Résilience, un vif rappel à l’Ordre

| 2 024 vues | | mots clefs : , , 145 réactions

Depuis bientôt un an, le syndicat professionnel Résilience tire tous azimuts sur l'ordre infirmier, en associant vastes campagnes de lobbying auprès des élus, actions judiciaires et communication acharnée sur le net. Entretien avec son secrétaire général, Hugues Dechilly.

Résilience, un vif rappel à l'Ordre infirmier

Après 10 mois d'existence, quel bilan tirez vous de vos actions ? Après seulement 10 mois d'existence, c'est toujours beaucoup de travail, peu de moyens mais des gens motivés et disponibles. Et de la motivation, il en faut pour contrer les moyens financiers démesurés de l'ordre infirmier, qui vit à crédit.

Au delà de la gestion actuelle de l'Ordre infirmier, quels arguments de fond avancez-vous pour vous opposer à tout ordre professionnel ? Notre haine des ordres professionnels vient du fait que ces organismes ont des pouvoirs extraordinaires. Normalement, les pouvoirs législatif(s), judiciaire et exécutif sont censés être contrôlés les uns par rapport aux autres. Les ordres, eux, cumulent ces trois pouvoirs. Ce genre d'organisation se retrouve juge et partie, et peut devenir incontrôlable avec des abus constatés tous les jours. Le slogan de RESILIENCE est clair : “Avec ou sans cotisation, l'ordre infirmier, c'est non!”  Nous appelons depuis le début à la désobéissance civique, que la cotisation soit à un euro ou à 75 euros.

Mais le soutien que vous rencontrez, notamment des parlementaires, ne vient-il pas d'une volonté de contrôler les infirmiers, et de les maintenir sous une autorité médicale ? L'ordre est issu d'une proposition de loi d'initiative parlementaire, parlementaires qui ont subi le lobbying des “illuminés de la profession”. Les parlementaires dont beaucoup sont médecins ou chirurgiens ont certainement eu peur de l'autonomie qui pourrait être accordée aux infirmières, c'est certain. Les médecins restent les leaders du monde de la santé et veillent jalousement à leurs intérêts. La preuve : les nouvelles règles de gouvernance à l'hôpital où le médecin chef de pôle est devenu tout puissant. Le jour où l'on aura 70 à l'Assemblée ou au Sénat, le rapport de force pourra enfin être modifié. En attendant, il faut que les plus de 500 000 infirmiers prennent conscience de leur poids électoral et l'utilisent le moment venu pour faire pression sur les politiques, en exigeant des changements.

N''est on pas face à une certaine hypocrisie de l'État, qui confie ses missions régaliennes à l'ordre pour ensuite se plaindre du coût élevé de la cotisation ? L' État est hypocrite depuis le début, il veut faire gérer par une structure de droit privé les missions qui lui étaient dévolues avant . Cependant, à part gérer des fichiers qui ne sont pas à jour, je ne vois pas beaucoup d'autres actions. Ça m'étonnerait que l' État ait dépensé 38 millions d'euros (le budget annuel de l'Ordre infirmier, ndlr) uniquement pour les IDE...

En attendant, la profession est totalement inaudible. Vous voulez supprimer l'ordre infirmier, mais quelle alternative proposez-vous ? Nous sommes contre les ordres, mais nous sommes pour une structure permettant de valoriser la profession. On aimerait renforcer ce qui existe, notamment le Haut Conseil des Professions Paramédicales () en redistribuant les rôles, les missions et des moyens. Je suis pour qu'on discute d'un véritable socle commun sur des propositions qui intéressent véritablement les IDE au quotidien. La profession infirmière a malheureusement passé son temps à se tirer dans les pattes.

Quelles sont vos actions à venir ? Tout d'abord, nous organisons notre première Journée Nationale le 20 mai prochain à Strasbourg. On continue l'envoi massif de courriels aux députés et sénateurs. On ne baissera pas les bras tant qu'on aura pas au minimum une proposition de loi validée/votée. Nous ne lâcherons rien. La demande initiale reste l'abrogation, mais nous ne sommes pas naïfs : Si demain la proposition de loi de Yves Bur passe, l'ONI est mort. Il faut aussi que les libérales contre l'ordre règlent leurs compte(s) avec leurs syndicats. Nous appelons également à l'arrêt de l'encadrement des étudiants en soins infirmiers et l'arrêt de toute participation aux jurys, jusqu'à l'abrogation, même partielle, de l'ordre. Sur le plan juridique, nous avons déposés plusieurs plaintes dans plusieurs endroits de France (Strasbourg, Lyon,...) à l'encontre de responsables ordinaux pour des motifs divers. Le point commun des courriers qu'on reçoit est souvent l'utilisation de leviers syndicaux et ordinaux pour défendre des intérêts personnels. Bonne façon de limiter la concurrence pour les libéraux affiliés à l'Ordre... Dans le même ordre d'idée, il y a des élus ordinaux, infirmiers généraux notamment, qui passent leur temps à parcourir les couloirs de leurs hôpitaux pour pister les infirmières non inscrites... Toutes ces procédures vont prendre du temps, mais nous avons les preuves matérielles de tout ce que nous avançons.

Propos recueillis par Thomas Duvernoy

Pour aller plus loin :

Le syndicat résilience sur internet

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

145 réponses pour “Résilience, un vif rappel à l’Ordre”

  1. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    communiqué du 22 juin 2011 : que cesse la farce ordinale !

    RESILIENCE ayant engagé – la semaine passée – une offensive nationale contre l’ordre infirmier avec l’envoi de centaines de courriers postaux recommandés à l’intention des CDOI, des ARS et d’autres acteurs du dossier ordinal infirmier, courriers visant – entre autre – à exiger de la BRED qu’elle cesse de financer à découvert (en l’appauvrissant un peu plus chaque jour) l’oni qui fonctionne à l’envers et qui cumule maintenant une dette de plus de 10 000 000 d’euros …

    Un jugement ayant été rendu par la Cour de Cassation, en faveur de l’accusée – contre son ex employeur – accusée qui exerçait la profession d’infirmière et les fonctions de cadre infirmier sans en détenir les diplômes, cette affaire démontre que l’ordre infirmier n’est en rien capable de pouvoir empêcher ce type de dysfonctionnement puisque ne pouvant se saisir que des dossiers concernant des infirmières inscrites au tableau départemental. Même si cette affaire est antérieure au début du fonctionnement effectif de l’ordre infirmier, les causes auraient les mêmes effets si elles venaient à se reproduire aujourd’hui, du fait de la jurisprudence prononcée par la Cour de Cassation.

    Des conseillers nationaux ordinaux en état de coup d’état permanent qui se chamaillent publiquement pour obtenir la place de président de l’oni, alors que la présidente Leboeuf a été confortée à son siège, à deux reprises en deux mois, par un vote régulier du même cnoi. Le dernier communiqué en date du 21 juin 2011 étant celui du snpi qui exige du ministre de la Santé – ni plus ni moins que – la révocation du conseil national de l’oni, snpi pourtant pilier fondateur de l’oni et dont plusieurs membres éminents siègent au sein de ce même conseil national de l’ordre infirmier.

    La provocation de trop : une première infirmière dont nous tairons le nom afin de préserver ses propres intérêts professionnels et personnels – diplômée d’État – convoquée au commissariat pour y répondre de l’exercice illégal de la profession éponyme, expérience traumatisante et éprouvante s’il en est. La logique voudrait que la seconde étape soit – comme pour les kinés – une convocation devant un tribunal …

    TROP c’est TROP, la révolte blanche gronde …

    La farce ordinale qui n’en finit plus est une honte pour l’ensemble de la profession infirmière. L’ordre infirmier, malgré les menaces à peine voilées, les tentatives d’intimidation tant à l’encontre des salariés que des employeurs et les dé conventionnements réels de certaines IDEL, ne parvient pas à convaincre et s’enfonce un peu plus chaque jour dans le discrédit moral, la dette financière … Pendant que la présidente de l’oni va chercher un ultime soutien auprès des députés européens, les infirmières refusent toujours de s’affilier et de cotiser à plus de 80%, le fichier ordinal contenant 30 à 40% de non cotisants, affiliés par la contrainte, primo cotisants n’ayant pas renouvelé …
    Les conditions de travail se dégradent là aussi un peu plus chaque jour et ce ne sont pas les départs massifs vers une retraite bien méritée qui vont arranger une situation déjà catastrophique avant l’été !

    RESILIENCE demande donc au ministre de tutelle de faire en sorte que l’ordre infirmier qui sème le trouble, la zizanie et le désordre au sein de la profession disparaisse et soit abrogé !

  2. syndicat RESILIENCE dit :

    à l’occasion du cnoi extraordinaire de ce 31 mai 2011 (qui restera dans les anales, avec un seul « n » svp) RESILIENCE souhaite une excellente réunion aux conseillers nationaux et (au cas ou elle serait remplacée) remercie la présidente Leboeuf de son soutien appuyé à la lutte contre l’ordre infirmier …

    pour des raisons techniques et par manque de temps, la diffusion de la newsletter spéciale Vierzon est reportée à la semaime prochaine, la newsletter n° 22 du 01 juin 2011 est reportée au lundi 06 juin 2011 …

    nous sommes désolés pour ces contres temps mais nous ne pouvons à la fois être au four et au moulin contrairement à d’autres qui sont payés à temps plein pour se réunir et se taper dessus …

  3. hugues dechilly dit :

    encore une fois les élus non renouvellés en avril 2011 sont devenus – de facto – illégaux et illégitimes dans leurs actes ordinaux …

    le nombre de sièges à pourvoir est proportionnel au nombre d’inscrits en cas d’élections, on comprend mieux pourquoi l’oni joue la montre sur les plans électoral et financier …

    mais c’est franchement en pure perte car jamais ils ne pourront rattraper leurs 10 500 000 euros de dettes (plus certainement) et la BRED devra bien se rendre à l’évidence le 30 juin 2011 …

    maintenant c’est pas le moment de baisser les bras !

    alors à vos claviers !

  4. syndicat RESILIENCE dit :

    contre l’ordre infirmier, contre les ordres paramédicaux, soyons encore plus nombreux à lutter …

    Chers(es) collègues, chers amis(es),

    comme nous venons tous de le constater ironiquement, le gouvernement pourtant « droit dans ses bottes » vient de reculer – une fois de plus – face à la bronca des députés (de son propre camp politique) qui se sont très vite inquiétés de la mauvaise humeur de leurs concitoyens (à moins d’un an des élections) dans l’enlèvement médiatisé des panneaux routiers de signalisation/radars fixes …

    Comme nous venons de le constater aussi ironiquement, le gouvernement toujours « droit dans ses bottes » a aussi reculé sur la loi HPST dont les modifications ont été adoptées par les députés hier après midi, députés qui ont – là aussi – usé de leurs relations puisque pour beaucoup d’entre eux – médecins ou chirurgiens – directement/personnellement concernés par le sujet … ainsi la loi HPST pourtant voté il y a deux ans a été vidée de sa substance principale et, par exemple, les médecins n’iront pas exer cer dans les déserts médicaux préférant y installer des maisons de santé (où ils se déplaceront malgré tout mais au cas par cas et au tarif du secteur 2, s’il vous plaît), autre exemple : les blocs opératoires qui étaient visés comme dangereux pour la population par manque d’activités sont soudainement redevenus fiables … les médecins et autres chirurgiens ayant un poids non négligeable au Sénat et à l’Assemblée Nationale et surtout ayant aussi un poids important puisque « relais d’opinion privilégiés ».

