Agnès Buzyn souhaite rester en poste jusqu’à la fin du quinquennat

Interrogée sur son éventuelle présence sur la liste LREM aux élections européennes du 26 mai, dimanche midi lors du grand jury RTL LCI Figaro, la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a affirmé qu'elle n'y serait pas, et qu'elle souhaitait rester à son poste jusqu'à la fin du quinquennat. 

Agnès Buzyn souhaite rester en poste jusqu'à la fin du quinquennatElle défend, depuis hier, son texte de loi à l'Assemblée nationale. Interviewée dimanche lors du grand jury RTL LCI Figaro, elle a aussi insisté sur son intention de mener jusqu'à la fin du quinquennat, la transformation du système de santé. 

Agnès Buzyn a aussi expliqué être "très favorable" pour des prescriptions de courte durée, en particulier pour les traitements antibiotiques, mais pas dans le cadre de pathologies chroniques. 

Elle a estimé qu'au vu du décalage constant du ratio entre actifs et retraités, il serait tôt ou tard nécessaire d'allonger la durée de travail avant départ en retraite, précisant toutefois s'exprimer à titre personnel. 

Elle s'est également exprimé sur les menaces de grève pratique des interruptions volontaires de grossesses (IVG) émises par le Syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France (Syngof) s'il n'était pas reçu au ministère . Elle les a qualifiées de "honteuses". "Je crois qu'il n'y a personne pour les soutenir [...]. Ça n'est pas anodin qu'ils aient choisi cet acte, c'est signifiant de leur part", a-t-elle conclu sur ce sujet. 

Rédaction ActuSoins (avec APM news)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
218 rq / 1,914 sec