Nouveautés IDEL et dernières recommandations de la HAS

| 1 017 vues | Commentaires fermés sur Nouveautés IDEL et dernières recommandations de la HAS

Les dernières recommandations de la HAS sont les fondements essentiels pour garantir des soins de qualité. En tant qu’infirmiers libéraux, êtes-vous au fait des risques liés à l’utilisation des benzodiazépines ? Dans un domaine médical constamment en mutation, rester informé des dernières nouveautés IDEL et des objectifs fixés par les notes de cadrage définit la meilleure prise en charge de vos patients.

Cet article vous présente une synthèse des actualités du secteur médico-social et les propositions méthodologiques développées dans la littérature. Découvrez comment ces directives influencent votre pratique au quotidien et améliorent la qualité des soins que vous offrez.

Cet article est une publi-information de Santé Académie

HAS : les recommandations pour la RAAC

En juin 2023, la HAS a émis ses dernières directives sur le sujet de la RAAC. Ce cadre vise à réduire le stress chirurgical et à favoriser la récupération rapide des personnes concernées.

Elle définit des actions avant, pendant et après l’opération, nécessitant une coordination médicale et une collaboration hôpital-domicile :

  • transmettre les informations aux patients et le former à la démarche 
  • anticiper l’organisation des soins et la sortie de la personne 
  • réduire les conséquences du stress chirurgical 
  • contrôler la douleur dans toutes les situations 
  • favoriser et stimuler l’autonomie du malade

Les infirmiers libéraux jouent un rôle clé sur ce sujet, assurant le suivi à domicile de l’état des personnes opérées. Ils forment, surveillent, encouragent l’autonomie et collaborent avec d’autres professionnels de santé pour le succès de la RAAC.

⏩  Gagner en expertise sur la RAAC avec Santé Académie

IATROGÉNIE : Diminuer les risques liés à la prise de médicaments

 Un article récent d’ameli traite de la iatrogénie médicamenteuse. Particulièrement fréquente chez les personnes âgées, ces derniers sont en effet souvent polymédiquées et plus sensibles aux modifications des doses ou des associations de médicaments.

En tant qu’administrateur de ces médicaments, les IDEL font pleinement partie de la chaîne médicamenteuse. Il est donc important que vous mettiez régulièrement vos connaissances à jour sur les intéractions médicamenteuses ainsi que les contre indications pour que vous puissiez prendre en charge correctement vos patients et assurer la plus grande sécurité du médicament.

Identifier les facteurs de risque de iatrogénie médicamenteuse avec Santé Académie

NGAP : optimiser les modalités de remboursement

La nomenclature générale des actes professionnels (NGAP) est le pilier régissant le remboursement des actes infirmiers par l’assurance maladie. Composée de directives générales et d’une liste d’actes pris en charge, elle s’ajuste périodiquement selon les évolutions professionnelles et les besoins sanitaires.

L’assurance maladie propose aux infirmiers libéraux un document dédié donnant accès à la NGAP actuelle et précédente, ainsi qu’à des mémos de facturation. Ces derniers récapitulent les règles applicables à certains actes ou contextes spécifiques.

Référence essentielle pour les infirmiers libéraux, la NGAP garantit une facturation précise et évite les rejets de paiements injustifiés. Elle s’associe au code de déontologie infirmier, exigeant des honoraires conformes aux normes de la profession et évitant l’abus d’actes en nombre ou en fréquence.

Malheureusement, tous ces textes réglementaires nécessitent un décryptage précis en permettant une application optimale et réglementaire. Raison pour laquelle une formation NGAP est proposée et paraît essentielle afin d’assurer une facturation adaptée.

Maîtrisez les règles de facturation et de codage des actes infirmiers avec Santé Académie, ou Renforcez votre expertise sur les situations particulières de facturation et de codage avec Santé Académie

COVID-19 : la HAS publie sa recommandation de stratégie vaccinale pour 2023

La vaccination anti-COVID-19 demeure un impératif de santé publique. Elle vise à protéger les vulnérables, freiner la diffusion du virus et minimiser les variants. Démarrée en France en décembre 2020, elle a touché plus de 80 % des adultes.

La HAS a récemment présenté sa stratégie vaccinale 2023, adaptable en fonction de l’évolution épidémiologique et de la disponibilité des vaccins. Cette recommandation inclut :

  • un rappel pour les groupes à risque
  • une préférence pour les vaccins adaptés aux variants
  • une continuation de la primovaccination avec les vaccins originaux
  • l’utilisation potentielle de nouveaux vaccins en alternative

Les infirmiers libéraux jouent un rôle clé, administrant les vaccins, respectant le consentement éclairé, et signalant les effets indésirables.

Suivez la formation DPC prescription vaccinale

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Les commentaires sont fermés

retour haut de page
254 rq / 3,253 sec