Pose de prothèse totale d’épaule en ambulatoire : une première à l’AP-HP

| 1 318 vues | | mots clefs : , , 49 réactions

La pose de prothèse totale de l'épaule en ambulatoire se fait déjà quelques établissements de santé français, mais c'est une première pour l'AP-HP (Assistance Publique- Hôpitaux de Paris)  qui a récemment réalisé cette intervention au sein de l'hôpital Ambroise-Paré. 

Pose de prothèse totale d'épaule en ambulatoire : une première à l'AP-HP

i-stock

A l’hôpital Ambroise Paré (AP-HP), un patient âgé d'une soixantaine d'années a bénéficié le 18 février 2016 d’un nouveau protocole de pose d'une prothèse totale d’épaule avec suivi rapproché. Opéré le matin, il a regagné son domicile le jour même en fin d'après-midi.

"Le Pr Philippe Hardy, chef de service de chirurgie orthopédique de l’hôpital a réalisé cette intervention grâce à une prise en charge multidisciplinaire. L’implication du service d’anesthésie-réanimation et en particulier celle du Docteur Guy Kuhlmann a été primordiale. La active du patient à ce nouveau protocole ainsi que celle de toutes les équipes de soins et du réseau ville-hôpital ont été essentielles" explique l'AP-HP dans un communiqué.

Si des partielles de l’épaule ont déjà été implantées en ambulatoire, c’est la première fois qu’à l’AP-HP, cette chirurgie lourde est pratiquée dans la journée.

Un objectif pour l'AP-HP : réaliser 45 % des interventions en ambulatoire

Après avoir développé la chirurgie ambulatoire des de hanche, des pathologies ligamentaires et tendineuses du genou, de l’épaule et du pied, les équipes de chirurgie orthopédique et d’anesthésie de l’hôpital Ambroise-Paré continuent de privilégier ce mode de prise en charge .

Car l'objectif de l'AP-HP est ambitieux : réaliser, d'ici 2019, 45% de ses interventions chirurgicales en ambulatoire. 

"Ces interventions en chirurgie ambulatoire imposent une sélection stricte des patients (patients sans pathologies majeures associées, présence d’un accompagnant au domicile, lieu d’habitation relativement proche de l’hôpital)  ainsi qu’une information et une éducation thérapeutique préopératoire adaptée. Un réseau ville hôpital mis en place en amont est également nécessaire afin de garantir la sécurité du patient à son domicile : le patient bénéficie de soins infirmiers à domicile pour les premiers jours" explique l'AP-HP.

Rédaction ActuSoins

A propos de la chirurgie ambulatoire

La chirurgie ambulatoire est une chirurgie avec une durée d’hospitalisation inférieure à 12h. Parce qu’elle serait bénéfique pour la santé des patients et moins coûteuse pour la société, son développement est devenu une priorité nationale. Toutes les techniques chirurgicales ne peuvent néanmoins pas en bénéficier. "Il doit s'agir de techniques chirurgicales parfaitement standardisées, réglées avec des risques limités et parfaitement identifiés" explique l'AP-HP qui encourage le développement de ce mode de prise en charge.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

49 réponses pour “Pose de prothèse totale d’épaule en ambulatoire : une première à l’AP-HP”

  1. À Montpellier il Y-a un moment que cette chirurgie est proposée

  2. Tout ça n ést que business ….

  3. Laura FLeury dit :

    Solange Baudo assez hilarant non ? Quand y en a qui remonte avec des PCa mdr

  4. C’est du grand n’importe quoi !!!
    Après ma prothèse totale de hanche j’ai eu la chance de rester 6 jours en clinique et j’ai enchaîné avec deux semaines en maison de repos. Ça a été une demande de ma part à cause de mon vécu.
    J’avais été opérée l’année précédente de la même hanche et sortie au bout de 48h avec la prescription d anti douleur que j’avais signalé ne pas supporter. J’ai donc pris uniquement du doliprane, dû me débrouiller avec les escaliers, les enfants à m’occuper…
    Une prothèse d’épaule c’est peut être moins lourd mais ça reste une intervention conséquente !
    J’ai entendu parler de retrait de tumeur mammaire en ambulatoire, c’est un scandale de traiter les patients ainsi.
    Il y a certainement d’autres mesures à prendre pour régler les questions de budget !

  5. Ça marche très bien, on le.fait chez nous pr les PTG et le suivi par le.chir est excellent !! Les patients reviennent enchantés pr faire le deuxieme genou !

  6. Quel est le pourcentage de la patientelle pris en charge en chirurgie qui relève de l’ensemble des critères pour permettre ça?

