Lille : une aide-soignante aurait empoisonné des patients pour se venger de l’hôpital

Une aide-soignante travaillant au CHRU de Lille a été mise en examen vendredi pour tentative d’homicide et empoisonnement sur des patients. Âgée de 45 ans, elle était semble-t-il en conflit avec sa direction.

Lille : une aide-soignante aurait empoisonné des patients pour se venger de l'hôpital

Négligence ? Maladresse ? Actes malveillants ? Une enquête est en cours autour des agissements d'une aide-soignante du CHR de Lille qui travaille dans le service endocrinologie. La Voix du Nord qui révèle l'affaire ce samedi évoque une "perfusion dévissée, une tubulure enlevée, une injection de produit inadaptée..."

Les faits auraient été commis à la fin de l'année 2014 sur 4 ou 5 patients. Une enquête interne avait été ouverte après "des dysfonctionnements" à plusieurs reprises qui ont alerté la direction de l'hôpital. Celle-ci a révélé des "comportements volontaires", explique au quotidien régional Marie-Charlotte Dalle, la directrice juridique du CHRU.

Se voulant rassurante, la direction de l'hôpital de Lille a tenu à préciser que ces actes n'avaient eu aucune incidence sur la santé des malades, principalement des personnes âgées qui ne se seraient "aperçus de rien", explique la directrice juridique, saluant la "réactivité" du personnel hospitalier. Toutefois, "cela aurait pu entraîner des effets graves, voire fatals", juge un proche de l'enquête.

La piste d'un conflit interne entre l'aide-soignante et la direction et d'une vengeance est évoquée. Mais elle est vivement contestée par l'intéressée qui parle d'éventuelles maladresses ou de gestes qu'elle "ne pouvait plus faire" : "Je suis aide-soignante depuis 23 ans. Bien notée. (...) Mon métier, c'est toute ma vie". "Après 48 heures de vue en garde à vue, ma cliente était très marquée, éprouvée, nous a affirmé son avocate Samia Khiter. Pour l'instant, aucun fait n'est avéré. Il faut rester prudent. Ma cliente reconnaît qu'elle jugeait mauvaise l'ambiance dans son service."

Elle admet tout au plus des maladresses liées à des problèmes de santé depuis deux ans, une opération au dos notamment :" Il y avait des gestes que je ne pouvais plus faire. J’ai demandé de l’aide. On ne m’a pas entendue. On ne m’a pas soutenue."

L'aide-soignante n'a pas été placée en détention provisoire, comme l'avait requis le parquet, a souligné l'avocate : cela "suppose que ma cliente ne présente pas un état de dangerosité tel qu'on voudrait nous le faire croire". Le placement sous contrôle judiciaire de l'aide-soignante prévoit cependant qu'elle n'a pas le droit d'exercer son métier.

Rédaction Actusoins avec la Voix du Nord

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

53 réponses pour “Lille : une aide-soignante aurait empoisonné des patients pour se venger de l’hôpital”

  1. Je ne cherche pas à disculper quelqu’un dans cette histoire…mais l’on voit bien que les conflits entre équipe, critiques de l’un à l’autre quand elles sont incessantes, mènent a des drames…et le fossé entre l’administration et le terrain s’agrandit de plus en plus, on vit dans un monde où seule la rentabilité prime..les demandes incessantes sur les conditions de travail à revoir, la surcharge de travail existante; et bien les administrations s’en moquent bien…il est passé ou ce temps où l’on était la pour le malade? Maintenant, nous sommes dans une institution ou seule l’économie et la rentabilité sont de rigueur…et nous les soignants, au milieu de ça; et bien demerdons nous…
    Heureusement, j’aime mon métier d’infirmier…

  2. Avant de juger il faut avoir tous les éléments en main cela dit depuis quand laisse t on les AS poser des perfs? Y a comme une odeur de faut un coupable de préférence fragile!!!faut arrêter ça!!!4dossires?oups qu a donc attendu l équipe pour réagir?nous sommes entraînées à reconnaître la souffrance…..alors???????!;;;!

  3. Master Thief dit :

    Déjà jugée par ses pairs…….sur la foi d’un article lu sur le Net.Bonjour la présomption d’innocence !!!

    Les mêmes qui braillaient à l’époque d’Outreau….

    Alors, soyons clairs:

    _ nous ne sommes pas des juges d’instruction

    – vous comme moi ne connaissons rien à l’affaire, donc on laisse se faire l’instruction avant de la condamner.

