Les français(e)s connaissent mal le droit à l’IVG

A l’occasion de la journée mondiale pour le droit à l’avortement, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes a annoncé la création d'un numéro national d'information sur l'IVG et le lancement d'une campagne de communication sur le droit des femmes à disposer de leur corps. La ministre de la Santé cite des chiffres inquiétants.

Photo parue sur marisoltouraine.fr

Photo parue sur marisoltouraine.fr

Selon une étude IFOP, 4 Français sur 10 estiment ne pas être suffisamment informés sur l’IVG. Ce chiffre est issu d’une enquête réalisée par l’IFOP pour le ministère de la Santé.

"Cette enquête révèle aussi que des idées reçues subsistent, souligne Marisol Touraine dans un discours prononcé à l'occasion du lancement de la nouvelle campagne d'information. Ou, plus que des idées reçues, que les conditions d’accès à l’IVG sont mal connues. Quelques résultats sont particulièrement significatifs : plus de 4 Français sur 10 pensent que l’on ne peut avorter qu’à l’hôpital, alors que cela fait plus de dix ans que l’IVG médicamenteuse est accessible en ville ; 1 Français sur 10 pense qu’une femme a besoin de l’accord de son partenaire pour avorter ; enfin, 1 Français sur 4 pense encore qu’une raison médicale ou psychologique est exigée pour pouvoir avorter".

Parmi les récentes avancées la ministre de la Santé cite le remboursement à 100% des actes d’IVG par l'assurance maladie.

Quant aux avancées inscrites dans la loi de Santé (telle que votée par l'Assemblée) : permettre "aux sages-femmes de pratiquer des IVG médicamenteuses" et aux "centres de santé de réaliser des IVG instrumentales" ou "la suppression du délai de réflexion".

Rédaction ActuSoins

La campagne s’appuie sur le site internet ivg.gouv.fr. et la création d' un numéro national anonyme et gratuit, le 0800 08 11 11.

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

8 réponses pour “Les français(e)s connaissent mal le droit à l’IVG”

  1. Ni Nou dit :

    Ah l heure du tout internet , comment est il possible d être si mal informé ? Et ça que ce soit sur la contraception ou l IVG ?

  2. Il y en a même qui pense que le voile est obligatoire alors….

  3. Little_asa dit :

    Et si avant d’expliquer aux gens comment avorter on leur expliquait comment ne pas en avoir?

  4. je suis d’accord avec ingrid avant d’avorter qui est dramatique; moi j’ai connu un monde sans contraception les femmes d’aujourdh’ui ne connaissent pas leur chance!

  5. Avant de parler de ce sujet elle ferait mieux de parler de la contraception !!

  6. C’est vrai que les françaises sont mal informées sur le droit d’avorter et comment se passe l’avortement etc. Il faudrait que l’on soit plus informer sur l’ivg

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
270 rq / 1,615 sec