le problème est qu’ils sont transparents!!!!

  5. colombe dit :

    Cette expérience existe déjà depuis plusieurs années en Suisse. Je pense que ce sera l’avenir ici aussi biensur. Il serait temps de reconnaitre la fonction pédagogique de l’infirmier tant auprès de l’ESI que du patient.

  6. herve65 dit :

    Au luxembourg, c’est le contraire. il y a un formateur detachépor la strcuture hospitaliere et qui est à demeure dasn la structure pour l’encadrement des eleves

  7. Josette dit :

    Suis pour, car, ça suffit de prendre certains étudiants pour des employés payés!!!

  8. Silzac dit :

    Bonjour
    Il y a fort longtemps, lorsque j’ai fait mes études, j’ai eu la chance de bénéficier de ce type d’encadrement que l’on appelait « stages-école » à l’école d’infirmières de Nimes qui faisait figure de pionnière. Il existait plusieurs de ces stages dans l’hopital et ces stages accueillaient un groupe d’étudiants (des 2 années d’études à l’époque), qui assuraient tous les soins d’un groupe de patients sous la responsabilité et la supervision d’une infirmière tuteur.
    Elle faisait partie intégrale de l’équipe en roulement régulier de semaine.
    Dans ce type de stage, les étudiants de 1ère année étaient fortement encadrée par leurs collègues de 2ème année
    Comme la plupart des élèves j’ai pu effectuer 2 stages avec ce type d’encadrement. Ils ont été déterminants dans l’apprentissage des soins globaux aux patients et des soins en équipe.
    J’encourage fortement ces modalités de tutorat et j’espère surtout qu’il se multipliera dans de nombreux services et hopitaux
    Bien cordialement
    Silzac

  9. coco62231 dit :

    bonjour à tous

    En effet, ce serai l’idéal une infirmière référente pour la formation de EIDE. Mais avec la restriction de personnel cela n’est pas possible. Alors messieurs et mesdames les EIDE battez-vous pour obtenir cette référente car c’est votre avenir qui est en jeu.
    En tout cas je suis pour à 100%, et j’aimerai ëtre une de ces IDE référente.

  10. Incana dit :

    Ah ce que je vois Roland Garros n’est pas fini , allez les filles un peu de calme, soyons adultes

  11. Adeline dit :

    Moi je dis pitoyables ces differentes reactions de ces soi disantes tutrices . Heureusement que nous devons etre humaines pfff

  12. lo dit :

    ridicule surtout pour un cadre
    et notre decret de comptence il le revoit
    cest vrai il sont pas la pour reflechir tout comme henart
    entre hennart l’ordre je vais soigner les chevres en ardeche et encore je pense qu’il pourrait inventer un ordre infirmier veterianire cest de pire en pire je gagnerais plus en etant eboueur

  13. Marie dit :

    incroyable!!bonne chance les stagiaires!!

  14. Severine dit :

    Et je comprends grace a toi pq on est « aigris » vue ton arrogance…aucune remise en question…et avec bcq d’agressivité!!!!

  15. Mulan dit :

    Suis Ide à domicile et désormais le libéral n est plus optionnel mais un lieu de stage comme un autre . L encadrement ne serait pas plus difficile qu en structure , le problème vient des patients âgés qui acceptent mal des étudiants au long cours . Effectivement les stages durent plusieurs semaines et une fois la convention signée avec l’IFSI , les étudiants défilent les uns après les autres .

  16. Julie dit :

    tu es tutrice et tu traites tes étudiants comme ça ??? je comprends d’où viennent les ide aigries maintenant …

  17. Severine dit :

    Julie tu n’as pas l’air d’etre ds la discussion vue ta reaction…le metier d’IDE commence par la…et ce que j’apprends a mes etudiants en tant que tutrice. Le dialogue est ds ls 2 sens…!!!

  18. Julie dit :

    Severine, si tu as des etudiants qui ne se remettent pas en question, c’est à toi de leur dire pour qu’isl réajustent, maintenant si tu ne sais pas communiquer c’est autre chose …

  19. Kristel dit :

    Calcul de doses avec une ESI. Je la sens perplexe avec le produit en croix et les multiplications. Je le regarde et lui dis: « mais tu sais que 3 fois 2 c’est comme 2+2+2?? » Et là regard étonné de l’ESI « ah bon!!! » sans commentaire…

  20. Sandrine dit :

    Perso, qd je bossais en secteur hospitalier, j’aimais bp encadre les étudiants.Mais plus ça allait, avec nos manques de moyens humains et plus j’avais l’impression de faire un encadrement un peu minable, ce qui me frustait bp.alors l’encadrement, ok mais dans de bonnes conditions, qd « aux mégères » IDE qui ne voulaient faire de l’encadrement, je ne préfère pas faire de commentaire car je risque d’être désagréable…!!!

