Mobilisation de la filière infirmière le 8 novembre : 16 organisations ont appelé à la grève

Les infirmiers de toutes les filières, spécialités et modes d'exercice ainsi que les étudiants en soins infirmiers sont appelés par seize organisations à se mobiliser le 8 novembre prochain pour dénoncer les conditions de travail des soignants. L'unité fera t-elle la force

Actualisation du 24/10 :  A Paris, le rendez-vous est fixé à 10 heures, sur le parvis de la gare Montparnasse. Le cortège prendra la direction le ministère où une délégation devrait être reçue. Des rassemblements régionaux sont aussi prévus. 

Mobilisation de la filière infirmière le 8 novembre : 16 organisations ont appelé à la grève

© Cyrienne Clerc

Nous vous en parlions il y a une semaine : neuf des principales organisations infirmières avaient appelé à faire grève le 8 novembre. Depuis, huit autres se sont joints au mouvement. Avec 16 associations et syndicats mobilisés, c'est presque l'ensemble des différentes organisations infirmières qui appelle au mouvement. 

Une profession en souffrance

Pénibilité non reconnue, discrimination salariale, manque de personnel, manque de concertation et non prise en compte de l'ensemble des compétences des infirmiers libéraux, défaut d'encadrement des étudiants : "les raisons de la grogne sont nombreuses, et l'injustice sociale s'ajoute à un manque de considération criant de la part du gouvernement" explique un communiqué commun des 16 organisations. 


Fini les manifestations isolées des différentes filières? "Non, chaque filière et chaque spécialité conservera des manifestations et des mobilisations propres à leurs revendications. Mais cette fois, il fallait vraiment créer une unité pour l'avenir de la profession et pour la sauvegarde d'un système de santé de qualité" explique Simon Taland, Secrétaire Général du SNIA (Syndicat National des Infirmiers Anesthésistes), annonçant d'emblée que, tout comme les infirmiers de l'éducation nationale (date prévue le 17/11), fin novembre, les infirmiers anesthésistes remettront ça (la date officielle de la mobilisation IADE sera annoncée prochainement).

Mais pour cette fois, le mot d'ordre est «Unité». Les infirmiers  des services hospitaliers, spécialisés ou non,  marcheront main dans la main avec les libéraux. Les étudiants, via la Fnesi sont également invités à se joindre au mouvement. 

"Les infirmiers sont peu entendus, voire ignorés dans la gestion et l'évolution du système de santé, alors qu'ils demeurent les professionnels de santé les plus nombreux de France et font pourtant face chaque jour à la réalité du terrain et à la dégradation des conditions d'exercice mettant en jeu la santé et la sécurité des soignants et des patients" explique le communiqué commun des organisations. 

"A l'hôpital, le manque de personnel, de moyens, de temps et l'encadrement, déficient des étudiants, nuisent à la qualité des soins et à la prise en charge des patients, tandis qu'en libéral la concurrence des structures de soins, parfois déloyale et non coordonnées avec les libéraux, une nomenclature obsolète et un refus de prendre en compte toutes les compétences infirmières et la notion de temps imposée dasn les soins menace la profession" ajoute le communiqué. 

Le point sur la situation

Lors de la Grande Conférence de la Santé du 11 février 2016, Manuel Valls s'était engagé sur plusieurs mesures visant à l'amélioration des conditions d'études, au développement des compétences des infirmiers ainsi qu'à la reconnaissance de celles-ci. Il rappelait alors l'importance du développement des pratiques avancées dans la loi de modernisation de notre système de santé. 

"Huit mois après, ces engagements, pourtant programmés, se font encore attendre, faisant craindre à la profession qu'ils ne tombent aux oubliettes. Il devient urgent de s'engager dans un processus d'intégration universitaire allant de la licence au doctorat, de poursuivre la réingénierie des spécialités et de donner une traduction concrète aux avancées afin que les formations soient à la hauteur du service que les usagers de notre système de santé sont en droit d'attendre" poursuivent les organisations, unanimes. 

Et de conclure : "la dégradation des conditions de travail et d'études entraîne un mal-être et une souffrance profonde de la profession dans son ensemble associée dans les établissements à une gestion des ressources humaines déplorable, sans aucun respect des soignants. Ces conditions ont hélas, poussé au suicide certain(e)s de nos consoeurs et confrères et étudiant(e)s et cela dans le mépris et l'indifférence générale du gouvernement tandis qu'en libéral, le ministère restait silencieux sur les agressions subies par les infirmières". 