  4. Les AS ne font pas d injections, c’est uniquement un acte infirmier ….

  5. Ça donne encore une sale image de notre profession pfff!
    Je ne comprendrai jamais ce genre de nana !!! Comme je dis toujours , on ne s’improvise pas aide soignante ! On fait pas ce metier par hasard ! Donc si les gens n’aiment plus ce qu’ils font , qu’ils dégagent et vont cueillir des pâquerettes ou autres !! Car à chaque fois , c’est toujours le patient qui en pâtit !!!
    Et voilà comment on salit notre magnifique profession !
    PS:
    Quand bien même , il y avait une mauvaise ambiance et plusieurs appels à l’aide vers la direction , ça ne justifie en ruen ces actes là !
    Les consultations psy , ça existent !
    Et changer des perf et autres , relève du rôle infirmier

    • la fouaise dit :

      Et bien sûr,tu étais là,tu as tout vu..
      mais toi,tu es la meilleure et tu es surtout une gentille fille qui n’enfoncerait pas ses collègues au moment d’un pépin bizarre…
      p…..,çà vole haut sur ce forum

  6. Flo De Rossi dit :

    Moi je suis en CSSR et j’ai 60 patients à moi seule avec 1 AS. la nuit!

  7. Pas de plainte de patients ? Communication par l’hopital… Ça pue la plaidoirie payée par les contribuables et non par l’hosto. Attention à la chasse aux sorcières

  8. comment peut elle être Aide Soignante et faire ca?!! ces personnes la ne méritent pas de faire ce métier! c’est honteux! ce sont des vies humaines bon sang!

  9. L aide soignante ne doit faire aucun acte médicaux injection c est le rôle de l ide. Avec peu d élément on ne peut pas juger. Il doit y avoir des explications

  10. on fait un article sur une nana sans finalement savoir grand chose….du coup on va lui coller une réputation de merde avant meme qu elle soit jugée et que l ‘enquête soit terminée….et puis, heu….pourquoi elle avait à faire des injections???

  11. fallait pas la laisser seule dans le cockpit !

  12. Le ratio patient soignant ne justifie pas des actes malveillants!

  13. Vaut mieux se venger sur la direction. …c plus logique
    Pauvre patients ils n y sont pour rien….

  14. Difficile de juger avec si peu d’éléments, si tant est que c’est à nous de juger…
    Si elle a fait des injections, adaptées ou non, il y a un hic tout de même, puisque les injections quelles qu’elles soient ne relèvent pas des AS…

  15. Paul Ine dit :

    On peut pas juger Avec 2phrases dans un article. Attendons le procès pour savoir ce qu’il a vraiment été fait par chaque parti.

    • On peut pas juger non mais!!! quoi quand soit la raison on empoissent pas les patients!

      • la fouaise dit :

        j’ai de la chance de ne pas être ta collègue de boulot,car avec des gens comme toi,c’est la d’abord guillotine et on discute après
        4 lignes dans le journal,et la rue a déjà condamné sans preuves
        allez grande penseuse ,encore un effort ,on rétablit la peine de mort?
        facho!!!!

    • Paul Ine dit :

      Est ce que vraiment c’est ce qui a été fait? Un extrait : “une injection de produit inadaptée…” depuis quand les As ont légalement le droit d’administrer des thérapeutiques et de toucher aux perf? L’ide en poste avec elle a peut être des choses à se reprocher non? La direction avait des doutes sur 4 a 5 dossiers. Au premier on peut dire une erreur mais au 2me? Au 3me? Au 4ème? Pourquoi la direction ne l’ont ils pas arrêté avant si elle voulait tuer des patients ?
      Je dis juste que c’est pas en lisant 7phrases dans un article qu’on peut juger de la situation. Attendons de voir le procès pour connaître toute l’histoire. C’est dingue comme on tape toujours sur le petit employé mais on se demande jamais si la direction a des choses à se reprocher. Je connais des personnes qui devraient avoir des postes de travail adapté car travailleur handicapé et qui n’en ont pas car pas possible de faire des mi temps thérapeutique!!! Et les postes de plus de 13h de travail qui peuvent amener s faire des erreurs. Oui forcément c’est la faute du personnel soignant s’il est resté alors que la garde a refusé qu’il y ait une relève. On juge les gens uniquement quand on a la version complète d’un une histoire et c’est tout

    • Et ils n y a pas de fumée sans feu…. 20 ans au lit du malade et on ne m a jamais accusé de tels agissements… je pense donc qu il y a quand même eu quelque chose

    • Paul Ine dit :

      Je dis pas le contraire. Je dis juste qu’on peut pas connaître le contenu des 5 dossiers avec un article si court.

  16. LaSo LM dit :

    Ou manipulation des médias et de la direction du chu ???? Avant de juger essayer de connaître exactement les faits

  17. Elle semblait en grande souffrance et a demandé de l’aide à plusieurs reprises. d’où l’importance en équipe de s’écouter et repérer nos collègues qui vont mal.

  18. putain les nanas si vous n’aimez plu votre métier CHANGEZ et illico presto!!! merde il y a de vies humaines en jeu!!!!!!

  19. d’alleurs ce serait simpa de pouvoir nous dire quel est le ratio patient aide-soignant et ide en usld et hepad et ce en fonction des gir (40 patients pour mon service)

  20. acte malveillant on n’empoisonne pas ses patient quand on n’est pas content plutôt on averti la dass ou je ne sais pas quoi

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
334 rq / 2,343 sec