Le massage cardiaque plus efficace seul qu’associé au bouche à bouche

Une étude menée sur 5 années aux Etats Unis montre un taux de survie plus important pour les patients victimes d'un arrêt cardio respiratoire ayant bénéficié par un témoin non formé de compressions thoraciques seules, par rapport à ceux sur lesquels une alternance massage cardiaque - insufflations a été pratiquée. Des résultats qui confirment ce qui était pressenti depuis une dizaine d'année.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
211 rq / 1,928 sec