La vaccination à domicile par les pharmaciens provoque l’indignation des infirmiers libéraux

Les trois syndicats représentatifs des infirmiers libéraux ont vivement réagi à l’annonce de l’extension des compétences vaccinales des pharmaciens, qui vont pouvoir prescrire et administrer les vaccins en dehors de leur officine.

La vaccination à domicile par les pharmaciens provoque l'indignation des infirmiers libéraux

© ShutterStock

La mesure, prise pour améliorer la couverture vaccinale, notamment pour les patients qui ne peuvent pas se déplacer et qui ne sont pas en relation avec un autre professionnel de santé, est loin de faire l’unanimité. Elle concerne les mêmes vaccins que ceux administrables en officine, c'est-à-dire tous ceux figurant sur le calendrier vaccinal, pour tous les patients âgés de 11 ans et plus. 

Les trois syndicats représentatifs des infirmiers libéraux (le Sniil, la FNI et Convergence infirmière) y voient notamment une concurrence inutile et une perte de missions pour les infirmiers. 

« À quoi joue le ministère de la Santé en distribuant les soins infirmiers tels que la vaccination et les pansements avec désormais l’accès à domicile à des pharmaciens qui ne sont pas des soignants et n’appliquent pas les mêmes règles que les soignants notamment sur la publicité autour du soin ? Le soin, c’est nous ! », s’insurge Convergence Infirmière.

Les pharmaciens devraient aussi pouvoir intervenir en Ehpad. C’est « une absurdité lorsque l’on sait que ces établissements, lorsqu’ils se retrouvent en manque d’effectif dû aux crises sanitaires, canicules ou encore aux congés estivaux, font appel aux IDEL », estime le Sniil.

D’ailleurs, considère le Sniil, faire intervenir les pharmaciens pour améliorer la couverture vaccinale « n’a absolument aucun sens ». C’est une mesure « dérisoire », « en décalage avec les problématiques rencontrées par le système de santé.» En Ehpad par exemple, « la logique voudrait que les IDEL, qui ont parfois suivi les résidents avant leur entrée dans l’établissement, puissent continuer d’y assurer une continuité et qualité de soins », indique le syndicat.

Appel au boycott et à la mobilisation

Face à cette annonce, Convergence infirmière appelle à de nombreuses actions de protestation, dont le boycott des pharmaciens qui « se déplaceront au domicile de leurs patients » ainsi qu'à « une grève des nouveaux soins » à partir du 20 décembre.

La FNI, de son côté, exige « des clarifications immédiates de la part du ministère » et se dit prête « à déterrer la hache de guerre » entre pharmaciens et infirmiers, « pour mener le combat ».

De son côté, le Sniil évoque également une mobilisation. Sans « une réaction rapide du gouvernement », « nous serons dans l’obligation de passer à la vitesse supérieure », indique le syndicat.

Pour éviter que le conflit s’enflamme, le ministère de la santé devra répondre aux préoccupations des infirmiers libéraux qui considèrent que leurs missions essentielles sont menacées. Il devra aussi trouver un moyen de concilier les intérêts des infirmiers et des pharmaciens tout en garantissant la meilleure prise en charge des patients.

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne gratuitement à la newsletter

Abonnez-vous au magazine Actusoins pour 14€90/an

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “La vaccination à domicile par les pharmaciens provoque l’indignation des infirmiers libéraux”

  1. Chanas dit :

    Les infirmiers s’indignent mais les pharmaciens avancent.
    Avec l’arrivée des migrants sur les postes IDE dont le texte les sépare des professionnels à « forte valeur ajoute », la profession infirmière est encore une fois dévalorisée.
    Rien rien ne change dans la considération, IDE ou IDE spécialisée toujours perçus comme de la merde, c’est le seul mot qui convient.

  2. Séguran dit :

    Et surtout notez que ce sont bien souvent les préparateurs en pharmacie qui vaccinent .

Réagir à cet article

retour haut de page
370 rq / 3,251 sec