    Comme nous venons encore et toujours ironiquement de le constater, le député Bur – non par manque de courage – vient de se faire retoquer à l’Assemblée Nationale puisque le lobby des médecins ordinaux et autres chirurgiens/pharmaciens du même acabit a rejeté – pour des motifs tous aussi loufoques les uns que les autres son amendement visant à réduire le champs d’application des ordres paramédicaux.

    Nous sommes 510 000 inf irmiers en exercice dont au moins 85% refusent toujours après plus de 4 ans, de nous soumettre à l’ordre infirmier qui est dans une situation des plus désastreuses sur tous les plans, malgré un semblant d’agitation / course contre la montre avant la date fatidique du 30 juin 2011, voulue par une de ses banques : la BRED.

    Avec nos amis et collègues kinés et pédicures, nous dépassons les 600 000 professionnels de santé qui sont directement concernés par ces ordres paramédicaux, ordres que nous continuerons de rejeter pour une très forte majorité d’entre nous, quoiqu’il arrive, le corps médical est composé d’environ 240 000 membres, nous sommes – réunis – deux fois et demie plus nombreux, donc théoriquement deux fois et demie plus puissants encore dans notre capacité à faire plier les députés qui n’ont qu’une chose en tête : se faire réélire dans un an …

    Il est donc clair et évident que si nous nous mobilisions – en masse sur l es sujets ordinaux – nous n’aurions aucune difficulté à faire entendre définitivement raison aux décideurs politiques de tous bords qui ne le sont que par la volonté du peuple électeur, à commencer par les quelques 600 000 paramédicaux qui auront la possibilité de les remettre en question, 600 000 électeurs qui – comme les médecins – sont autant de relais d’opinion privilégiés, au contact nous aussi de la population …

    Alors dès aujourd’hui, que vous soyez contre les ordres par philosophie ou tout simplement par refus de devoir acquitter une taxe professionnelle de plus pour pouvoir exercer, prenez vos responsabilités et écrivez par lettre ou par courriel à votre député et à votre sénateur pour – qu’enfin – nous puissions être débarrassés une bonne fois pour toutes de ces ordres malfaisants qui sont un frein au développement de nos professions …

    L’ordre infirmier aurait pu être anéanti plus rapidement si – plus nombreux que nous ne le sommes déjà à nous mobiliser – nous avions été plus nombreux à écrire aux parlementaires pour leur faire part de notre refus Ethique et Citoyen de finir sous la coupe des ordres paramédicaux.

    Les listes nominatives des députés et des sénateurs sont facilement accessibles soit sur le site de RESILIENCE (www.syndico.exprimetoi.net ), soit directement sur les sites de l’Assemblée Nationale ( http://www.assemblee-nationale.fr/qui/ ) ou du Sénat ( http://www.senat.fr/somelus.html ) …

    Afin que l’ensemble des parlementaires soient informés, nous vous demandons de contacter celui ou celle, ceux ou celles, dont le nom commence par votre lettre alphabétique de patronyme et de renouveler vos envois une ou deux fois par semaine, de préférence le mardi et le jeudi.

    C’est tous ensemble que nous parviendrons à renvoyer ces ordres paramédicaux de là où ils n’auraient jamais du sortir : la poubelle de l’Histoire !

    Les membres du conseil syndical et les adhérents/sympathisants à RESILIENCE vous remercient, par avance, de votre mobilisation.syndicat RESILIENCE

  5. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    communiqué du 23 mai 2011 : l’oni force les inscriptions !

    suite au sursis accordé par la BRED à l’oni jusqu’au 30 juin 2011, mettant à disposition de l’oni une ligne de crédit de 10 500 000 euros,

    suite aux déclarations apaisantes de monsieur le ministre de la Santé dans la nuit du 18 au 19 mai 2011 à l’Assemblée Nationale, en faveur de l’oni,

    suite à la course contre la montre engagée par l’oni pour engranger le maximum d’inscriptions avant le 30 juin 2011 afin de donner des gages aux pouvoirs publics et à ses banques,

    suite aux rumeurs, jusque là tenues confidentielles par RESILIENCE, rumeurs faisant allusion « aux inscriptions forcées » par l’oni de professionnels infirmiers ayant envoyé des dossiers incomplets ou pièces manquantes,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – affirme détenir les preuves formelles de ce processus honteux et inique, à l’image des habitudes non respectueuses des règles de l’oni,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – dénonce ces pratiques et annonce en avoir référé à la CNIL (pour information), comme cela avait été fait par le CODI en 2009 sur le dossier d’inscription, afin d’obliger l’oni à respecter les droits des infirmiers,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – se réserve le droit de donner une suite juridique à ces manquements graves au respect des règles en la matière,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – rappelle que les conseillers ordinaux ont été élus pour 3 ans, par moitié renouvelable en avril 2008 et que 50% d’entre eux sont entachés d’illégitimité de par la non organisation de ces élections dans les délais impartis, rappelle que le coût de ces élections obligatoires n’a pas été provisionné sur les budgets 2010/2011 et 2011/2012,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – demande aux infirmières qui auraient subi des inscriptions forcées de prendre contact à l’adresse @ suivante : alloresilience@hotmail.fr

    http://www.syndico.exprimetoi.net le site/forum @ de RESILIENCE

  6. syndicat RESILIENCE dit :

    les derniers chiffres connus de l’oni :

    environ 92 000 inscrits au fichier sur 510 000 professionnels infirmiers depuis 2008 dont 30 à 40 % de non cotisants, soit seulement 1 000 de plus depuis le 01 mai 2011 …

    sachant que l’oni a bâtit un budget 2011/2012 déficitaire et complètement loufoque sur la base de 300 000 cotisants sonnants et trébuchants sur un an …

    7 000 euros brut est le salaire moyen d’un cadre qui travaille au siège de l’oni, trois fois le salaire d’une IDE qui débute …

    68 000 euros est la somme annuelle forfaitaire qui a été renouvelée dans le budget 2011/2012 et qui est versée intégralement au CH de Versailles en dédommagement financier de la mise à disposition de la présidente actuelle …

    50% des quelques plus de 3000 conseillers ordinaux n’ont pas été renouvelés au bout de 3 années de mandat, ils deviennent donc illégitimes et comme nous (qui refusons d’adhérer / cotiser) ils deviennent illégaux dans l’accomplissement des actes ordinaux qu’ils valident …

    800 000 euros est la somme – non inscrite au budget 2011/2012 de l’oni – qui est nécessaire à l’organisation des élections qui auraient dûes, comme pour tous les autres ordres médicaux et paramédicaux qui respectent ces délais réglementaires, avoir lieu avant le 24 avril 2011 …

    60% des cotisants à jour sont des IDEL qui n’ont pas d’autre choix que de se soumettre sous peine d’être déconventionnées par les CPAM à la demande de l’oni et donc de ne plus recevoir de salaire …

    39 jours est le délai avant la date fatidique du 30 juin 2011, date à laquelle la BRED devrait fermer le robinet du crédit, robinet limité à 10 500 000 euros …

    20 000 000 euros est la somme totale dépensée par l’oni en seulement deux années de fonctionnement, somme dont la moitié provient des cotisations et la moitié provient du crédit accordé par la BRED …

    52 est le nombre des cnoi qui ont validé les décisions de l’oni lors des réunions du cnoi et qui sont donc – de facto – co responsables de l’état financier, statutaire et moral désastreux dans lequel se trouve l’oni actuellement …

    90% est le chiffre permanent d’infirmières qui ne cotisent pas à l’oni (balance des entrées /sorties) …

    http://www.syndico.exprimetoi.net

  7. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    communiqué du 20 mai 2011 : l’oni agonise …

    comme suite à la mascarade dans la nuit du 18 au 19 mai 2011, à l’Assemblée Nationale, ayant eu pour résultat le rejet de l’amendement Bur à la demande du ministère de la Santé, après que le député Yves Bur ait courageusement refusé de retirer son texte – malgré les pressions de son camp politique – avec le soutien des députés de l’opposition parlementaire,

    comme suite aux arguments en faveur du maintien de l’oni avancés par certains députés à cette occasion, députés qui manifestement demeurent sourds au rejet par plus de 450 000 professionnels infirmiers qui ne veulent définitivement pas d’un ordre infirmier dans notre pays, députés qui devront rendre compte devant leurs électeurs de ce positionnement autiste,

    comme suite aux affligeants courriers d’ordres infirmiers étrangers adressés notamment au président de la République et demandant le maintien d’un ordre infirmier en France (de quoi se mêlent-ils ?),

    comme suite à la baisse de la cotisation annuelle, cotisation qui ne manquera pas d’être considérablement revue à la hausse dès que l’occasion se présentera, l’oni étant maintenant arrivé à plus de 10 millions d’euros avoués de dettes, mais combien réellement ?

    comme suite au nombre insignifiant de nouveaux inscrits depuis le 01 mai 2011, date à laquelle l’oni avouait honteusement 91 000 adhérents mais dont 30 à 40% refusent toujours de cotiser ou de renouveler leur cotisation, le fichier ordinal n’étant pas plus fiable que le fichier ADELI pourtant tant décrié par l’oni à l’occasion des élections de 2008,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – prend acte de la volonté ministérielle de ménager l’oni en lui accordant un délai supplémentaire qui ne servira qu’à enfoncer un plus l’oni dans l’abysse financière dans laquelle il se trouve déjà,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – renouvelle sa demande aux infirmiers de ne pas céder au chantage et autres pressions de l’oni et à continuer de refuser toute participation financière afin de laisser l’oni s’enfoncer tranquillement – mais sûrement – vers la cessation de paiement au 30 juin 2011,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – réaffirme que quelque soit le président qui sera à la tête de l’oni le 31 mai au soir à l’issue du cnoi extraordinaire qui s’annonce sanglant tant les tentatives de déstabilisation et autres insultes à l’encontre de la présidente Leboeuf se font pressantes :

    avec ou sans cotisation, l’ordre infirmier çà reste définitivement NON !