  21. Natacha dit :

    Ou la la , je sens l’ouverture d’esprit!!!!!! Bref, je ne polémiquerai pas sur le « tout savoir » de l’étudiant qui est à mon avis plus un problème de personne qu’autre chose. Quand au souci d’encadrer ou non, c’est sur, il faut aimer transmettre et savoir le faire, c’est pas si simple d’expliquer ce qui est devenu instinctif au bout de 20 ans! Et même quand on aime cela et c’est mon cas, il n’est pas simple de le conjuguer avec le poids du service…..quand je lis détacher qualqu’un pour le tutorat je dis ok super! Mais je comprends pas……Je tourne sur 5 services dans lesquels il manque partout du personnel. on m’explique comment dans ces 5 services on va detacher quelqu’un? Utopie????? Mais un jour peut etre!!!!! En tout cas, respectons nous, et nos successeurs!

  22. Audrey dit :

    Mon dieu, quelle discussion … et dire que nous sommes toutes passées par la même formation, avec la même motivation, et la même détermination …. A quel moment ce fossé entre ESI et IDE s’est-il creusé à ce point ? C’est bien triste pour un métier « Humain » ….

  23. Stéphanie dit :

    c sur ce serait l’idéal, mais un peu utopique vu la conjoncture actuelle non?

  24. Laurent dit :

    Depuis le temps que j’en parle…. Amen !!

  25. Aurélie dit :

    En meme temps quand on voit certaine etudiantes ben moi je n ai pas toujours envie d etre pedagogue…j ai envie de les prendres de les secouer et de leur rappeler qu elles travaillent avec des etre humain…

  26. Barbara dit :

    Et l’hôpital s appelle UTOPIA!!!!!!!! augmentez d abord les effectifs et les étudiants auront de bons encadrants.

  27. Incana dit :

    Pour conclure sur l’encadrement des étudiants , je dois dire que quand ma charge de travail m’en laisse le temps , je prends un réel plaisir a les encadrer en leur faisant voir les différentes facettes du métier , pas uniquement les soins mais tout ce qui va autour : bien souvent le coté admistratif de la professionn leur ai inconnu , la gestion des familles, des médecins , des rendez , des ambulances , l’informatique, la pharmacie , le labo et j’en passe …. tout cela reste abstrait pour eux alors que ca fait partit intégrante du métier quand j’ai une élève étudiante je lui soumets un pb réel auquel je lui demande de réfléchir et de me donner des solutions dans la prise en charge de la personne et de mettre en place les actions qui en découlent, par exemple lors de ma tournée du matin sous ma surveillance je lui demande de faire les soins comme si ils étaient infirmiers pour les confronter à la réalité et a la gestion d’un service meme si ca prend un peu plus de temps, d’appeler le médecin , d’exposer le pb et de metttre en place tout ce qui va en amont et je recueille leur ressenti , évalue leurs difficultés pour qu’on puisse retravailler dessus

  28. Incana dit :

    je te signale au passage que c Véro qui a fait partir ce pujilat et toi tu as surenchéri et effectivement je ne pense pas que ce genre de sujets devrait donner lieu a ce genre de réactions mais plutot a donner notre avis sur une proposition qui pourrait etre intéressante si elle est réalisable, je pense qu’entre gens civilisés et conscients de la difficulté de notre métier , on peut effectivement arreter de se balancer des méchancetés et revenir sur le sujet initial

  29. Severine dit :

    Ce qui m’effraie ds tte cette discussion c’est que c’est plus rolland Garros entre IDE et ESI au lieu d’apporter ds propositions…

  30. Clairelise dit :

    ca me parais compliqué de faire ca a mon humble avis….deja pas assez de DE sur le terrain alors une specialement pour ca…..et puis comment se positionner au sein de l’equipe qui prend en charge les patients??? je pense que , encadrer fait partie du boulot meme si parfois la surcharge fait que l’on prefererais faire soi meme par gain de temps….en meme temps , je comprend un peu vero…certains devraient un peu se repositionner en stage…meme si la majorité des ESI sont motivés et « faciles » a encadrer…certains sont penibles, moi perso ca me gonfle de courir apres un 3em annee pour savoir quel patient il veut gerer , s’il veut transmettre , faire un soin….

