L’appel de 110 médecins contre le prix élevé des traitements anti-cancéreux

| 597 vues | | mots clefs : , , 10 réactions

110 cancérologues et hématologues ont lancé un appel dans le quotidien Le Figaro : les médicaments du cancer coûteraient beaucoup trop cher. Ce qui menacerait  l'équité d'accès des patients aux traitements innovants des cancers. 

L'appel de 110 médecins contre le prix élevé des traitements anti-cancéreux

© i-stock

"L'année dernière, les cancérologues américains tiraient le signal d'alarme via une lettre ouverte dans la plus prestigieuse revue médicale américaine. Cette fois, ce sont les professionnels de eux-même qui se lancent dans l'arène" explique le Figaro.

Pour les 110 médecins signataires de l'appel, l'industrie pharmaceutique fait tout simplement "des profits indécents". "L'industrie pharmaceutique détermine ses prix en fonction de ce que le marché est prêt à payer" constate le Pr Vernant, professeur d'hématologie, promoteur de l'appel des 110.

Car, si longtemps, l'industrie pharmaceutique a calculé le prix d'un médicament en fonction de l'investissement qu'elle avait consacré à la recherche et au développement (R&D) de celui-ci,  aujourd'hui, de façon paradoxale, les prix des nouveaux produits explosent alors que le coût de leur R&D a diminué, expliquent les médecins.

Il y a aussi ces nouveaux traitements qui visent des populations très réduites : comme le laboratoire apporte une solution pour un groupe réduit de patients, il négocie des prix  très élevés pour ces traitements.


Contre cela, les médecins signataires proposent que le contre le cancer soit désormais défini en fonction de ce qu'ont coûté réellement les recherches.

Les 110 signataires ont annoncé qu'ils allaient lancer une pétition.

Rédaction ActuSoins (avec le Figaro)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

10 réponses pour “L’appel de 110 médecins contre le prix élevé des traitements anti-cancéreux”

  1. Ne voir le médicament que comme une dépense, c’est très réducteur, comment on quantifie les années gagnées, les hospitalisations économisées.
    Je ne cherche pas à défendre l’industrie qui a des torts mais sans médicament, on fait quoi ?

    • J’attendais le retour ?…ce qui n’est pas normal dans l’industrie du médicament c’est le prix de revente de certains…avec la nouvelle loi de santé qui nous pend au nez et le prix des ttt anticancéreux tout le monde n’y aura pas accès ! Les gens modestes se soigneront à crédit c’est cool…faut il trouver la banque qui prêtera de l’argent à un cancéreux. . ?

    • La sécu se concentre sur le gros risque, cancer…..
      Et laisse le reste aux complémentaires, une nuit d’hospitalisation c’est 500€ de base!!
      Ces professeurs émargent certainement à plus de 7000€ net par mois et font peut-être des consults privées à 500€ la consult,
      Ils trouvent le prix trop élevé mais quand on baisse le prix avec le générique, certains médecins, pas les meilleurs !!, pensent encore que si c’est moins cher, c’est moins bien !!

    • Ça aussi. ..c’est une absurdité ! ! On va prendre l’exemple du spafon dont la boite est légèrement inférieure à son générique en terme de prix…oui !! mais une boite de spafon contient plus de comprimés que le générique. ..il faut 3 boites pour avoir un nombre de cp équivalent. .au final ca coûte plus cher !

    • Stephanie Poree Sirot
      Non, le générique est celui du spasfon lyoc, pas du comprimé à avaler
      C’est pas la même formule

  2. Les laboratoires sont les maîtres dans l’art de se faire du fric sur notre santé. …

  3. Labo/lobing=médecine à 2 vitesses le maître mot Profit

  4. Mysti Kwet dit :

    Vaste blague tout ça……

  5. Agnes Garces dit :

    C une honte ces labos, ils m écœurent. En même temps c pas un scoop cela dure depuis plusieurs années…

  6. C est sur qu au lieu de taper sur la médecine libérale à tout va MST aurai de quoi faire pour réellement renflouer les caisses des cpam. …..

Réagir à cet article

retour haut de page
946 rq / 11,424 sec