    http://www.syndico.exprimetoi.net – le site @ de RESILIENCE

  8. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    communiqué du 14 mai 2011 : RESISTER

    l’oni ayant concocté un kit ordinal de recrutement à l’usage de ses conseillers ordinaux afin d’améliorer leurs performances en la matière,

    l’oni – par le biais de certains de ses dirigeants en position dominante dans certains établissements de part leur qualité professionnelle – ces mêmes dirigeants obligeant et/ou incitant fortement les IDE en poste à adhérer/cotiser alors que les deux démarches sont totalement distinctes dans les textes réglementaires,

    l’oni se faisant communiquer les listes d’IDE dans plusieurs départements alors que le décret relatif à l’inscription au tableau ordinal n’est toujours pas paru au Journal Officiel,

    l’oni ayant publié et diffusé largement son code de déontologie en l’utilisant comme base de fonctionnement au sein des commissions départementales dites de « conciliation », alors que le décret n’est pas paru au Journal Officiel,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – demande aux infirmiers et infirmières de continuer à résister à l’oni sous toutes ses formes,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – demande aux infirmiers et infirmières qui seraient contraintes (notamment par les méthodes abusives de certains conseillers ordinaux en position dominante) à s’inscrire de ne pas joindre le paiement lors de l’envoi du dossier d’inscription et d’attendre tranquillement l’agrément ordinal avant d’envoyer le paiement correspondant,

    http://www.syndico.exprimetoi.net

  9. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – est à la recherche d’IDE qui ont reçu des courriers ou courriels de relance inscription/adhésion de la part de l’oni dans les départements 84 et 41

    vos renseignements seront traités dans la plus totale confidentialité et devront être envoyés à :

    alloresilience@hotmail.fr

    merci, par avance, de votre aide précieuse dans la lutte contre l’ordre infirmier …

  10. syndicat RESILIENCE dit :

    Question écrite n° 18264 de M. Marcel-Pierre Cléach (Sarthe – UMP)
    publiée dans le JO Sénat du 21/04/2011 – page 1006
    M. Marcel-Pierre Cléach appelle l’attention de Mme la secrétaire d’État chargée de la santé sur le problème posé par l’ordre des infirmiers.
    Cette structure ordinale est aujourd’hui au bord de la cessation de paiement. En effet, l’ordre national des infirmiers affiche un déficit cumulé de 10 millions d’euros et ce gouffre se creuse chaque mois de 600 000 euros !
    De surcroît, presque tous les syndicats qui défendent les infirmiers salariés, principalement les salariés des hôpitaux, qui représentent 53% du nombre total des personnes exerçant cette profession, sont farouchement opposés à cet ordre depuis sa création. En décembre dernier, à peine 15% des infirmiers étaient inscrits à l’ordre. À ce jour, il ne recueille guère que 90 000 inscriptions dont 30 000 ne sont pas à jour de leur cotisation… Pour répondre à ce mouvement de rejet, l’ordre infirmier vient de décider de réduire le montant des cotisations à 30 euros pour les salariés, celle-ci restant à 75 euros pour les libéraux. Il est à craindre que cette mesure tardive, de surcroît contestée par certains syndicats, ne soit pas en mesure d’apporter une réponse satisfaisante et pérenne à la situation financière catastrophique de cet ordre qui, après près de 5 années d’existence, n’a pas réussi à convaincre l’ensemble des infirmiers de son utilité.
    À juste titre, le Gouvernement a indiqué qu’il n’était ni partie ni garant des emprunts contractés par l’Ordre des infirmiers. Si, conformément à ce qu’elle vient d’annoncer, la banque devait retirer sa garantie à l’ordre national infirmier, il devrait très prochainement se retrouver en situation de cessation de paiement, suivie d’une mise en liquidation judiciaire. Dans un tel contexte, il le remercie de bien vouloir lui indiquer les mesures qu’il entend prendre, d’une part, pour mettre un terme à toutes les poursuites engagées par cet ordre à l’encontre d’infirmiers et, d’autre part, pour mettre fin aux troubles qui agitent cette profession depuis la création de cet ordre.

  11. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    C O M M U N I Q U E
    du 18 avril 2011

    depuis presqu’une année, RESILIENCE – syndicat professionnel infirmier créé à cet effet – se bat au quotidien pour lutter contre l’installation de l’ordre infirmier, demain 19 avril 2011, l’ordre infirmier se réunit avec sa banque prêteuse pour envisager toutes les solutions quant à son devenir qui apparaît maintenant compromis puisque plus de 85% des IDE continuent à rejeter définitivement cet ordre imposé, ordre qui a démontré son inutilité et fait preuve de son amateurisme depuis le début,

    depuis sa création, RESILIENCE condamne le protocole d’accord du processus du 02 février 2010 sur la LMD/catég. A, protocole i(u)niquement signé par feu le SNCH devenu SMPS, les premiers chiffres relatifs aux choix des infirmiers de la FPH en matière de catégorie A ou B semblent (avec réserve et dans l’attente des chiffres définitifs du ministère de la Santé) montrer que ce marchandage honteux à la pénibilité infirmière et autre reconnaissance LMD a été rejeté par un nombre important d’IDE, dont un pourcentage important n’a pas pris la peine de renvoyer sa réponse: forme de rejet symbolique s’il en est, de même qu’il est important de dissocier les nouvelles IDE qui n’ont pas eu d’autre choix depuis décembre 2010,

    depuis sa parution, RESILIENCE dénonce les dangers – pour l’avenir de l’ensemble de la profession infirmière – contenus dans le rapport Hénart, rapport Hénart dont les applications sont déjà actées – pour certaines officines commerciales qui distribuent des informations sur les nouvelles professions de santé – nous continuons, comme seuls quelques syndicats, à rejeter les propositions contenues dans le rapport Hénart et nous informerons – comme nous l’avons fait pour l’ordre infirmier – les infirmiers de ces dangers,

    sur le sujet inique de l’ordre infirmier, sur celui non moins inique et scandaleux du marchandage à la pénibilité infirmière, les IDE ont montré qu’elles savaient massivement dire NON y compris et surtout dans le calme et qu’elles attendaient d’autres propositions,

    sur celui des nouvelles professions de santé, sujet que le rapport Hénart aborde sans vergogne, elles sauront aussi se positionner et attendre d’autres propositions que celles qui consistent ni plus ni moins à dépecer la filière infirmière pour mieux la cuisiner à la sauce financière,

    rejoignez nous sur RESILIENCE : http://www.syndico.exprimetoi.net

  12. syndicat RESILIENCE dit :

    suite à un nouvel arrivage de courriel ordinal nous apprenons que la présidente Leboeuf a convoqué la commission (de la dernière chance ?) le 19 avril 2011, réunion à laquelle sera invitée la BRED – banque de l’oni

    (extrait) : « > Nous avons prévu de réunir une commission le 19 avril prochain, cette date sera décisive pour notre avenir. J’y ai invité notre banque pour envisager avec elle tous les scénarios ;
    > Nous ne devons pas pour autant arrêter toute activité au sein des conseils d’ci là bien au contraire. Il est plus qu’important aujourd’hui de continuer d’œuvrer pour la profession car c’est vous qui au quotidien apportez le mieux au plus près d’eux ce que les infirmiers sont en droit d’attendre de leur ordre »

    nous devons donc en remettre une (dernière) couche à la BRED afin de la dissuader définitivement de continuer à prêter de l’argent inutilement au beurk puisque nous ne paierons jamais et que chaque jo ur qui passe ce sont des dettes supplémentaires ordinales qui s’accumulent …

    à vos claviers !

  13. syndicat RESILIENCE dit :

    toutes les dernières péripéties ordinales sont sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE avec, entre autre, le budget 2011/2012 de l’oni …

  14. syndicat RESILIENCE dit :

    les dernières informations, notamment sur les finances catastrophiques de l’ordre et sur les prochaines élections ordinales, etc, sont sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  15. stop à la dictature de l'ordre infirmier dit :

    jamais l’oni (honni) ne passera parmi mes collègues ! nous sommes toutes opposées à cette dictature légalisée par un gouvernement aux abois !
    Ces gens la ne nous représentent pas ;

  16. hugues dechilly dit :

    quel (triste ) spectacle !

    après les articles au sujet de l’ordre infirmier et les rebondissements à n’en plus finir, ces trois dernières semaines n’en finissent plus du feuilleton ordinal de série D, feuilleton qui voit les pires complots et autres trahisons/tractations se dessiner au sein même de l’ordre …

    RESILIENCE est destinataire d’informations internes à l’ordre, informations fiables et confirmées, RESILIENCE protègera ses sources afin de protéger les intérêts de ces mêmes sources …

    mais quel triste spectacle, confirmation s’il en était besoin, de ces (en)jeux de pouvoirs ordinaux où chacun essaie de piquer la place de l’autre et où les pires ambitions sont sujettes à des accouplements/compromis contre nature …

    à ces pratiques douteuses (dont nous n’avons jamais douté qu’elles puissent avoir lieu) s’ajoute la puanteur de projets vils et autrement plus pervers : la baisse de la cotisation ordinale dans le but d’amadouer les récalcitrants et/outres indécis pour mieux, ensuite, les assommer avec une cotisation annuelle revue à la hausse …

    les attaques personnelles contre la présidente Leboeuf étant, elles, le rideau de fumée pour mieux nous enfumer …

    ainsi, les agissements au niveau départemental trouvent un écho non moins vomitif au plan national, tant il est vrai que certains conseillers nationaux sont issus des niveaux départementaux et régionaux, et, cumulent – non seulement les indemnités – mais aussi les mauvaises manières et autres pires desseins …

    de tout celà, nous ne voulons pas, nous n’en avons jamais voulu …

    cette pièce théâtrale, tantôt comédie, tantôt tragédie est une farce moisie de la pire espèce, et c’est pourquoi, plus que jamais déterminés nous ne lâcherons rien face à l’ordre infirmier, rien face à ceux et celles qui le soutiennent, y compris et surtout, en période d’agitation électorale …

  17. dg 46 dit :

    pas besoin d’ordre.N’ alimenter pas les pantins de notre république bananière

  18. infirmiermasqué dit :

    Eh ben d’après ce qu’jv’ois on s’ennui pas ici. Dommage j’étais pas dispo sinon j’en aurai envoyé une ou deux bien ciblées. T’inquiètes RESILIENCE on continu comme çà et on va leur mettre au c..

  19. mag dit :

    pppppfffff, mais ou est passé mon coup de gueule matinal, tres matinal!!!!????
    tu as de la chance frida de mon C, ce com était pour toi!!!! ne t’avises plus de remettre mes parole en doute car je pourrais être encore plus malpolis que ce matin….!!!!

  20. mag dit :

    ppppfffff!!!!! mais ou est passé mon coup de gueule matinal?????
    tu as de la chance frida de mon C. car ce com était pour toi!!!! Mais ne t’avise plus de remettre mes paroles en doute car je risquerai d’être encore plus malpolis que ce matin…!!!

  21. Ideldelaliberte dit :

    On constatera que frida manque de courage visiblement… Non seulement cachée derrière un pseudo mais en plus manque de courage… Quelle boufonne, une vraie marionnette de l’oni…..

