Accro au café ? Continuez !

Alliés indispensables des petits matins ou des breaks quotidiens, le petit noir et l’allongé nous rendent souvent accro. Et le terme ne doit pas être pris à la légère : car le café est bien une drogue. Heureusement dotée de nombreuses vertus…

cafeLe café a beau être au pied dans l’échelle des addictions, dominé par l’héroïne, il doit être considéré comme une drogue. En cause, son principal constituant : la caféine. « Comme toutes les substances addictives, la caféine stimule le circuit cérébral de la récompense » explique Jean Costentin, professeur émérite de pharmacologie et auteur du livre « Café, thé, chocolat : les bienfaits pour le cerveau et pour le corps ». En clair, « la caféine provoque la libération de dopamine au niveau du cerveau, véritable molécule du plaisir et du bien-être ». L’addiction s’explique par la volonté du sujet à reproduire cette sensation. « La seule chose qui le différencie des autres drogues, c’est le mécanisme responsable de cette décharge et son intensité ».

Voilà pour la dépendance physique. Quant à la dépendance psychique, elle existe, même si les symptômes de l’abstinence sont généralement discrets. « Le mal de tête ou l’humeur maussade du dimanche matin ne sont pas toujours liés aux excès de la veille, mais s’expliquent souvent parce qu’on n’a pas bu autant de café la veille que le reste de la semaine » prévient le spécialiste. Il suffit donc de “reprendre” sa dose habituelle et d’attendre 20 à 30 minutes (à jeun) pour en ressentir les effets durant 4 ou 5 heures. Et que les buveurs effrénés de thé ne se sentent pas étrangers à la question : théine et caféine ne font qu’un…

La force du café (même léger) ne tient pas seulement à ce pouvoir addictif. La caféine a des effets physiologiques reconnus : elle stimule la vigilance, l’éveil, la réactivité, l’attention… jusqu’à un seuil au dessus duquel, des effets moins agréables peuvent survenir : troubles du sommeil, anxiété. « Mais généralement, le buveur de café connaît intuitivement sa dose optimale et ne va pas au-delà » souligne Jean Costentin.
Reste quelques inconvénients : « la caféine augmente légèrement la calciurie, ce qui suggère de modérer le café chez les femmes ayant de l’ostéoporose, à moins d’en compenser l’effet par un produit laitier. Elle provoque aussi un léger effet hypertenseur et tachycardisant. Enfin, les effets psychotropes de la caféine demandent à en limiter la consommation chez le sujet psychotique ou anxieux. »

Des vertus non caféinées

On fait grand cas de la caféine, mais le café est un mélange de plus de 400 composants. Parmi eux, d’autres ont aussi des effets sur la santé. Il y a d’abord les huiles qui irisent les cafés turcs ou autre cafés non filtrés : les deux terpènes en cause, la cafestol et le cahweol, ont un léger effet hypercholestérolémiant. Mieux vaut donc passer aux cafés filtrés ou aux expressos quand la dyslipidémie n’est pas normalisée. Il y a ensuite les polyphénols qui, comme dans le thé, captent les radicaux libres, agissent contre le vieillissement cellulaire et auraient un léger effet protecteur contre les maladies neurodégénératives.

Que les buveurs effrénés de thé ne se sentent pas étrangers à la question : théine et caféine ne font qu’un…

Au final, le café semble bien plus bénéfique que néfaste pour la santé. Alors, comment prendre sa dose ? En préférant l’arabica au robusta, et le café filtre à l’expresso.
« Ce dernier concentre les arômes et la couleur, mais pas la caféine qui est lentement extraite » rapporte le pharmacologue.

Caroline Guignot – Pharmacienne – Journaliste
Article paru dans ActuSoins magazine

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Accro au café ? Continuez !”

  1. Le groupe officiel des blouses blanches afin d’échanger et partager des infos mais également nos expériences et compétences ….
    https://www.facebook.com/groups/1495447840731862/

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
204 rq / 1,436 sec