  7. Il ne faut pas dire ensuite que les kines et idels coûtent trop cher à la secu… Il faut à mon avis un minimum de suivi après une intervention chirurgicale

  8. Les lits sont occupés par des patients dont la pathologie chronique ou liée à l âge empêche le retour au domicile …c est là qu il faut réfléchir ! Ainsi les equipes de medecine , chirurgie , psychiatrie… pourront maintenir une hospitalisation seulement si cela est necessaire quelques “heures”de plus !

  9. Non surtout pour des prothèses.vous vous souciez pas beaucoup du devenir patients.comment est assurer le retour à domicile dans Quelle condition de vie vivent ils….de plus il y a la gestion de la douleur du risque infectieux hémorragique…..je dis non non non et surtout ce système nous plante nos petites structures familiales

  10. Gerard Paitry dit :

    Les coûts. ..méritet des coups de pied ô c….

  11. Gerard Paitry dit :

    Rentabilité …qan tu nous tiens,….

  12. il faut faire des économies pour la sécu et ce n’est que le début !!!! a force de faire du social pendant plus de 30 ans nous le payons aujourd’hui ….je parle des patients et du personnel !!!! l’hopital public est devenu une entreprise !!!! assez horrible dans le contexte !!!!!!!!

  13. on va vers du n’importe quoi au risque du patient et du personnel ..telle est la médecine actuelle , celle que voulait mr sarkosy !!!! bref je travaille en service de consultations …maintenant nous devons assurer les cystoscopies qui avant se faisait au bloc , les ablations de pac et autres joyeusetés , des charges administratives et techniques de plus en plus lourdes , au détriment du patient ….!!!! pas d’horaires , ok dimanche et jours fériés assurés mais à quel prix !!! certains samedi d’astreintes pour prélèvement dhiv , d’hépatites , etc,,,,, sans heures sup !!!! polyvalence , mobilité , flexibilité …notre soit disant diplôme nous permettant de faire tout ….après plus de 30 ans de service c’est dur de voir cette regression de la médecine !!!!! alors vous jeunes générations battez vous pour votre métier , comme l’ont fait les générations d’avant !!!! un peu de culot , de révoltes , !!!!! foncez !!!!

  14. Du travail pour les infirmières libérales

  15. Marie Degouys dit :

    Si on ne développe pas davantage le secteur libéral, kiné ou IDEL, va y avoir des dégâts.

  16. Pourquoi pas demander aux patients une IDE particulière tant qu’on y est … !!!

  17. Réduction du DMS et par contre la qualité des soins et le PATIENT on en fait quoi ???
    Dans les économies !!!!
    Et la douleur du 1 er soir post bloc , et le risque hémorragique , et le risque allergique post bloc et l’impact psychologique suivant les interventions !
    Enfin tout ça on s’en fou …

  18. On va de nouveau nous “traiter” de voleuses et de fraudeuses après car on aura encore augmenté les dépenses de santé.

  19. Oh l had va se mettre sur le créneau…..

  20. Mad Ginger dit :

    Bien suuuur! Et les IDEL vont se taper le boulot et on va encore baisser leurs tarifs? Grosse blagueeeeee

  21. Attention à la gestion de la douleur…..

  22. Mais va t on augmenter les quotas chez les liberaux pour absorber les patients qui sortent le jour meme je minterroge

  23. Objectif déclaré par notre Directeur, le jour des vœux, un taux d’occupation des lits en ambulatoire 1,5 patient par jour ! Quand la logique comptable prime sur le prendre soin…

  24. Gestion du bloc interscalénique continu à domicile?

  25. Cyril A-r dit :

    En fermant combien d’hôpitaux ?

  26. Je dis non ! Je travaille en chirurgie ortho les patients ont mal la première nuit, ils ont des redons… quand je vois que certaines ablation de matériel se sont en chirurgie alors qu’ils nous demande à rentrer des le soirs… et les personnes âgées qui restent en chirurgie 3 mois pcq “on ne sait pas quoi en faire” c’est pas la qu’il faut faire des efforts ??

  27. ambulatoire pas tjrs bien gerer a la sortie manque d explication pas d ordo de pst pas de consigne pour les patients et le bebe revient a l ide liberale

  28. Kco Manuel dit :

    A vouloir aller de plus en plus vite on en vient à confondre vitesse et précipitation…

  29. On fait déjà les PTH alors pourquoi pas les PTE
    ☺️

  30. On n’arrête pas le “dé – progrès” mais cela réduit la durée de séjour, on fait des économies et on a les félicitations des ARS!!!!!

  31. Annie Bombeck dit :

    ????il faut quand même un minimum de suivi!

  32. Je ne suis pas totalement pour mais si dans certains hôpitaux ils font des tumorectomies du sein en ambu pourquoi pas une PTE

  33. Niko Bro dit :

    C’est n’importe quoi…

Réagir à cet article

retour haut de page
864 rq / 3,306 sec