  22. eusèbe dit :

    L’ordre infirmier s’est entouré de juristes, de comptables et de d’intellectuels-théoriciens du soin ; ils ont juste oublié des pédagogues et surtout des professionnels de terrain. L’argent devait couler à flots, il suffisait juste de demander un chèque à l’aide d’une jolie lettre accompagnant un lourd dossier d’inscription : tous les IDE étaient bien sûr prêts à laisser (plus ou moins) une journée de travail pour cette grande cause : la représentation en plus haut lieu de la profession infirmière. Tout cela était merveilleux, sauf que rien ne s’est passé comme prévu et, par la faute de fichiers mal tenus ou d’irréductibles contestataires gauchistes qui ne comprennent rien, la concrétisation d’un ordre des infirmiers regroupant le plus de professionnels en France est devenu un fiasco total et la risée de tous. Maintenant, il va falloir rendre des comptes : le rêve est passé, place à la dure réalité…

    • CuCuLaPraLiNe dit :

      Oui il va être difficile de s’y retrouver quand il va falloir faire l’inventaire de tout ce machin et çà nous promet quelques bonnes (ou mauvaises) surprises. Déjà que le déficit de 2009 à 2010 est passé de 400000 à 4800000 en moins de 3 mois. On peut s’attendre aux mêmes chiffres, voire plus, surtout si les cotisations sont moins rentrées que la première année. N’importe qu’elle entreprise de droit privé comme l’ordre aurait déjà été déclarée en cessation de paiement mais bon, son logeur est aussi son prêteur alors çà créé des liens.

      • eusèbe dit :

        L’étau se resserre sur la courte et misérable existence de l’oni : la grande braderie de la rue Sainte-Anne va bientôt pouvoir commencer..!

  23. gouappe dit :

    La guerre des adhérents …………bof!
    La seule chose qui me pose un problème, c’est l’ordre infirmier : 28 ans d’exercice LEGAL avec mon diplôme ISP et tout à coup, surgit de nulle part à l’initiative d’une poignée d’infirmiers et concrétisée par des parlementaires la création d’un ordre infirmier qui met plus de 500 000 professionnels de la santé et moi émoi……. en exercice illégal………donc je me moque du nombre d’adhérents de RESILIENCE. Mon seul désir c’est que ce désordre cesse, d’autant qu’on m’a toujours dit que payer pour avoir le droit de travailler est une escroquerie……….

    • CuCuLaPraLiNe dit :

      Personnellement, le nombre d’adhérent à RESILIENCE, au CODI ou encore chez ALIZE je m’en moque. Apparemment, ils sont assez motivés et c’est çà qui compte. Informer la grosse majorité de ceux qui ne bougent pas pour l’instant est déjà un sacré travail d’information. Après chacun voit midi à sa porte et fait ce qu’il veut de ces informations. Si l’ordre avait eu des gens aussi investis et motivés partout il ne serait peut être pas dans le caca dans lequel il se trouve aujourd’hui.Ils ont cur que la tune allait tomber du ciel et un abruti de banquier qui leur a fait confiance leur a accordé de facto 19 millions d’euros de prêt bancaire. On croit rêver. Pas de bol, l’ordre a réussi avec cette méthode à cristalliser 90% de professionnels contre lui. Du travail « d’orfèvre », je suis même pas certain qu’ils l’aient fait exprès.

      • Yop dit :

        Tout ce que je constate, à part une espèce de demande stéroétypée « combien de membres, hein, résilience, hein? » -niveau cerveau primitif- c’est que sur le fond, de nombreux IDE se retrouvent (adhérents ou pas :- )) à travers les propos outrageusement bienfaiteurs ANTI-ONI de Résilience.
        Merci M. Dechilly , soyez assurés de notre soutien. On est nombreux, très nombreux avec vous….

  24. ridfa69 dit :

    allez je vais fair le devin l’ordre sera facultatif pour les salariés, la cotisation pour les liberaux grimpera a 700 EUROS pour rembouser les emprunts, panique des syndicats liberaux, final avec sabordage de l’oni et dette cadeau pour l’etat
    bravo madame leboeuf

  25. Francois Leroux dit :

    Je lis souvent ce site, je vois que les arguments sont plutot curieux.

    ALors chers collègues Pro Ordres, que nous a apporté l’Ordre CONCRETEMENT depuis 3 ans ? Pourquoi morder au lieu de rassembler et prouver l’utilité ?

    Chers collègues Anti Ordre, combien êtes-vous d’inscrits (important, le reste c’est du blabla ou de la lâcheté), c’est quoi cette parano de croire que les élus ont des « intérêts » à préserver (genre détournements de fond ? grave accusation) ?

    Bref des 2 cotés, ça campe sur ses questions mais ça tourne en rond.

    • eusèbe dit :

      L’ordre a été instauré de façon autoritaire et sans concertation ; les élections de 2008 ont été un échec (plus de 86% d’abstention) ; le train de vie de l’ordre est honteux (budget prévisionnel de 40 millions d’euros) ; la cotisation est insultante compte tenu de la baisse régulière du pouvoir d’achat ; et en prime, l’ordre n’apporte rien de concret et d’intéressant aux professionnels : les seuls retours qu’il y ait sont des ennuis.

      L’ordre infirmier est une aberration professionnelle dont il faut se débarrasser sans tarder.

      • Francois Leroux dit :

        Oui, autrement dit vous ne répondez pas aux questions.

        Vous apprenez vite en politique, c’est bien.

      • CuCULaPraLine dit :

        Vous êtes qui monsieur Leroux ?

        Demandez aux infirmières qui sont personnellement et directement concernées voire déconventionnées ce qu’elles en pensent !

        vous écrivier plus haut : « c’est quoi cette parano de croire que les élus ont des « intérêts » à préserver (genre détournements de fond ? grave accusation) ?

      • anti ordre dit :

        je trouve bizarre que, soudainement, de prétendus « neutres » apparaissent, qu’on n’a jamais entendu depuis 1 an, et que, tout aussi soudainement, ils s’intéressent au sujet, en attaquant systématiquement RESILIENCE…

        bizarre…..vous avez dit bizarre…??

    • cedr1c dit :

      Je répond pour la partie parano: il y a des documents que certains élus transmettent (tout simplement parce qu’ils sont dégoutés de voir ça), et on peut quand même se dire que pas mal d’élus tirent des avantages certains, la présidente en premier avec plus de 65 000€ donnés l’an passé au CH de Versailles pour son détachement (donc la partie salaire), il y a aussi le côté « je fais venir ma copine Virginie de l’HAS, pour un salaire conséquent bien sûr, et même indécent pour un infirmier ».
      Nous avons eu aussi en mains les indemnités données aux élus, et l’on constate qu’un élu cumule son indemnité départementale avec la régionale, voire la nationale, ce qui est assez juteux.
      Enfin, il y a d’anciens élus qui ont tenté (Fabrice B, du SNPI par exemple) de demander à leur CH de leur payer les heures passées à l’ordre infirmier en heures supplémentaires…

      Voici quelques exemples qui nous font dire cela, sans parano.

    • denis dit :

      Bonjour,
      encore une fois les « chers collègues anti ordre » ne sont pas forcement « inscrits » à résilience
      (je ne suis pas adherent ) il se trouve que résilence donne une opportunité de s’exprimer.
      Il s’agit ici d’un forum de discussion me semble t il .
      Ceux qui y disent leurs inquietudes ou leurs colères ne sont pas forcement de lâches blablatteurs.. C’est un peu chiant,à la fin ,ces propos ou insultants ou moralisateurs.

      Et puis oui ,on s’en fout du nombre d’inscrits car on peut être contre l’oni sans forcement s’embrigader.
      Ca n’enlève rien aux idées de résilience.
      Je peux vômir L’oni sans plebiciter résilience ( je n’ai par contre pas – pour le moment- de motifs de m’en méfier plus que ça,.)

  26. anti ordre dit :

    l’ordre a du battre le rappel de ses troupes pour avoir une telle concentration de pro-ordre d’un coup !

    jamais l’oni n’avait fait preuve d’autant de communication

    en même temps, vu la qualité de la com, on s’en passerait volontiers 😀

  27. denis dit :

    Bonjour,
    j’ai,comme tous les ide ,reçu un formulaire d’inscription à l’oni.
    C’etait l’an passé.Il n’y avait ni n° de telephone ni adresse mail.
    Simplement me demandait on 75 Euros pour avoir le droit de travailler.
    J’aime pas qu’on m’intime des ordres comme ça, sans pouvoir joindre quelqu’un pour en causer.
    Depuis j’ai compris que l’oni cause pas, l’oni ordonne.
    Alors , pour ça et parceque je ne me sens absolument pas représenté par l’oni et son discours puant la vieille soutane je n’en veux pas.
    Tous mes collègues liberaux inscrits a l’oni le sont par soumission ou par désillusion , aucunement par conviction.
    Je ne suis pas non plus syndiqué -leurs querelles ne m’interpellent pas et je les trouve plutôt réacs (de droite,pour tout dire) et ,enfin ,si je suis libéral c’est avant tout par allergie à quelque hierarchie que ce soit. Et l’ordre se comporte comme un chef, pas comme un représentant des interets des ide (menaces de sanctions, d’interdiction d’exercer…) Marrant ,je crois que le boeuf est…Chef infirmier ,sauf erreur, pas vrai?
    Alors ,inscrit ou pas à résilience, ils ne m’engagent en les soutenant qu’à combattre cet ordre autoritaire,agressif et dispendieux.
    Crotte aux chefs

  28. bobo dit :

    Dominique LEBOEUF aurait bien eu le profil a passer ses vacances en LYBIE, même autoritarisme, même allergie à la critique, même impulsivité, même deni de la realite, même propension aux passages à l’acte irreflechi……….même opacité de la gestion financiére……..peut être pourrait elle se reconvertir dans la construction d’un ordre infirmier Lybien……

  29. eusèbe dit :

    Le club des amis de l’ordre nous avait habitué à une prose d’une bien meilleure qualité : je veux parler des professions de foi, grandes lignes d’un comique irrésistible : à quand la publication de ces textes avec, on le souhaite tous, le code de déontologie en bonus ?

  30. Formol dit :

    On s’en fout royalement du nombre d’adhérents à Résilience. Je suis depuis toujours anti ordre, et je n’ai jamais cotisé à un syndicat.

    Je suis heureux d’avoir néanmoins une représentation associative, puis maintenant syndicale qui me représente, moi et l’écrasante majorité de mes collègues que je connais personnellement.
    Écrasante majorité qui semble tout à fait représentative de ce qui se passe au niveau national.

    Car exiger le nombre d’adhérents de l’ONI est normal. Cette institution recrute sous la menace en profitant de son statut, de la concentration de tous les pouvoirs au service d’ambitions personnelles de carriéristes. Et malgré tous ses moyens, y compris financiers, le taux de recrutement reste ridiculement bas, arguant que cette institution n’est pas voulue du monde infirmier.

  31. ridfa69 dit :

    c est vrai que j’avais jamais autant lu de pro ordre, les indemnitées s’envolant avec l’ordre on srt les griffes?

  32. Norma Colle dit :

    Le refus des IDE d’adhérer à l’ordre est incontestable!! les syndicats n’ont pas de gloire à en retirer car vu le peu nombre d’IDE syndiqués (8%?) leur accorder ce désaveu ordinal cinglant est ridicule!! Plus de 85% des IDE sont des illégaux indépendants de toute manipulation syndicale….faut croire qu’ils savent réfléchir et ont horreur de l’arnaque engendrée par des manipulateurs qui ne recherchent que leur propre pouvoir!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Même à un euro je n’en veux pas de votre ONI!