Sur les réseaux sociaux, de nombreux soignants s'expriment déjà avec le hashtag #soigneettaistoi. 

Rédaction ActuSoins

L'appel des 16 organisations : 

  • Les syndicats d'infirmiers salariés : CNI, SNICS, SNIES, SNPI

  • Les syndicats de libéraux : FNI, Convergence Infirmière, SNIIL et SNIPUERLIB

  • Les organisations professionnelles IADE (ANEIA, CEEIADE, SNIA), IBODE (AEEIBO, UNAIBODE) et Puéricultrice (ANPDE)

  • La fédération Nationale des Etudiants en Soins Infirmiers (Fnesi)

  • Une association d'infirmiers libéraux : UNIDEL

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

172 réponses pour “Mobilisation de la filière infirmière le 8 novembre : 16 organisations ont appelé à la grève”

  1. Pour l isere rassemblement devant l ars a 10h30 le 8.

  2. solange granier dit :

    La douleur des soignantes existe belle et bien. Elle est entretenue par la violence institutionnelle, elle se manifeste aussi des patients qui ne le sont plus (patients) et qui depuis 15 ans consomment la santé comme ils vont chez carrefour avec une carte vitale sans limite de plafond comme moyen de paiement.
    Le 08 novembre au soir, les infirmières auront encore plus mal au c… que le 08 au matin. Quand elles auront découvert comment elles ont été bernées et abusées par des pseudos représentants multicartes qui passent leur temps à se tirer dans les pattes et qui – bizarrement – enterreraient la hache de guerre pour 3 heures de manif ?

  3. Euh il date de quand cet article??? On ne manque pas d’infirmier ou d’infirmière! Il y en a à la pelle chez pôle emploi!
    Maintenant le chômage explose chez les infirmiers! Il faut des postes et baisser le nombre d’IFSI et le nombre d’étudiant!!

    • Valou Dupuis dit :

      Je ne comprends pas votre commentaire.
      L’article est récent, le problème n’est pas par rapport au chômage des soignants, mais que justement il n’y a plus d’embauche au nom de l’économie.

    • Valou Dupuis dit :

      (donc si, on manque de soignants, dans les services, puisqu’il n’y a pas d’embauche)

    • Oui mais en ralant comme ça on donne encore le bâton pour ce faire battre. À votre avis qu’elle va être la réponse du gouvernement à ca?
      Ben on va monter les effectifs des IFSI.
      Si on regarde dans la population TOUT le monde croit que l’on manque d’infirmier. Mais c’est FAUX on manque juste de poste.
      La ça va encore faire baisser les salaires.
      Le but c’est de faire baisse la masse salariale des établissants de soins (privé ou publique)
      Le gouvernent organise la concurrence entre nous pour que l’on prenne n’importe quoi, savez vous que maintenant on propose des postes au smic? Sans reprise de l’ancienneté?
      En CDD renouvelable sans augmentation du salaire!
      Voilà ce qui va arriver on va encore monter les effectifs et ce sera bingo pour les gestionnaires des établissements!

    • Et alors ? Le plus important étant la qualité du soin et la qualité du soin étant liée , au nombre de soignants, nous avons raison de nous battre.
      Nous luttons pour garantir au futur patient que nous sommes, un soin de qualité.

  4. On y va,il y en a marre d’etre pour des larbins….

  5. Interminable problème des soignants… c’est le patient qui en pâtit, et notre santé physique et morale qui subit !!!

  6. Toutes les professions medicales sont concernées, ainsi que toute la population , c’est la santé de tous qui part en vrille

  7. Mad Bou dit :

    Une manifestation qui a le soutient du Fn et des gens racistes homophobes, avec des idées d’un autre siècle … Je ne sais pas si j’irai manifester entourée de gens pareils …

  8. Rejoignez les policiers dans la rue : même manque de moyens, même mépris des dirigeants, même raz-le-bol…

  9. solange granier dit :

    “DANS LE PLUS GRAND SECRET”, HIER A L’ASSEMBLEE NATIONALE, “LES INFIRMIÈRES” ONT ÉTÉ AUDITIONNÉES SUR LE SYNDROME D’EPUISEMENT PROFESSIONNEL A L’HOPITAL. SAUF ERREUR, AUCUNE INFIRMIERE EN ACTIVITÉ N’ETAIT PRESENTE … TOUT VA BIEN …