  31. Delphine dit :

    moi je suis preneuse pour un poste comme ça!!!

  32. Mathieu dit :

    Effectivement c’est très bien pour les CHU en surplus de personnel, ceci dit pour les autres structures ça me parait impossible, à moins de le reporter sur le cadre infirmier… mais ils ont déjà du mal à gérer le planning lol

  33. Incana dit :

    je suis tout a fait d’accord alors arretons la les attaques !!!comme ca j’éviterais de m’énerver toute seule devant mon ordi

  34. Julie dit :

    Je pense qu’il y a des IDE qui sont motivés pour encadrer, et d’autres pas, et des ESI boulets et d’autres pas … Les généralités ca sert à rien 😉

  35. Incana dit :

    ET je pense qu’elle dit bien haut ce que la plupart des ESI pense tout bas de peur de se faire sacquer , vaut mieux avoir du caractère si on veut devenir ide aujourd’hui

  36. Incana dit :

    si elles ont le miunimum en base, toi qui est apparement une super bonne infirmière compétente et qui n’a jamais été élève ou tu l’as peut etre oubliée, appprend leur a l’acquérir cette base, tu auras fait une partie du boulot et elle réagit a l’attaque de certaines vis a vis des ESI que vous considérez appparement déja comme des boulets avant qu’elles arrivent et quand elle sera Ide et en sous effectif elle fera comme nous toutes : elle profitera des ESI pour avancer son travail : arretons d’etre hypocrites mesdames !!!!

  37. Sébastien dit :

    Pareil dans le CHU où je bosse, pas de tuteur détaché, tu encadres les étudiants sur ton poste et dans certains services avec du taf jusqu’au cou il reste peu de temps pour encadrer les éléves. C’est la politique hospitalière actuelle où on nous demande plus de boulot avec moins de personnes et ce sans aucune reconnaissance autant professionnelle que financière.En plus avec des cadres de santé promus maître de stage qui restent dans leur bureau à faire des plannings ou atteints de réunionite chroniques, comment voulez-vous que cette nouvelle réforme soit menée à bien???

  38. Marie-laure dit :

    Melle Julie a la langue bien pendue …. je demande à voir en tant qu’ ide se qu’elle vaudra quand elle sera en sous-effectif, du taf à gogo et qu’elle devra encadré les esi ….. ds mon service on essaye de faire le maximum, encadrant chacun notre tour.

  39. Severine dit :

    Julie on demande aux ESI le minimum vital en base chose que souvent vs n’avez pas!!! En plus d’etre ds pt choses qui n’acceptent aucune remarque vs etes incapables de vs remettre en question!!!! Qd t’auras franchi cette etape tu pourras te considerer IDE. 1 base incontournable la remise en question…

  40. Mélany dit :

    Merci à toutes celles qui commentent et qui sont aux antipodes de vero hyver ca fait plaisir, de savoir que quelques ESI ont la chance d’être formés par des IDE compétentes et pédagogues, dans les respect des compétences du rôle propre et surtout le respect de l’humain. MERCI MESDAMES

  41. Jeanine dit :

    je pense qu’il faudrait av augmenté le nombre de personnel en salle car sinon ça ne sera pas possible

  42. Isabelle dit :

    Venez travailler au CHU de GRENOBLE. Toutes les infirmières de salle de réveil, ainsi que les élèves infirmiers et élèves infirmiers anesthésistes, sont encadrés par une infirmière anesthésiste référente. Cette IADE ne fait que cela, et c’est très apprécié de tous. Pour info, cette IADE ne pouvait plus faire d’anesthésie (problèmes médicaux, impossible de lever les bras, et porter des tabliers de plomb), donc reconversion très intelligente et très appréciée

  43. Lydia dit :

    Durant mes études , j’ai croisé bon nombre d’IDE qui n’en avait clairement rien à faire des ESI … Cela va du  » on tire a la courte paille pour savoir qui encadre  » aux longs soupirs quand il s’agit de se  » trainer l’élève  » lors des tours de soins ….
    Et cela m’a tellement ecoeurée , que maintenant , je met un point d’honneur á  » former  » les ESI du mieux que je le peux , avec sourire, patience et disponibilité …. Simplement pour ne pas devenir comme les  » mauvaises » IDE ( pour être polie ) que j’ai croisée lorsque j’étais élève …

  44. Incana dit :

    Je pense qu’on se souvient tous de cette première prise de sang qu’on fait avec une main tremblante et moi de cette infirmière près de la retraite qui ne comprenait pas pourquoi et qui m’a pourri mon stage tellement sa compréhension avait fichu le camps avec son age lol

  45. Sandra dit :

    C du domaine du reve????