  33. anti ordre dit :

    c’est fou cette soudaine communication ! (si on peut appeler ça comme ça….)

    « quand les loups sortent du bois, ça défrise les moutons »….

  34. Marie Paule Arouban dit :

    J’aime bien la logique du raisonnement de ce monsieur Dechilly.
    L’ordre fait peur aux parlementaires médecins et chirurgiens parce qu’il incarne l’autonomie des infirmiers mais pourtant, moi infirmier, je le combats.
    « Je suis pour qu’on discute d’un véritable socle commun sur des propositions qui intéressent véritablement les IDE au quotidien » mais je suis contre une structure infirmière et pour un haut conseil paramédicale où toutes les professions sont mélangées
    « à part gérer des fichiers qui ne sont pas à jour, je ne vois pas beaucoup d’autres actions » et pourtant l’ordre aurait des pouvoirs extraordinaires qui lui permettraient tous les « abus » imaginables
    Et puis l’apothéose : « La profession infirmière a malheureusement passé son temps à se tirer dans les pattes. » et je crée un syndicat avec un seul but lutter non pas contre les médecins, non pas contre les directeurs d’hôpitaux, non pas contre Bercy, non pas contre les ministres de la santé, non pas contre les parlementaires médecins et chirurgiens, non pas contre les technocrates, non non non contre … l’ordre infirmier. Une logique implacable, vous dis-je !

    • hugues dechilly dit :

      Marie Paule,

      moi j’appelle çà faire du copié/collé, le même que l’on fait à l’école maternelle en découpant et en recollant les morceaux pour en faire un amalgamme qui ne ressemble à rien … et qui fait plaisir à ceux qui les reçoivent …
      je suis prêt à débattre avec vous mais pas avec cette méthode enfantine, vous m’aviez habitué à mieux …
      et pour vous donner deux ou trois pistes de réflexion: RESILIENCE (reprenez nos écrits) tire à boulets rouges sur le SMPS (ex SNCH) partour et sur tous les forums depuis le début, RESILIENCE, et ceux qui le dirigent, appellent un chat, un chat y compris quand ils sont face à Xavier Bertrand ou à ses collaborateurs, RESILIENCE menace très clairement les parlementaires dans ces derniers courriers en matière de vote aux prochaines élections …
      enfin en ce qui concerne les abus auxquels vous faîtes allusion, les dossiers sont entre les mains des juristes, à eux de faire leur boulot, la décision sera rendue par les tribunaux, ceux du peuple et pas ceux où tout se magouille entre amis …

      au plaisir,

      • IDE dit :

        bonjour,

        Je précise d’emblée que je ne suis par pro résilience ni pro ordre, mais ce que je voudrais savoir, c’est à quoi va me servir l’ordre ?? dont vous vantez l’intérêt pour la profession ?

    • onsemarrebien dit :

      Ma pauvre Marie-Paule, ton analyse est très juste et bien triste, ils déploient leur énergie à tirer une balle dans le pied de la profession, souvent parce qu’ils n’ont rien compris dans l’intérêt de l’ordre, d’ailleurs, ils ne sont pas élus au sein des conseils où ils auraient pu chercher à faire passer leurs idées pour pousser vers le haut la pression…
      Tout ça fait bien peur, mais ça reflète bien ce qui se passe depuis toujours, nous sommes une profession éclatée, et j’imagine le spectacle lamentable que nous offrons à nos détracteurs !!!
      La population infirmière a une vraie force par son nombre, mais personne ne s’y intéressera puisque nous sommes incapables de nous rassembler… Au delà du caractère risible de ces luttes idiotes, c’est complètement affligeant de les voir faire. (et ils ont bien du temps à perdre d’ailleurs)

      • IDE dit :

        Bonjour,
        ça fait plusieurs jours déjà que j’ai demandé quel est l »intérêt de l’ordre justement mais je n’ai pas eu de réponse. Pouvez vous m’éclairer ??

        Merci

      • albatros dit :

        aucun à part te piquer 75 € /an

      • anti ordre dit :

        « souvent parce qu’ils n’ont rien compris dans l’intérêt de l’ordre » => ben non on est c..s !

        « d’ailleurs, ils ne sont pas élus au sein des conseils » => mais vous oui ! alors pourquoi prendre un pseudo ? vous n’osez même pas défendre VOTRE ordre à visage découvert ?
        et ne me dites pas que moi non plus : moi je suis une IDE parmi 500 000 autres, mais vous vous êtes un élu ! Bravo le courage !

        « et j’imagine le spectacle lamentable que nous offrons à nos détracteurs  » => rectification : que VOUS offrez….

        « puisque nous sommes incapables de nous rassembler » => que VOUS êtes incapable de rassembler

        « c’est complètement affligeant de les voir faire » => on vous retourne le compliment

        « et ils ont bien du temps à perdre d’ailleurs » => tout comme vous, sûrement 😀

      • cedr1c dit :

        Question aux élus ordinaux ou aux pro ordre qui viennent ici. Si 90% des infirmiers opposants sont trop cons pour comprendre l’utilité d’un ordre, leur dire va les aider à adhérer?

        Idem, l’ordre clame qu’il veut travailler avec les syndicats, pourquoi alors ses petits sbires viennent sur les forums justifier l’intérêt d’un ordre au travers des attaques contre ces syndicats?

        Mettez vous déjà face à vos incohérences, face à vos conflits internes (cf les mails circulant en ce moment au sein de l’ordre contre sa présidente) et face aux démissions de vos élus. Vous parlerez du reste lorsque vous aurez une quelconque crédibilité.

      • CuCuLaPraLiNe dit :

        Cà pour sûr, l’ordre à réussi ce que jamais autre personne morale ou physique n’avait pas réussi à faire jusqu’à présent : se mettre à dos 90% de la profession c’est plus une prouesse, c’est un miracle !

      • CuCuLaPraLiNe dit :

        Oh vous savez, contre l’ordre et ses affidés, nous avons tout le temps nécessaire contrairement aux ordinaux qui jouent la montre : dans combien de temps les huissiers de la banque populaire vont-ils venir vous présenter la note à payer ?
        Dans combien de temps allez vous être obligés de licencier (un comble !) les secrétaires et autres assistants ? Sans parler des directeurs et autres responsables que vous avez embauché à plus de 5000 euros nets par mois, soit trois le salaire moyen d’une infirmière.
        Quand à la com de l’ordre çà c’est le pompom !

      • CuCuLaPraLiNe dit :

        Ah pour se marrer, on se marre et plutôt bien effectivement. Poilé du matin au soir et du soir au matin quand on voit passer les messages que les conseillers ordinaux s’envoient pour, par exemple, monter un coup contre la présidente Leboeuf pourtant élue triomphalement par 38 voix contre 14. Un vrai plébiscite et même pas deux ans après soumise à la vindicte et au massacre organisé. Un peu comme Sarkozy qui a lui aussi réussi à discréditer la France en deux temps, trois mouvements. QUE DU BONHEUR, je vous dis.

      • IDE dit :

        bonjour,

        pouvez-vous m’expliquer à quoi va me servir l’ordre concrètement ??

    • Mandragore dit :

      l’ordre ne fait peur à personne, il ne peut rien contre les médecins, chirurgiens, ou qui que ce soit, si ce n’est enquiquiner les infirmiers dûment diplômés.

  35. IDE38000 dit :

    RESILIENCE dénonce le faible taux d’inscrits à l’Ordre et en déduit donc un rejet massif. OK.

    Mais Taux d’inscrits à Résilience svp ? si peu ? Bah moi j’en déduis que PERSONNE n’en a rien à foutre de votre combat contre l’Ordre. Ou autant que votre nombre d’inscrits.

    Donc, RESILIENCE, COMBIEN d’ADHERENTS ?
    Bande de faux derches. J’aurai une once de respect pour vous quand vous serez HONNÊTES et que vous ne disserterez pas sur le désintérêt d’annoncer cette info que vous réclamiez vous-mêmes à l’Ordre il y a 2 ans.
    Faux derches. Je le redis. COMBIEN ?

    • anti ordre dit :

      dites, sérieusement : pour quelqu’un qui n’est pas pro ordre, vous êtes bien virulent(e)s dans vos propos 😉

      et que ceux qui n’en n’ont rien à foutre (je vous cite), de l’ordre et de RESILIENCE, passent leur chemin et ne viennent pas chercher des noises ici
      ça vous sert à quoi ? à passer le temps ?

      avouez vous plutôt pro ordre, ce serait plus honnête …

    • CuCuLaPraLiNe dit :

      Bonjour, IDE38000 !
      Etes vous la même infirmière qui est venue, il y a peu, nous rejoindre sur le site de RESILIENCE et à laquelle j’ai souhaité la bienvenue ?
      Si oui, bravo, sinon, tant pis, je me suis peut être trompée, mais le style et le pseudo sont pourtant les mêmes.
      A bientôt !

    • melodrey dit :

      la realite des chiffres s’impose a nous .moins de 10 pour cent d’infirmier sont adherents ETcotisants aux desordres euh…… a l’ordre … et sur ces 10 pour 100 combien l’ont ete volontairement?
      Si on soustrait a ce nombre les infirmiers qui ont ete ou qui sont encore menaces et ceux qui y ont un interet perso le nombre d’adherents a RESILIENCE est bien superieur a ceux de l’ONI
      certains probablement esperaient un ordre mais c’est le desordre qu’on leur impose avec des menaces du chantage et ce que moi je considere commme du racket,
      il ne suffit plus de passer un concours et d’y etre reçu il faut aussi maintenant payer sa dim a un organisme qui avec des methodes d’un autre temps exige de nous representer
      l’ONI se glorifiait de vouloir nous unir mais au contraire il nous divise encore un peut plus

      • onsemarrebien dit :

        Bein alors pourquoi on a toujours pas le chiffre des adhérents si y’en a tant que ça ??
        Ca semble normal de savoir combien de personnes sont représentées, alors COMBIEN ??
        Qu’est-ce qui vous met si mal à l’aise ? C’est qu’il n’y en a pas une centaine ? C’est marrant comme ce que résilience demande à l’ordre, il est incapable de le dire ici, c’est à MOURIR DE RIRE !!!!!

      • anti ordre dit :

        vous avez raison, riez tant que vous le pouvez encore 😉

      • CuCuLaPraLiNe dit :

        Et bien mourrez et on en parlera plus, çà en fera un de moins. Déjà qu’il n’y en a plus beaucoup.
        Encore une fois, soit vous avez du caca dans les yeux, soit vous êtes né comme çà. Dans les deux cas vous n’êtes pas très futé et avec des tâches pareilles il n’est pas étonnant que l’ordre soit tombé ci bas.

    • Mandragore dit :

      résilience n’est pas le seul syndicat qui combat contre l’ordre (ou les ordres en général).

      continuez donc à considérer que seuls les inscrits à résilience sont opposé à cet organe archaique et rétrograde. C’est très bien, vous avez gobé la réthorique ordinale. Tout va bien, tout le monde est content.

