Présidentielle : les « Libéraux de santé » proposent un texte de loi basé sur les soins de ville

L'intersyndicale les "Libéraux de santé", composée de onze syndicats représentatifs de professionnels de santé libéraux*, a présenté jeudi ses propositions de réforme du système de soins, axée sur la ville, en vue de l'élection présidentielle. 

Présidentielle : les "Libéraux de santé" proposent un texte de loi basé sur les soins de ville

© Andrei_R / ShutterStock

C'est un "travail de réflexion inédit" qui a conduit à l'élaboration d'un texte de loi "ambitieux" pour le quinquennat à venir, explique l'intersyndicale. En plaçant l'accès aux soins et la question de la dépendance au coeur de la stratégie de santé, ce texte "révolutionne le système de santé et remet les soins de ville au centre de son organisation", estime-t-elle. 

La modification des règles de négociations conventionnelles entre l'assurance maladie et les syndicats représentatifs figure parmi les préconisations des Libéraux de santé : ouverture  à l'initiative de l'une ou l'autre des parties, définition d'emblée d'un cadrage financier transparent, avis préalable de la commission paritaire nationale sur les accords territoriaux, fin de la possibilité de fixation unilatérale des tarifs par le directeur général de l'assurance maladie, mise en place d'un comité chargé de se prononcer sur les expérimentations, et caractère opposable de la signature de l'Union nationale des organismes complémentaires d'Assurance maladie à l'égard des complémentaires. 

Par ailleurs, "la ville doit redevenir le premier accès au système de santé. Le recours aux hôpitaux et aux cliniques doit être réservé aux soins complexes et vitaux" et "la ville doit devenir le principal lieu de soins", estiment-ils. 

Équipes coordonnées autour du patient

Les Libéraux de santé prévoient aussi le déploiement des Équipes coordonnées autour du patient (Escap), solutions de coordination qui pourraient permettre des prises en charges "plus réactives". Ces Escap font actuellement l'objet d'une négociation avec l'assurance maladie. 


Partage de compétences,  développement du numérique et prévention

L'intersyndicale milite aussi pour le décloisonnement des formations et le développement de passerelles pour les professionnels de santé. Il s'agit aussi de "rencontrer les formations en santé sur le libéral", considère-t-elle. 

Elle souhaite "démocratiser" le numérique en santé et "généraliser [ses] usages en santé"

Enfin, la prévention est un objectif majeur, estiment les Libéraux en santé. 

Le 30 mars prochain, ils présenteront leur texte dans son intégralité aux candidats à l'élection présidentielle et demandent à être associés à l'ensemble des réflexions conduites par les autorités sanitaires en matière de qualité et de sécurité des soins. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter


*Les Libéraux de Santé regroupent onze syndicats représentatifs de professionnels de santé libéraux : les CDF, la CSMF, la FFMKR, la FNI, la FNO, la FNP, la FSPF, le SDA, le SDB, le SML et le SNAO

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
421 rq / 6,249 sec