  46. Marie dit :

    Etant infirmiere je suis vraiment decu de lire ce qui est dis sur les etudiants. Faudrait peut etre se rappeller qu avant le de on a tous ete etudiants et qu on a blessés que certains ide qui nous meprisent. Sur ce jvai bosser.

  47. Mélany dit :

    Excusez moi vero hyver mais aux vues de ce que vous dites vous devez sacrément vous aimer d’où l’expression « se prendre pour dieu ». En attendant aimer ou ne pas aimer,être pédagogue ou pas, vous vous devez d’encadrer les ESI comme ca l’est référé dans les compétences et le rôle propre de l’IDE! Et bon sang qu’est ce que j’aimerai pas tomber dans votre service!!!!

  48. Wafa dit :

    Il faudrait vraiment qu’on nous forme nous infirmière a l’encadrement des etudiants…

  49. Elise dit :

    A defaut de bible ou de bescherelle, relire son decret de competences, c’est pas mal non plus 😉

  50. Sylviane dit :

    ps le pf est payer par l hopital mais ce dernier est rembourser par l ecole !

  51. Incana dit :

    quand a toi Véro Hyver quand je lis ce que tu écris je n’aimerais pas etre ta collègue tellement ton jugement est restreint, je n’oublie pas non plus que j’ai été ESI et c’est pas la place la plus facile quand on a à faire a des infirmières comme toi

  52. Sylviane dit :

    c est ce qui se fait en suisse ; sur un certain nombre d heures du stage ,un praticien formateur se consacre aux etudiants encadrement personnalise ,ce praticien formateur est ide dans un service standart et a reçu une formation specifiaue(pedagogie de l adulte etc…)le pf fait le point avec l etudiant et l ide referent de stage sur ses besoins et ses attentes

  53. Julie dit :

    On te demande pas d’etre dieu mais juste de faire bien ton métier et l’encadrement en fait parti !

  54. Elise dit :

    Tu sais Melany, j’ai aussi beaucoup appris avec « ces » infirmières qui vous pourrissent un stage, je me disais souvent : surtout je ne veux pas devenir comme ça ! et surtout, le jour ou je serais infirmière, j’essaierais d’etre pedagogue !! Mais ça s’apprend, il y a des formations pour ça, enfin si on est interéssé bien sur …

  55. Vero dit :

    Personne est DIEU, on est tous des humains …. Julie,n’oubliez pas d’accorder le subjonctif de devenir!!!

  56. Julie dit :

    En cas, si on veut pas encadrer, on fait pas ide vu que c’est dans notre decret de competences …

  57. Incana dit :

    En ce moment , on a avec nous une ESI de 1 ère année 2 eme stage qui s’est tout de suite intégrée a l’équipe qui pose des questions pertinentes et qui s’intéresse a tous les soins , difficile de l’encadrer quand la plupart du temps, ils sont considérés comme des surplus aux soignants en manque d’effectif, alors les former oui mais dans de bonnes conditions

  58. Mélany dit :

    Pardon pour les fautes horribles que j’ai fais, ca doit être l’énervement et la clavier azerty du téléphone 😉

  59. Christelle dit :

    Et pourtant, elles ont eu elles-même, un jour, le besoin d’être encadrées. Il ne faut pas qu’elles l’oublient.

  60. Mélany dit :

    Merfi ludivine et mamounette de votre soutien. Je pense que vous devez rien que par rapport à votre compassion vous devez être de bonnes IDE! par contre en ce qui concerne vero, je pense juste qu’elle doit de très près,ressembler à cette IDE qui m’a encadré à mon second stage: ignore les ESI,les envoient faire toute la merde qu’elle ne veux pas faire,ne lui explique rien,ne lui montre rien mais par contre qui pique 20fois sa patiente afin d’arriver à faire des gaz du sans en limite se croyant au tir à l’arc et qui le comble, avant de faire cet acte te balance le test d’allen ca sert à rien je le fait pas. Non la patiente risque juste de perdre son bras. Alors vero avant de dire que les ESI sont tous identiques, remets toi un peu en question, tu es aussi passé par là et comme tout le monde tu as dû faire des boulettes. L’indulgence,la tolérence,le non jugement et l’ouvertur d’esprit font partie selon moi des valeurs qu’une IDE doit posséder et je pense que tu n’en n’as aucune des 4!!!! Ah et désolée de te déçevoir mais vero TU N’ES PAS DIEU!!!!!!