      • huguesdechilly dit :

        nous n’avons jamais dit ou écrit que nous étions les seuls (heureusement) et nous citions très régulièrement le CODI ou encore ALIZE et le COSAL …

      • Mandragore dit :

        Non, non, je répondais à certains onistes qui pensent que les IDE ne rejettent pas l’ordre, puisqu’ils ne rejoignent pas tous résilience.

        c’était juste pour leur rappeler que l’opposition existe sous plusieurs formes, et qu’ils peuvent cracher sur réslience, ça ne rend pas l’ordre plus légitimes pour autant

      • anti ordre dit :

        ?????
        on est tout à fait d’accord
        personne n’a jamais dit ça

        c’est juste la com qui est différente

  36. jeanpierreg dit :

    Au contraire c’est très significatif les chiffres. Resilience écrit chaque jour, quasiment, aux parlementaires en leur disant parler au nom des 500000 infirmiers de France. Sa représentativité est donc fondamentale comme elle l’est pour tout syndicat.
    Si son secrétaire général osait signer chacun de ces messages de son nombre d’adhérents à jour de cotisation, il révélerait aux élus qu’il inonde de sa prose le poids réel de son syndicat et donc sa légitimité à parler au nom de 500000 infirmiers-citoyens.
    On parie qu’il ne le fera pas ?

    • anti ordre dit :

      quelle importance ?
      vous ne cherchez que la provocation

      et j’espère bien que RESILIENCE ne répondra pas à vos attaques, ça vous ferait trop plaisir

      quant aux 85% (je suis gentille) de non inscrits (vos 500 000 infirmiers ??), ils sont manifestement POUR l’ordre, c’est mathématique 😀 , il n’y a qu’à regarder la compta de l’oni

      ( je pense que ça n’inquiète personne qu’ils ne soient pas tous adhérents à RESILIENCE )

    • CuCuLaPraLiNe dit :

      Oh ! Encore des méchancetés. Il me semble que son secrétaire général (que je connais un peu) signe ses courriers de son nom, contrairement à tous les pleutres qui viennent ici ou ailleurs nous donner des leçons immorales de morale ordinale. Lorsque la CGT, la CFDT, Sud (encore que), la CFTC, FO, FNI, ONSIL, SNIIL, SNPI, SNCH (excusez moi mais il y en a tellement que je ne peux tous les citer), décrètent que demain on envoie 2 millions de personnes dans la rue et qu’il n’y en a au bout du compte que 70000, çà n’a pas l’air de vous gêner outre mesure ? Lorsque l’on fait défiler 150 infirmières dans Paris en ayant pourtant appelé à la mobilisation générale, çà n’a pas l’air de vous défriser plus que cela ? Alors si RESILIENCE et ceux qui y adhèrent – volontairement, eux – réussissent à mobiliser un tant soi peu contre l’oni, et bien moi çà ne me dérange pas. Je fais aussi un clin d’oeil amical aux copines du CODI et du syndicat ALIZE.
      Et encore une fois, contrairement à l’oni, ne vont rejoindre RESILIENCE que ceux et celles qui en ont envie. Les autres peuvent rester sur le trottoir pour faire la manche et essayer de renflouer les finances de votre ordre qui fuit de partout. Vous devriez d’ailleurs demander des couches gratuites à monsieur MOLINA.

    • CuCuLaPraLiNe dit :

      Ah bon, moi je n’ai pas la même lecture que vous. RESILIENCE n’a jamais eu la prétention de parler au nom de …
      RESILIENCE informe les parlementaires de vos agissements et autres magouilles et encore escroqueries dans les baronnies de province.
      RESILIENCE appuie là où çà vous fait très mal et constate comme l’ensemble des professionnels que plus de 450000 infirmières refusent d’adhérer à l’ordre.
      Pour le reste vous pensez ce que voulez, on s’en moque comme de notre première cotisation ordinale que vous n’aurez jamais.

  37. cedr1c dit :

    histoire de montrer le caractère absurde de la demande de chiffres d’inscrits à un syndicat, un petit historique de la lutte anti ordre pour qu’ils voient bien qu’il est surtout question de statut, et non de pouvoir.
    Le CODI a vu le jour, et s’est tout de suite mis en relation avec Me Delmas, du COSAL, afin de connaitre ses droits et ses limites. La réponse de ces avocats est claire: la meilleure protection est un statut syndical. Le CODI a choisi d’être associatif (car pas d’envie de recréer une CNI à l’origine de cet ordre, et engagement dans certains syndicats d’autres membres, ou encore membres n’aimant pas les syndicats), et se protège grâce à une motion votée par le syndicat SUD. Il a aussi ses infos par d’autres syndicats, et a su se montrer dans les moments de rassemblement.
    D’autres ont choisi la voie plus simple, celle de se protéger avec le statut syndical. Et il est clair que cela permet à resillience d’être plus incisif que le CODI, comme on peut le voir.

    Vous voyez bien que cette histoire est avant tout juridique, car l’ordre qui menace les professionnels le fera encore plus facilement avec les opposants (les élus de l’ordre connaissent mon nom, prénom, et même mon adresse pour mes élus départementaux, voyez que je suis par exemple une cible facile, comme Mr Dechilly, quel exemple de se  » le faire » pour un ordre).
    Après, 10, 500 ou 40000 adhérents, je m’en fiche, puisque l’adhésion n’est pas obligatoire. Si Mr Dechilly me déplait, alors je vois ailleurs.
    Une chose est sûre: être opposé à l’ordre semble représentatif, vu le rejet massif des infirmiers.

  38. jam dit :

    A quoi bon se chamailler sur des chiffres? quel que soit le nombre d’adhérents à RESILIENCE( et nous savons bien que notre profession n’est pas friande des syndicats), ce qui compte, c’est que ce syndicat donne à entendre la résistance d’une majorité d’IDE, qui refuse, plus ou moins activement, mais fermement, d’adhérer à l’ordre.
    Merci à RESILIENCE de porter notre parole et de soutenir les insoumis.

  39. mag dit :

    bonsoir!!!!
    Quelle importance le nombre d’adhérents à résilience??? puisque nous savons que 85% des infirmiers ne sont pas inscrit au tableau de l’ordre, que ds les 15% des inscrits une bonne partie n’a pas eu le choix!!!!
    Je veux juste avoir de le choix d’adhérer ou pas, et puisque qu’il semble que je ne l’ai pas,je dis NON!!!
    Je dis NON à cet ordre qui remet en cause la validité de mon diplôme, je dis NON à cet ordre qui remet en cause ma pratique professionnelle, je dis NON à cet ordre qui dit que lorsqu’une IDE n’est pas inscrite elle met en danger ses patients, je dis NON à cet ordre tout simplement…

    • frida dit :

      la preuve que vous avez le choix, puisque vous dites non et que personne ne vous en tient rigueur !

      • Ideldelaliberte dit :

        Personne ne nous en tient rigueur? Nous avons 3 amies libérales placers hors convention par leur CPAM sous prétexte qu’elles n’ont pas de numéro d’ordre! Alors pour le « personne ne vous en tient rigueur » vous repasserez!

        Et si cela ne vous gêne pas de payer 75€ afin de rembourser les 38 millions empruntés par l’ordre afin de contribuer à ses bureaux fastueux, à ses recommandés à 6,50€, à ses secrétaires qui s’ennuient, à une mise en scène digne de chasse aux sorcières afin de protéger les petits interets des élus ordinaux, la encore grand bien vous en fasse! Mais vous reconnaitrez qu’il y a plus d’opposants que de pro ordres… Et pour cause… 90% de la profession était contre…

      • CuCuLaPraLiNe dit :

        Salut Frida çà fait un bail que l’on ne t’avait pas vu sur un forum. Généralement les sites où tu t’épanches sont plutôt fermés à toute discussion. Personne ne nous en tient rigueur. Celle là aussi elle est bien bonne. J’ai cru comprendre que dans certains hôpitaux de l’APHP, sur Saint Louis par exemple, tes collègues ont tous reçu une lettre demandant une inscription à l’ordre parisien dans les meilleurs délais avec un rappel à la loi ordinale.

      • frida dit :

        Ah oui et qu’est-ce qui se passe si ils ne s’inscrivent pas. On les enferme à la morgue avec les bébés morts nés ?
        Vous vous amusez à vous faire peur pour diaboliser l’ordre mais concrètement qu’est-ce qu’il fait contre vous ? L’ordre ne peut pas se payer le luxe de déposer des plaintes pour exercice illégal et il sait bien que les proc’ ont autre chose à foutre que d’instruire ce genre de plaintes. Ils viennent de faire grève pendant deux semaines et ont suffisamment de boulot comme ça !
        Quant aux libéraux qui se feraient déconventionner, j’attends les preuves. Les CPAM peuvent pas non plus se permettre ce luxe et papa Rocky de la CNAMTS leur a dit « niet ! »
        Arrêtons les fantasmes. En faisant semblant d’avoir peur de l’ordre vous donnez l’impression à Le Boeuf and co qu’ils ont du pouvoir alors que franchement personne n’y croit.

      • anti ordre dit :

        il n’y a pas de communication interne à l’ordre ?

        le national ne sait pas ce que font les départementaux ?

        ou alors je me trompe et vous n’êtes pas un élu…dans ce cas, que voulez-vous faire avec les preuves ?
        si les affaires sont en cours, elles ne vont pas s’étaler sur la place publique
        on saura tout à la fin des procédures

        les CPAM ne peuvent pas se permettre ce luxe dites-vous ?
        il faut croire que si : surtout s’il y a des personnes à multicasquette , et c’est un moyen détourné pour l’ordre de punir les IDE à moindre frais : c’est le contribuable qui paie dans ce cas et pas l’ordre

        ils ont un pouvoir dont ils abusent : celui de pourrir la vie des IDE qui ne veulent pas travailler sous les ordres

        c’est d’ailleurs le seul pouvoir qu’ils ont…

      • CuCuLaPraLiNe dit :

        Voyons Frida, vous nous avez habitué à mieux, vous jouez petits bras sur ce coup là, mais c’est vrai que vous n’avez plus beaucoup d’autres solutions me semble t-il ?
        En tous cas çà en devient pervers : faire adresser par le directeur de l’hôpital des courriers à ses propres collègues (qu’on ne doit même plus pouvoir croiser les yeux dans les yeux) au motif qu’ils refusent d’adhérer à l’ordre, c’est assez mesquin, je vous l’accorde. En lieu et place moi j’aurai fait convoqué lesdits collègues dans une salle de réunion (obligatoire – comme l’ordre – sur mon temps de travail) et j’aurai au moins essayé de les persuader avec quelques arguments même bidons mais j’aurai au moins essayé. Là non, que dalle, nenni, çà tombe d’en haut et flop çà continue tout droit dans le néant. Et çà fait même plus pitié. Non même plus.