    Table ronde réunissant les organisations représentant les infirmiers

    M. le président de séance

    M. Didier Borniche, pdt du Conseil national de l’Ordre des infirmiers RETRAITE DEPUIS MAI 2015

    Mme Nathalie Depoire, pdte de la coordination nationale infirmière (CNI) CADRE DE SANTE

    M. Thierry Amouroux, sec.gén. du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI) SYNDICALISTE MULTICARTE ET PRESIDENT ORDRE INFIRMIER DE PARIS

    Mme Florence Ambrosino, (ANFIIDE) FORMATRICE EN PRATIQUES AVANCEES

    M. Gérard Sebaoun, rapporteur DÉPUTÉ “SOCIALISTE” AYANT VOTE POUR LE MAINTIEN DE L’ORDRE INFIRMIER

    Echange de vues

  10. Notre direction nous empêche de faire grève en nous réquisitionnent toutes et tous. Plus le droit d expression. Vive l hôpital de Martigues ! Je n en peu plus

  11. Gaëlle Mohr dit :

    A tous les professionnels de santé effectivement il y urgence on nous exploitent depuis trop longtemps, il y a toujours un service minimum quand il y a grève les libéraux impossible de se faire entendre car pas le choix, il faut travailler. Il faut absolument faire qqch ! Dans le nord pas de calais où se feront les manifestations ?

  12. Malin de faire une manif le jour des élections américaines.. c’est sur que notre mouvement sera relayé par les médias

  13. Justine M-b dit :

    Lisa Jack Elodie Groussac il faut qu’on se renseigne ! Il est temps de se mobiliser !!!!!

  14. Soyons unis….. nous le sommes déjà….. nous soignants, nous avons des valeurs communes, heureusement d’ailleurs !!! Sauf que nos dirigeants ne voient pas la sante comme nous….pognon, pognon!!! Sur le dos des patients, sur le dos des malades…….marisol Touraine est en train de détruire le système, la volonté vient de très haut de nous faire disparaître. Meme les pharmaciens vont faire des vaccins maintenant!!! Nous, infirmiers et infirmières devrions nous demander de faire de la vente commerciale de produits pharmaceutiques pour arrondir nos fins de mois???? Notre corporation de part son histoire n’a jamais été prise au sérieux, nous avons un héritage de bonté et de désintéressement, donc on nous considère taillable et corvéable à merci!!! Il faut vraiment l’aimer notre métier pour se lever tous les jours et aider la population!!! Courage à nous tous!! L’avenir n’est pas bien rose pour les paramédicaux, mais encore moins pour la population française …..☠️

  15. Je pense qu’il faut oublier notre conscience professionnelle pr une fois… faites greve… que les assignés se mettent en arrêt à la dernière minute… et que les autres ne réponde pas au tel… l’état joue sur notre gentillesse mais cette gentillesse n’arrange rien… nous voulons une reconnaissance… et marisol on va te faire bouffer tes dents…

    • Ouais ! Merde à la fin !
      On se bat pour une bonne chose !
      La qualité du soin !
      Les suivis des patients est de moins bonne qualité si l’infirmière change tout les jours et qu on remplace parfois dans des unités de soin qu’on ne connaît pas.(dans l’espace et dans la spécialité)
      Merde Alors ?

  16. Par solidarité, je ferai grève, moi aussi !

  17. Sylvain Rousseau Sabrina Fernandes de Sousa

  18. Je ne comprends pas bien le choix de la date, c’est le jour de l’élection présidentielle aux Etats Unis, je crains que nous ne passions vraiment inaperçues…!!!

    • Parce qu’en tant qu’infirmier on ne s’occupe que de superficialité et on ne s’occupe pas du reste… on râle sans réfléchir!
      Il faut des poste et baisser le nombre d’étudiant!
      Il tant de chômage organiser par le gouvernement. Pour baisser les salaires au smic.
      Maintenant dans certaine clinique tu es au même tarif que les AS et les ASH. Si tu n’es pas content il y en tellement qui attendent un poste que voilà ou en est de râler sans réfléchir.
      Continuons a penser oh les gentilles infirmières qui tiennent la main des pauvres petits malades mourant….
      on est certes ça mais on est aussi des professionnels. Infirmier ce n’est pas un métier c’est une profession!
      Arrêtons de jouer sur les bons sentiments et agissons en responsable!