  61. Severine dit :

    Et la ou je suis il y a 1 tutrice sur chaque equipe, non détachée, en plus de notre charge de travail surtt en rea,c’est bcq trop lourd ce tutorat!!!!

  62. Julie dit :

    Déjà véro le verbe croiver n’existe pas … Je pense que ce serait bien, vu la nouvelle réforme, que les étudiants apprennent les vraies bonnes pratiques. Encore faut il que l’ide ne soit pas une dinde ou aigri comme le sont bcp. Et severine, je ne pense pas que tu avais le niveau requis en arrivant en pré pro aussi. Même avec le DE, c’est l’expérience qui fait qu’on devient IDE.

  63. Elise dit :

    De toute façon on connait tous des infirmières qui n’aime pas encadrer les etudiants et effectivemment certaines ferait mieux de s’abstenir !

  64. Severine dit :

    Ds 1 ancien service il y avait 1 tutrice détachée pr ls ESI et c’etait vraiment le top pr ns…

  65. Severine dit :

    Je suis tt a fait d’accord avec vero…on ne peut strictement rien lr dire…et en plus ils ont le culot repondre alors qu’ils n’ont pas le niveau requis surtt arrives en stage pre pro!!!

    • leilou dit :

      Faut pas généraliser quand^même. Je suis diplômée depuis novembre 2010 et je n’ai jamais manqué de respect aux IDE qui m’encadraient. J’ai toujours fait preuve de curiosité intellectuelle, i toujours montré mon intérêt pour le fonctionnement de chaque service et lieu de stage fréquentés…

      J’ai également croisé d’excellentes IDE mais aussi des moins bonnes qui ont oublié qu’en devenant IDE elles acceptaient inéluctablement d’encadrer des EIDE. Ces mêmes IDE manquant de respect bien souvent et de patience.

      On ne m’a jamais reproché mon niveau et en stage pré pro on m’a dit prête à travailler avec qualités et compétences requises.

      Aujourd’hui je suis IDE et je n’ai pas oublié d’où je venais.

      • Little_Asa dit :

        S’ils n’ont pas le niveau requis en stage pré-pro, c’est que des équipes ont validé leurs acquis alors qu’ils ne les avaient pas.
        Je ne jette pas la pierre aux équipes, mais bien souvent, j’ai vu des ESI qui n’avaient pas le niveau avoir de bonnes notes en stage parce que « c’est trop chiant de faire un rapport ».
        Après, faut pas s’étonner, on va bosser avec ces gens là, mal encadrés, qui feront des actes faux voire dangereux pour le patient, à qui on a laissé passer des choses parce que mettre une note en dessous de 7 équivaut à faire un rapport.
        Avoir un encadrant attitré serait pas mal dans la sens où peut-être, on éviterait les bourdes de donner les acquis de stage à quelqu’un d’incapable par peur de la paperasse.
        Il ne faut pas oublier que c’est aux équipes dorénavant de valider les acquis (bien qu’avant c’était le cas aussi, mais avec la réforme encore plus), il incombe dorénavant aux IDE déjà en place de juger si l’ESI est apte ou non.

    • gerald dit :

      Comme m’a souvent dis une de mes formatrice d’ifsi , c’est pas parce que on a obtenu le permis de conduire, que l’on sait conduire…c’est avec l’expérience et la pratique qu’on devient un bon conducteur. C’est pareil pour le DE. c’est avec l’expérience que l’on devient un bon infirmier… Donc normal qu’en stage prépro, un étudiant ne sache pas tout.

  66. leilou dit :

    Je me doutais bien que des cadres allaient tout de suite penser qu’on leur ôtait un de leur rôle. Personnellement je n’ai jamais été encadrée par un cadre alors je ne vois pas en quoi ils ont l’impression d’être oubliés. Après vu le manque d’IDE j’ai du mal à croire qu’on arriverait àdétacher un IDE d’un service pour le suivi de A à Z de l’EIDE. On ne sait même pas comment remplacer des fois une absence…

  67. Mamounette dit :

    il ne faut pas oublier que nous aussi on est passé par la case école & stagiaire!! & que nous avons tous aussi commis des erreurs!! soyons indulgents!!