      • mag dit :

        Personne ne m’en tiens rigueur??? ms ça très cher tu n’en sais rien!!! 3 de mes amies ont été déconventionné, 2 autres sont sur la tangente, et ce sera peut être mon tour demain….

  40. eusèbe dit :

    Je suis infirmier depuis 1979 et j’ai honte de cet ordre prétendant représenter ma profession : de fait, je refuse d’y être associé, je refuse de me soumettre aux injonctions de ses dirigeants et je revendique la liberté de m’y opposer par tous les moyens qui me seront utiles.
    C’est donc dans le but d’exercer ma profession quelques années encore, que je donne de mon temps et de mon énergie pour faire disparaitre définitivement l’ordre infirmier qui n’a montré que son inutilité.

    • frida dit :

      calmez-vous cher collègue. de quelles injonctions des dirigeants parlez-vous ? racontez-nous donc le mal que ces méchants vous ont fait et nous compatirons !

      • Ideldelaliberte dit :

        Les injonctions qui nous obligent à adhérer a un ordre voulu par une minorité. Sous peine d’être considérés comme pratiquant un exercice illégal de la profession… Comme si l’oni était le garant de nos diplômes!

  41. ridfa69 dit :

    par nature les infirmieres ne se syndiquent pas, mais pas besoin de l’etre pour partager leurs opinions
    à priori vu le peu d’engager volontaire à l’oni pas mal de gens partage l’avis de resilience

  42. Yop dit :

    Faut-il être syndiqué pour refuser l’ordre? Je ne le crois pas.
    Le problème n’est pas de savoir combien il y a de membres à Résilience, (je ne suis pas inquiet sur son réseau au vu de ce qui est publié régulièrement) mais plutôt de savoir combien d’IDE ont accès à ses infos.
    Il ne tient qu’à nous, de les faire circuler…. afin que l’information ne se fasse pas à sens unique.
    La réalité des chiffres parle d’elle même quand à la légitimité revendiqué par l’ONI pour représenter la profession, et penser pour elle.

    Yop
    ISP et CS.

    • hugues dechilly dit :

      tout à fait Yop ,

      de surcrôit, et contrairement à celui de l’oni ou encore de ses affidés qui sont des sites fermés ou sur lesquels il est impossible de déposer le moindre message (c’est tellement plus facile, n’est ce pas?), le site de RESILIENCE est ouvert et accessible à n’importe quel internaute …

      suffit simplement d’y aller faire un tour …

  43. IDE dit :

    Qui te dit que tu es le seul IDE dans ce pays ?
    Super les anti Ordre, aussi sympas que les Pro j’ai l’impression :/

    • IDE dit :

      eh on se calme bijou ! j’ai demandé poliment et avec un merci. Mais trouves logique que des intervenants identifiables seulement par un pseudo, choisisse le même ??

  44. ideldelaliberte dit :

    Non mais vous êtes sérieux tous là? vous vous entendez parler un peu?

    On se fiche pas mal du nombre d’adhérent à RESILIENCE! Ce qui compte c’est son implication dans le combat contre l’ordre! Chercher à connaître de petits détails comme ceux là pour pouvoir vous gausser d’un syndicat, libre à vous! Pour autant, vous n’en resterez pas moins pas du tout crédibles quand à votre prétendu désir d’un ordre infirmier qui est là pour faire le bien!

    L’ordre infirmier à ce jour ne distille que haine et sanctions. L’ordre infirmier à ce jour c’est uniquement les petits acquis des uns pour assoir leur petits pouvoir sur les autres. L' »ordre infirmier aujourd’hui c’est je décide que tu t’inbstalle parce que ça va, t’es assez loin de ma copine (pour les IDELS). L’ordre infirmier aujourd’hui c’est de payer une cotisation pour pouvoir rembourser sa dette abyssale. L’ordre infirmier aujourd’hui est soit disant le garant de mon intégrité et de ma capacité à distribuer de bon soins??? Non, je ne crois pas que ce soit lui qui fasse foi dans l’exercice de ma profession! Sous prétexte que je ne suis pas inscrite alors je suis un danger pour les autres? C’est cela même qui est dit!

    Bon sang, rangez vos petites querelles intestines et vos arguments falacieux pour d’autres! aujourd’hui des dizaines de nos confrères et consoeurs sont en exercice illégal de la profession sous prétexte qu’elles ne sont pas inscrits (e) à l’ordre! Une honte! Tout ça pour payer un voyage à leboeuf, des beaux locaux aux conseillers régionaux et une dette énorme dont même l’Etat ne veut plus être solidaires… Avooir de la merde dans les yeux rend stupide apparemment!

    • papillon dit :

      ideldelaliberté, je te félicite. Bravo!!!

    • mavema dit :

      Je viens de me connecter…rien à faire du nombre d’adhérents chez RESILIENCE, c’est là qu’on trouve des infos…pratiquement en temps réel quand on est en difficulté avec sa direction!!! Entièrement d’accord avec ideldelaliberte, je n’aurais pas mieux dit et nous sommes 100% d’IDE dans mon établissement à rejoindre ce raisonnement…pour les amateurs de chiffre, çà fait 27 IDE!!!!

  45. IDE dit :

    Fausse identité.
    Mais bien essayé.

  46. IDE38000 dit :

    RESILIENCE: Adhésion facultative. On a compris merci pas la peine de répéter.

    Oui mais Résilience prend le droit de manifester pour moi alors que je n’ai rien demandé.

    Donc: RESILIENCE, COMBIEN D’ADHÉRENTS ??
    (pari gagné d’avance; personne ne saura).

    • papillon dit :

      comme je n’ai jamais non plus demandé la création d’un ordre infirmier.

    • anti ordre dit :

      @ IDE38000 :
      vous avez adhéré ?

      si oui : RESILIENCE ne manifeste pas pour vous
      si non : vous n’êtes donc pas pour l’ordre, donc en quoi l’activité de RESILIENCE vous dérange-t-elle ??

      • anti ordre dit :

        @ IDE38000 :
        « vous avez adhéré » : à l’oni s’entend !

      • IDE38000 dit :

        Imaginons que je veuille adhérer à un syndicat pour défendre ma profession.
        FNI, SNPI, CNI, Sud Santé, etc. J’ai la possibilité d’avoir le nombre d’adhérents. Ou alors je n’y vais pas.

        Et vous ? si je veux vous rejoindre mais que je me rends compte que vous êtes 5, et bah excusez moi de ma franchise, je ne viens pas.

        Donc: Combien d’adhérents pour se faire une opinion svp ?

      • anti ordre dit :

        chacun ses choix

        perso, si je devais choisir, je me fierais davantage à l’efficacité du syndicat à se faire entendre qu’à son nombre d’adhérents, qui en soi ne veut rien dire

        et on ne peut pas dire que RESILIENCE manque de communication….contrairement à d’autres…..

        mais j’avoue que j’ai du mal à comprendre cette obstination à vouloir connaitre leur nombre d’adhérents…..ça ne change en rien leur fonctionnement

        et moi, à leur place, je ferais comme l’ordre : plus on me le demande, plus je refuse de le dire 😀

    • CuCuLaPraLiNe dit :

      Ah bon ? RESILIENCE prend le droit de manifester pour toi ? Prendre le droit, tiens, on dirait que çà me rappelle quelques chose: prendre le droit d’utiliser un code de déontologie d’une bêtise (pour rester polie contrairement à d’autres) affligeante pour l’image de la profession infirmière et pour se permettre de juger des collègues en comité restreint, alors que ce même code de déontologie n’a aucune existence légale ?
      RESILIENCE ne prend le droit de personne contraitrement à l’oni qui lui prend le droit et en fait du tordu !

  47. papillon dit :

    Soutien total à résilience.

  48. papillon dit :

    Et voila! Vous ne pouvez pas vous empecher de retomber dans vos travers…..

    Des menaces, toujours des menaces…

    • papillon dit :

      Ou est passé le post auquel je faisais réponse?????

      Il s’agissait d’un post pro ordre qui se terminait par des menaces à peine voilées….

      • CuCuLaPraLiNe dit :

        Ce n’est pas une impression mon amie, la rédaction d’Actusoins comme toutes les rédactions doit certainement être pénalement responsable des insanités et autres cochonneries qui sont postées sur son site. Et comme ces dernières 48 heures les ordinaux se sont surpassés en la matière, elle doit être obligée, je le pense, de séparer le bon grain de l’ivraie. Mais bon, les ordinés c’est comme la mauvaise herbe, tant que tu n’as pas passé le désherbant total, tu n’es pas tranquille.

      • syndicat RESILIENCE dit :

        RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – appelle les infirmiers et infirmières opposés à l’ordre à continuer de refuser la soumission ordinale, les menaces et autres intimidations qui sont faites aux IDE par leurs employeurs dans les établissements publics et privés et aux IDEL par le biais des déconventionnements à l’initiative des CPAM,

        RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – maintient son appel à refuser de participer à l’encadrement des ESI et autres stagiaires et à refuser de participer aux jurys d’examens afin de protester contre le statut de professionnel de santé exerçant en illégalité auquel sont soumis les paramédicaux pourtant diplômés d’Etat,

        RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – renouvelle son soutien aux kinés et aux pédicures qui ont déjà été condamnés par les tribunaux ou qui sont en attente des procédures en cours,

    • papillon dit :

      Ou est passé le post auquel je faisais réponse?????

      Il s’agissait d’un post pro ordre qui se terminait par des menaces à peine voilées….

      • mag dit :

        Bonsoir, j’ai comme l’impression que les les com des pro ordre sont enlevés au fur et à mesure!!!! ils n’ont pas de C… ces gens là!!!!

      • CuCuLaPraLiNe dit :

        Ce n’est pas une impression mon amie, la rédaction d’Actusoins comme toutes les rédactions doit certainement être pénalement responsable des insanités et autres cochonneries qui sont postées sur son site. Et comme ces dernières 48 heures les ordinaux se sont surpassés en la matière, elle doit être obligée, je le pense, de séparer le bon grain de l’ivraie. Mais bon, les ordinés c’est comme la mauvaise herbe, tant que tu n’as pas passé le désherbant total, tu n’es pas tranquille.

  49. eusèbe dit :

    On verra donc comment ça se passera car bientôt, vous ne serez plus là : bye ! bye !

  50. eusèbe dit :

    L’ordre défend la profession, pas les professionnels : de tes demandes, l’ordre n’en a que faire (je suis poli).

  51. IDE dit :

    au lieu de vous battre comme des chiffonniers, un pro ordre pourrait-il m’expliquer en quoi l’Ordre me serait utile ?
    au niveau de mon salaire , au niveau de mes horaires pourris, au niveau de mes congés, au niveau de ma reconnaissance ???
    merci pour vos éclaircissements

    • jojita dit :

      l’ordre peut t’apporter l’amour
      l’ordre peut te couvrir de fleurs
      l’ordre peut te donner la vie éternelle
      l’ordre peut faire de toi un être de lumière
      l’ordre peut te dire l’avenir
      l’ordre peut sauver ton couple
      l’ordre peut t’aider à vaincre tes insomnies
      l’ordre peut te livrer ton journal le matin
      l’ordre peut te masser ton dos courbatu
      l’ordre boit à ta santé

      et tout ça pour 75 euros ! Alors tu adhères ?

