Interrompre un soignant pendant un soin augmente le risque d’erreur

Il ne viendrait à personne l’idée de distraire un pilote d’avion en pleine phase d’atterrissage ! Un tel constat ne s’applique pas forcément à toutes les professions Pourtant, le risque est là : de nombreuses études expérimentales ont d’ores et déjà confirmé que des interruptions qui demandent à un individu de changer de tâche pour aller vers une autre ont un impact négatif sur la mémoire. Le retour à la tâche initiale n’en est que plus difficile.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

18 réponses pour “Interrompre un soignant pendant un soin augmente le risque d’erreur”

  1. Pseudo dit :

    C’EST EVIDENT QUE CA AUGMENTE LE RISQUE D’ERREUR!!¨JE TRAVAILLE EN SUISSE DEPUIS 15 ANS…DANS UN DES SERVICES OU J’AI EXERCE, NOUS DEVIONS PREPARE LES MEDICAMENTS LA JOURNEE A CAUSE DU MANQUE DE PERSONNEL LA NUIT…NOUS AVIONS INSTAURE UN PRINCIPE : PERSONNE NE DERANGE L’INFIRMIERE QUI PREPARE LES MEDICAMENTS…ET CA A MARCHE…A LA DEUXIEME VERIFICATION LORS DE LA DISTRIBUTION DE CES DERNIERS, NOUS AVONS REMARQUE UNE CHUTE IMPORTANTE DES ERREURS DE TTT…EXP A SUIVRE!!!

  2. marie28 dit :

    d’accord avec vous tous accomplir une tache sans etre interrompue et devenu mission impossible

  3. Chris Flower dit :

    Tout a fait aurelie

  4. Elisabeth de Botton dit :

    oui, c’est devenu infernal de travailler à l’hopital, vraiment manques de moyens et de personnel !

  5. Le pire, c’est que si nous ne répondons pas assez vite à toute demande quelle qu’elle soit (sonnettes, telephone et j’en passe), nous sommes harcelé(e)s 2 fois plus, alors dites-nous comment concilier tout ça!!!

  6. comment faire, le téléphone sonne tout le temps: médecins, labo, famille…, et nous sommes les seul(e)s à pouvoir leurs répondre!

  7. Faire dix choses a la fois et etre constamment interrompue ? Pas possible ! A peine le temps de parfois se poser 5mns pour manger sur 12H00 , et certains ne comprennent plus pourquoi l’on n’est plus étanche aux infos …………Le systeme nous poussent de plus en plus a la vigilance pour éviter les erreurs , sans nous en donner les moyens …….

  8. on va finir par se sonder (pour éviter les wc!!) et se perfuser (pour éviter de se poser pour boire un caf!!)!!

  9. Coralie Yan dit :

    Valable aussi pour les étudiants…

  10. Berthe Amoros dit :

    Je déteste etre dérangée quand je fais un soin ,sauf URGENCE !!!!!!!!!!

  11. Moi j’adore les deranger et avec humour c encor mieux!

  12. Safia Benahmed Daho dit :

    Aucun scrupules à déranger un médecin si cela est justifié et impératif!

  13. Laetitia Blas dit :

    C vrai qu’on est toujours dérangé nous les infirmieres mais il est hors de questions de déranger un docteur !!!

  14. Manuel Rohaut dit :

    Euh non Samia, ça c’est soit la blonditude soit Alzheimer qui commence 😉

    (je déconne bien sur, enfin pas pour les vraies blondes)

  15. Samia Sadoune dit :

    C’est clair ! Qui ne s’est pas retrouvé un jour au milieu du poste de soins, prêt à faire ou finir quelque chose et ne se souvenant plus de ce que c’était ?!

  16. De toute facon même se poser 5 min pour manger ou aller aux wc ca deviens impossible sans etre interrompu lol

  17. Valerie Valeri dit :

    et pourtant !! rares sont les taches que nous pouvons mener a termes sans avoir été dérangé au moins trois ou 4 fois par le téléphonne, les AS, le médecin etc…

Réagir à cet article

retour haut de page
340 rq / 3,853 sec