Données de santé : lancement d’une campagne de sensibilisation auprès des étudiants en santé

Plusieurs fédérations d'étudiants en santé, dont la FNESI (Fédération nationale des étudiants en sciences infirmières) lancent une campagne de sensibilisation aux données de santé auprès des étudiants en santé. 

© Harbucks / ShutterStock

L'arrivée du numérique dans le secteur de la santé offre de nouvelles opportunités pour les patients et pour les professionnels de santé. Pourtant, certains freins au déploiement persistent. 

"Différentes études réalisées, notamment par l'ANEPF (Association nationale des étudiants en pharmacie de France) ont démontré l'insuffisance de formation malgré l'engouement des professionnels", expliquent ainsi quatre fédérations étudiantes (Anemf, Anepf, Fnesi, Fnek) dans un communiqué commun. 

"MSSanté, E-prescription ou encore Mon Espace santé, sont autant d'outils dont les professionnels de santé devront se saisir dans l'exercice de leurs fonctions et en interprofessionnalité. Le manque de formation étant déjà ressenti, qu'en sera-t-il lorsque le déploiement de ces outils sera total ?", ajoutent-elles. 

Pour répondre à cette problématique, les fédérations ont travaillé avec la coordination interministérielle chargée de concevoir un référentiel de compétences au numérique en santé à destination de l'ensemble des étudiants en santé. 

"C'est ainsi qu'après plusieurs mois de travaux collectifs, l'arrêté du 10 novembre 2022 relatif à la formation socle au numérique en santé des étudiants en santé à été publié. Dès septembre 2024, les programmes universitaires intègreront dans la formation initiale des futurs professionnels de santé ce référentiel socle et transversal composé de cinq domaines clés : données de santé, cybersécurité, communication, outils numériques et télésanté", rappellent-elles. 

Agir, "dès à présent"

Pour ne pas attendre ce délai pour former les étudiants, les fédérations ont décidé de mettre en place "dès à présent", des actions visant à sensibiliser les étudiants aux sujets abordés dans le référentiel. 

Pour commencer, le premier module du référentiel, les données de santé, a été choisi. "Les données de santé ne cessent de se multiplier à la fois auprès des patients mais également dans l'exercice des professionnels de santé. De plus, leur utilisation au service de la recherche pour améliorer le système de santé se développe. C'est un thème majeur et il est nécessaire d'informer, d'acculturer et de sensibiliser les étudiants en santé", estiment-elles. 

Pour mettre en application cette initiative, les fédérations se sont rapprochées du Health Data Hub, groupement d'intérêt public expert de la thématique de la donnée de santé et donc du premier domaine de compétence du référentiel. 

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter Actusoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
361 rq / 5,915 sec