      • IDE dit :

        1- l’amour, je l’ai à la maison,
        2- j’aime pas les fleurs,
        3- je suis athée,
        4- je ne veux pas devenir une soeur Halliwell ;)))
        5- et qu’est-il voit ??
        6- pas besoin, il va bien,
        7- j’en ai pas,
        8- je le lis au boulot pdt la pause….
        9- aaah, ça oui, mais exercice illégal de la profession de MKDE non ??
        10- bande de pochtron..;

    • IDE dit :

      Bonjour,

      toujours pas de réponse ??
      j’en déduis que le représentants de l’Ordre:
      -soit m’ignore, bravo la confraternité,
      -soit n’ont pas d’argument, et ça c’est inquiétant.

      Mais la semaine n’est pas finie….

      • melodrey dit :

        bonjours cher(e)collegue la reponse est evidente si tu cherches a te goinffrer sur le dos de tes collegues ,alors dans ce cas adhere a l’ordre, dans le cas contraire et si tu aimes ta profession etsi tu veux garder un temps soit peut ta liberte de penser alors…………..A TOI DE JOUER

  52. eusèbe dit :

    Décidément, il n’est pas de bon ton de dire du mal de l’ordre infirmier qui fait tant pour la profession au point d’être en passe de la faire éclater ; soyez réalistes, mesdames et messieurs les admirateurs de cette structure féodale et inutile, vous ne parviendrez jamais à rassembler les infirmières et infirmiers avec vos idées d’un autre temps ; vous avez échoué malgré la légitimité obtenue de manière douteuse et une opposition sans moyen. Votre bilan est lamentable : vous avez dépensé l’argent des autres à rien et aucune des interventions de votre présidente est convaincante. Quelle va être la prochaine stratégie pour faire adhérer les récalcitrants ? Continuer à pleurnicher, tenter encore et toujours de convaincre (hi!hi!) ou plus probablement montrer les crocs. Si votre organisation avait attiré, vous n’en seriez pas là avec les moyens et les « cerveaux » dont vous disposez ; je suis serein, je ne suis pas à l’aube de m’inscrire mais plutôt prêt à célébrer les funérailles de l’ordre infirmier !!

  53. IDE masqué lui aussi dit :

    Ca vous rappelle votre « combat » à vos heures de politicien raté sous le soleil Mr. Dechilly ? Ha… les dossiers 😉
    Rigolo de tomber sur ce site.

    • hugues dechilly dit :

      idemasqué est un collègue infirmier …

      quand aux dossiers, nous avons tous des dossiers … même des anciens dossiers …

      en attendant, et au delà de vos remarques mesquines, vous aussi vous restez masqué …

      c’est tellement plus facile et veule de se planquer derrière un pseudo …

      • IDE masqué lui aussi dit :

        HA… mr Dechilly retrouve sa folie des grandeurs d’antan… et sa susceptibilité.

        Ça promet !

    • anti ordre dit :

      boouuuuhhhh !
      vous avez sorti l’artillerie lourde !!!!
      vous nous faites très peur !

      quand on commence à s’intéresser aux faits et gestes personnels de ses ennemis, c’est qu’on les craint….

    • melodrey dit :

      IDE masque ?effectiverment pour ce genre de « professionnel » un code de deontogie ordinal me semble approprie
      six didier president de resilience

  54. Florence Rouault dit :

    Je m’associe à ce ou cette Scalpel, je suis IDE, je regarde tout ça de loin vos ptites magouilles.

    Je comprends que Résilience se fait la voie des IDE qui veulent pas de l’Ordre. Et ils semblent être nombreux.
    Et de l’autre coté les « mécréants » élus à l’Ordre. Environ 2000 c’est ça ?

    A vraie dire je m’en tape comme BEAUCOUP de mes collègues de ces querelles de clocher.

    MAIS COMBIEN ETES VOUS CHEZ RESILIENCE SVP ?
    La question mérite d’être posée, vous ne croyez pas ?

    Merci d’avance, ça me fera peut-être réfléchir et rejoindre vos rangs… ou pas.

    • hugues dechilly dit :

      continuez donc à vous tapez de ces « querelles de clocher » … le jour où vous aurez à fai eun chèque pour avoir – simplement – le droit de travailler …

      RESILIENCE a été créé uniquement dans le but de lutter contre l’ordre infirmier, comme le CODI ou encore ALIZE pour les kinés …

      encore une fois, l’adhésion à RESILIENCE n’est pas obligatoire pour pouvoir exercer la profession infirmière, au jour d’aujourd’hui (mais peut être plus demain) mais la soummission à l’ordre l’est, elle …

    • papillon dit :

      Je ne comprend pas le terme de magouille. Pour moi, il n’y a pas de recherche de pouvoir quelconque. L’ordre je n’en veux pas. J’exerce la ma liberté d’adhérer ou non à une structure. Celle ci, (l’ordre)on nous l’impose!!!!! Cela équivaut pour moi à une aliénation, une soumission digne d’un régime faciste et totalitaire. Taisez vous , on pense pour vous!!!

      Et bien NON;
      Quand l’ordre aura disparu, je retournerais à ma tranquillité.
      Il n’y a donc pour moi aucun désir de pouvoir, j’exerce mon droit et ma liberté de citoyen qui consiste à exprimer ce qui semble etre bon pour moi. C’est tout.

    • claudine dit :

      Infirmière salariée d’un centre de soins, mon employeur m’impose d’adhérer à l’ordre,
      menaces, pressions, ultimatum se succèdent. Toutes mes collègues ont cédé.
      Sans les mails répétés de Résilience, j’aurais pu craquer.
      S’il existait davantage d’infirmiers(eres) aussi déterminés et militants que Hugues Dechilly notre salaire ne serait pas aussi minable.
      Quand l’ordre sera supprimé la lutte ,je l’espère ,continuera!

  55. Scalpel dit :

    Mais vous faites EXACTEMENT ce que vous reprochiez à l’Ordre mon cher collègue !
    Vous n’avez pas arrêté d’hurler à la non transparence sur le taux d’inscrits.

    Et vous, vous ne donnez même pas le votre à tous les IDE lisant cet article.

    Alors changer une langue de bois pour une autre non merci. Vous dénoncez +2000 élus ordinaux qui prennent des décisions à votre place, mais vous refusez de nous dire combien sont inscrits chez vous pour décider de supprimer l’ONI.

    Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais… Dechilly = Leboeuf ?!

    • hugues dechilly dit :

      contrairement à chez Leboeuf monsieur ou madame Scalpel, chez Dechilly c’est pas obligatoire et on est pas illégal en adhérant pas à RESILIENCE …

      maintenant si vous aviez deux doigts de jugeotte, vous n’auriez même pas à me poser la question …

      et de la jugeotte et du bon sens il n’y en a manifestement pas beaucoup chez les ordinaux …

      sinon çà se saurait … mais continuer donc à essayer de résister à 90% d’une profession qui ne veut pas de vous, on a même plus besoin de vous y aider, vous êtes encore assez bêtes pour le faire tout seul …

    • hugues dechilly dit :

      au fait ?

      c’est quand la prochaine baffe ???

    • anti ordre dit :

      combien de syndiqués (tout confondu) en France ?
      et ça empêche les syndicats d’agir ?

    • Yop dit :

      Scalpel,
      2000 élus, dites vous… dans une autre vie. Combien en reste-il aujourd’hui? Combien n’ont pas quitté le navire ?
      Renseignez vous: rien qu’en Alsace, ….. Il n’en reste même pas un tiers (et encore !) …
      téléphonez au CROI Alsace, tiens donc, et faite un comparatif entre les fameux élus et ceux qui restent aujourd’hui? Vous aurez des surprises.
      Personne ne prend des décisions , si ce n’est qu’une D.Le Boeuf, même plus reconnue par ses soi-disant propres pairs.
      Voilà une réalité.
      Renseignez vous donc. Allez, faites-le, et revenez nous dire…….

    • CuCuLaPraLiNe dit :

      Tiens notre ami scalpel est de retour. Pour l’instant, moi j’en vois pas 2000, j’en vois une seule qui prend des décisions pour 500000 infirmières. J’ai même cru comprendre, mais peut être me trompais je, que dans certaines régions ordinales la rebellion était entrain de s’organiser contre la présidente Leboeuf. Faut dire qu’elle a pas de chance entre ceux qui tirent sur l’oni de l’extérieur et ceux qui dynamitent l’oni de l’intérieur. Je reconnais que çà fait effectivement beaucoup pour une seule personne et j’en arrive même à me dire que si elle démissionnait demain, çà serait peut être mieux qu’elle oublie pas le code de déontologie/sociologie avec elle elle.

  56. hugues dechilly dit :

    suffisamment pour lutter et gagner contre l’ordre, rassurez vous …

    d’ailleurs si vous avez du temps à perdre on embauche pour ouvrir le courrier qui arrive par dizaines …

    et quand vous aurez assez de c…….s pour venir nous poser la question autrement que caché derrière un pseudo, vous aurez la réponse …

    • jojita dit :

      tu embauches des figurants pour tes journées (réduite à une seule) que tu vas être encore obligé de repousser faute de combattants ? C’est ça ?
      Moi aussi j’organise des journées et y aura Sarko et Obama et aussi le Shah d’Iran et peut être Khomeiny (sous réserve) plus des membres du Jihad islamique, des Farc et de l’amicale des amateurs d’andouilles authentiques

      • anti ordre dit :

        ça m’intéresse beaucoup les andouilles authentiques : je m’y reconnais (je le dis avant vous….)
        on est invités ??

      • CuCuLaPraLiNe dit :

        Elle est bien bonne celle là !
        On attend toujours que l’oni remplisse Bercy ou le Parc avec une de ces Conventions à l’américaine: le ticket d’entrée au stade = 75 euros.
        On verra combien vous avez de partisans.
        Au fait vous pensez quoi de vos amis à l’ordre des kinés ?
        Ils envoient des courriers pour recruter des candidats aux prochaines élections, çà aussi c’est très drôle.

  57. lulucastagne dit :

    Il manque une question : Resilience, combien d’adhérents ?

    • IDE dit :

      en tout cas Résilience n’oblige personne à rien…
      Je viens d’intégrer le public, les conditions de travail sont déplorable : à quoi va me servir l’ONI?

      ma spécialité n’est même pas encore reconnue par l’ordre lui même alors que les société de médecins la reconnaissent, merci à eux !! Je suis hygiéniste.

      • jojita dit :

        moi je serais pour rendre l’adhésion à Resilience obligatoire ! Comme ça il se créerait un syndicat contre l’adhésion obligatoire à Resilience…

      • CuCuLaPraLiNe dit :

        Z’êtes drole vous !
        Si vous créer ce syndicat j’adhère de suite !

    • anti ordre dit :

      sérieusement : quelle importance dans ce contexte ?
      seul le résultat compte

Réagir à cet article

retour haut de page
7561 rq / 16,974 sec