  68. Ludivine dit :

    et bien … PAUVRE ESI !!!

  69. Elise dit :

    Oui enfin, encadrer les etudiants en etant detaché des soins jusqu’a quel point ? Pas sur que cela leur rende service !

  70. Vero dit :

    Voilà ce sont ces arrongances qui sont insupportables chez les ESI!!! Hop, apprenez et faites moins de dégâts!!!

    • gerald dit :

      c’est tellement intéressant de partager son savoir, sa pratique…. en vue d’assurer la relève…. les étudiants apportent un peut de neuf dans les pratiques et permettent à chacun se se remettre en question…L’encadrement et la formation des ESI sont inclus dans les textes réglementant la profession… C’est donc un devoir pour les infirmiers d’encadrer les étudiants…
      Peut être que véro est de mauvaise fois, c’est chronicisée et ne veut pas voir la réalité en face …

  71. Ludivine dit :

    rhoooo !! tous les ESI ne sont pas les mêmes !! certains IDE ne sont pas supers non plus !! puis il ne faut pas oublier d’où on vient !!!!

  72. Jennifer dit :

    Je pense que dans cette profession, ce qui est bien, c’est l’ouverture d’esprit. Alors c’est inutile de généraliser la « science infuse » pour tous les étudiants. Merci

  73. Vero dit :

    Je déteste encadrer les ESI, ils croivent tout savoir et on ne peut rien leur dire!!!

  74. Mélany dit :

    Je suis d’accord avec vous laetitia même si je suis ESI le soucis c’est qu’on est trop livré à nous même, beaucoup d’ide nous ignorent même, carrément comme si nous n’étions pas là. C’est frustrant aussi bien pour le côté formatif que le côté humain.

  75. Aleks dit :

    Pareil à fond pour, ça me plairait !

  76. Sandrine dit :

    C’est beau de rêver… 😉

  77. Laetitia dit :

    ça éviterais bien toutes les bourdes qu’on voit actuellement

  78. Stefani dit :

    Impossible. Notre politique actuelle c’est de faire tourner en effectif minimum, en tout cas chez moi, a notre grand desarroi…

  79. Mélany dit :

    Étant ESI je tiens à vous dire que c’est le souhait de beaucoup!!!! La réforme est très mal acceptée et bien souvent dans les services on est livrés à nous même! En tout cas je dis OUI à 3000% même si étant en deuxième année je ne pense pas que j’en profiterai..

  80. Lydia dit :

    Peut être dans un service parfait sans sous-effectif ni surcharge de travail …

  81. Johnvero dit :

    il va falloir embaucher et avoir des professionnels au top qui enseigne les bons gestes et pas l’inverse!!!!!!!!!!!

  82. Bruno dit :

    Je croyais qu’on etait en manque d’ infirmiere….. Ceci dit ce serait parfait.

  83. Nico dit :

    A mon avis c’est l’avenir, en tous cas je suis partant !

  84. Isabelle dit :

    c’est vrai mais j’aimerais bien, c’est ainsi que ça se passe au québec à ce que j’ai entendu

  85. Emmanuelle dit :

    *encadrer…. désolé pour la faute d’orthographe, je rentre de ma nuit de garde :s

  86. Emmanuelle dit :

    Moi je dis prise de tete pour l’infirmière détachée…. parce qu’encadré moi j’adore… mais parfois c’est vraiment difficile…

    • Little_Asa dit :

      Certes, mais ça fait partie de notre rôle propre, et c’est écrit dans les textes que les IDE ont un devoir de formation et de former… qu’on le veuille ou non.

    • Celine dit :

      Bonne idée mais pour moi il y a une limite. En effet on se forme au contact de ses paires quel stagiaire ne c jamais dit je ne veux pas devenir comme cette infirmiere ou au contraire jaimerai travailler comme elle. On se forme en prenant de chacun de nos encadrants le meilleur et ce qu’on ne veut pas du pire. Un seul maître de stage veut dire une technique une approche un façon de faire on limite ainsi la diversité d’apprentissage que l’on pourrait avoir.

Réagir à cet article

retour haut de page
1200 rq / 6,503 sec