    • C’est dommage, du coup je ne sais pas quoi faire, moi je travaille dans une clinique privée en pleine restructuration ( rachat par un groupe de requins), je serais la seule gréviste probablement si c’est pour rien parcequ’on va nous consacrer 1 mn au JT ça me pose pb…

  19. Et maintenant les pharmaciens peuvent faire les vaccins.Ne nous laissons pas faire !..A Lyon qui peut me dire ou se passera la manif?

  20. Il faut déjà se mobilisée pour son propre cabinet……

  21. Bref peu importe! Arrêtez vos guerres intestines qui ne mènent à rien… Tous les soignants souffrent!!!
    Il y a y-il une manifestation prévue à Paris? Où et à quelle heure? Ils faut qu’on soit tous unis!!! Il faut envahir la rue et faire du bruit… C’est maintenant ou jamais!

  22. Nous sommes plusieurs IDE de province à vouloir venir manifester. Costa on aurait besoin de connaître le lieu de rassemblement, l heure et le trajet prévu. Merci de me tenir informé. Merci

  23. Mily Fustini dit :

    Arrêtez de manifestez et rester TOUS ET TOUTES chez vous une semaine entière ! Ne répondez pas au tel, hibernez vous verrez les répercussions. Il faut arrêter de dire “on fait grève on est dans la rue” et y a qd même les collègues au boulot ou à domicile. STOP! Restez tous chez vous 1 semaine : ESI/IDE/AS

  24. Tous les professionnels de santé au lit du patient devraient être en colère
    Les aides soignants ,les médecins,les internes,les kynés ,les femmes de ménages,les ambulanciers, les réparateurs, les agents d’accueil, les diététiciens,

  25. Valou Dupuis dit :

    C’est fatiguant de lire sans cesse des commentaires “et nous? et moi? et l’autre? tout le monde nous oublie?”.

    Non, on n’oublie personne, tous ceux qui bossent dans le soin sont touchés par ce qui se passe, par la destruction pure et simple du système de santé au nom de la T2A, de la loi HPST et de la ministre qui veut être celle qui aura bouché le trou de la Sécu, tant pis si y a des morts.

    Le fait que la fonction IDE soit mise en avant par l’actu ne devrait pas encore une fois raviver des petites guéguerres puériles entre “c’est moi qu’a le plus de taf”, “c’est moi qui suis le plus proche du patient”, et autres joyeusetés. On est en train de s’autoflinguer, à la grande joie du gouvernement, qui n’a même rien à faire tellement on tente de se tirer dans les pattes.

    On est là pour le patient. Toute discipline confondue, toute profession confondue, que ce soit public-privé-libéral, de l’ASH au chef de service, en passant par les administratifs et ambulanciers.

    Si on est pas foutus de mettre notre ego de côté le temps de se battre en force et en bloc, je ne donne pas cher de notre peau A TOUS.

    Alors stop, merci.

  26. Ce qui serait bien ce serait de savoir ce qui est prévu comme manifestations, lieux en France et heure 😉

  27. Eva Renaud dit :

    Monalie Moinet Noémie Henenne Aurélie Bellet Mélanie Calle Andréa Lopez François Bouvet

  28. Clr Basdevant Kim Chauvet-Baille Aline Allemand Séverine Blanc

  29. Cathy Le Gac dit :

    Arrêtons d’être corporatiste et soyons tous unis soignants,administratif,ouvrier pour qu’ensemble on dénonce le projet de loi du financement de la sécurité sociale qui nous met droit dans le mur pour une prise en charge de la santé en France. Moins d’argent ce sont des conditions de travail dégrader ,un hôpital publique qui a de plus en plus de mal à soigner correctement. Demandons une augmentation des salaires à la hauteur des pays européens. Ne nous divisions pas car c’est ensemble qu’on pourra gagner sans un ordre national infirmier.

  30. Oui MOBILISONS nous, y’en a marre d’entendre parler d’enveloppes budgétaires d’economies en tout genre faites sur notre dos

  31. Laa Chikitta dit :

    Très bien Loïc Pradel de tout coeur avec vous “avec nous”..

  32. Tous en grève par solidarité de tous ces métiers difficiles!!!

  33. Janis Kelly Pauline Lagier Macha Odva Nadia Lounis Nad Sai Jérôme Delbart Pascale Deruet

  34. Megan Lagier dit :

    Julie Faure Julie Davy Sabrinah Setifi-maenhout Sophie Labastie Mikela Grouhel Vincent Crombez Marie-laure Tailland Félix El Menant Marjorie Millon Audrey Malaval Audrey Mchs Cé Che Virginie Emperaire Céline Prat Chemin Alexia Peronet Christelle Feraud Fabienne Rochoise Jess Ferrarini Tiphanie Debray Cindy Poiret Ponchel

  35. Audrey Berthinier Ludovic Vieux Emilien Faure-Vincent Marie-ange Chauvin Océane Matelot Gabriel Bonnet Camille Gmz Manon Brochier Manon Pry Yann Tonnerre Raphaël Siracuse Thomas Fgt Julie Brenac Soraya Bdf Cedric Purrini Guida Machado Stoof Dutertre Alexandra Granon Megan Lagier Jess Ferrarini Marouina Bucci Eric Borgna Coralie Leonard Nath Bgh-Wlz Mireille Reduron Mireille Giraud Telme Sabrinah Setifi-maenhout

  36. Anne Parzy dit :

    Liberal … hospitalier …. et le privé ? On peut participer aussi ?

  37. Bon courage dans la lutte et solidarité syndicales !

  38. Actu Soins : Pourquoi ne pas avoir précisé dans votre article que la journée du 8 novembre est à la base un appel intersyndical des fédérations FO CGT et SUD Santé Sociaux dans le cadre de la lutte contre le plan de finance de la sécurité sociale : sans budget, pas de conditions de travail correctes … D’autant que pour le coup, cet appel à la grève intersyndical regroupe l’ensemble des problématiques subies par les salariés de tous les établissements qui dépendent des budgets de la secu (sanitaire et medico social, public et privé ) et pas seulement les IDE. En tout cas c’est le cas du preavis de SUD Sante Sociaux. Pourquoi ne citer que les syndicats corporatistes alors que ceux ci se sont rajoutés à cet appel, et sur des revendications moins abouties en tout cas pour l’instant pour certains d’entre eux ?

  39. Steffie Sncr dit :

    Comment connaître les différents lieux et horaires des manifestations? Je suis allée sur les sites CNI et SNICS mais je n’ai rien trouvé….

  40. Loïc Pradel dit :

    Moi je comprend pas les gens qui ce permettent de mettre “” bordel on est infirmier(e)s on a des responsabilités de dingues on peut faire des erreurs et tuer à tous moments sans le vouloir. On se fait agresser … NON mais sérieux on ferme notre gueule depuis des années et la on décide d’agir pour soigner, panser, penser et être reconnu et des gens se permettent de nous juger. Alors à vous qui avez mit viens avec moi une seule journée, viens voir ma vie mon métier que j’aime temps. Je te prête ma blouse mais tkt pas je la reprendrais au bout de 24h car je tiens à ma vocation ! Mais je veux juste que tu comprenne et que tu t’imagine. Je veux que tu récente mes émotions … et même si tu es brancardier aide soignant ou ASH viens voir et rend toi compte de nos responsabilités … puis si tu fait partie du personnel hospitalier demande à tes syndicats ou tes organismes d’agir pour toi. Nous on se bat pour nous on ne peut pas se battre pour les autres on et fatigué pour sa. Je pense qu’on se bat assez durant toute notre carrière pour les autres alors cette fois je décide de penser à moi même si à mes yeux vous êtes tous importants alors s’il vous plaît respecté moi, respecté nous et soutenait nous malgré tout ❤️ force et courage à tous mes collègues infirmiers infirmières de France.

  41. Jérôme Delbart fait tout peter on va faire griller quelque merguez au rond point de l’Europe

  42. Julien Lohr dit :

    On parle toujours des IDE,mais les AS,ASH et brancardiers (dont je fais parti…) souffrent aussi…

  43. Infirmières, infirmiers, ESI …. MOBILISONS NOUS il y a urgence . Il est important de faire parler de nos difficultés croissantes, aux services de la population. Profitons de cette période, à la veille de l’élection présidentielle, pour faire entendre notre voix et peser daans la balance électorale

  44. Ode Mt dit :

    Y a t-il quelque chose de prévu sur Metz??

Réagir à cet article

retour haut de page
517 rq / 2,425 sec